Immersion sur mini multicoptères épisode 4 : les réglages

1
222

Résumé des précédents épisodes ? Les bases, le matériel, l’installation… Pas question de faire l’impasse sur les réglages de votre équipement, sous peine de subir un échec cuisant lors de vos premiers vols. Le Spacewalker qui nous sert à embarquer la caméra et son émetteur est solide, mais lui faire subir des crashes à répétition n’est pas une bonne idée… Passez autant de temps qu’il le faudra pour bien régler votre équipement !

La caméra et le récepteur

Il faut tout d’abord vous assurer que vous obtenez une image correcte, nette et en couleurs. Vérifiez tous les branchements, puis déterminez l’impact de la distance d’émission. Pour cela, laissez le quadricoptère et la caméra sur place, et baladez-vous avec le duo boîtier-récepteur et paire de lunettes. Il va falloir vous habituer à la dégradation du signal, légère à courte distance, mais plus importante lorsque l’éloignement augmente… jusqu’à une perte totale du signal. Il vaut mieux savoir à quoi s’attendre : n’oubliez pas qu’une perte de signal lorsque vous pilotez en immersion équivaut à fermer les yeux en pilotage à vue ! Le crash est quasi-assuré…

Les réglages du quadricoptère

Lorsque vous pilotez à vue, vous compensez facilement et immédiatement toute dérive de votre engin. Mais lorsque vous volez en immersion, vous perdez une bonne partie de vos repères. Vous ne voyez pas l’appareil effectuer une embardée, par exemple, ni perdre de l’altitude. Qui plus est, la connexion vidéo souffre un temps de latence très court, mais suffisant pour corser singulièrement le pilotage. Sachez aussi que l’angle de vue de la caméra et son objectif (55°) limite votre champ de vision. L’expérience du vol avec un regard figé ainsi est excitante, mais particulièrement complexe à maîtriser. Tout ceci nécessite une confiance presque absolue dans votre quadricoptère : pas question qu’il se mette à dériver tout seul lorsque les joysticks de votre radio sont au neutre. Pour cela, il faut passer du temps à régler un vol stationnaire quasiment parfait. La méthode est assez simple : essayez de placer la caméra, le connecteur et la batterie le plus au centre de l’appareil. Ensuite, faites en sorte de compenser toute dérive avec les trims de la radiocommande. Ne faites pas l’économie de ces réglages, vous ne parviendrez pas à grand-chose si votre quadricoptère n’en fait qu’à sa tête. Attention au vent, il déstabilise votre appareil trop vite pour que vous puissiez réagir avant le crash…

La vidéo d’un premier vol destiné à régler la radio du Spacewalker

http://youtu.be/pdVWoVYsuL8

Pensez à passer en plein écran pour mieux profiter de la vidéo.

 

Avant le premier vol…

Pour être certain de « comprendre » ce qu’on voit dans les lunettes, il vaut mieux évoluer face à un décor dans lequel se trouvent des repères bien identifiables. Car l’herbe ou la terre battue constituent des surfaces uniformes sur lesquelles on ne voit presque rien. Le plus amusant ? Placez le quadricoptère face à vous, à 5 mètres de distance, caméra tournée vers vous. Oubliez le pilotage à vue (qui requiert une inversion des commandes puisque l’engin vous fait face), et imaginez-vous à l’intérieur du cockpit. Ce que vous voyez dans les lunettes n’est plus vous, mais simplement un élément du décor qui va servir de point de repère. Ne réfléchissez pas trop à la situation, cela vous vaudrait une série de séances sur le divan d’un psychologue !

Le premier vol !

Poussez les gaz pour décoller et… tentez de maintenir l’appareil en vol stationnaire. Ce n’est pas facile, et cela vous rappellera sans doute vos tout premiers vols. Le plaisir est intense lorsque vous prenez un peu d’altitude pour découvrir votre environnement d’en haut. Mais ne partez pas trop loin, la portée de l’équipement vidéo limite rapidement vos évolutions. Essayez de réaliser de petits vols en gardant le contrôle, et en réussissant des atterrissages en douceur. Gardez à l’esprit que la batterie de votre multicoptère est très sollicitée, son autonomie ne dépassera pas 4 à 5 minutes au mieux.

Au prochain épisode ?

Il va falloir optimiser tout ça…

1 commentaire

  1. Bonjour
    je suis un débutant dans le quadricopter
    souvent au tapis!!(le quad avec KK2
    en construction un petit H avec des hélices 5x3x3
    pour le moment et arducopter !!pas encore réglé

    ma question pourquoi montrer des vidéos interdites à regarder je me sens frusté !!!
    que faire pour les regarder
    merci quand même pour tout le plaisir fourni!!
    Cordialement
    Jean-jack

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.