BattGO, le test

9
1196

BattGO n’est pas un produit, mais une technologie destinée à assurer un suivi de batteries. Ce n’est pas très clair ? Les batteries compatibles avec BattGO disposent d’un fil supplémentaire sur leur prise de décharge XT60 pour accéder à des données qu’elles stockent automatiquement. L’indication de la marque, par exemple, mais aussi la capacité, la tension, le nombre de C en décharge, en charge, la date de fabrication, le nombre de cycles de charge / décharge, un numéro de série, plus les informations sur chaque cellule. Comment ça fonctionne ? Réponse dans cette chronique. Notez que le matériel BattGO m’a été donné par la boutique Banggood. Comme d’habitude, dites-moi si vous pensez que la pratique a influencé mon jugement.

Tour de la technologie

BattGO est une initiative qui regroupe le revendeur chinois Banggood, le constructeur de chargeurs ISDT, le fabricant de prises Amass, le revendeur allemand Stefansliposhop (SLS), la boutique nord-américaine Helidirect, le fabricant de batteries KdLipo et sa marque BoltPower, et le fabricant de batteries HCB. Autour de ces noms gravitent d’autres produits, souvent en marque blanche. C’est le cas de Charsoon, fabricant des batteries que j’ai testé avec les accessoires BattGO.

Le matériel

J’ai utilisé deux batteries Charsoon, des Lipos 4S 14,8V 80C de 1300 et 1500 mAh. Etonnamment, elles ne comportent pas le logo BattGO ni même une mention à la technologie. Mais leur prise XT60, de marque Amass, est connectée à un fil rouge supplémentaire. C’est lui qui permet d’accéder aux données stockées dans la batterie. Pour lire ces informations, je dispose du testeur de batteries BG-8S de ISDT (testé ici) et d’un adaptateur USB, le BG-Linker, également fabriqué par ISDT.

Avec le testeur BG-8S

Avec des batteries classiques, la prise XT60 de décharge permet uniquement d’obtenir la tension totale. Pour connaître la tension de chaque cellule, il faut aussi brancher la prise d’équilibrage sur un testeur. Avec les batteries BattGO, brancher la prise XT60 de décharge sur le testeur BG-8S indique affiche un écran avec de nombreuses données. Il y a bien sûr la tension totale, la différence de tension entre les cellules, la capacité restante exprimée en pourcentage, la température de la batterie. Elle montre aussi la marque de la batterie, la date de fabrication, le type de batterie, la capacité.

Une jolie carte d’identité de la batterie !

Il y a aussi les C de charge, de décharge, le nombre de cycles de charge / décharge, le nombre de dépassement de température, le nombre de surcharges et le nombre de décharges trop fortes. Un deuxième écran montre la tension de toutes les cellules. Avec une prise XT60 classique, de toutes ces données, seule la tension totale serait indiquée. Si vous tenez un décompte de vos cycles de charges et décharges pour anticiper la fin de vie de vos batteries – et ainsi éviter les ennuis en vol -, cette fonction de mémorisation automatique est la bienvenue. Les données sont stockées sur une petite PCB (plaque électronique) ajoutée aux batteries BattGO. Notez qu’il n’y a plus moyen de mentir sur l’historique d’une batterie à sa revente…

Avec l’adaptateur USB BG-Linker

C’est une clé USB prévue pour être branchée sur un PC Windows. Elle repose sur un petit logiciel à télécharger sur le site de ISDT. L’application affiche les mêmes données que le testeur BG-8S. Elle est en anglais, mais cliquer sur l’icône en bas à gauche permet de passer l’interface en français. Un français un peu bizarre puisque « Full charge voltage » devient « Pression de pleine charge »… Autant rester en anglais. En l’absence de manuel, pas facile de savoir ce que peut faire cette clé USB. L’onglet « User Preferences » permet de modifier la valeur maximale de charge de chaque cellule, par défaut à 4,2V, la tension en stockage (3,8V), le courant de charge (3,75 A), et un timer pour le stockage automatique. Changer des valeurs ne modifie pas le comportement de la batterie. Il faut attendre plus d’informations pour exploiter cette fonction, ou des chargeurs qui sachent les exploiter… Cet accessoire ne fonctionne pas sur Mac OS X, c’est dommage.

BattGO, c’est utile ?

Oui, le contrôle du nombre de cycles est intéressant pour suivre l’historique de chaque batterie sans devoir pour autant tenir une comptabilité. A quoi ça sert ? A évaluer la durée de vie d’une batterie : on sait, avec un peu d’expérience avec un modèle, combien de cycles il est capable d’assurer. L’autre élément intéressant est la différence de tension maximale entre les cellules. Si elle est élevée, c’est un indicateur de la santé déclinante de la batterie – ou d’une charge mal équilibrée. Les autres informations sont moins pertinentes. Dommage en revanche que BattGO ne prenne pas en compte la résistance de la batterie, qui pourrait donner d’autres indices sur sa santé. Des indications comme la température et la tension de chaque cellule n’ont pas grand intérêt au sol, mais on imagine aisément l’intérêt de ces mesures si un contrôleur de vol était compatible BattGO ! Le problème, c’est qu’il n’en existe pas, et que je n’ai pas connaissance de projets qui vont dans ce sens.

Les accessoires compatibles ?

Nous l’avons vu, le BG-Linker et le BG-8S sont compatibles avec la technologie BattGO. Le site officiel indique aussi certains chargeurs sont équipés, comme les gammes T6, Q6 et D2 de ISDT. Attention, il faut aller sur la fiche technique des Q6 pour s’apercevoir que seul le modèle Q6 Pro est labelisé BattGO, les Q6 Plus et Q6 Lite ne le sont pas. Et les batteries ? Pour le moment, je n’en connais pas de compatibles BattGO autres que les 2 modèles de Charsoon, des 4S 1300 et 1500 mAh. Il faudra évidemment que d’autres modèles et d’autres constructeurs adoptent la technologie pour qu’elle présente un réel intérêt.

Faut-il privilégier du matériel BattGO ?

La technologie est intéressante, mais dispensable. Elle présente un plus pour surveiller la vie de ses batteries. Mais le peu de produits compatibles, aussi bien du côté des batteries que des chargeurs, ne rend pas BattGO suffisamment attractive. En tous cas pour l’instant, puisqu’il suffirait que d’autres constructeurs l’adoptent pour qu’elle décolle… Le site officiel de BattGO se trouve ici. La liste des produits compatibles BattGO chez Banggood est à consulter ici. Le testeur ISDT BG-8S est à 26 €, le chargeur ISDT T8 est à 86 €, la clé USB ISDT BG-Linker est à 9 €, la batterie Charsoon 4S 1300 mAh est à 23 €, la batterie Charsoon 4S 1500 mAh est à 25 € (avec le port mais hors taxes).

D’autres photos du BG-Linker de ISDT

D’autres photos des batteries 4S de Charsoon

9 COMMENTAIRES

  1. Mes copains qui volent en helico taille 700 avec des pack en 12s voir14s 5000 ma qu’ils paient plusieurs centaines d’euro sont beaucoup plus vigilent sur l’utilisation de leur batterie que moi avec mes 4s 800ma à 20 euro.

  2. Est ce qu’on peut dire que du coup on aura une info (estimation)sur le nombre de charge et décharge qu’a déjà subit la batterie ?

  3. @ gins : Oui ! Ce n’est pas une estimation, mais une mesure. Mais je n’ai pas vérifié à partir de quelle charge / décharge BattGo considère qu’il y a eu un cycle de réalisé.

  4. J’avais pas vu ce passage “Notez qu’il n’y a plus moyen de mentir sur l’historique d’une batterie à sa revente…”
    Merci Fred

  5. Cool merci pour l’info je vais me prendre une lipo Charsoon et pouvoir enfin utiliser pleinement mon ISDT BG-8S 🙂

  6. Ça permet de se passer de nappe d’équilibrage lors de la charge ? Si la carte électronique de La batterie permettrai d’équilibrer les cellules de manière autonome, ce seraiti la seule vrai raison dNadopter cette techno de manière généralisée.

  7. @ Huito : Je ne pense pas, non, le fil supplémentaire permet uniquement la lecture des infos, pas la distribution du courant vers chaque cellule comme le fait une prise d’équilibrage.

  8. Si ils ouvrent leur API ….et que le prix des LiPos ne sont pas réellement plus chères … ca peut le faire… Autre point, le poids rajouté par rapport au même modèle Battgo ? moins d’1g ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here