DJI Inspire 2 et X5S, la preview

7
3499

Vous êtes cadreur ?

Sachez que votre profession est peut-être en danger. Car si l’Inspire 2 pratiqué à deux radiocommandes est très efficace, les modes de prises de vues automatisés le sont tout autant. Imaginons que vous deviez filmer une personne qui évolue en skateboard. Activez le mode Spotlight Pro : il vous permet de fixer la caméra sur le sujet pendant que vous pilotez. Plus besoin d’une seconde personne en charge de l’orientation de la caméra, tout est automatique ! Il faut simplement veiller à ce que la nacelle de la caméra ne soit pas contrainte à tourner à 360°, elle ne suivrait pas. Pour le reste, vous pouvez secouer l’Inspire 2, vous éloigner, revenir, monter, vous placer de profil, la caméra reste fixée sur son objectif. Impressionnant. DJI GO 4 propose aussi un mode « Composition » qui permet d’indiquer une zone. Le tracking ne débute que lorsque le sujet y pénètre. L’assistant cadreur robot est décidément doué !

D’autres fonctions

Outre Spotlight Pro, l’Inspire 2 propose des fonctions de vol automatisées semblables à celles du Phantom 4, comme Activetrack (pour un suivi efficace de personne ou de véhicule de type Follow Me) ou Tripod, qui limite les débattements et permet de pratiquer un vol dans un mouchoir de poche. Sont également présentes la fonction Tapfly pour indiquer à l’écran une destination, et Course Lock pour simplifier le pilotage. Il est toutefois surprenant que certaines fonctions ne soient pas encore disponibles, comme Point of Interest ou le vol en indiquant des points de passage, Waypoints. Un bon point : une touche Pause sur la radiocommande permet d’interrompre tout vol automatisé et de figer l’Inspire 2 là où il se trouve – et éventuellement d’en reprendre le contrôle manuel. Rassurant pour être en mesure de réagir à un danger qui survient.

Evitement des obstacles

L’Inspire 2, comme les autres appareils récents de DJI, a été équipé de capteurs pour proposer une détection des obstacles, accompagnée par une fonction d’évitement. Ce sont deux caméras à l’avant, de part et d’autre de la caméra FPV, qui s’occupent de cette tâche, sur un angle de 60°. Les obstacles sont détectés à partir de 30 mètres de distance. Sous l’appareil se trouvent une caméra et un sonar qui proposent aussi une détection d’obstacles. Pas de détection sur les côtés ni en arrière. Et ça fonctionne ? Oui, plutôt bien même. L’Inspire 2 détecte des branches d’arbres sans feuilles, en hiver, et refuse d’avancer. Là encore, c’est plutôt rassurant.

Enregistrement des vols

Toutes les données des vols sont stockées dans la mémoire de l’Inspire 2. Pour y accéder, vous pouvez utiliser l’application DJI GO 4 et réaliser une synchronisation avec le « cloud » de DJI, ou établir une connexion filaire, avec un câble USB, entre le multirotor et un ordinateur de bureau équipé du logiciel (gratuit) DJI Assistant 2. Il est possible de rejouer l’itinéraire, affiché sur une carte avec l’indication de la position des joysticks, la vitesse et la hauteur, la distance parcourue, l’inclinaison de la caméra, etc. Vous pouvez aussi diffuser les vidéos du vol en temps réel sur Facebook ou YouTube. Il suffit pour cela que la radiocommande soit connectée à Internet, par exemple via le smartphone.

La partie optique

La X5S comprend à la fois la caméra elle-même, son objectif et une nacelle stabilisée sur 3 axes. L’objectif livré par DJI est un 15 mm f/1,7, au format micro 4/3. Il peut être changé pour un autre objectif, selon vos besoins… et votre budget. Je ne suis pas un spécialiste de la photo – or le test de la X5S s’apparente à celui d’un véritable appareil photo numérique. Je vais me contenter de décrire ce dont est capable la caméra… au regard de mes connaissances en photo. Pour filmer et photographier avec la X5S, il est important de maîtriser la mise au point, la profondeur de champ et l’exposition. Evidemment, vous pouvez laisser l’appareil se débrouiller tout seul, mais ce serait dommage. Par ailleurs, il faut toujours surveiller la mise au point sous peine de revenir d’un vol avec des images floues ! Quand on a l’habitude des caméras sportives de type GoPro et leur focale fixe, on a tendance à oublier de vérifier la mise au point. Notez que le bouton de prises de vues peut être enfoncé à mi-course pour faire le point, puis complètement pour déclencher la photo.

Réglages des photos

Image Jpeg en 5280 x 2970 pixels (faites un clic droit pur la visionner en pleine taille)

Les photos peuvent être prises en Jpg compressé (et géolocalisé) ou en DNG, un format Raw sans compression. Ou les deux en même temps – il faut simplement attendre un peu plus longtemps entre deux prises de vues le temps de l’écriture sur la carte mémoire. Avec des outils photo « derawtisateurs », il est possible de sauver des clichés sous exposés et d’améliorer sensiblement la qualité des images en les retouchant. Notez que l’Inspire 2 propose toute une série de filtres appliqués en temps réel aux photos Jpg. Amusant, mais destructif puisqu’il n’est pas possible de revenir à une photo dépourvue du filtre, sauf si vous avez choisi le mode de stockage double Jpg et Dng – car les filtres ne sont pas appliqués au Raw. Ce mode ne corrige pas l’effet FishEye, qui introduit une courbure excessive de l’horizon. La version DNG de l’image ci-dessus est à télécharger ici. Le DNG permet parfois de rattraper des photos « difficiles ». Ci-dessous une photo avec une exposition correcte (avec lumière, f/1,8 200 ISO pose de 1/30s), puis la même photo avec une luminosité très faible (sans lumière, f/1,7 200 ISO pose de 0,5s). Elle est très sous exposée. L’ouverture de la version DNG de la photo (elle est téléchargeable ici) dans Photoshop permet de pousser les réglages pour obtenir un cliché utilisable, même s’il souffre d’un fort bruit.

Avec lumière
Sans lumière
Sans lumière, DNG ouvert dans Photoshop
DNG éclairci dans Photoshop

>>>> LA SUITE DE CETTE CHRONIQUE SE TROUVE ICI <<<<

7 COMMENTAIRES

  1. Belle machine en effet, mais prévoir la redondance de toute l’électronique et ne voler que sur 4 moteurs c’est un peu un contre sens vu sous l’aspect sécurité. Maintenant le prix n’est pas supérieur à ce que certains ont mis quelques années auparavant dans une machine bien moins performante.
    A quand un Inspire_III sur base d’hexa ?

  2. Perso avec l’expérience voler sur 4 moteurs ne me dérange plus, j’ai monté un X8 il y a quelques temps “pour la redondance” et finalement il est tombé sur une panne moteur (le A2 est pourtant censé gérer) alors que je n’ai encore jamais eu de chute de X4…
    Le parachute est plus indispensable que la redondance moteur de mon point de vue, puisque dans tous les cas ça finit tôt ou tard par redescendre quelque soit la manière 🙂

  3. ”Si une batterie lâche, l’autre est prévue pour prendre la relève.”

    -Qui a déjà eut une lipo qui ”lâche” d’un coup en plein vol ? ^^

    -Après, pour l’histoire des 4 moteurs, si ils sont de bonne qualité…Pourquoi pas.
    Ça peut tenir très longtemps. Assez au moins pour que l’inspire 3 sorte lol.

    En tout cas, très belle machine 🙂 .

  4. @terry, j’ai eu une lipo qui à lâché en plein vol sur mon Q500, une cellule HS, crash sans conséquences dans
    des arbustes mais je te garantis que sa par très, très vite en vrac.

    @Fred, possible d’avoir une photo comparative entre hélices standard et “les montagnes” ?

    L’inspire fait rêver, d’ici quelques années on pourra s’en payer un d’occasion.

  5. Je rejoins certains avis ci-dessus car de mémoire, dans une analyse de risque, il avait clairement été identifié que deux moteurs supplémentaires était une solution bien plus robustes qu’un parachute avec autonomie- payload quasi identiques…

  6. belle machine tu dit qu’il coûte cher pour des priver mais pas plus cher que d’acheter une moto ou une voiture, partir en vacances, si on ne fait rien de se que j’ai mentionné ci dessus se n’est pas cher.j’ai calculer qu’il me faudrait 15 mois en économisant 760fr Suisse par mois =11400frs facile et can on n’aime il ni a aucun problème évidement les acheteurs potentiels veulent tout tout suite, il nom pas la patience d’économiser alors can on voie nos économie augmenter avec une application pour le budget mensuel exemple daily budget rien n’est plus facile
    François Bonnet fleurier Suisse canton de Neuchâtel

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.