(1) Vol en immersion Hoten X et GoPro

39
761

Imaginez-vous au pied d’une rangée d’arbres. Vous montez lentement le long du feuillage, vous passez au-dessus de la cime et vous découvrez le paysage autour de vous, vu d’en haut. Et vous décidez de plonger vers le sol pour le raser, à toute vitesse. Puis de vous poser, comme une plume. Cela ressemble à un rêve… et pourtant, c’est une expérience que vous pouvez vivre ! Les requis ? Un peu (un tout petit peu) d’expérience dans le pilotage de quadricoptères, et un budget de 1000 € environ. Pour le reste, il suffit de se lancer ! Voici une découverte de la pratique du vol FPV en immersion…

Ce qu’il faut savoir

Pour voler en immersion, nous avons besoin d’un quadricoptère et de sa radiocommande. Dessus, nous allons placer une caméra qui filme en FPV (First Person View) : elle produit une image qui s’apparente à ce que verrait un pilote installé aux commandes. Cette caméra enregistre la vidéo sur une carte mémoire, avec une qualité optimale. Dans le même temps, elle envoie l’image à un émetteur radio, embarqué sur le quadricoptère lui-aussi, alimenté par une batterie. Le signal transite par les airs jusqu’à un récepteur au sol, lui également alimenté par une batterie. L’image est diffusée vers des lunettes d’immersion : à la place des verres, on trouve des écrans LCD. La vidéo que l’on voit dans les lunettes est donc celle que filme la caméra, en l’air. Nous avons choisi un équipement qui ne requiert aucun talent de bricoleur. Pas question de sortir le fer à souder, les manipulations les plus complexes consisteront à scotcher des éléments pour s’assurer qu’ils tiennent bien…

Le matériel

Nous avons choisi le quadricoptère Hoten X de Walkera, un engin de taille raisonnable. Par raisonnable, nous entendons suffisamment puissant pour embarquer tout le matériel destiné au vol en immersion, et assez petit pour ne pas constituer une dangereuse moissonneuse-batteuse des airs. Sans oublier un prix correct, puisqu’il vaut moins de 200 € avec une radiocommande. Vous pouvez en lire le test in-extenso ici. Pour résumer, il cumule une stabilité impressionnante et une excellente maniabilité qui évite les manœuvres trop brusques. La stabilité, que l’on doit au gyroscope et à l’électronique embarquée, permet de placer un poids (ce sera la caméra) de manière décentrée, à l’avant de l’appareil, sans qu’il ne s’en trouve déséquilibré. L’ordinateur de bord compense automatiquement : c’est très agréable.

La caméra

Pour filmer, nous avons choisi la caméra GoPro Hero 2. Son prix est élevé – environ 300 € -, mais justifié : la qualité de l’image est excellente. Elle enregistre par ailleurs à 50 images par seconde : cette vitesse plus élevée que la vidéo normale (25 images par seconde) permet de réaliser des ralentis de toute beauté, qui éliminent une bonne partie des éventuelles secousses et vibrations. Dernier point important, qui manque souvent à ses concurrentes : elle dispose d’une sortie vidéo RCA, qui permet de récupérer l’image en temps réel. Préférez la GoPro Hero 2 au premier modèle : elle gère beaucoup plus rapidement les changements de luminosité. C’est très important pour ne pas être sans image lorsque vous évoluez face au soleil, à contre-jour, et que vous faites une rotation rapide de plus de 90°… Ensuite, il faut un câble pour connecter la caméra à l’émetteur. Comptez environ 10 €. Il faut aussi une carte mémoire. Un modèle à haute vitesse (classe 10) est préférable, d’une capacité de 8 Go au moins pour ne pas être à l’étroit. Car il faut environ 100 Mo pour 1 minute de vidéo (1280 x 720 pixels à 50 images par seconde). Une demi-heure de vidéo représente donc 3 Go. Environ 10 €.

L’émetteur

L’émetteur, justement, est une partie importante du dispositif : il permet d’envoyer la vidéo au sol. Nous avons choisi un kit prêt à l’emploi, un peu plus cher (env. 95 €) que si toutes les pièces avaient été sélectionnées séparément, mais qui simplifie la mise en route. Et, pour les réfractaires au bricolage, éviter toute soudure… L’émetteur de notre kit, d’une puissance de 200mW en 5,8 GHz (dont la plage de fréquence est supposée ne pas créer d’interférences avec le 2,4 GHz de la radiocommande), est fourni avec son câble d’alimentation. Au bout, on trouve une prise de type JST, sur laquelle il faut connecter une batterie 7,4V très classique. Environ 15 €. L’émetteur est fourni avec une antenne de type bâton. Voilà, c’est tout, il n’y a rien besoin de plus pour équiper le Hoten X.

Le récepteur

Dans le kit, on trouve aussi le récepteur. Lui également est fourni avec un câble d’alimentation, à brancher sur une batterie (du même modèle que celle de l’émetteur). Environ 15 €, donc. Le récepteur dispose de sa propre antenne de type bâton. Il offre deux prises supplémentaires. Dans un premier temps, seule l’une des deux nous sera utile. Ces prises permettent de récupérer l’image reçue par le boîtier, et de la diffuser sur un périphérique. Dans notre cas, ce seront les lunettes d’immersion, mais cela pourrait aussi être un écran LCD. Un câble Jack 3,5 mm vers des prises RCA femelles est fourni.

Les lunettes

Les lunettes d’immersion constituent un poste de dépense important. Autant ne pas choisir un produit de qualité médiocre, puisque ce seront vos yeux pendant le vol ! Nous avons choisi les lunettes d’entrée de gamme Fat Shark. Qui coûtent, tout de même, près de 270 €. Il faut encore ajouter une batterie pour alimenter cette paire de lunettes, pour environ 20 €. Les câbles vidéo fournis par Fat Shark se terminent par des prises RCA males. Il suffira de les brancher sur les prises RCA femelles du récepteur.

Et c’est (presque) tout

Ajoutez quelques élastiques pour cheveux – qui serviront à maintenir la caméra GoPro (env. 5 €), et un rouleau de scotch (1 €) pour éviter que des câbles ne viennent gêner le mouvement des hélices.

Les composants en vidéo

La liste des composants pour la solution que nous avons retenue…

http://youtu.be/1hGawt2kcRs

Passez en vue plein écran pour mieux profiter de la vidéo.

 

Pour récapituler :

Soit un total de 925 €.

C’est cher ?

Oui, bien sûr. Mais avec cette somme, vous disposez de tout ce qu’il faut pour voler en immersion ! Les faux-frais seront inévitables. Par exemple, pour voler plus longtemps, il vous faudra d’autres batteries pour le Hoten X, à environ 20 € l’unité (ici par exemple)… Mais cela, nous le verrons plus tard ! Les liens vers des boutiques en ligne que nous vous proposons le sont à titre indicatif – c’est généralement là que nous avons fait nos emplettes. Mais vous pourrez certainement trouver des prix plus intéressants en cherchant un peu, ou en trouvant de bonnes affaires du côté de l’occasion. Guettez les GoPro 2 et Fat Shark sur les sites de vente entre particuliers, du type eBay ou Leboncoin… Vous pouvez aussi réduire la facture de 100 € en choisissant le premier modèle de la caméra GoPro, moins performant mais tout de même très efficace (ici par exemple).

Une vidéo !

Pour vous donner envie de plonger dans le vol en immersion, voici une vidéo de quelques vols réalisés avec l’équipement que nous avons décrit. La vidéo est brute, sans effets de stabilisation ni de ralentis, simplement agrémentée d’une musique à la place du ronronnement des moteurs du Hoten X. Crédit : The Bane of Tadziu par Th.e n.d (http://www.myspace.com/ndgermany).

http://youtu.be/fA30vwDk15M

Passez en vue plein écran pour mieux profiter de la vidéo.

Et ensuite ?

Nous allons voir comment assembler les parties du puzzle et réaliser notre premier décollage ! Ça se passe ici…

 

39 COMMENTAIRES

  1. Merci et bravo pour cet article complet, pour ma part j’attends mon hoten-X et ma gopro2, et espère me lancer très vite !

  2. Merci :))) La suite arrive dans quelques jours !
    Je suis preneur de votre expérience avec le Hoten X et la GoPro 2… Un conseil. Si vous évoluez avec la GoPro nue (sans son caisson), il vaut mieux la protéger. Je me suis retrouvé avec un éclat sur la lentille, impossible à corriger. GoPro n’effectue aucun SAV sur ce souci, et le site FixIt propose une méthode un peu trop difficile (et chère, 129$) pour changer la lentille.
    Le mieux est de la protéger, par exemple avec ça, qui reste léger… http://www.studiosport.fr/protection-lentille-layerlens-pour-gopro-p-933.html
    Moi je ne l’ai pas fait à temps, et je m’en mords les doigts…

  3. Oui, pas de souci. Mais ce n’est pas la peine de prendre du 1300, du 800 suffit largement pour une bonne heure de fonctionnement émetteur/récepteur…

  4. Bonsoir Fred. Que penses tu des fatshark avec émetteur 250 mw et récepteur intégré ? (http://studiosport.fr/fatshark-attitudesd-250mw-p-1537.html). j’ai un hoten X avec la keychain #16 V2 et devo 8s . Quelle batterie serait susceptible de correspondre le mieux à l’émetteur 250 mw ?(je prévois de changer les antennes par des pinwheel pour un gain de distance) Merci d’avance. Super site et super boulot !

  5. La solution FatShark est très bien ! Comme la 808 v2 est très légère, tu peux te permettre sans souci une batterie 7,4V 850 ou 900 mAh, dans les 45 grammes. A priori, la batterie de la caméra sera out avant celle de l’émetteur.
    Tu ne voles pas en France, évidemment, hein 😉 Par la suite, je pense que tu pourras passer à un émetteur 600mW pour passer derrière des obstacles avec un minimum de perte de comm (attention, c’est la portée de la radio qui risque de poser problème 🙂 ). Mais dans un premier temps, le 250 mW est très bien, tu peux aller à 300 mètres sans aucun souci (ce qui fait un joli terrain de jeu de 600 mètres de diamètre !).

  6. oui, effectivement, pas en France ! 😉 . Ok pour la 850 mAh en 7.4. Merci pour tes conseils ! bonne soirée !!!

  7. salut j’esseye de construire mon quadcopter X550 mais je trouve pas de recepteur + emmeteur ils sont toujour prie a par donc j’aimerai avoir un site ou ils vende le kit complet ( sinon je cherche sur le site HobbyKing )

  8. Mieux vaut les prendre séparément, justement, ça te permet de bien choisir ta radio et ton récepteur… Si tu veux des prix canons, tente HobbyKing et la marque Orange. Mais attention, la fiabilité n’est pas excellente. J’ai eu plusieurs fois des pertes de connexion à courte distance avec du matériel OrangeTX/RX. Mieux vaut te rabattre vers du matériel vendu en France, tu auras une vraie garantie et des conseils d’achat si tu poses tes questions aux vendeurs, même si c’est un peu plus cher…

  9. bonjour
    je cherche des conseils de pro car j ai l’intention d’equipé mon hoten x en fpv avec FatShark AttitudeSD FPV Headset System w/5.8G TX pour la camera sa sera une mobius
    http://www.hobbyking.com/hobbyking/store/__28750__FatShark_AttitudeSD_FPV_Headset_System_w_5_8G_TX.html
    il faut quelle lipo pour alimenté l’emeteur 250mW ?
    part la suite peut t on remplacer par un emeteutr plus puissant 600mW,sa sera compatible avec les lunette fatshark?
    merci a vous

  10. Tu peux prendre n’importe quelle lipo 2S ou 3S. Pas trop lourde, mais de capacité suffisante pour que tu ne te poses pas la question de savoir si tu as encore assez de jus pendant le vol. J’utilise des 2S 800mAh 7,4V, peut-être un peu surdimensionnées, mais avec l’avantage de ne jamais être arrivé au bout de la batterie pendant une séance en immersion. Ex: http://www.miniplanes.fr/accus-piles/lipo-2s-74v/dynamite-batterie-lipo-74v-800mah-2s-20c-lipo-20awg-jst-p-66627.html
    Dans le kit HK (qui n’est pas dispo, tu vas devoir être patient si tu veux celui-là !), j’ai l’impression que le câble d’alim de l’émetteur n’est pas fourni. Auquel cas il t’en faut un, comme celui-ci : http://www.readymaderc.com/store/index.php?main_page=product_info&products_id=697&zenid=659ba2a6a6c9cc10ed40e1698c096be4

    Pour passer à un émetteur plus puissant, pas de souci. Il faut simplement vérifier que tu prends un émetteur dans la même bande de fréquence. 5,8 GHz, bien sûr, mais aussi en Airwave. C’est à dire dans la plage de fréquences 5740 MHz à 5860 MHz. Peu importe la marque…

  11. salut j’aimerai savoir comment je fait pour connecter le recepteur et l’emeteur ensenble si je les achete a par ?
    et au faite esque je peu acheter 2 batterie 7.4V ? sachant que je doit rester sur du 7.4V

  12. Il faut veiller à ce que l’émetteur et le récepteur fonctionnent sur les mêmes plages de fréquences (à l’achat), puis à configurer la même fréquence sur l’un et l’autre (avec les interrupteurs), la liaison se fait automatiquement.

    Je n’ai pas compris la question concernant les deux batteries ?

  13. c quoid comme batterie car il tien tres longtemp et je cherche a tenir le plus longtemp possible avec mon quadcopter

  14. bonjour
    sur le hoten au niveau de la batterie jusqu a quel capacité en mAh peut on allé ?
    je viend de voir la video de JC qui utilise une 2700mAh 2S 25C (pour 17mn de vol)
    y a t il une grosse influence sur le comportemt en vol ,y a til un risque de grillé le recepteur ?
    merci a vous poue votre site qui est tres bien

  15. Oh, je suis désolé, je n’ai jamais essayé une telle capacité… Je dirais qu’il y a plus de risques à griller les moteurs brushless (qui sont un peu chauds après quelques minutes à porter mon matériel immersion) qu’à griller le récepteur ou les ESC. Je n’ai pas trop envie d’essayer, à vrai dire ;-))) A priori, tout usage un peu hors normes est susceptible de fatiguer le matériel plus rapidement. Reste à savoir dans quelle mesure. Le Hoten X, en tous cas, est un engin plutôt résistant (en version brushless).

  16. salut,
    superbe site, je vais recevoir mon hoten x dans la semaine qui arrive… 😀
    Une question niveau batterie pour la devo F4/F7, qu’elle batterie est ce que vous utilisez ?
    Les batteries qu’on me propose de base sont 800 mah 7.4v, est-ce suffisant ?

  17. Je n’ai pas de F4/F7 pour te répondre avec précision pour la radio. Autant que je sache, ce sont des piles qui les alimentent, donc pense à des piles rechargeables puisque les écrans sont gourmands en énergie.
    Les batteries dont tu parles sont celles pour le Hoten X… Celles de base sont très bien – j’en avais essayé de meilleure capacité, mais elles sont plus lourdes et le gain n’est pas intéressant, d’autant plus que l’appareil souffre de plus d’inertie. Le conseil : achète plusieurs batteries originales, c’est ce qui est le plus adapté !

  18. J’ai récupéré la connectique des anciens accus. c est très facile, il faut juste bien nettoyer les pâte a l’acétone avant de souder.

  19. Bon voilà j’ai suivi JC mais pas osé la lipo 2200 maison. J’ai pris une 2S 2200 pour 110g approchant du poids de celle de JC. Puis j’y est ajouté une 800mAh pour l’emetteur pour 50g. Bilan 450g sur la balance avec la 808 et un 400mw… Ca tiens pour ma part les 13min de vol statio donc plus gourmand normalement car pas l’effet de portance du vent relatif dans les translations… A tester sur un vol “normal”. Je compte essayer sans la 800 alim de l’émetteur sur l’accu principal. Je vous tiens au jus.
    Merci à JC pour la bonne idée config FPV et à toi Fred pour les bases.

  20. Bonjour,

    Je découvre le domaine, et ce blog a été le seul que j’ai trouvé vraiment clair! Du coup, je me permet une question : qu’est ce qu’il vaut mieux prendre entre un drone type hélicoptère ou un type avion?
    Y-a-t-il une grosse différence?
    Merci d’avance!

    PS: c’est quoi la portée du modèle décrit dans ce post?

  21. @Claire : merci 🙂 Ni l’un ni l’autre, la tendance est aux multirotors. Les hélicoptères sont plus difficiles à maîtriser pour débuter. Les avions sont destinés à voler longtemps, mais avec un bout de piste pour décoller et pour atterrir. Les multirotors sont capables de décoller de n’importe où (en respectant la réglementation, bien sûr).
    Le Hoten-X a une portée entre 100 mètres et 1 km selon la radiocommande qui est utilisée. Mais cet appareil est déjà vieux !

  22. Des bouts de pistes y’en a pas mal? C’est facile à trouver ou c’est un vrai inconviénent? Et question sensation de vol ou vue par la video ça fait une différence?
    La portée des avions est plus importante?
    Du coup avec les nouvelles versions, ce ne serait plus ce matos là que tu recommenderais?

  23. @Claire : non, les pistes ne se trouvent qu’en terrains de clubs. Donc si tu n’entres pas dans un club, tu vas galérer pour trouver un endroit où voler. Ou alors te servir d’un bout de route de campagne, mais c’est potentiellement dangereux.
    Pour la sensation de vol, les deux sont intéressants, mais par expérience les mutirotors sont plus complets.
    Pour la portée des avions, ça dépend de ce que tu veux dire. Leur autonomie est supérieure puisqu’ils consomment moins d’énergie. Il volent plus longtemps, ils vont théoriquement plus loin. Mais si tu pilotes avec un retour vidéo, tu es toujours liée à la portée de l’ensemble émetteur et récepteur vidéo, que ce soit en avion ou en multirotor.
    Pour débuter, je conseille toujours un micro quad, comme le X4 de Hubsan (tu le trouveras en test sur le site), pour apprendre les réflexes et les automatismes du pilotage. Ensuite, quand ce sera acquis, tu pourras investir dans un appareil avec caméra et retour vidéo, forcément plus cher. Attention aux modèles avec vidéo en Wifi : leur portée est ridicule, 30 mètres au mieux. Pour aller plus moins, il faut un ensemble vidéo en 5,8 GHz.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.