La FAI, Freedom Drone Sports et Hionos

7
475

La FAI, Fédération Aéronautique Internationale, c’est cette vénérable institution née en 1905 en charge des compétitions sportives qui se déroulent dans les airs, partout sur la planète. Les courses de drones sont devenues l’une des disciplines inscrites au calendrier des compétitions FAI. Freedrom Drone Sports est une société basée en Australie que vous connaissez déjà, elle avait fait le buzz avec des vidéos présentant un énorme racer (voir ici). Etait-ce uniquement pour « faire de la vue » ? Pas si sûr…

Accord pour des courses « grand format »

La FAI et Freedom Drone Sports ont signé un accord visant à développer les courses de drones avec des appareils bien plus imposants que ceux qui sont utilisés dans les compétitions actuelles. Imposants ? Selon Grantley Reed, directeur des opérations à Freedom Drone Sports, le principe est de voir « un groupe de drones géant de plus de 30kg concourir sur un circuit en trois dimensions à 200km/h ». Parfait pour assurer le spectacle, bien plus qu’avec des racers de classe 280. Mais on frémit aussi à l’idée de voir l’un de ces appareils se crasher en présence de public. Grantley Reed poursuit : « notre vision est plus qu’une course de drone. L’introduction de systèmes de gestion de sécurité aérienne, de spécification et de certification des drones et équipements embarqués, la définition des règles de course en parallèle de procédures standard d’opération sont tous les éléments clés que nous souhaitons développer avant d’organiser la première course officielle de Freedom Class Giant Drone ».

Hionos et sa technologie

Valentin Brossard, CEO de Hionos

La gestion de la sécurité a été confiée à une société française, Hionos ! C’est une filiale de la société grenobloise Sogilis présente notamment au capital de Squadrone System, créateur de l’Hexo+. Hionos est spécialisée dans la création de composants logiciels critiques pour la sûreté en vol. Valentin Brossard, CEO de Hionos, nous décrit le cœur de métier de sa société. « Nous proposons aux constructeurs des composants pour assurer la sécurité en vol. Le but est de proposer des outils qui garantissent l’absence de bugs en respectant le cahier des charges de normes aéronautiques. Les méthodes employées reposent sur les preuves formelles et sur des simulations. Nos outils savent aussi réagir en cas de problème hardware ». Parmi les composants que propose Hionios, il y a Pulsar, un autopilote capable de gérer des vols automatisés et de faire face aux imprévus pour assurer la sécurité. Il y a aussi SignalPack, un outil destiné à la limitation de capacité, au signalement et à la diffusion de données de position d’un engin volant. Hionos fait partie des groupes de travail qui mèneront à la publication des décrets d’application de la loi d’octobre 2016.

Aller plus loin ?

Allons-nous voir des courses de drones en France qui mettent en compétition des machines grand format ? Pourquoi pas ! Proposer de tels événements en satisfaisant aux exigences de sécurité, c’est le but de cet accord entre la FAI et Freedom Drone Sports. Grantley Reed va plus loin encore, indiquant son souhait de faire progresser avec l’aide de la FAI « la formation des pilotes, équipes et officiels, le design des circuits, la responsabilité sociale et l’égalité homme/femme ». Excellente initiative…

7 COMMENTAIRES

  1. Je ne pense pas que celà va s’adresser aux particuliers mais à la création de société privée.

    C’est encore une fois le pognon qui va jouer…

  2. @Laurent : on se demande d’ailleurs bien ce qu’il y on mis dedans à par les accus 🙂
    Tiens je pars cher Nor…. m’acheter leur nouveau coffre de toit; et en plus il est moins cher que certaine frame … Chemin à creuser 🙂

  3. ça peut être très bénéfique pour nous, car vu les moyens mis en oeuvre on se rapproche plus de compétitions pro comme la f1 en voiture et la recherche et les innovations qui en découleront ne pourra qu’être un plus pour le particulier par la suite !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.