DJI Mobile SDK : déception pour le Mavic 3, le Mavic 3 Ciné et le Mini 3 Pro

8
2194

Courant juillet 2022 (voir ici), William Wong du DJI Developer Support avait présenté la version V5 du Mobile SDK de DJI. Pour mémoire, le Mobile Software Development Kit (MSDK) est un outil qui permet d’accéder aux fonctions des appareils de DJI depuis des applications développées par des tierces-parties sur des téléphones mobiles et des tablettes. 

Rappel des promesses

Dans son message, William Wong indiquait que le MSDK allait être uniquement disponible pour les terminaux Android – exit ceux iOS d’Apple. Il précisait aussi que le MSDK allait se concentrer sur les modèles industriels de DJI. Dans les commentaires (de la version chinoise du site, toujours en ligne), il indiquait que le support des Mavic 3 et Mini 3 Pro pour la fin août 2022 avait été notifié lors d’une réunion R&D, avec une possibilité de retard.

Seulement voilà…

A la fin du mois d’août, pas de MSDK pour le Mavic 3. Ni pour le Mini 3 Pro. Rien non plus au mois de septembre. La présentation du MSDK V5 ne mentionne plus que la prise en charge des M30, M300RTK et Mavic 3 Enterprise (voir ici). Ainsi que « les futurs produits, mais aucun produit plus ancien ». Interrogé le 26 septembre 2022 sur le futur des MSDK pour les drones grand public de DJI, William Wong rappelle la politique choisie par DJI dans un post publié sur le site dédié au Mobile SDK : le « MSDK se concentre maintenant progressivement sur les drones industriels, et la priorité des modèles pris en charge est les drones industriels > les drones grand public > les produits portables ». 

De quoi garder espoir ?

Non. Car il ajoute 3 lignes lapidaires dans son post : « Il n’y a pas de support prévu pour le Mini 3 Pro en 2022. Il n’y a pas de support prévu pour les Mavic 3 et le Mavic 3 Cine en 2022. Il n’a pas de support prévu pour l’Avata en 2022 ».

En résumé ?

Ni le Mavic 3 original (et la version Cine) ni le Mini 3 Pro ne seront pas compatibles avec le MSDK V5 de DJI. Ce qui signifie qu’ils ne pourront pas être utilisés pour des missions automatisées, comme celles destinées à la cartographie ou à la photogrammétrie. Une décision qui passe particulièrement mal auprès des possesseurs de Mavic 3, un appareil qui était pourtant parfait pour accomplir ce type de tâches. A vrai dire, le Mini 3 Pro aurait également pu accomplir des tâches automatisées, au prix d’une qualité photo inférieure, mais en profitant des facilités de déploiement d’un appareil de moins de 250 grammes…

Article précédentLes HDZero Goggle seront proposées à $600 pour la fin de l’année 2022
Article suivantRéglementation européenne : les règles « faciles d’accès » ont été mises à jour

8 COMMENTAIRES

  1. J’ai bien fait de prendre la décision de n’acheter un mini 3 pro qu’après la mise à disposition de son SDK…..

  2. Comment forcer l’achat des versions entreprises bien plus onéreuse…

    Ca reste moins cher que des solutions de photogramétrie développer par Topcon ou Leica, mais certaines entreprises ne pourront pas se le permettre.

    Il faut espérer que des concurents profite de cette politique de DJI pour proposer des solutions moins onéreuse (FIMI peut-être).

  3. Mais… ce n’est pas possible ! C’est la fin de Litchi pour les drones de loisirs.
    C’est triste ! Plus aucun drone de loisirs n’aura de SDK.
    ça va remonter la côte du Mavic2 et du Mavic mini2.

    Pour la panorama, je n’ai pas suivi DJI FLY mais sur Litchi il y avait plus d’option pour les panoramas.
    C’est triste…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.