DJI Phantom 3 Standard, le test

44
52101

Edition de vidéos

IMG_2084Vous pouvez utiliser les vidéos comme bon vous semble sur un ordinateur et réaliser vos montages. Mais sachez que l’application DJI GO dispose d’un éditeur intégré ! Le principe est simple : vous isolez des extraits des vidéos filmées en vol, vous les enregistrez et vous les sélectionnez avec l’option « Créer un film ». Le logiciel assemble les extraits, ajoute des transitions et une musique, que vous pouvez modifier avec une petite bibliothèque d’effets et de sons. Il ajoute aussi un logo, la date et l’endroit du vol… que vous ne pouvez pas retirer. Dommage, certains spots de vol méritent pourtant de rester secrets ! Une fois le petit film créé, vous pouvez le partager sur les principaux réseaux sociaux, en quelques secondes. Ou la garder pour vous, si vous n’êtes pas partageur.

Les vols mémorisés

Votre compte sur DJI, accessible avec le dernier onglet de l’interface , « Moi », donne accès aux récapitulatifs de vos vols. L’endroit, la durée, la distance parcourue, le nombre de photos, la durée de shooting vidéo, tout est mémorisé. IMG_2085Mieux encore, le parcours est indiqué sur une carte, avec une petite animation sur laquelle on peut incruster les positions des joysticks, l’inclinaison de la nacelle, les données de vol. Bref, on visionne graphiquement le contenu de la boîte noire du Phantom 3 Standard ! Les impatients peuvent même accélérer le replay, jusqu’à 8x. Dommage, il n’y a pas d’outil pour exporter les parcours sous forme de fichiers .gpx. Mais des outils additionnels, comme healthydrones.com sont capables de les extraire.

Le simulateur de vol

IMG_1576Toujours dans l’onglet « Moi », on trouve la DJI Academy, et le Flight Simulator. Une excellente initiative de DJI, puisqu’il s’agit d’un simulateur de vol de Phantom 3 Standard. Pour en réserver la primeur aux possesseurs de la machine, ce simulateur nécessite que le Phantom soit allumé. L’outil fonctionne plutôt bien, de quoi s’exercer au pilotage sans craindre le crash, le maniement de la caméra et même les fonctions supplémentaires comme le Point of Interest. Sachez que l’écran d’un iPhone, même celui du 6, est petit pour bien distinguer le Phantom lorsqu’il s’éloigne – mieux vaut s’exercer sur une tablette de type iPad. A côté du simulateur de vol se trouve la boutique DJI : tout est prévu pour vous permettre d’acheter des accessoires et des pièces depuis votre appareil mobile…

Flyaway ?

P1090710-600Quelques mots au sujet de la sempiternelle critique adressée aux produits DJI par les détracteurs de la marque. Ou par des clients déçus par le comportement de leur Phantom. Il s’agit bien sûr du fameux « flyaway ». Le Phantom, pour une raison indéterminée, décide sur un coup de tête de partir à vive allure en se cabrant. Le cauchemar pour son pilote ! Difficile de faire la part entre les erreurs de pilotage humaines et les bugs du Phantom. De nombreuses théories ont été exposées, sans qu’aucune n’ait jamais été prouvée. Le problème réside très probablement dans la validité des mesures réalisées par les capteurs du Phantom et leur interprétation par le contrôleur de vol. DJI a-t-il réussi à corriger le problème ? Il y a très peu de témoignages relatant de tels problèmes avec le Phantom 3 Standard, ce qui est rassurant. Mais personne n’est à l’abri d’un souci. Il est possible de minimiser les risques en veillant toujours à ce que la boussole électronique soit calibrée, et qu’il y ait suffisamment de satellites détectés.

Ce qu’il lui manque (1)

Le Phantom 3 Standard est le modèle d’entrée de gamme, il lui manque donc des fonctions par rapport à ses grands frères. Lesquelles ? Les Phantom 3 Advanced et Professional profitent d’un positionnement qui s’appuie sur un GPS, mais aussi sur une puce Glonass. DSC_0177-600Ce système russe concurrent du GPS nord-américain fonctionne partout sur la planète. La combinaison des deux permet un positionnement plus précis et beaucoup plus rapide. Les Phantom 3 4K, Advanced et Professional sont équipés d’un module reposant sur une caméra verticale et un sonar, qui permet de fixer sa position quand aucun satellite n’est en vue. Parfait pour les vols en intérieur, par exemple. La radiocommande des Phantom 3 Advanced et Professional est un peu plus complète, avec des boutons d’accès direct au retour au point de décollage, à l’enregistrement d’une vidéo, plus deux boutons qui peuvent être associés à des fonctions supplémentaires.

Ce qu’il lui manque (2)

Les Phantom 3 4K, Advanced et Professional sont équipés d’une caméra Sony Exmor R BSI de 12,4 mégapixels, de meilleure qualité que celle du Phantom 3 Standard. La différence entre les deux capteurs ? La méthode BSI (Back Side Illumination) de Sony permet en théorie de capturer plus de lumière, environ 40 %, que la méthode FSI (Front Side Illumination) de Panasonic, laquelle est handicapée par une couche de composants métalliques. DSC_0154-600Mais Panasonic utilise une variante du FSI appelée le Smart FSI, qui canalise la lumière dans une sorte de gaine s’apparentant à de la fibre optique. Au final, hormis la résolution, les capteurs se valent… L’objectif 3 4K, Advanced et Professional peut accueillir des filtres à densité neutre – ce n’est pas prévu (en tous cas pas facilement) pour le Phantom 3 Standard. Les Phantom 3 Advanced et Professional disposent de la technologie Lightbridge 2, qui assure une longue portée vidéo en 720p, de 2 kilomètres au moins. On peut noter aussi que le chargeur du Phantom 3 Professional est un 100W alors que ceux qui accompagnent tous les autres modèles sont des 57W.

On regrette…

P1090700-600L’absence de puce Glonass pour épauler le GPS se ressent : l’acquisition des satellites est parfois un peu longue, et la précision de l’ordre d’un à deux mètres. La liaison entre le Phantom et la radiocommande flanche parfois, pour des raisons qui ne s’expliquent pas vraiment. L’appareil se débrouille tout seul pour la récupérer, la plupart du temps, mais il nous est arrivé à plusieurs reprises qu’il déclenche la procédure de retour automatisé au point de départ sans que nous parvenions à reprendre le contrôle. C’est un peu frustrant de voir le Phantom à quelques mètres de soi, qui refuse de réagir. Regrettons que la radiocommande soit vraiment spartiate. Il est notamment impossible de déclencher l’enregistrement d’une vidéo ou de photos sans smartphone. Si vous oubliez votre mobile ou s’il tombe en panne de batterie, la partie caméra du Phantom 3 Standard devient donc inopérante.

>>>> La suite de la chronique est ici <<<<

44 COMMENTAIRES

  1. Bravo pour l’article 🙂 Toujours pas de mode “impression” one shot 🙁
    Concernant le Phantom, que je n’ai jamais piloté, j’ai du prêter main forte à quelqu’un de vraiment débutant dans ce domaine 🙁 qui avait acquis une machine via une grande surface française (F… pour ne pas la citer) .
    J’ai été surpris par le fait qu’aucune notice en “Français” n’était jointe.
    Celle ”anglaise” fournie avec la boîte n’était de loin pas explicite quant à la mise en route de l’appareil. DjI ne fait pas fort de ce point de vue là, et la législation française n’est pas appliquée; de plus il manquait aussi la notice explicative des droits d’utilisation sur le sol français
    Donc attention aux vrais débutant tout ce bazar n’est pas vraiment “Plug & Play”

  2. @ FPV_67 : Concernant la dispo des manuels en français, je ne sais plus trop quoi dire, rares sont les multirotors fournis avec, malgré la réglementation. Et quand ils le sont, c’est souvent avec un temps d’avance sur la réforme de l’orthographe…
    Sur le P3S, il y a tout de même les notices “DGAC” des pays européens, je ne connais pas d’autre constructeur qui le fasse (Parrot a son propre document, qui n’est pas la notice). Pas si mal…
    Pour les documentations et les notices en français, elles sont toutes dispos sur le forum DJI Phantom & Inspire : http://www.djiphantom-forum.com. Je conseille à tous les débutants (et pas qu’aux débutants) d’y aller avant le premier décollage, on y apprend tout ce qu’il faut faire et ne pas faire…

  3. Toujours le meilleur test qu’on puisse trouver, critique mais raisonnable. Cela change de la plupart de ceux du journal Drones multirotors auquel tu collabores et qui semble écrit ou traduit par un concepteur de notices chinois… 🙂

  4. @ FRED : Merci pour le rappel du site DjI. Mais les débutants sont souvent ceux qui lisent le moins avant d’essayer (tu sais pour beaucoup cela reste un jouet …) mais ton rappel est judicieux 🙂
    @ André : N’oublie pas que les journaux ne sont que très rarement objectifs et qu’ils ménagent trop souvent la chèvre et le choux .. Je regrette aussi le “google-french” de trop d’articles encore 🙁
    @ Tigeraslan : J’ai vu beaucoup de Phantom autour de moi, c’est une valeur sure, bien qu’on trouvera toujours mieux, mais pour 80% des besoins c’est un bon point de départ.
    Beaucoup diffusé, il soulève souvent la critique, mais c’est la rançon de la gloire 🙂

  5. Super test..
    Moi j’ai toujours mon Q500 avec lequel j’ai jamais eu de crash pour le moment….mais j’avoue qu’un dji phantom en plus ça me dirait bien….
    Le Q500 est assez limité question distance de liaisons vidéo…
    De plus ça m’a quand même fait rager quand il ont sortie le 4k juste après…
    Par contre sur mes vidéos j’ai souvent des saut d’image et je sais pas d’où ça vient…
    Encore mercredi fred pour ton super test….
    Voilà une de mes vidéos pour ce que ça intéresse..

    https://youtu.be/HQBhgFxPVl8

  6. merci Fred pour ce test énorme! je n’ai plus qu’à attendre le printemps pour me faire plaisir avec un P3 Advanced (maintenant ça ne sert à rien le temps est dégueulasse je risque d’être frustré de voir la bête prendre la poussière à la maison)

  7. Le format de la batterie ressemble beaucoup a celle du P2 (3S). Qu’arrive t’il quand on la branche sur le P3, qui fonctionne avec une 4S? Message d’erreur?

  8. Wahouuuuu , quel boulot @FRED 😉

    Une tres bonne machine pour ce prix effectivement , ce qui m’embete un peu , c’est de ne pas pouvoir filmer en 1080 60 ips , et surtout , la perte de liaison phantom/radio plusieurs secondes .

    Mais ce qui me gène vraiment le plus , les retour go home tout seul ! Ce dernier point ne me plait vraiment pas du tout , c’est meme un gros frein à l’achat pour moi ! Suivant ou le phantom se trouve , suffit qu’il y ais quelque chose au dessus , et boom crash , parceque si je ne me trompe pas , la procédure de retour automatique , c’est tout dabord une monté droite , avant de venir se positionner au dessus du point de décollage , puis descente.

  9. @FLY2: Tu as raison, le RTH (Return To Home) est bien une montée à la hauteur paramétrée (si l’appareil se trouve au dessus de cette valeur alors il reste à la hauteur), retour vers le point de décollage et enfin atterrissage.
    Quoi qu’il en soit, je ne connais pas tous les modèles du marché (à usage caméra), je ne crois pas qu’il existe d’appareil sur lequel il n’y a pas de RTH. De plus, en fonction de ton environnement tu as la possibilité de paramétrer la hauteur du RTH, voir même de changer le point de RTH ou encore de laisser l’appareil en stationnaire ou de le faire se poser où il se trouve. La responsabilité de l’utilisateur et son jugement de l’environnement sont importants.

  10. Ok daccord pour la configuration du failsafe , donc en cas de pertes radio , on peux lui dire de rester sur place en statio , ou bien d’atterir la ou il est , mais ça me dérange quand meme ces pertes radios la , c’est le gros point noir pour moi , sinon , pour le prix , il serait parfait .

    Ha oui , autre chose , vue que la liaison radio est en 5,8 Ghz , est il possible de mettre un emetteur video en 5,8 Ghz pour un retour vidéo sur lunette ?

    Je me réponds deja un peu à moi meme , vue les pertes radio qu’il à deja , autant ne pas lui envoyer un deuxieme 5,8 Ghz dans le nez ! Si vous avez d’autres avis…

  11. Superbe article, comme d’habitude 🙂
    Et le “Et quand ils le sont, c’est souvent avec un temps d’avance sur la réforme de l’orthographe…”, juste sublime 🙂
    (s’applique également à bien des internautes)

  12. Super article, avec beaucoup d’infos très intéressante.

    cette version du phantom en devient presque abordable. Pour un débutant vous conseilleriez plutôt le Phantom 3 ou le Yuneec Q500??

  13. Bonjour à tous, je tiens à féliciter les rédacteur de ce site c’est un chef d’œuvre !
    J’ai une question concernant ce phantom 3 standard, est ce que pour le piloter il faut le faire homologuer ? (puisqu’il est supérieur à 1kg) ou bien je pourrai voler avec comme avec mon h107d ? Merci de votre réponse et surtout continuez votre super boulot

  14. @Vincent : Je dirais que le P3S est plus facile à porter, de meilleure qualité globalement que le Q500 de base, notamment pour la vidéo. Mais le Q500 est très rassurant, stable.
    Pas facile de choisir 😉 Pour le transport, le P3S est beaucoup moins encombrant.

  15. Merci Fred pour le conseil. Je voudrais pas un drone trop gros, donc effectivement, je vais sûrement m’orienter vers le P3. Par contre Standard, advanced, 4K, PRO 4K…ils auraient pu faire plus simple pour la gamme 🙂
    J’hésite à démarrer avec le Standard qu’on trouve à 450€ en direct import ou bien à passer directement à la gamme au dessus avec le 4K (pas le pro). Mais ce qui me gène sur le 4K c’est le retour vidéo en 480p, je trouve ça incompréhensible alors que tous les autres sont en 720p…
    Et je me demande si pour la prise de photo il y a de grosses différences entre les versions. On trouve moins d’infos que pour la partie vidéo.

  16. Magnifiques articles

    question1 : avec le S1 en position “fonction” plus aucun automatisme????
    question2 : tuning gain et expo – je ne comprend pas bien le fonctionnement

  17. Bonjour
    Quelqu’un peut-il me dire avec certitude si le phantom 3 standard est compatible avec l’Iphone 5C ?

    Merci

  18. Bonjour je voudrais acheter ce drone et je me demandais :
    niveau vitesse ça donne quoi (en pointe, quand on monte ou on descend etc…)
    Merci beaucoup 😀

  19. Je dois avoir un probleme´pas moyen de démarrer les hélices alors que la caméra fonctionne.utilisation manuelle

  20. Bonjour. Sur vos capture écran l’appli DJIGO est en français, là mienne est en.anglais , pouvez me dire ou trouver celle en.français ? Merci

  21. Dommage de ne pas avoir parlé du cran de blocage situé en bas du joystick de gauche, de son utilité et de son danger en vol….
    D’ailleurs même DJI l’a omis dans le manuel !

  22. au secours,j’ai un phantom 3 standard il fonctionne très bien mais impossible de faire fonctionner la camera.J’ai telecharger l’appli ,aprés le choix du modèle sur mon smartphonne ça bloque

  23. Bonjour å tous. Je suis tenté par le P3S surtout vu les prix proposé en solde, mais je me pose une question concernant la futur législation. Quelle seront les obligations pour les possesseurs de l’engin ?
    Vu les 1,2 kg du P3, j’en conclu qu’il faudra l’immatriculer. Y rajouter le bruit sur les hélices. Passer la formation (ca j’en suis pas sur).
    Beef je me demande si c’est une si bonne affaire dansle temps ?
    Qu’en pensez vous ?

  24. @ Cyber : Il faudra l’enregistrer électroniquement (note que ce n’est pas immatriculer), passer un QCM en ligne (une formation light si tu préfères), les autres requis n’intervenant pas avant juillet 2018 au mieux. Tu as tout le temps de profiter de la machine d’ici là…
    N’oublie pas de passer ici pour des explications sur la règlementation en cours et celle qui nous attend : https://www.helicomicro.com/accueil-2/la-reglementation-francaise-ce-quil-faut-savoir/

  25. Bonjour.
    moi je n’ai pas réussi a utiliser mon drone phantom3 standard car il ne se connect pas à la télécommande et il ne s’arrête pas de biper.
    Pourtant les mises à jours sont ok mon téléphone est bien connecté mais je n’ai pas de signal provenant du Phantom.
    quelqu’un a une idée ?

  26. Bonjour
    Félicitation pour ce tuto , très complet .
    On vient de m’offrir un Phantom 3 standard et j’ai été étonné par le mode d’emploi minimalisme et grâce à votre tuto je commence à comprendre .
    J’ai peut être raté une ligne mais qui m’indiquer à quoi sert l’interrupteur S2 sur la gauche de la Télécommande .
    Merci d’avance

  27. Bonjour,
    pour faire écho à FPV_67, ce problème de traduction est récurant chez DJI, il y a deux ans j’avais déjà acheté un drones (plus grand que le Phantom, 5 moteurs) et là… surprise, que de l’english, n’étant pas anglophone dans l’âme, j’ai passé des heures sur le net pour essayer de le faire décoller. maintenant on trouve de explication plus claires, ici par exemple, en ce qui le concerne je l’utilise en le bloquant dans une demi-sphère de trente mètres, comme ça je suis sûr de ne pas faire trop de bêtises.
    JMP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.