Le festival Das Energi 2021 filmé en Cinewhoop

6
724

Un drone évoluait au-dessus des festivaliers qui assistaient à l’événement Das Energi 2021 à Salt Lake City dans l’Utah. Les images sont rapides, nerveuses, et toujours au-dessus d’une foule de personnes. La vidéo a été tournée avec un appareil de Aerial Vation équipé d’une caméra GoPro Hero 8 Lite (naked). Il ressemble fort à un Beta95X V3 de BetaFPV. Le pilote était Luke Bredar.

Sa particularité ?

Le drone volait au-dessus de foules assez denses. C’était un engin de moins de 250 grammes, batterie et caméra HD comprises. En Europe, ce ne serait pas autorisé : les vols au-dessus de rassemblements de personnes (foules) ne sont pas permis car considérés comme trop dangereux. Un Cinewhoop ou un Tinywhoop caréné, à moins de 250 grammes, c’est vraiment si dangereux que ça ?

6 COMMENTAIRES

  1. On m’a demandé plusieurs fois de faire ce type de prestas et ça me frustre tellement d’être obligé de refuser… 250g c’est vraiment hyper léger, d’autant plus que vu la flexibilité du châssis, l’impact est vraiment minime en cas de problème.
    Alors qu’on a le droit à un drone captif de plusieurs kilos… mais si ça tombe c’est pas le fil de sécurité qui amortira la chute 🤷🏻‍♂️

  2. Non David ….. c’est juste la zone d’exclusion des 1/3 que tu es obligé de monter autour de la position du drone qui protégera les personnes au sol …… Le câble est un gros atout de sécurité dés lors qu’il évite que le drone ne fasse un Fly away en partant au dessus de la foule pour, éventuellement, s’y écraser !

  3. Faudrait voir la vitesse. Parce qu’une balle de pistolet à bille, c’est encore plus léger et pourtant ça peut faire mal.

    @David Aspen : les drones captifs doivent respecté une zone d’exclusion. Et de nouveau type de système de cable sont étudié pour tirer le drone hyper rapidement à sa base en cas de problème. Bon ça ne garantira jamais le risque zéro mais bon.

    C’est toujours une histoire de responsabilité. Il faudrait que la réglementation prévoit un document pour que des personnes acceptent d’être survolé, pour que la responsabilité ne soit engager qu’entre le pilote et la personne blessé. Ca simplifierait un peu les choses (parce que derrière les assurances de responsabilité civile doivent aussi suivre).

  4. @Onya

    Une bille de pistolet et un drone (avec la même vitesse) n’ont pas du tout la même puissance a l’impact, du fait de la différence de leur surface notamment, il n’y a pas que le poids qui rentre en compte. Tu prend (imaginons) un gros ballon de 100 gramme en mousse et une petite balle de 100 gramme aussi sur le museau, y en a un qui fait plus mal que l’autre. Oui au drones en mousse !

  5. @Gweg55 Un drone en mousse serait idéal, assurément moins dangereux que ceux en carbone.

    Mais au delà du risque, je pense que c’est surtout une histoire de responsabilité. Une voiture est bien plus dangereuse, pourtant il y a besoin de bien moins d’autorisation.
    Si les responsables trouve un moyen de se déresponsabilisé, les vols seront autorisés bien plus facilement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.