Arrêté Formation

14
690

fpdc2La Fédération Professionnelle du Drone Civil travaille depuis de longs mois sur un projet de formation de pilote professionnel de drones. Le but étant de mettre un terme à l’examen théorique de pilote ULM qui sert actuellement de sésame, mais est réputé mal adapté aux drones. Cela permettra aussi de donner un cadre aux formations, qui pour le moment sont proposées de manière très libre, à l’évidence trop libre. Le projet d’arrêté est désormais proposé en consultation publique, c’est-à-dire qu’il est ouvert aux commentaires, critiques, améliorations.

L’examen théorique

On y découvre que la formation devrait passer par la mise en place d’un « certificat d’aptitude théorique », dont les sujets sont liés au monde des drones, destiné à remplacer l’examen théorique ULM. Ce devrait être un QCM de 80 questions à compléter en 2 heures, en conditions d’examen. multiple-choice-testIl faudra répondre correctement à 60 questions au moins. Il est décrit en détails dans l’Annexe I du projet d’arrêté.

La formation pratique

Ce certificat sera accompagné par une « formation pratique basique », décrite dans l’annexe 2, qui devrait couvrir les principaux domaines de compétences des pilotes, chacun d’entre eux devant être validé par le formateur. Lequel devrait être l’exploitant en charge du télépilote, ou un exploitant tiers si ce n’est pas possible (si le pilote est l’exploitant, par exemple). Des points additionnels seront requis pour les scénarios S-2, S-3 et S-4. Sachant que pour le scénario S-4, il faudra toujours être titulaire d’un brevet de pilote, et désormais d’un examen pratique spécifique aux drones.

Rétro-actif ?

Les pilotes qui pratiquent déjà des vols en satisfaisant aux requis actuels pourront se voir délivrés leur certificat d’aptitude théorique sur simple déclaration de leur exploitant. Dsc_0333Ce qui n’est pas très clair, c’est si cela s’accompagne de la formation pratique basique, ou si les « anciens » pilotes doivent aussi y satisfaire.

Donnez votre avis !

Si vous êtes un professionnel du drone ou si vous comptez le devenir, prenez le temps de lire ce projet d’arrêté pour bien le comprendre. Faites remonter vos questions, vos suggestions, vos critiques à la FPDC. Pas ici sur Helicomicro… puisque cela n’aura pas d’autre intérêt que d’en débattre. Pour communiquer vos réflexions de telle manière qu’elles soient prises en compte, il faut envoyer un mail à la FPDC (ici). Et ne pas trop tarder, puisque cet arrêté Formation destiné aux professionnels des drones civils devrait être publié définitivement le 31 mars 2016.

La page dédiée au projet d’arrêté Formation sur le site de la FPDC se trouve ici. Le projet d’arrêté en consultation publique est là.

14 COMMENTAIRES

  1. Le contenu des formations (théorique et pratique) semble complet et adapté. Maintenant reste à voir le coût de la formation…

  2. Je trouve la proposition cohérente.
    Pour la partie théorique les modules semblent cohérents.
    Pour la pratique je trouve aussi cela très bien.
    Pour proposer des formations courtes sur l’arrête du 11 Avril, il semble que mes stagiaires découvrent la réglementation à ce moment la. Sans parler des divers protocoles… d’ou l’utilité d’une formation obligatoire!
    Par contre le point négatif c’est qu’il ne semble pas nécessaire de détenir une licence PPL pour dispenser des formations. Hors quand on voit l’expérience que l’on peut acquérir en pilotant je pense que cela devrait être obligatoire.

  3. WARNING :
    Il serait sympa, si ce type de formation trouve un aboutissement, que celle-ci soit reconnue comme “formation professionnelle”; qu’elle ai un numéro d’enregistrement reconnu et qu’on puisse la demander et la faire passer (et bien sûr la financer) en tant que formation dans le cadre de sa profession ..
    (Je pourrais alors en faire la demande à mon employeur même si celui-ci n’est pas dans ce domaine d’activité professionnel actuellement) 🙂

  4. J’ai le cerveau un peu embrumé par une nuit agitée (enfant malade), mais j’ai lu le document, et je trouve ça très bien. C’est exactement ce que j’espérais, ça semble bien plus logique que le théorique d’ULM, et ça tombe à point nommé pour mes projets. Maintenant, comme dit Guillaume N., voyons le prix de la formation…
    En tous cas, j’ai hâte!

  5. Je plussoie aussi FPV_67! Il se trouve qu’en mars je vais me retrouver chez notre ami Paul Emploi, et si je pouvais avoir un coup de pouce financier pour la formation, ça serait top!

  6. Voila une bonne chose mais y aura t-il la même exigence pour les formateurs et organismes de formation qui pullulent sur le territoire ?

  7. Il est vrai que le théorique ULM demandait du boulot pour l’avoir et permettait de vraiment faire le tri, reste maintenant à voir la difficulté de ce nouvel examen parce que les soi disant pro du drone, il y en a beaucoup, et c’est pro juste sur le papier

  8. Pour info, le SNPPDC a aussi créé un groupe de débat sur le sujet, et a lié d’excellents contacts avec les instances, qui sont très à l’écoute des pros.

  9. Je viens de lire le projet d’arrêté qui me semble aller dans le bon sens, toutefois il y a un point qui m’a toutefois interpelé sur l’attribution des postes d’examinateurs qui sont habilités par le ministre en charge de l’aviation civile.
    Au delà d’être une personne compétentes, quels sont les véritables critères sera t’il nécessaire d’être membre de la FPDC par exemple, n’y a t’il pas des risques de voir certains centres de formation ayant participé aux tables rondes truster les postes d’examinateurs sur l’ensemble des régions.
    Autre point, serait il logique qu’un centre de formation valide par le biais de ses examinateurs ses propres élèves. Pire se faire évaluer ses propres élèves par examinateur d’un centre de formation concurrent.
    Bref, je reste perplexe sur ce point précis du projet d’arrêté

  10. Rien à voir .. mais aujourd’hui je passe à la fnac bordeaux. Super présentation mise en avant pour plusieur drone à la vente tel que le phantom 3 ..
    Des clients qui achètent sans que le vendeur évoque la réglementation et aucune affiche indiquant soumis à une réglementation … normal ??

  11. Savez-vous si le texte doit toujours être publié au 31 mars prochain ? Ou s’il faut envisager un quelconque retard ?
    Merci

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.