Le projet de loi encadrant l’usage des drones par les forces de l’ordre est adopté par l’Assemblée Nationale (mais pas encore promulgué)

0
894

Le cheminement du projet de loi relative « à la responsabilité pénale et à la sécurité intérieure » est long et tortueux (voir ici). Il devait être discuté en séance publique le 16 décembre 2021 : les séances se sont finalement déroulées le 13 décembre 2021. A l’issue de ces travaux, l’Assemblée Nationale a adopté le texte. Il n’a pas encore été publié officiellement, mais le document provisoire est disponible en ligne.

C’est enfin terminé ?

Pas encore ! Il reste quelques épisodes avant le dénouement, puisque le texte doit être promulgué par le président de la République – il a 15 jours pour le faire. Pendant ce délai, le Conseil Constitutionnel peut être saisi par 60 députés ou 60 sénateurs. Sans doute seront-ils interpellés par des associations hostiles au projet de loi. La Quadrature du Net avait déjà exprimé son souhait de voir le texte saisi par le Conseil Constitutionnel le 6 décembre dernier (voir ici). La loi ne sera publiée au Journal Officiel que si le texte est déclaré conforme à la Constitution. Suite au prochain épisode… 

A noter…

Crédit visuel : teguhjatipras sur Wikimedia

Un point important de ce texte indique ceci : « Les dispositifs aéroportés ne peuvent ni procéder à la captation du son, ni comporter de traitements automatisés de reconnaissance faciale. Ces dispositifs ne peuvent procéder à aucun rapprochement, interconnexion ou mise en relation automatisé avec d’autres traitements de données à caractère personnel ». Voilà qui devrait, théoriquement, interdire la reconnaissance faciale à bord des appareils, mais aussi par traitement au sol.

Source : Assemblée Nationale

Article précédentAxisflying : iStack, un boitier plug and play avec contrôleur de vol F7 et ESC 50A
Article suivantGePRC propose un récepteur nano en protocole ExpressLRS

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.