(2) Vol en immersion Hoten X et GoPro

16
430

Une fois le matériel choisi, il faut équiper votre quadricoptère et mettre en place les outils destinés à la réception au sol. Nous avons choisi de ne procéder à aucune modification du Hoten X pour qu’il reste utilisable sans l’équipement de vol en immersion, en quelques secondes. C’est aussi un parti-pris : pas besoin de percer, souder, visser, tout est fixé avec du scotch et des élastiques. Pas besoin non plus d’investir dans une nacelle anti-vibrations : la paire constituée par le Hoten X et la caméra GoPro se révèle étonnante de stabilité !

La caméra

La première étape consiste à fixer la caméra GoPro sur le Hoten X. Pour éviter d’alourdir le quadricoptère, la GoPro est utilisée « nue », c’est-à-dire sans son boitier étanche et antichocs. Ça tombe bien, la caméra se positionne très bien devant le compartiment de la batterie, un peu en avant. Il suffit de faire passer deux élastiques le long du compartiment, de part et d’autre de la lentille de la caméra, pour qu’elle soit fixée solidement. Veillez simplement à ce que les élastiques ne se distendent pas trop à la longue. Le bouton d’allumage en façade est facile à utiliser. Mais celui pour lancer l’enregistrement se trouve caché si vous placez la caméra à l’endroit. Il vaut mieux la retourner – et indiquer dans les réglages qu’elle fonctionne à l’envers (il y a une fonction pour cela).

L’émetteur

Ensuite il faut placer l’émetteur 5,8 GHz quelque part sur le Hoten X. Nous avons choisi de faire au plus simple : le poser au sommet du canopy, arrimé par quelques bandes de scotch. Il est un peu exposé aux crashes, mais cela permet de le mettre et le retirer facilement. Qui plus est, il est éloigné de la carte mère, ce qui permet de réduire le risque d’interférences. Enfin, cela laisse de la place pour l’antenne-bâton (remplacée par un autre modèle sur la photo), à visser à l’arrière de l’émetteur. Il faut ensuite brancher deux câbles. Le premier part vers la caméra GoPro et se branche sur la prise Jack 2,5 mm située sur le côté. Le second est destiné à l’alimentation par une batterie 7,4V. Comme cette batterie est assez lourde, nous l’avons placée sous le compartiment de la batterie principale du Hoten X pour éviter de trop déplacer le centre de gravité de l’appareil. Là encore, nous l’avons fixée avec des bouts de scotch : le montage est suffisamment solide pour ne pas bouger même en cas de choc, et peut être retiré en quelques secondes. Veillez à bien plaquer les deux câbles (vidéo et alimentation) sur le canopy pour éviter qu’ils ne se baladent. Ils risqueraient de venir toucher les hélices, auquel cas le crash est assuré ! Le scotch est, une fois de plus, le meilleur outil !

Le récepteur

Le récepteur est alimenté par une batterie 7,4V, la même que celle branchée sur l’émetteur. Sur l’une des prises de type Jack 3,5 mm vient se connecter un câble qui se termine par des connecteurs RCA femelles. Eux sont à brancher au câble de la paire de lunettes d’immersion. Les couleurs des prises évitent de se tromper. N’oubliez pas de visser l’antenne-bâton (là encore remplacée par un autre modèle sur la photo). Un conseil : plus vous placez le récepteur en hauteur, meilleure sera la réception. Ceci est particulièrement sensible lorsque le quadricoptère évolue au ras du sol. Si vous disposez d’un trépied pour la photo, il constitue un excellent mât pour y fixer le récepteur. Vérifiez que les interrupteurs qui gèrent le choix de la fréquence soient positionnés de la même manière sur l’émetteur et sur le récepteur.

Les lunettes Fat Shark

Ce sont elles qui vont diffuser la vidéo filmée à bord du quadricoptère par la caméra GoPro. L’unique câble est constitué de connecteurs RCA mâles à brancher vers le récepteur, plus une prise d’alimentation. Branchez-y la batterie… L’autonomie atteint deux bonnes heures. Des boutons permettent de régler l’intensité lumineuse de la vidéo, ainsi que l’écartement des miroirs qui dirigent l’image vers vos yeux.

Les réglages !

Prenez le temps de vérifier tous les réglages avant de décoller. Car si l’un des éléments du puzzle ne fonctionne pas une fois en l’air, vous risquez de vous retrouver virtuellement aveugle. En l’absence de retour vidéo, vous êtes dans le noir. Une seconde en vol sans rien voir, c’est une éternité ! Faites d’abord des essais de transmission vidéo en branchant tout l’équipement, puis en vous éloignant avec le récepteur en main et les lunettes chaussées. Vous saurez jusqu’à quelle distance vous pouvez aller sans rencontrer d’interférences ou perdre la liaison. Pensez à contourner des obstacles pour vérifier le comportement de la connexion vidéo (allez derrière un arbre, un bosquet). Ensuite, procédez à quelques essais en vol à vue, sans les lunettes d’immersion. Le but de la manœuvre : il faut que le quadricoptère décolle sans dériver et se positionne en vol stationnaire sans que vous ne deviez compenser une quelconque dérive. Car lorsque vous aurez chaussé les lunettes, une dérive non contrôlée sera très perturbante. Passez autant de temps qu’il le faut pour régler votre quadricoptère. Lorsque tout est prêt, il est temps de décoller.

Le grand saut

Une fois les lunettes chaussées, il faut se lancer. Le premier décollage est un peu intimidant, et c’est bien normal. Mais si vous avez réglé correctement votre engin, tout devrait se passer en douceur. Il faut s’habituer à cette vue « à bord », et commencer par des déplacements à faible distance, lentement en veillant à garder le contrôle total de l’appareil. C’est pendant les premières minutes que l’on tente d’évaluer les distances. Car si l’angle de vue de la GoPro (170°) permet de bien voir sur les côtés, il offre une vision déformée, inhabituelle, et qui rend difficile l’évaluation des distances. Mais dès les premières minutes de ce premier vol, vous devriez trouver vos marques. Ensuite, ce n’est plus que du plaisir ! Vous longez les arbres, vous décidez de monter, de regarder le paysage d’en haut, de redescendre. La descente, justement, constitue le principal écueil dans le cas du vol en immersion. Car en l’absence d’indicateurs  (de l’altitude, de la vitesse de descente, ou tout simplement des gaz), on a du mal à savoir si on monte ou si on descend. Qui plus est, vous en avez peut-être déjà fait l’expérience, un quadricoptère est très déséquilibré lors de la descente  à tel point qu’il peut se renverser. Pour éviter le crash, pensez simplement à incliner l’appareil pour lui faire prendre un peu de vitesse et réduire les gaz en même temps. Avec un peu de pratique, vous pouvez réaliser de jolis plongeons vers le sol, que le Hoten X supporte sans broncher.

Les limites de l’expérience

En prenant confiance en soi, on prend vite quelques risques. On frôle le sol à grande vitesse, on passe très près des arbres, on contourne des obstacles. Cela risque forcément de vous arriver : vous allez descendre un peu trop bas et trop vite, vous allez toucher une branche d’arbre, vous allez perdre la connexion vidéo quelques secondes (de trop). La sanction est généralement immédiate : le Hoten X se retrouve au sol. Il faut simplement espérer qu’il n’ait blessé personne, qu’il n’ait causé aucun dommage, qu’il sorte indemne de l’accident, et que le matériel embarqué ait supporté le choc. Parce les crashes sont inévitables, pensez à ceci : il est IMPERATIF de voler là où personne ne risque d’être surpris par une perte de contrôle du quadricoptère. Interdisez-vous les vols urbains, au-dessus de foules, en présence d’enfants et d’animaux. Bref, soyez responsable et ne prenez aucun risque.

Une vidéo !

Voici quelques exemples de vols filmés depuis la GoPro en direct, sur une carte SD, puis la même image reçue au sol via la paire émetteur-récepteur…

http://youtu.be/hFL5zEx-qkU

Passez en vue plein écran pour mieux profiter de la vidéo.

 

Et ensuite ?

Une fois les premiers vols effectués, il sera question d’optimiser un peu l’équipement pour assurer une portée supérieure à la vidéo et profiter d’un peu de confort pendant le vol…

 

16 COMMENTAIRES

  1. Bon bricolage ! Je ne m’en ferai pas trop pour la caméra, j’utilise ce modèle et je peux vous dire que c’est très solide ces trucs-là ! (j’en prend surement moins soin que vous)

  2. A vrai dire, la mienne est mal en point. Sur le dernier crash de cette vidéo (http://youtu.be/GPDDsbY6jNY), on voit une zone floue qui apparait juste après le choc. Ce n’est pas de la terre, c’est un éclat sur la lentille, dû je pense à une pierre. A ma connaissance, c’est irréparable 🙁 C’est pourquoi je conseille l’accessoire LayerLens, qui protège la lentille sans rajouter trop de poids… Je le verrai bien sur http://www.les-mini-cameras.com 🙂

  3. Désir avoir l’ensemble du jeux complet, mais pour une portée comprise entre 2 a 5km et en PLQ de la caméra (zoom) il faut une vision nocturne (avec zoom) et une manche a balai du genre saitek Pro Flight X52 et sui vie possible sur écran PC. Si vous avez le matos faite moi signe je l’acheterais avec vous merci

  4. on peut faire les 2 ? FPV via la Gopro et enregistrer sur la carte SD en même temps ou c’est l’un ou autre ?

  5. Oui, pour le prix, ça le fait ! Si tu prends ça, ne t’embête pas à remplacer la cam par la 808, rajoute tout simplement la 808…
    Il faut juste savoir que c’est un écran “écran bleu”. C’est à dire que quand il estime qu’il a perdu le signal, il affiche un écran bleu au lieu de continuer à afficher ce qu’il peut avec de la “neige” (la vision est mauvaise, mais tu as tjs qqchose à l’écran).

  6. Bonjour ^^

    Oui effectivement c’est aussi mon interrogation, neige ou écran bleu …

    Je vais voir pour prendre se kit et on verras bien se que sa diras …

    Bien amicalement

  7. Il me semble que le RX / TX vous possédé le même Fred ?!

    La 808 sera surement de bien meilleur qualité, mais je testerais l’ensemble pour voir se que sa dit ^^

    Je pense que l’écran restera un moment au vus du prix des lunettes …

    Par contre je pense quand même changé déjà les antennes !

    Je suis tombé sur se drone :

    http://www.hobbyking.com/hobbyking/store/__47013__Turnigy_SK450_Quad_Copter_Powered_By_Multistar_Quadcopter_5X_Package_Mode_2_Ready_to_Fly_.html

    les compos ont l’airs de bonne facture hormis la commande :-/

    Vous en pensez quoi ?? ^^

    Bien amicalement

  8. En fait, la qualité de la caméra est peu sensible pour le retour vidéo… Ce qui peut changer, c’est la rapidité d’adaptation de la caméra à la lumière. C’est important que tu passes en plein soleil.

    Pour le drone de HK, c’est un engin sympa, mais il faut aimer le contrôleur de vol KK2. Ca se pilote bien, mais je dirais que ce n’est pas un appareil pour débutant, il faut avoir pas mal de notions déjà. Et dommage que ce ne soit pas un KK2.1…
    Pour ma part, je ne suis pas fan des KK2 pour voler en immersion, alors que j’adore les MultiWii pour cet usage. Mais c’est les goûts et les contrôleurs de vol… 😉

  9. Je suis effectivement débutant ^^ mais j’aime la difficulté ^^ si c’est trop simple je m’ennuis et me lasse ^^

    Je me regarde toute les infos que je peut trouvé sur la carte KK2 on verras si je saute le pas … ou pas ^^

    Sur plusieurs forums sa en discute un peut, quelque souci de paramétrage mais je pense qu’il faut bien lire avant de mettre la batterie et de faire volé le piaf ^^

    Merci pour ton avis Fred 🙂

    Bien amicalement

  10. Dans ce cas, le contrôleur de vol KK2 est sympa ! Mais vraiment, je suis beaucoup plus séduit pas le Multiwii et ses déclinaisons…

  11. Bonjour,
    je parcours tous votre site, depuis un bout de temps et relis tous vos articles dans le but de me prendre un Quad mais je n’ai accès a aucune de vos vidéo pour motif “Privé”.
    Avez vous une solution ? merci pour votre réponse.

  12. Les vidéos contenaient des parties filmées en milieu urbain. Pour être en conformité avec les textes de 2012, nous avons du retirer ces vidéos, malheureusement. Désolé 🙁

  13. Bonjour,
    complètement débutant dans le milieu de la FPV je voudrai me procurer un bon petit kit.. Seulement je voudrai savoir si il y a des problèmes de compatibilité avec les 1.3GHz et les 5.8 ou autre, si vous avez des petits trucs à m’apprendre je suis prenant ! 🙂 Car je sais que la 5.8 supporte mal quand le drone passe derrière des objets ou le vol à longue distance donc ça me tente bof :/

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.