Autel Robotics : le CEO Randall Warnas annonce sa démission sur LinkedIn et les raisons de son départ

2
917
Randall Warnas

Autel Robotics avait nommé un nouveau CEO à sa tête, Randall Warnas, en juin 2021 (voir ici). Ancien de la US Navy, de DJI et de FLIR, il a récemment participé à de nombreux événements en ligne pour la promotion de la marque et des drones EVO. Mais un message inattendu posté sur LinkedIn annonce sa démission, après quelques mois seulement à la barre ! Je vous livre ce message, au contenu surprenant… Il n’est pas simple à traduire en français, certaines expressions n’existent qu’en anglais et d’autres sont des métaphores. Vous pouvez consulter le texte original ici, il est aussi reproduit en fin de ce post. Pour mieux comprendre la déclaration de Randall Warnas, il faut savoir que le fondateur de Autel Robotics s’appelle Frank Li.

* Notez que je n‘ai pas réussi à joindre Randall Warnas pour obtenir vérification de l’information. Il convient d’être prudent jusqu’à ce que son message soit validé comme étant authentique. Edit : Autel Robotics a confirmé le départ de Randall Warnas.

« Ce matin, j’ai démissionné de mon poste de CEO d’Autel Robotics. Bien sûr, je n’avais pas envie d’écrire ce message, mais pour faire suite à ma volonté de dire les choses publiquement depuis que j’ai pris mon poste, j’ai voulu clarifier le fait que mon engagement avec la marque est terminé.

L’équipe toujours en poste chez Autel est sans égal dans l’industrie des drones. La propriété de l’entreprise, pourtant, est suspecte. Pendant mon entretien d’embauche [chez Autel Robotics], j’ai parlé de la façon dont DJI est dirigé par Frank [Wang] et les « FOF » (les amis de Frank [Friends Of Frank]) ; ils ont ri et ont dit qu’ils étaient différents. En fait… Le propriétaire d’Autel est aussi un Frank, mais il a sa propre FOF (famille de Frank [Family of Frank]), et pendant neuf semaines j’ai tenté de comprendre tout cela. Lorsque les gens ont une autorité injustifiée et aucune responsabilité, de mauvaises décisions sont inévitables. Cela a également entièrement grandement affecté ma capacité à agir dans mon rôle selon les besoins. Alors plutôt que de prolonger cela pendant des semaines, des mois ou des années, j’ai décidé de passer à autre chose.

La plupart du temps, il s’agissait de l’évaluation injuste d’un employé de l’entreprise durant cinq semaines, ce entrainait la réception d’une lettre de licenciement que l’on attendait de moi de signer. J’ai adopté l’approche « over my dead body » [si les problèmes sont prouvés, il faut réagir] et maintenant nous sommes dans le même bateau.

Heureusement, ce n’est pas la fin de ce que je vais faire dans le monde des drones. Je prendrai une nouvelle fonction début septembre. Restez à l’écoute ».

2 COMMENTAIRES

  1. D’autres feraient bien de faire pareil. Je pense qu’il y a, sous jacent, un problème de culture d’entreprise et de management comme souvent dans ce type de sociétés.
    Mais bon si tel est le cas c’est tout en son honneur de claquer la porte 👍

  2. Pour se faire une idée précise , il faut se procurer un appareil Autel Robotics ; le moins qu’on puisse dire c ‘est que la fiabilité n’ est pas à l ‘ordre du jour !
    Ensuite , aller sur Trustpilot pour lire les commentaires- client qui ont eu le malheur d’ acheter un drone chez eux : c’ est édifiant , en particulier un pilote qui raconte par le menu son crash, de 60m à zéro , sans aucune raison….
    Le SAV chez eux n’ existe pas
    A FUIR

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.