DJI Phantom 3 Standard, le test

44
52969

Les prises de vues

DSC_0155-600Commençons par faire simple avec quelques photos et vidéos prises sans aller fouiller dans les réglages. La première chose à vérifier, avant d’allumer le Phantom 3 Standard, est que vous avez pensé à retirer le support plastique qui maintient la caméra et sa nacelle pour le transport. Si vous ne le faites pas, les moteurs vont peiner et finir par se dérégler, voire pire, tomber en panne. N’oubliez pas non plus d’insérer une carte mémoire avant de décoller. Bien que l’écran vous prévienne si la carte manque à l’appel, on ne s’en aperçoit généralement qu’une fois en l’air ! Par défaut, l’appareil prend des photos quand vous appuyez sur l’icône blanche sur la droite de l’écran. Les fichiers sont stockés sur la carte mémoire microSD de la caméra. Pour les lire, vous pouvez retirer la carte pour la consulter sur un ordinateur. Mais elle n’est pas facile à retirer : la nacelle est fragile. Une autre solution consiste à brancher le Phantom 3 Standard en USB pour avoir accès au contenu de la carte. DSC_0162-600Attention, il faut se brancher sur le connecteur USB de la caméra (sur le côté droit), et non pas celui du Phantom !

Les photos

Vous pouvez prendre vos photos en .jpg, en .dng (un mode RAW), ou dans les deux formats en même temps – mais attention, il faut dans ce cas compter plusieurs secondes entre deux prises de vues, l’écriture sur la carte mémoire est longue. Le résultat des prises de vues est très satisfaisant, même en Jpeg ! Les couleurs sont respectées, l’image profite d’un bon contraste, qui met en relief les nuages, les nuances des textures. L’effet de fringing sur les bords de l’image est quasi inexistant. Enfin, la ligne d’horizon est droite, contrairement à des images shootées depuis une Gopro. L’option Filtre Digital applique un effet à l’image, de type vieille photo, années 70, etc. Un conseil ? C’est très amusant, mais l’effet ne peut pas être retiré. Autant prendre des photos sans effet, et les rajouter par la suite, sur ordinateur ou même sur smartphone ! Les amateurs de réglages peuvent s’en donner à cœur-joie : il y a tout loisir de modifier la zone de mesure de l’exposition en touchant à l’écran (les zones trop surexposées sont indiquées avec des hachures), de modifier l’ISO pour s’adapter à la luminosité, le Shutter, etc. L’histogramme peut vous aider à vérifier si l’image est équilibrée…

DCIM100MEDIADJI_0050.JPG DCIM100MEDIADJI_0052.JPG

DCIM100MEDIADJI_0054.JPG DCIM100MEDIADJI_0056.JPG

Les photos, c’est facile

IMG_1433Mais que ceux qui n’ont pas du tout envie de passer du temps à peaufiner les réglages se rassurent : le Phantom 3 Standard sait se débrouiller tout seul. Pour ne pas vous déconcentrer pendant le vol, activez la fonction de prise de vues minutées : les clichés sont pris automatiquement à intervalles réguliers (time-lapse). Il ne vous restera plus qu’à tout trier une fois posé. Les clichés en HDR sont une autre fonction intéressante, qui rehausse vos photos, et permet parfois de sauver des situations où l’éclairage est complexe avec des contre-jours. Mais elle ne peut pas être mixée avec les clichés minutés, et c’est bien dommage. Les photos sont géotaggués avec les coordonnées GPS (quand elles sont connues, bien sûr).

Sans filtre
Sans filtre
Filtre HDR
Filtre HDR

Et leurs versions en .dng, ici et , c’est-à-dire en RAW, à exploiter avec un logiciel spécialisé.

Les vidéos

vlcsnap-P3s
Image arrêtée pendant un panorama en 2,7K/30

La caméra du Phantom 3 Standard filme en 2,7K, soit une résolution de 2704 x 1520 pixels à 30 images par seconde (stockées en .mov, avec une compression H.264/AVC). Pas mal pour un appareil considéré comme « entrée de gamme » ! Le résultat est particulièrement réussi, avec un piqué qui fait ressortir les détails. On distingue parfaitement les feuilles des arbres, par exemple. Comme pour les photos, les couleurs sont bien respectées, et l’effet fish-eye est corrigé automatiquement. L’horizon n’est pas en forme d’arc de cercle comme sur les Gopro. La nacelle stabilisée en brushless effectue un travail remarquable : même si vous secouez le Phantom avec un pilotage de tête brûlée, l’image reste fixe, sans jello ni soubresauts. La nacelle s’accommode aussi des rafales de vent en corrigeant les secousses. L’inclinaison de la caméra, avec la molette de la radiocommande ou avec deux doigts sur l’écran, est rapide et fluide. Vous avez tout loisir, dans les réglages, d’accélérer ou de ralentir le tilt de la caméra.

Les vidéos, la suite

La caméra filme aussi en 1920 x 1080 pixels, mais toujours en 30 images par seconde. Nous sommes persuadés que la caméra et ses composants sont capables de filmer en 1080p à 60 images par seconde, mais que la possibilité est verrouillée pour assurer le positionnement du Phantom 3 Standard par rapport aux autres appareils de la gamme. DSC_0205-600Pour obtenir 60 images par seconde, indispensable pour réussir des vidéos de vols rapides ou de panoramas, il faut passer dans une résolution de 1280 x 720 pixels. Le débit, en 2,7K, est de 40 Mbps environ. Quand les mouvements sont un peu rapides, la compression est visible : les détails deviennent un peu flous. Les vidéos filmées par le Phantom 3 Standard se révèlent très réussies, de qualité largement suffisante pour satisfaire les amateurs. Il ne manque, en fait, que le mode 1080p à 60 images par seconde… Notez que les vidéos sont géotagguées – et en fait bien plus que cela ! Car la caméra produit un fichier .srt (sous-titres) qui donne indique la position de départ, et en temps réel la position GPS, la date et l’heure, la valeur de l’ISO, du Shutter, de l’EV… Et le son ? Pas de son.

Le retour vidéo

L’image filmée par la caméra s’affiche sur l’écran de votre smartphone ou de votre tablette, en temps réel, dans une résolution de 720p à un rythme proche des 30 images par seconde. Y a-t-il une latence ? IMG_1578Oui, elle se situe entre 20 et 30 millisecondes, quelle que soit la résolution et le nombre d’images par seconde. Elle augmente sensiblement avec l’éloignement. Notez que le pilotage en ne se fiant qu’à l’écran, donc en immersion, est possible, mais pas recommandé. La latence ne permet pas de voler avec des obstacles, ni d’être en mesure de réagir si un obstacle survient. Le retour vidéo est en revanche parfait pour surveiller un cadrage, qui serait impossible à réussir en vue directe. La portée ? Nous n’avons pas réussi à dépasser les 300 mètres à une hauteur de 50 mètres environ, dans un environnement dépourvu d’obstacles. Mais c’est déjà très bien et, pour les vols en France, cela dépasse la vue directe requise par la réglementation. Les obstacles réduisent la portée de manière importante – elle ne dépasse pas quelques mètres à travers deux murs…

>>>> La suite de la chronique est ici <<<<

44 COMMENTAIRES

  1. Bravo pour l’article 🙂 Toujours pas de mode “impression” one shot 🙁
    Concernant le Phantom, que je n’ai jamais piloté, j’ai du prêter main forte à quelqu’un de vraiment débutant dans ce domaine 🙁 qui avait acquis une machine via une grande surface française (F… pour ne pas la citer) .
    J’ai été surpris par le fait qu’aucune notice en “Français” n’était jointe.
    Celle ”anglaise” fournie avec la boîte n’était de loin pas explicite quant à la mise en route de l’appareil. DjI ne fait pas fort de ce point de vue là, et la législation française n’est pas appliquée; de plus il manquait aussi la notice explicative des droits d’utilisation sur le sol français
    Donc attention aux vrais débutant tout ce bazar n’est pas vraiment “Plug & Play”

  2. @ FPV_67 : Concernant la dispo des manuels en français, je ne sais plus trop quoi dire, rares sont les multirotors fournis avec, malgré la réglementation. Et quand ils le sont, c’est souvent avec un temps d’avance sur la réforme de l’orthographe…
    Sur le P3S, il y a tout de même les notices “DGAC” des pays européens, je ne connais pas d’autre constructeur qui le fasse (Parrot a son propre document, qui n’est pas la notice). Pas si mal…
    Pour les documentations et les notices en français, elles sont toutes dispos sur le forum DJI Phantom & Inspire : http://www.djiphantom-forum.com. Je conseille à tous les débutants (et pas qu’aux débutants) d’y aller avant le premier décollage, on y apprend tout ce qu’il faut faire et ne pas faire…

  3. Toujours le meilleur test qu’on puisse trouver, critique mais raisonnable. Cela change de la plupart de ceux du journal Drones multirotors auquel tu collabores et qui semble écrit ou traduit par un concepteur de notices chinois… 🙂

  4. @ FRED : Merci pour le rappel du site DjI. Mais les débutants sont souvent ceux qui lisent le moins avant d’essayer (tu sais pour beaucoup cela reste un jouet …) mais ton rappel est judicieux 🙂
    @ André : N’oublie pas que les journaux ne sont que très rarement objectifs et qu’ils ménagent trop souvent la chèvre et le choux .. Je regrette aussi le “google-french” de trop d’articles encore 🙁
    @ Tigeraslan : J’ai vu beaucoup de Phantom autour de moi, c’est une valeur sure, bien qu’on trouvera toujours mieux, mais pour 80% des besoins c’est un bon point de départ.
    Beaucoup diffusé, il soulève souvent la critique, mais c’est la rançon de la gloire 🙂

  5. Super test..
    Moi j’ai toujours mon Q500 avec lequel j’ai jamais eu de crash pour le moment….mais j’avoue qu’un dji phantom en plus ça me dirait bien….
    Le Q500 est assez limité question distance de liaisons vidéo…
    De plus ça m’a quand même fait rager quand il ont sortie le 4k juste après…
    Par contre sur mes vidéos j’ai souvent des saut d’image et je sais pas d’où ça vient…
    Encore mercredi fred pour ton super test….
    Voilà une de mes vidéos pour ce que ça intéresse..

    https://youtu.be/HQBhgFxPVl8

  6. merci Fred pour ce test énorme! je n’ai plus qu’à attendre le printemps pour me faire plaisir avec un P3 Advanced (maintenant ça ne sert à rien le temps est dégueulasse je risque d’être frustré de voir la bête prendre la poussière à la maison)

  7. Le format de la batterie ressemble beaucoup a celle du P2 (3S). Qu’arrive t’il quand on la branche sur le P3, qui fonctionne avec une 4S? Message d’erreur?

  8. Wahouuuuu , quel boulot @FRED 😉

    Une tres bonne machine pour ce prix effectivement , ce qui m’embete un peu , c’est de ne pas pouvoir filmer en 1080 60 ips , et surtout , la perte de liaison phantom/radio plusieurs secondes .

    Mais ce qui me gène vraiment le plus , les retour go home tout seul ! Ce dernier point ne me plait vraiment pas du tout , c’est meme un gros frein à l’achat pour moi ! Suivant ou le phantom se trouve , suffit qu’il y ais quelque chose au dessus , et boom crash , parceque si je ne me trompe pas , la procédure de retour automatique , c’est tout dabord une monté droite , avant de venir se positionner au dessus du point de décollage , puis descente.

  9. @FLY2: Tu as raison, le RTH (Return To Home) est bien une montée à la hauteur paramétrée (si l’appareil se trouve au dessus de cette valeur alors il reste à la hauteur), retour vers le point de décollage et enfin atterrissage.
    Quoi qu’il en soit, je ne connais pas tous les modèles du marché (à usage caméra), je ne crois pas qu’il existe d’appareil sur lequel il n’y a pas de RTH. De plus, en fonction de ton environnement tu as la possibilité de paramétrer la hauteur du RTH, voir même de changer le point de RTH ou encore de laisser l’appareil en stationnaire ou de le faire se poser où il se trouve. La responsabilité de l’utilisateur et son jugement de l’environnement sont importants.

  10. Ok daccord pour la configuration du failsafe , donc en cas de pertes radio , on peux lui dire de rester sur place en statio , ou bien d’atterir la ou il est , mais ça me dérange quand meme ces pertes radios la , c’est le gros point noir pour moi , sinon , pour le prix , il serait parfait .

    Ha oui , autre chose , vue que la liaison radio est en 5,8 Ghz , est il possible de mettre un emetteur video en 5,8 Ghz pour un retour vidéo sur lunette ?

    Je me réponds deja un peu à moi meme , vue les pertes radio qu’il à deja , autant ne pas lui envoyer un deuxieme 5,8 Ghz dans le nez ! Si vous avez d’autres avis…

  11. Superbe article, comme d’habitude 🙂
    Et le “Et quand ils le sont, c’est souvent avec un temps d’avance sur la réforme de l’orthographe…”, juste sublime 🙂
    (s’applique également à bien des internautes)

  12. Super article, avec beaucoup d’infos très intéressante.

    cette version du phantom en devient presque abordable. Pour un débutant vous conseilleriez plutôt le Phantom 3 ou le Yuneec Q500??

  13. Bonjour à tous, je tiens à féliciter les rédacteur de ce site c’est un chef d’œuvre !
    J’ai une question concernant ce phantom 3 standard, est ce que pour le piloter il faut le faire homologuer ? (puisqu’il est supérieur à 1kg) ou bien je pourrai voler avec comme avec mon h107d ? Merci de votre réponse et surtout continuez votre super boulot

  14. @Vincent : Je dirais que le P3S est plus facile à porter, de meilleure qualité globalement que le Q500 de base, notamment pour la vidéo. Mais le Q500 est très rassurant, stable.
    Pas facile de choisir 😉 Pour le transport, le P3S est beaucoup moins encombrant.

  15. Merci Fred pour le conseil. Je voudrais pas un drone trop gros, donc effectivement, je vais sûrement m’orienter vers le P3. Par contre Standard, advanced, 4K, PRO 4K…ils auraient pu faire plus simple pour la gamme 🙂
    J’hésite à démarrer avec le Standard qu’on trouve à 450€ en direct import ou bien à passer directement à la gamme au dessus avec le 4K (pas le pro). Mais ce qui me gène sur le 4K c’est le retour vidéo en 480p, je trouve ça incompréhensible alors que tous les autres sont en 720p…
    Et je me demande si pour la prise de photo il y a de grosses différences entre les versions. On trouve moins d’infos que pour la partie vidéo.

  16. Magnifiques articles

    question1 : avec le S1 en position “fonction” plus aucun automatisme????
    question2 : tuning gain et expo – je ne comprend pas bien le fonctionnement

  17. Bonjour
    Quelqu’un peut-il me dire avec certitude si le phantom 3 standard est compatible avec l’Iphone 5C ?

    Merci

  18. Bonjour je voudrais acheter ce drone et je me demandais :
    niveau vitesse ça donne quoi (en pointe, quand on monte ou on descend etc…)
    Merci beaucoup 😀

  19. Je dois avoir un probleme´pas moyen de démarrer les hélices alors que la caméra fonctionne.utilisation manuelle

  20. Bonjour. Sur vos capture écran l’appli DJIGO est en français, là mienne est en.anglais , pouvez me dire ou trouver celle en.français ? Merci

  21. Dommage de ne pas avoir parlé du cran de blocage situé en bas du joystick de gauche, de son utilité et de son danger en vol….
    D’ailleurs même DJI l’a omis dans le manuel !

  22. au secours,j’ai un phantom 3 standard il fonctionne très bien mais impossible de faire fonctionner la camera.J’ai telecharger l’appli ,aprés le choix du modèle sur mon smartphonne ça bloque

  23. Bonjour å tous. Je suis tenté par le P3S surtout vu les prix proposé en solde, mais je me pose une question concernant la futur législation. Quelle seront les obligations pour les possesseurs de l’engin ?
    Vu les 1,2 kg du P3, j’en conclu qu’il faudra l’immatriculer. Y rajouter le bruit sur les hélices. Passer la formation (ca j’en suis pas sur).
    Beef je me demande si c’est une si bonne affaire dansle temps ?
    Qu’en pensez vous ?

  24. @ Cyber : Il faudra l’enregistrer électroniquement (note que ce n’est pas immatriculer), passer un QCM en ligne (une formation light si tu préfères), les autres requis n’intervenant pas avant juillet 2018 au mieux. Tu as tout le temps de profiter de la machine d’ici là…
    N’oublie pas de passer ici pour des explications sur la règlementation en cours et celle qui nous attend : https://www.helicomicro.com/accueil-2/la-reglementation-francaise-ce-quil-faut-savoir/

  25. Bonjour.
    moi je n’ai pas réussi a utiliser mon drone phantom3 standard car il ne se connect pas à la télécommande et il ne s’arrête pas de biper.
    Pourtant les mises à jours sont ok mon téléphone est bien connecté mais je n’ai pas de signal provenant du Phantom.
    quelqu’un a une idée ?

  26. Bonjour
    Félicitation pour ce tuto , très complet .
    On vient de m’offrir un Phantom 3 standard et j’ai été étonné par le mode d’emploi minimalisme et grâce à votre tuto je commence à comprendre .
    J’ai peut être raté une ligne mais qui m’indiquer à quoi sert l’interrupteur S2 sur la gauche de la Télécommande .
    Merci d’avance

  27. Bonjour,
    pour faire écho à FPV_67, ce problème de traduction est récurant chez DJI, il y a deux ans j’avais déjà acheté un drones (plus grand que le Phantom, 5 moteurs) et là… surprise, que de l’english, n’étant pas anglophone dans l’âme, j’ai passé des heures sur le net pour essayer de le faire décoller. maintenant on trouve de explication plus claires, ici par exemple, en ce qui le concerne je l’utilise en le bloquant dans une demi-sphère de trente mètres, comme ça je suis sûr de ne pas faire trop de bêtises.
    JMP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.