SMA ou RP-SMA ?

12
14815

Vive les acronymes auxquels on ne comprend rien ! « SMA », ça signifie « SubMiniature version A ». Ce sont des connecteurs coaxiaux qui sont apparus dans les années 1960. Coaxiaux ? Cela veut dire qu’ils sont constitués d’un fil conducteur entouré d’une gaine isolante, elle-même entourée d’une gaine conductrice, généralement faite d’une tresse ou d’une feuille d’aluminium, le tout isolé par une gaine protectrice et isolante. Dsc_0004-600Ces connecteurs sont utilisés pour brancher une antenne sur un émetteur et un récepteur vidéo. Mais voilà, il en existe 4 types !

Mâles et femelles

Rien à voir avec la théorie du genre, les branchements d’antennes sont simplement régis par la physique. D’ailleurs, les mâles ne sont pas forcément ceux qu’on croit (c’est-à-dire dotés d’un attribut phallique). C’est plus compliqué que ça. C’étaient les mauvaises nouvelles. La bonne nouvelle, c’est qu’il n’y a que 4 types de connecteurs à mémoriser : « SMA mâle », « SMA femelle », « RP-SMA mâle » et « RP-SMA femelle ». RP est encore un nouvel acronyme, qui signifie Reverse Polarity. Comment les reconnaitre ? En regardant les photos ci-dessous. Ce qui est facile à voir d’un coup d’oeil : les connecteurs femelles sont ceux qui ont un pas de vis à l’extérieur, les connecteurs mâles ont leur pas de vis à l’intérieur. SMA ou RP-SMA ? Là, c’est plus compliqué puisqu’il n’y a pas de moyen de mémorisation simple.

tableau-600

Qui va avec quoi ?

Les mâles avec les femelles, évidemment ? La précision ne suffit pas : un connecteur SMA mâle se connecte à un SMA femelle, un connecteur RP-SMA mâle avec un RP-SMA femelle. Et c’est tout. Il est mécaniquement possible de connecter un RP-SMA mâle avec un SMA femelle, mais le branchement n’est pas opérationnel puisque rien ne passera dans le câble central. Dsc_0007-600Il n’est en revanche pas possible de connecter un SMA mâle et un RP-SMA femelle.

Il faut vraiment savoir ?

Oui. Si une documentation indique qu’un émetteur vidéo est doté d’un connecteur SMA femelle, il vous faut impérativement une antenne SMA mâle. Ou alors utiliser un changeur de genre, voire de format… mais toute pièce rajoutée engendre des pertes de signal, une fragilité du montage et du poids – ce qui est important lorsqu’il s’agit un montage placé sur un multirotor.

12 COMMENTAIRES

  1. oui effectivement c’est plus clair et c’est très important lors du choix des antennes : Merci

    Entre les connexions RP-SMA et SMA “seules, il y a pas une différence de qualité ?

  2. la qualité viendra seulement de la fabrication.
    on n’est pas aux normes aéronautiques et ya pas des kilowatts a passer .
    donc :male dans femelle (rahhh lovely !! )et le courant passe !

  3. Génial Fred, encore un article intéressant et pratique. J’ai toujours un doute quand je commande, une hésitation surtout quand il n’y a pas photo du connecteur sur le site marchand.

    Merci

    Régis

  4. Quelque soit le connecteur, penser à bien les serrer. Il peut avoir une perte d’insertion si c’est mal serré.

  5. Un grand merci pour cette éclaircissement car j’avoue qu’on a de quoi s’y perdre!
    Un article clair et simple! Un grand bravo!!!

  6. Question idiote : L’on peut donc avoir sans problème un (2) récepteur type boscam diversity avec branchement sma et un émetteur type TBS avec branchement rp-sma correct ????

  7. MERCI beaucoup cela est très utile avec l’avantage d’être clair net et précis . Merci encore.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.