Thales et Diehl vont développer leur propre contrôleur de vol pour le CityAirbus NextGen

0
383

Airbus, Thales et Diehl ont signé un accord de partenariat pour le développement des contrôleurs de vol qui animeront les CityAirbus NextGen. Pour mémoire, il s’agit d’un véhicule électrique à décollage et atterrissage vertical (eVTOL) de 4 places, d’une autonomie de 80 km, animé par 8 hélices et prévu pour limiter le volume sonore en vue d’être utilisé en mobilité urbaine.

Redondance des systèmes

Le choix est celui du cumul des compétences développées parallèlement : « Diehl et Thales rejoignent Airbus pour investir dans le marché émergent de l’eVTOL. Les deux partenaires développent leur propre système qui sera intégré dans une architecture dissemblable pour se conformer à la nouvelle réglementation de l’EASA pour les eVTOL. Cette architecture est essentielle pour assurer la redondance des calculateurs et la sécurité du véhicule. Les développements seront soutenus par des financements publics des gouvernements allemand et français, respectivement ».

Qui fait quoi ?

« Thales est responsable du système informatique principal, tandis que Diehl développe le calculateur secondaire des commandes de vol. Le système garantit que le deuxième ordinateur de contrôle de vol, indépendant, surveille en permanence les données du système informatique principal et qu’il puisse également prendre en charge le contrôle du vol lui-même ». Le premier vol d’un prototype de CityAirbus NextGen est prévu pour 2023, et sa certification pour 2025.

Source : Airbus

Une vidéo promotionnelle

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.