Trocadéro en drone

20
1390

DSC_0438Les survols de Paris – légaux bien entendu -, ce n’est pas une mince affaire. Mais l’équipe de Freeway Drone a réussi à obtenir les autorisations pour survoler l’esplanade du Trocadéro et filmer le palais ainsi que les travaux en cours. Sans oublier un accès privilégié aux fontaines de l’esplanade, en grandes eaux juste pour l’occasion ! Les images seront à voir ce soir sur France 3 dans l’émission « Des racines et des ailes ».

Pour l’anecdote

Les prises de vues ont été réussies en une matinée, sans besoin de refaire de prises le lendemain. Fort heureusement. Car le soir même ont eu lieu les terribles attentats de Paris… Le récit du tournage a été publié dans le numéro 6 du magazine Drone Multirotor !

D’autres photos

DSC_0258

DSC_0219

DSC_0173

DSC_0343

DSC_0418

DSC_0119

DSC_0266

Article précédentSolo, Sony et Autodesk
Article suivantFayee FY805, le test

20 COMMENTAIRES

  1. @Vladoo Non je crois pas, c’est pour des questions de sécurité, le drone doit être relié au sol, c’était pareil lots des prises de vue à l’élysée.
    Et avouons le, c’est complètement débile non ? Bon je connais ptet pas assez mais je trouve ca plus dangereux qu’autre chose. Trop basse altitude pour un parachute ?

  2. On voit bien sur les photos que c’est juste de la corde avec un mousqueton : probablement une sécurité, en effet.

  3. @VALDOO et PIERRE : Je pense que c’est dû au fait qu’ils sont sur un scénario S3 et que le drone ne possède pas de parachute, dans ce cas il doit obligatoirement être en “captif”. On voie également l’inspire au niveau du dernier étage de la tour Eiffel, soit 300m alors que la règlementation n’autorise que 150m… il paraît évident qu’ils ont obtenu des autorisations particulières de la DGAC pour ces prises de vue.

  4. @ Hadrien : Oui, le parachute n’aurait rien donné à la hauteur à laquelle ont été pratiqués les vols. Le but est de parer à tout problème. Avec un câble, en cas de chute, la machine serait restée cantonnée dans le périmètre protégé et isolé du public. Donc, non ce n’est pas débile ni plus dangereux, bien au contraire.

  5. @ electrobus : C’est une illusion d’optique obtenue par le photographe (moi 🙂 ), l’Inspire est resté bien en-dessous des 150 mètres, bien en-dessous des 100 mètres d’ailleurs.

  6. @ FRED : OK très bien. Dommage, je pensais voir des images du troisième étage prises de l’extérieur.

  7. La prochaine fois, on aura peut être droit à une course de racers avec salom géant à la vertical entre les éléments de structure de la TOUR EIFFEL ^^

  8. En fait c’est assez simple (!!!) : en ville concernant la machine (en plus du MAP, autorisation du prefet (de Police pour Paris) assurance RC et le reste des papiers, il faut, selon le poids de la machine: -2kg pas besoin de parachute, mais un retour vidéo avec osd qui permet de contrôler l’altitude et la vitesse (qui permet de réduire de 30 à 10 mètres la distance horizontale de sécurité avec les nouvelles dispositions de la loi) / entre 2 et 4, un parachute ou un lien pour garder captif l’appareil (résistance : plus de 10 fois le poids de la machine – un nœud faisant perdre 40% la résistance d’après les cordistes) avec une longueur égale à la hauteur max de vol qui est est aussi le rayon de secu + 5 mètres ( par exemple vous voulez voler à 50 mètres de hauteur, il vous faut 50m + 5m de rayon autour de la machine pour la distance de secu, et si la machine se déplace horizontalement cela repousse bien sûr les limites de la zone de sécu
    – et entre 4 et 8 kg même chose pour le câble de retenue et pour le parachute un système de déclenchement tout à fait indépendant y compris electriquement(+ qq autres détails – tout cela est bien précisé dans le nouveau doc du 16 dec dont Fred a déjà parlé).

    La DGAC no nav est la seule a donner les autorisations particulières (si ce n’est pas une machine de serie qui a déjà ces autorisations constructeur) – qui peut être pereine lié à la machine ou juste pour une seule mission. je pense qu’il est plus facile de demander une dérogation pour une mission particulière avec un câble de retenue que d’installer un parachute et faire la vidéo de démonstration (en tout cas c’etait le cas pour nous) mais c’est aussi beaucoup plus de voler avec car le câble pese lourd et déséquilibre le multi qui a besoin de tirer sur les batteries beaucoup plus (nous avions un câble trempé car tournage entre deux averses et donc très lourd).
    Le câble doit aussi bien rester à l’aplomb de la machine mais ne doit pas être dans le cadre ni gener la nacelle (plus simple à dire qu’à faire)

    Enfin pour la DGAC le point d’encrage du filin est capital, est-il accroché au sol ou à quelq’un? comment? etc… Bref Il faut penser à demander une autorisation pour une machine sur-dimensionée (minimum Octo et helices de 15′) et faire encore de la paprasse pour expliquer comment on securise l’ensemble des gens qui sont sous la machine à gérer le filin. C’est vrai que c’est important cette paperasse qui permet de bien définir le modus operendi pour ne pas faire d’accident – et comme tout le monde veut se “backer” (administration et DGAC) il faut s’organiser bien en avance et bien comprendre le raisonnement pour le dossier avec câble de retenue (en particulier à Paris et les grandes villes) – Allez bon courage à tous!

  9. Wé donc suffisamment de paperasse et de temps à passer pour démotiver le plus grand nombre. Pas facile de travailler dans ce pays !

  10. Merci AIRVB d’avoir résumé mon trop long post! c’est exactement ça “Vive la France” et les milliers de technocrates qui ne savent plus quelles lois écrire, tout ça pour notre plus grand bien, bien sûr!

  11. @ Hervé : Ce n’est pas opportuniste, hein, c’est juste que la diffusion était ce soir 🙂 Attention, ce n’est pas dans le numéro en kiosques, mais dans le précédent. Dans celui en kiosques, je parle du WRC à Monte-Carlo !

  12. Merci pour la précision Fred. Mais je n’arrive pas à commander le N°6 ou son édition numérique via le site du magazine. Je ne suis pas doué ou n’est-ce pas possible?
    Sinon j’irai au kiosque demain et avec un peu de chance le N°6 sera encore là à m’attendre…ou j’appellerai la rédac.

  13. @Fred,
    Bonjour et merci ! J’ai pu voir et enregistrer le replay.
    Je me pose la question de savoir quelles scènes ont été filmées avec un drone ?
    Peut on avoir qq précisions ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.