DJI Spark, nouvelle prise en main

40
11840

A l’invitation de DJI, des journalistes ont pu prendre en main le Spark dans une version finalisée. J’ai donc pu essayer les fonctions « Gesture », c’est-à-dire le pilotage avec les mouvements de la main, et le pilotage avec la radiocommande du Spark. C’est une nouvelle prise en main : les conditions habituelles de mes tests n’étaient pas réunies. Je livre donc ici quelques éléments, un peu en vrac, qui viennent compléter ma première expérience avec un prototype du Spark (voir ici).

→ La liaison radio est basée sur OcuSync, comme sur le Mavic Pro ?
Non, il s’agit de wifi, 2.4 et 5.8 GHz. 

→ Comment fonctionne la liaison entre le Spark et la radiocommande ?
Le Spark communique avec la radiocommande avec une liaison wifi « extended », semblable à celle du Phantom 3 Standard. Ensuite, la radiocommande communique en wifi 5,8 GHz avec le smartphone (très courte distance).

→ Le Spark peut-il envoyer son image sans fil vers le masque Goggles de DJI ?
Non, cette fonctionnalité requiert OcuSync. Par conséquent, la connexion avec le masque Goggles de DJI ne s’effectue pas sans fil, mais via une liaison USB, au détriment de certaines fonctions uniquement accessibles sur le Mavic Pro.

→ Quelle est la portée pour la liaison entre le Spark et le smartphone ?
En 5,8 GHz, j’ai expérimenté la même portée radio qu’avec le prototype, soit environ 30 mètres. En passant en 2,4 GHz dans les réglages, cette portée est doublée, soit environ 60 mètres (100 mètres selon DJI).

→ Quelle est la portée pour la liaison entre le Spark et la radiocommande ?
La distance maximale du retour vidéo que j’ai pu atteindre a été de 170 mètres (en distance) pour une hauteur de 55 mètres. La liaison radio a été coupée à 205 mètres.

→ 170 mètres, c’est beaucoup moins que les 500 mètres annoncés par DJI ?
Oui. L’environnement était cela dit « chargé » puisqu’il y avait une dizaine d’appareils en vol pendant cet essai de portée (des Spark, des Mavic, des Phantom).

→ Quelle est la qualité du retour vidéo sur smartphone ?
Que ce soit avec le smartphone directement connecté au Spark ou via la radiocommande, le retour vidéo n’est pas parfaitement fluide. Je n’ai pas eu de quoi tester le nombre d’images par seconde, mais il m’a semblé être d’environ 20 à courte distance (moins de 20 mètres), se dégradant rapidement avec la distance et la présence d’obstacles. Il peut tomber à 5 images par seconde, pour s’apparenter à une sorte de slideshow, avec de curieuses accélérations puis ralentissements. Ce que cela signifie ? Il est difficile de piloter en immersion, en ne se fiant qu’à l’image affichée sur l’écran du smartphone. En revanche, cela suffit pour vérifier un cadrage avant une prise de vue ou pour surveiller la bon déroulement d’une séquence vidéo.

→ Y a-t-il un câble type Lightning (Apple) ou microUSB (Android) sur la radiocommande à brancher sur le smartphone ?
Non, le smartphone et la radiocommande ne sont pas connectés physiquement, uniquement en wifi. Le support du smartphone, semblable à celui de la radiocommande du Mavic Pro, est une simple pince.

→ La stabilisation est sur 2 axes uniquement ?
Oui, la stabilisation mécanique est sur 2 axes, le pitch (pilotable) et le roll. Mais le Spark stabilise aussi sur un 3e axe, le yaw, cette fois-ci de manière logicielle (un peu comme le fait le Bebop 2 de Parrot). C’est la fonction UltraSmooth. Pour cela, l’image filmée est sans doute plus grande que du 1920 x 1080 pixels, peut-être du 4K, bien que DJI ne communique pas à ce sujet. Les calculs de stabilisation sont effectués en temps réel à bord de l’appareil. On pourrait donc imaginer que le Spark filme en 2.7K ou en 4K, au prix de l’absence de stabilisation logicielle sur le yaw. Notez que ce n’est là qu’une supposition, personne chez DJI ne m’a laissé entendre qu’une telle fonction soit envisagée.

→ La caméra est-elle protégée pour le transport ?
Non, DJI ne livre pas de bulle de protection comme sur le Mavic Pro. Si le Spark est placé dans sa boite en polystyrène, la nacelle et la caméra ne risquent pas grand chose, même en cas de choc. Mais si le Spark est glissé dans un sac à dos sans ménagement, la nacelle peut être endommagée. Il est fort probable que les accessoiristes proposent rapidement des protections, et que l’on en trouve prêtes à imprimer en 3D sur les sites spécialisés. 

→Faut-il veiller à gérer le focus de la caméra, comme sur un Mavic Pro ?
Non, l’objectif est fixé sur l’infini, il n’y a rien à régler. Mais le mode ShallowFocus (Focus Idéal) permet d’ajouter un flou d’arrière-plan. Le Spark prend une photo, et modifie l’image avec un flou logiciel. Pour cela, il filme une courte vidéo en montant un peu, ce qui lui permet d’obtenir des informations sur l’environnement 3D, un peu comme une caméra 3D à deux objectifs.

→ Comment sont attachées les protections d’hélices ?
Il faut glisser l’anneau de chaque protection sous le moteur, tourner la protection d’un quart de tour environ, et fermer le petit clip. Comptez à peine 2 secondes par protection d’hélice, sans besoin de retirer les hélices.

→ Les protections d’hélices sont-elles efficaces ?
Je n’ai pas tenté de crash-test, mais elles sont à la fois épaisses et flexibles, ce qui devrait leur permettre de résister à de mauvais traitements.

→ La radiocommande du Mavic Pro est-elle compatible avec le Spark ?
Non. Dommage, dommage…

→ Quelles sont les sensations de pilotage avec la radiocommande ?
Le vol est plus rapide qu’avec un smartphone, mais il reste beaucoup plus lent qu’avec un Mavic Pro ou un Phantom. C’est volontaire : le Spark n’est pas prévu pour voler vite. Cela dit, l’appareil répond très bien aux commandes. On sent l’assistance de tous les instants, notamment quand on lâche les joysticks, puisque le Spark freine dur (ce qui est plutôt agréable). Sa vitesse limitée lui permet aussi d’assurer une détection efficace des obstacles à l’avant.

→ Il y a une détection des obstacles vers l’arrière, notamment pour les Dronies ?
Non, la détection s’effectue uniquement vers l’avant. Avant un vol automatisé qui entraine le Spark dans une manoeuvre en arrière, DJI GO 4 prévient le pilote en demandant à bien vérifier que l’environnement de vol soit dégagé de tout obstacle. Une croix rouge à l’écran permet d’interrompre instantanément le vol si le pilote constate une prise de risque.

→ Et en mode Sport ?
Sur la radiocommande figure un bouton Sport qui permet de basculer dans un mode un peu plus nerveux. « Jusqu’à 50 km/h » assure DJI. Le Spark atteint effectivement cette vitesse (et permet même de la dépasser légèrement), sans besoin d‘avoir le vent dans le dos. Il est très réactif, prend vite de la vitesse. Il n’y a pas de latence dans les commandes, mais on ressent une petite inertie quand on essaie de freiner ou tourner. Il faut donc un peu anticiper, d’autant que l’appareil prend peu d’inclinaison roll, ce qui n’aide pas à pratiquer des virages serrés. Cela dit, le mode Sport est très amusant pour les pilotes expérimentés et a de quoi décontenancer les pilotes débutants.

→ La nacelle fonctionne-t-elle en mode Sport ?
Oui, mais elle ne stabilise pas sur le roll. C’est-à-dire que la caméra s’incline dans les virages, mais reste stabilisée sur le pitch (elle ne pointe pas sur l’herbe pendant une accélération ou sur le ciel au freinage). J’avais enregistré plusieurs vols en mode Sport, mais aucun fichier vidéo n’a été stocké sur la carte mémoire dans ce mode. Bizarre. 

→ Quelle est l’autonomie en mode Sport ?
Pour mémoire, DJI indique 16 minutes d’autonomie en mode normal, et ne donne pas de valeur en mode Sport. En pratique, les appareils que j’ai essayés ont tenu 14 minutes en mode normal et 9 minutes en mode Sport.

→ Qu’apporte de plus la radiocommande ?
Une portée supplémentaire et des commandes plus vives, le mode Sport encore plus nerveux, et elle permet un pilotage précis. Elle peut être réglée en mode 1, 2, 3 ou 4. Elle dispose d’une molette pour piloter l’inclinaison de la nacelle (le pitch). Elle est dépourvue d’écran, à la différence de celle du Mavic Pro.

→ Comment démarrer le mode Gesture ?
Il faut s’assurer, avec l’aide du smartphone, que l’option Gesture est bien activée dans DJI GO 4. Ensuite, plus besoin du smartphone. Plus du tout ! Il faut allumer le Spark (pression courte puis pression longue sur le bouton de la batterie), attendre quelques secondes, faire deux pressions courtes sur le bouton de la batterie, poser le Spark à plat dans la main, caméra vers soi. Ensuite, il suffit de tourner la tête vers la caméra et de sourire. Les moteurs tournent et l’appareil décolle tout doucement pour se placer en vol stationnaire, à hauteur de visage, et à 1 mètre de distance environ.

→ Il faut sourire ? C’est une plaisanterie ?
Oui et non. Il n’y a évidemment pas besoin de sourire pour être reconnu par le Spark, mais cela aide à la reconnaissance du visage. Donc avant d’utiliser le Spark, oubliez vos soucis, pensez à un truc sympa, le décollage n’en sera que plus efficace…

→ Un stationnaire à hauteur de visage, ce n’est pas dangereux ?
Mon avis : il est indispensable de placer les protections d’hélices sur le Spark si vous comptez l’utiliser en mode Gesture. Dommage que DJI ne les propose pas dans le pack de base, lequel est dépourvu de radiocommande… ce qui incite à voler en mode Gesture ! Cela dit, j’ai fait tous mes essais Gesture sans les protections d’hélices. On regarde l’appareil décoller avec un peu d’appréhension les premières fois, mais il n’a jamais esquissé de faux mouvement. Pourtant je reste persuadé que les protections d’hélices doivent impérativement être installées pour voler en mode Gesture, et que DJI devrait les offrir avec le pack de base.

>>>> La suite de cette chronique se trouve ici <<<<

40 COMMENTAIRES

  1. Merci pout toutes ces infos, surpris par contre par la portée de la liaison avec la radio commande de 170m, il est annoncé 2Km Transmission vidéo Wi-Fi HD3 sur le site, j’ai loupé un truc ??

    Peut-on programmé un vol avec des waypoints et tout ce qui va bien ??

  2. @ Arnaud : 2 km, c’est avec une puissance d’émission FCC (Etats-Unis). En Europe, c’est 500 mètres.
    J’ai un doute sur les waypoints, il me semble qu’ils ne sont pas dispos.

  3. Merci Fred !
    un peut déçu alors, ON aurai aimer un appareil de 500g avec occusync, 1080p60 et une autonome du bebop.
    Il n’est donc pas parfait, ils ont voulu faire trop léger.
    je me suis donc tourné vers un mavic, acheter 800euro sur banggood avec les 10% de coupon quand on télécharge l’application =)

  4. Merci pour ce test très complet, la machine semble bluffante, par contre le prix même si le Spark n’a pas de concurrence, pique un peu. C’est le petit drone à emmener en ballade sans s’alourdir. Vraiment dommage par contre que la télécommande du Mavic ne soit pas compatible.

    Ce sera un achat quand les finances iront un peu mieux ..

    @++
    Sté

  5. @ diablomephisto : C’est une question de besoins… Pour ma part, j’aurais voulu un appareil encore plus léger, avec OcuSync et du 1080p/60, sans les fonctions gesture ni le pilotage smartphone mais avec la radiocommande du Mavic, même avec une autonomie de 10 minutes seulement 😉

  6. Fred,
    Super ces infos qui remettent les pendules a l’heure par rapport au marketing !

    As tu prévu un comparatif qualité vidéo entre le spark et le bebop 2 ?
    J’imagine le spark un cran au-dessus (sur le papier) mais j’aimerais un test pour le quantifier.

  7. Merci pour le test par contre c’est vraiment honteux que pour 600€ DJI fasse le radin à ce point en ne livrant pas les protections.
    Pour un usage aussi débutant ils risquent de payer cher leur radinerie.

    Le moindre visage entaillé ( je parle meme pas d’oeil…) leur coûtera bien plus cher en ventes que les 0.5€ que coutent les protec…

  8. Merci pour ce retour, je viens d’annuler ma commande sur le site dji. La distance du fpv est vraiment trop trop faible 🙁 très déçu :(:(:(:(

  9. @ jeanjean : Ce n’est pas un appareil fait pour partir loin, pour ça c’est le Mavic (attention tout de même à la réglementation en Europe qui impose du vol à vue). A 170 mètres, par expérience, le Spark n’est plus du tout visible, même sur fond uni 😉

  10. oui je sais bien. Mais ça limite quand même beaucoup la polyvalence (c’est mon avis). Je vais attendre sagement que le mavic pro baisse. J’ai déjà un P3A et pas mal de drones fpv. Je pense pouvoir patienter 🙂

  11. Merci pour le test, il sera peut-être possible de booster la portée avec un petit répéteur WiFi comme pour les Bebop, sauf si la télécommande vérifie que la connexion se fait en direct au Spark…

  12. En totu cas, pour le prix, je trouve que qu’ils on un peut trop voulu faire des économies sur pas mal de choses 🙁 Il y a aussi le vol qui semble poussif qui me laisse perplexe. Tu semble dire qu’il est relativement lent 🙁

  13. @ jeanjean : Oui, il est lent, mais c’est volontaire et je pense souhaitable, puisque le contrôle au smartphone est moins précis qu’avec une radiocommande, et que la portée avec un smartphone est limitée – en volant rapidement, la portée max serait trop vite atteinte. A ajouter à cela que le mode vidéo 30 images par seconde est parfait en vol lent et stabilisé, mais saccade quand on met les watts. C’est donc un tout cohérent. Ca répond à certaines attentes, pas du tout à d’autres…

  14. oui je comprends bien, je vais me tourner vers un mavic pro d’occasion , ca correspond plus à mes attentes.

  15. D’accord avec beaucoup, déçu d’un coup par le Spark, surtout pour sa porté et son utilité, si c’est pour du selfie une bonne perche fera l’affaire 😉
    Pour de la petite prise de vue, d’un coup il me parait peu adapté au vue des réponses.
    Un grand merci pour toutes ces précisions, çà me calme dans mon achat et je vais réfléchir pour le Mavic (ou autre chinoiserie)

  16. Le DOBBY-AI (ou DOBBY 2) va sortir au mois de juin… à voir !?!
    @Fred le DOBBY 1 est vraiment trés en dessous du Spark ?

  17. Merci Fred, super article hyper riche en info !
    Comme tout le monde, décu par la portée de 170m que tu as rencontré (même si dans dans des conditions vraiment pas idéales).
    J’ai vendu mon Mavic, je maintiens ma commande de Spark mais je me demande si je n’ai pas fait une connerie quand même.

  18. Les vidéos d’introduction étaient bluffantes, maintenant ce que remonte cette prise en main laisse beaucoup plus dubitatif. Sauf à le tester en réel, on va sagement attendre un mavic 2 sûrement cet été, ou un spark 2 à Noël ?

  19. @Dom: pourquoi avoir revendu ton Mavic ?

    Pour moi le Spark est sympa niveau encombrement mais ca s’arrête là.

    Ocusync est un manque cruel sur cet appareil, sachant que les dji googles arrivent.

    De plus ils auraient pu utiliser une radio sous ocusync.
    Le coût total grimpe très vite pour un drone à selfie.

    Franchement avec le recule d’utilisation de mon Mavic, je le conseil a tout ceux qui hésitent.
    Dans mon sac à dos Quechua arpenaz 10, je loge le Mavic (dans sa boîte rigide), sa radio (dans sa boîte rigide), 2 batteries, la tablette Asus S8, un powerbank solaire, tous les cordons usb et il reste de la place. Alors allez y car il est impressionnant de jours en jours et y a aucune comparaison avec le Spark ou un bebop.

  20. Bonjour,
    Merci pour ce retour d’expérience
    Est-ce que le sujet des dates de disponibilité a été abordé
    Par exemple moi qui ait commandé au jour J j’espère que mon combo sera bien expédié au 15juin comme annoncé

  21. @ Nicolas : Oui, il a été abordé. Donc la réponse, c’est “nous ferons tout ce qui est possible pour livrer nos clients au plus vite”. Je ne m’attendais pas à autre chose…

  22. J’ai complétement oublié de te remercier Fred pour ce petit test du spark qui est hyper instructif et honnête.
    Le système question/réponses super bien et qui va à l’essentiel.
    Cela me permis de ne pas franchir le pas car trop de lagune dans ses fonctions.
    Merci.

  23. Au fait, a l’oreille, quel est le plus discret, Mavic ou Spark ?
    Y at’il une grosse différence de dB perçus ?
    La discrétion sonore est pour moi un critère très important.
    Merci Fred !

  24. @ Dom : Je n’ai pas fait le test de volume sonore. Dans mon souvenir, je dirais que le Spark est plus silencieux. Ce n’est pas flagrant. Je pense qu’il faudrait des hélices tripales ou plus pour réduire le bruit…

  25. Ok, merci beaucoup Fred.
    Au fait, je suis curieux, Helicomicro est ton activité a plein temps ou “juste” un hobby ?

  26. Quelque part, ca me rassure, je me demandais comment tu pouvais trouver le temps de t’occuper du site avec une activité autre à plein temps.
    En tout cas, c’est pas pour faire le fayot mais site vraiment top avec article aux petits oignons et infos first class. Merci pour ça.

  27. Bonjour… Et merci pour le boulot!!!

    Utilisateur de Phantom 2 avec Héros 3+, le Spark ne pourra qu’etre un bond en avant en terme de côté pratique et d’encombrement…

    J’ai lu quelque part que pour le Mavic, afin d’améliorer la portée, on pouvait paramétrer Dji Go avec Usa comme pays. Même si cela est un peu (beaucoup?) border Line pour la France, pensez vous qu’il en sera de même avec le Spark?

    Merci.

  28. Merci pour le test, et ton objectivité, pour ma part, ayant un Mavic et un Inspire 1, j’allais investir dans le pack; je vais plutôt investir dans des batteries supplémentaires

  29. @ Jmlalou : Non, la puissance d’émission est contrôlée de manière logicielle en fonction de la position GPS de l’appareil. Il n’y a pas à ma connaissance moyen de modifier cela… Ni d’ailleurs sur les autres machines récentes de DJI – c’était possible lorsqu’il y avait un interrupteur FCC/CE physique sur la radiocommande.

  30. J’ai commandé le Spark sortant d’une expérience douloureuse avec le Beebop 2. J’ai hésité avec le Mavic, mais mon choix est porté sur la discrétion et le prix aussi autant du Mavic que de ses batteries. . Je voyage beaucoup, besoin de quelques images en hauteur. Je compte sur DJI pour le faire grandir avec le temps.

    Je l’ai pris sans télécommande, je verrai si ma madcatz est compatible ? Sinon, j’en acheterai une aux US (surement moins cher)

    Sur Digit-photo ils parlent de livraison en avant première le 13/06. Je les ai même appelé et aussi leur magasin physique, ils disent les avoir. C’est surprenant, car ils sont plutôt sérieux, donc vivement le 13.

  31. Bonjour. J’ai été blessé au bras par le Spark qui était en mode gesture et qui a avancé sur moi. J’ai eu le temps de me protéger le visage, mais j’ai le bras entaillé ! Ma version est livrée sans protection, le système d’obstacle n’est pas fiable. J’ai fait un mail au Support, la seule réponse que j’ai eu est de lire le mode d’emploi (qui n’existe même pas en français) !! Scandaleux ! Ce n’est pas mon premier drone, je suis photojournaliste, et DJI me prend de haut ! Première approche avec DJI, je dis bravo à votre service Support pour ce manque de considération.


    support.eu6 (DJI)
    6月15日 15:38 CST
    Bonjour Mr Lacaze,

    Nous avons bien accusé réception de votre mail, et nous vous en remercions.

    Nous sommes sincèrement navrés d’apprendre que votre première expérience avec votre Spark se soit changée en mésaventure.
    Préalablement à toute utilisation de drones, les utilisateurs doivent prendre consciencieusement connaissance des manuels d’utilisation,
    avertissements et consignes de sécurité mis à disposition de tous (les versions les plus actualisées se trouvant sur les pages internet dédiées de chacun de nos produits).

    Nous restons à votre disposition pleine et entière pour toute question, et vous souhaitons un prompt rétablissement.

    Sincèrement,
    Support6.NL
    DJI NL Technical Support
    Office hours: Monday to Friday , 9:30 to 18:00 (Amsterdam Time UTC+01:00)

  32. de nombreux acheteurs en Europe ont le problème suivant :
    la connexion wifi entre le spark et le smartphone n’est pas reconnue automatiquement. Pour être simple les bandes de fréquences utilisées ne sont pas les mêmes que celles des smartphone android en Europe. Il faut une procédure manuelle fastidieuse à chaque fois. Peu de personnes en parlent sur les vidéos que l’on trouve sur YouTube mais une consultation sur les forums vous éclairera.
    De plus, de nombreux bugs dans l’application (android) pourrissent la vie des utilisateurs. J”en suis un.

  33. De ce que j’ai pu trouver sur le net, il semble que la liaison wifi directe avec le smartphone ne soit que de quelques dizaines de mètres (40 m ?) mais nettement augmentée par la RC (d’ou sont utilité), jusque dans les 500 m.
    D’autre part il semble également que la caméra soit quasiment identique à celle du Mavic (qui a un rendu photo tout à fait exceptionnel pour un 12 mpx).
    Pourriez-vous me confirmer tout ca avant un achat complémentaire à mon Mavic ? (j’ai besoin d’être plus léger certaines fois). Merci

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.