Puy du Fou et DGAC

11
266

puydufouaerofilmPeut-être aviez-vous découvert sur Helicomicro l’initiative du Puy du Fou, qui emploie des drones pour des animations aériennes et de nuit. Un projet assez impressionnant et en avance sur ceux de Disney ! Du côté des professionnels des drones civils, le show du Puy du Fou est une nouveauté, puisqu’il met en scène des appareils évoluant de nuit – ce que les arrêtés de 2012 ne permettent pas.

Questions à la DGAC

Olivier Deneuvis d’Aerofilms a posé plusieurs questions concernant l’initiative du Puy du Fou à la DGAC. Les réponses qu’il a obtenu se révèlent très intéressantes et pleines de promesses pour les professionnels du drone civil. Le tout est à lire ici, sur le blog d’Aerofilms

11 COMMENTAIRES

  1. Ben pour le coup, c’est une première (à ma connaissance) concernant le vol de nuit, c’est donc encourageant pour les projets qui incluent des vols nocturnes… Non ? (je suis trop naïf ? 🙂 )

  2. Dommage qu’ils n’aient pas fait appel à une boite française. Étonnant pour les de Villiers. Mais c’est peut-être la réglementation française qui bride les boites françaises !

  3. J’ose espérer que l’avenir te donnera raison 🙂 ne perdons pas espoir 🙁 !
    Merci pour ces posts qui nous tiennent informés et permettent d’espérer que les choses iront dans le bon sens !

  4. …La messe est dite ! …au cas par cas… Et une bonne poignée d’avocats et de juristes qui ont bien étudié la question…Donc aucun soucis pour le Puy du Fou qui reprèsente un certain poids économique régional tout de même (et même national maintenant) et a une certaine influence pour convaincre politiquement du bienfait de sa capacité créatrice de spectacles ET D’EMPLOIS…
    Là dessus la DGAC n’a eu qu’un avis consultatif et je parierais même qu’une règlementation spécifique a été aménagée afin que le dossier puisse s’adapter à la législation du moment.
    L’économie du Tourisme international que cet endroit génère depuis des années ne fait que renforcer sa puissance de frappe auprès des instances administratives françaises… Y A QUE LES DRONES QUI SONT PAS FRANCAIS SI J’ai bien compris !

    Mais marcel michu du coin avec son drone à 150 euros qui vole de nuit dans le parc d’à côté avec comme seul public les rats de jardin…Lui, n’aura pas le même traitement à l’heure d’aujourd’hui en France…Il est bel et bien en infraction !…

    A moins que ce soit le cousin du premier magistrat de la ville… ou le beau-frère du commandant de gendarmerie.

    Welcome to ” THE BIG FRENCH BUSINESS” …. Ouais je crée un syndicat fictif : c’est le TBFB !!!? sorte de DGAC Locale en plus barrée où les règles sont enfin à la portée du blaireau de base avec un quad. Ici , on ne transgresse pas la loi, MAIS ON LA REINVENTE.

    ça donnera un peu de fil à retordre à toute cette législation dont les écrits s’allongent de jour en jour.
    Mais définitivement toujours pas d’action en vue pour le passionné du quatre hélices !

    WAIT WAIT WAIT AND NO SEE.

  5. Tu es un peu dur. Pour les besoins de business, il fallait demander des dérogations par rapport aux textes de 2012. Ma foi, si leur solution tient la route côté technique et sécurité, je ne trouve pas ça délirant. Il y a des dérogations pour tout, il “suffit” de se battre pour les obtenir. Après, que la politique et le lobbying facilitent (ou pervertissent) les choses, c’est une autre histoire.
    Je trouve cette initiative intéressante, et plutôt encourageante pour ceux qui vont tenter de faire passer les leurs.

  6. J’admire ton optimisme Fred et ta candeur d’esprit…Sincèrement ! Bien sûr que l’initiative est intéressante, je ne le nie pas…Mais à l’heure d’aujourd’hui, obtenir des dérogations pour un simple particulier, cela demeure une épreuve très éprouvante et souvent vaine. Et il serait temps que la Dgac se penche sur cet épineux problème, certes de favoriser le business c’est bien, mais surtout de définir un “plan d’action” pour le passionné du multirotor qui multiplie les vols “sauvages” en toute discrétion par peur des représailles publiques…Car à l’heure où n’importe qui peut se payer le nec plus ultra de la technologie, a aussi le droit d’avoir une REGLEMENTATION ADAPTEE à sa situation…Parce qu’entre nous, je me demande bien qui a réellement son brevet théorique d’ulm et son autorisation préfectorale pour faire volet son drone en bas de l’immeuble…Hein ! Je te la pose la question.

    Mais presque 50 drones au-dessus quasiment du public dans un parc pour très bientôt, là , NO PROBLEM, Dérogations illico presto et p’tète même le tapis rouge pour encourager l’Initiative…Et après, on te dit avec ton phantom, toi le particulier, tu es un “tueur” en puissance avec un tel engin meurtrier…Tu ne dois pas voler avec ????

    Humm ! J’adore la différence de traitement…Mais bon, ce problème est typiquement français : TU PEUX ACHETER CHINOIS, MAIS TU PEUX PAS VOLER FRANCAIS.

  7. Hmm, j’étais optimiste concernant les vols de professionnels, et une plus grande souplesse ou au moins rapidité des pouvoirs publics pour qu’ils puissent travailler correctement. Ma remarque ne concernait pas les loisirs.

    Pas de vols en zone urbaine, pas de vols de nuit, pour les loisirs, je suis… pour ! Je voudrais simplement qu’il soit possible d’y déroger sur autorisation, quand on peut apporter des garanties sur les précautions prises pour assurer la sécurité. J’ai entamé cette bataille il y a… quelques temps déjà 😉 Je ne suis pas sûr de parvenir à quoi que ce soit, mais j’essaie…

  8. Que la Force (de conviction) soit avec toi ! Tu peux y arriver car tu fédères déjà pas mal de passionnés et même quelques pros et ta revue numérique reste une référence dans le domaine…

    Le reste; c’est de bien comprendre que les autorités ne vont dans ton sens (exclusivement) que si tu as un poids économico-social, financier ou médiatique…Et que lorsque ce n’est pas le cas, ils essaieront la Manipulation ou le chantage pour te récupérer et/ou t’utiliser à leurs fins !

    Le reste (pour ma part) est un grand tour de magie savamment orchestré par le système : Tu y crois ou pas !!!?
    Je ne crois pas aux promesses (mis à part si je connais les personnes)…Peut-être que j’ai trop passé de temps justement en tant que professionnel de l’image (pas forcément dans le drone !) depuis plus de vingt ans.

    La grande arme que tu possèdes : C’est d’être à l’écoute de tes interlocuteurs à chaque instant et de ne jamais préjuger de la situation donnée.
    Donc, ta fraicheur d’esprit fera le reste dans ce milieu bien “hypocrite” et terriblement “formaté” sous des airs de “fausse Liberté d’action”.

    En espérant que tout cela aille, pour une fois, dans le sens des passionnés responsables et plutôt civilisés.
    Là, je serais POUR très cher Fred !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.