DJI présente l’Avata, un cinewhoop 4K/60 stabilisé avec assistance au pilotage FPV

1
4951

« Le DJI Avata a été conçu pour éveiller le désir de voler chez tout un chacun, avec une technologie de vol immersive qui permet à quiconque d’explorer l’expérience presque extracorporelle qu’est le vol FPV ». Ce sont les mots de Ferdinand Wolf, directeur créatif chez DJI.

Un discours marketing ?

Bien sûr, mais pas uniquement. Car Ferdinand Wolf est aussi un excellent pilote de drones, fondateur de la société Skynamics – il avait survolé une éruption en Islande, en 2015, avec une diffusion des images live sur la chaine NBC (voir ici). Plus récemment, il avait filmé l’usine Tesla en Allemagne avec un cinewhoop (voir ici)… Pour illustrer encore mieux l’Avata et son principe immersif, je vous recommande la superbe production de Stéphane Couchoud, dont les images aériennes ont été tournées entièrement avec l’Avata ! Les sensations en FPV ? Mais c’est pile poil ça !

Le principe ?

L’Avata est le second appareil de DJI destiné aux vols en immersion, après le DJI FPV. Les deux ont d’ailleurs beaucoup en commun ! Ils se pilotent avec la radiocommande 2 DJI FPV pour une prise en mains complète de l’appareil. Ils peuvent aussi être pilotés avec le contrôleur de mouvements (Motion Controller), dont le maniement est beaucoup plus simple et permet aux novices d’être en l’air sans passer du temps à s’entrainer. L’Avata est prévu pour être utilisé avec un casque FPV : vous voyez les images filmées à bord, en temps réel, comme si vous étiez assis dans le drone !

Les caractéristiques ?

L’Avata repose sur une structure solide et une électronique permettant une assistance au pilotage, pour un poids de 410 grammes au décollage. Des protections d’hélices améliorent sa sécurité : il peut toucher des obstacles sans tomber, et même des personnes sans les blesser. Sa batterie offre une autonomie de 18 minutes, selon DJI. L’Avata est compatible avec le casque DJI Goggles V2 du DJI FPV, mais il peut aussi profiter des écrans OLED 1080p et de la taille réduite du nouveau casque Goggles 2. 

En immersion ?

Le casque permet d’afficher le retour vidéo est en temps réel, en grand format, en numérique pour une définition de 1920 x 1080 pixels à 60 images par seconde, avec une latence de 30 millisecondes environ. C’est lui qui permet de piloter, en immersion, en profitant d‘une assistance au pilotage qui stabilise le drone avec le GPS et des capteurs placés à la verticale. Il déclenche un retour automatique en cas de perte de liaison radio. Des informations sur le vol comme la hauteur, la vitesse, le point de décollage, sont affichées en surimpression du retour vidéo.

La caméra ?

Elle est capable de filmer en 4K à 60 images par seconde, en ajoutant la stabilisation des images Rocksteady pour des vidéos dynamiques, ou Horizonsteady pour des séquences encore plus stabilisées. Les images sont stockées sur une carte mémoire microSD ou dans la mémoire intégrée de 20 Go. Elles peuvent être shootées en D-Cinelike pour plus de possibilités de retouche en post-production. Un mode Headtracking permet de contrôler l’orientation de la caméra avec des mouvements de la tête !

Les assistances supplémentaires ?

L’Avata prévient à l’approche d’un avion ou d’un hélicoptère équipé d’un transpondeur ADS-B avec la fonction AirSense. Il dispose d’une fonction de localisation du drone qui montre les dernières secondes vidéo et fait sonner l’appareil pour le retrouver plus facilement. Il offre la fonction Tortue, qui permet de le retourner à distance s’il aboutit sur le dos. Il prévient à l’approche d’une zone interdite de vol avec la fonction GEO 2.0. Les modes de pilotage Normal et Sport assurent une stabilisation de l’appareil de tous les instants, et un mode Manuel (avec la radiocommande) permet de voler sans assistance pour pousser l’appareil plus fort, jusqu’à une vitesse de près de 100 km/h.

Les prix ?

  • L’Avata est vendu seul à 579 €, pour être utilisé avec le contrôleur de mouvements ou la radiocommande 2 et le casque DJI Goggles V2 du DJI FPV. 
  • Si vous n’êtes pas encore équipé, le pack Avata Pro-View, à 1429 €, ajoute le contrôleur de mouvements et le casque Goggles 2. 
  • Le pack Fly Smart comprend le contrôleur de mouvements et le casque Goggle V2, celui du DJI FPV. 
  • Un kit Fly More comprend 2 batteries supplémentaires et un chargeur pour 4 batteries. DJI propose aussi des batteries supplémentaires, des hélices, la structure, la protection d’hélices, des filtres ND, des chargeurs.

Vous pouvez trouver l’Avata sur la boutique DJI en ligne, dans les boutiques DJI de Paris et Lyon, et par exemple chez StudioSPORT pour le pack Pro-View, le pack Fly Smart, l’intégralité de la gamme et les accessoires.

Vous voulez en savoir plus, beaucoup plus ? Le test complet de l’appareil est à lire ici !

D’autres photos

 

Article précédentsenseFly : les ailes eBee seront marquées CE avec indication de classe C2
Article suivantDJI Avata : le test complet

1 commentaire

  1. FOV de 155 p__tns de degrés !
    Et ben voilààà !
    C’était posible. Je vais enfin retrouver en mieux mon Phantom 3 advanced et même beaucoup mieux.
    ( après, avec d’autres soucis, la portée tres réduite , et les RTH qui ne fonctionnent pas en cas de perte de signal, donc crash…. donc jamais passer derrière un obstacle…. mais peut être ce sont des bugs de pré-versons. )

    mais purée, ça sent la fin des FOV de type “zoom” en mode “téléphone portable” des versions qui côutaient le prix d’un pavillon, en +.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.