Le VoloCity de Volocopter a évolué sur l’aéroport du Bourget près de Paris

6
615

C’est un pionnier parmi les multirotors eVTOL destinés au transport de personnes : le VoloCity de la société allemande Volocopter a effectué un vol de démonstration sur le tarmac de l’aéroport du Bourget, pensant le Paris Air Forum. La précédente apparition de l’appareil, sur l’aérodrome de Pontoise, avait été décevante puisqu’il n’avait pas volé. Cette fois-ci, il a effectué un court vol qui l’a mené à 30 mètres de hauteur. Il n’y avait personne à bord, mais plusieurs caméras ont filmé l’événement.

Les J.O. de 2024 en ligne de mire

Volocopter a clairement affiché ses intentions. Son PDG Florian Reuter a indiqué que « le premier vol à Paris souligne l’engagement de Volocopter à fournir des services de taxi aérien dans la région pour les Jeux Olympiques de 2024. Le partenariat entre la Région Ile-de-France, le groupe Aéroports de Paris (ADP) et la RATP, et leur intention de mettre en place des taxis aériens électriques est un excellent exemple de l’approche collaborative que nous considérons comme la plus efficace pour proposer cette excitante catégorie d’engins mobiles aux villes du monde entier ». Les vols d’essais seront menés sur l’aérodrome de Pontoise.

6 COMMENTAIRES

  1. question bete, pourquoi ne pas avoir conçu un hélicoptère électrique ? un seul rotor … si on m’explique que ces multirotors sont meilleurs pour le transport de personnes pour cause de redondance, alors c’est que le constructeur est incapable d’assurer la fiabilité de son véhicule…

  2. @albin un hélicoptère électrique comme thermique coute très, très chers en entretiens et fréquences
    de révision, entre le rotos, boite de transmission et toutes les pièces en mouvement qui peuves être des risques de pannes ou d’accident important sans parler de la consommation d’énergie!

    Voila justement l’alternative fiable avec ce genre de multi-rotors, redondance des moteurs et systèmes électroniques, un entretiens moins exigeant donc un coup plus faible, l’avenir est l’hybridation comme l’ARCHER un mini Osprey V22 avec des moteurs électriques montés sur nacelles basculantes.
    https://www.youtube.com/watch?v=QLC_JNMeLdk

  3. @azbloc, un helico électrique ne consomme pas plus qu’un multi rotor équivalent… voir même consomme moins du fait de la meilleur poussée générée par les pales ! C’est le même principe qu’un X4 à généralement des meilleurs performances qu’un X6 ou X4-2
    Les multirotors pour le transport ont les mêmes problématiques que l’hélico, aucunes différence à ce niveau la. L”excuse du “j’ai plus de moteurs donc je suis plus fiable” est du bullshit complet d’autant plus si la maintenance rentre en compte. La fiabilité est issue de l’ensemble du système et non pas seulement du nombre de moteurs. Pour des exemples, les crash en drone multirotors sur perte d’un moteur en configuration suppérieure à X4 sont légions. Et qui dit plus de moteurs, dit plus de maintenance et donc plus de source possible de défaillances ! Donc c’est vraiment dépend du système et du mode d’opération.

    @albin : les types multirotor sont à la mode et permette de se faire passer pour des nouveautés/innovations afin de lever des fonds ! Techniquement, ça ne révolutionne pas grand chose de plus que les solutions existantes.

    Donc non les multirotors ne sont pas une alternative fiable aux hélicoptères, ils sont complémentaires sur les même types de marché.

  4. Ce que je vois là, me fait simplement penser à nos machines, mais simplement en plus gros. En fait un petit- gros modèle multi-rotor.
    Le transport fiable de personnes de bout en bout d’un trajet en zone urbaine devrait encore un peu attendre, l’avenir nous le dira bien. 🚁🚁

  5. Pardon mais ce truc à voir voler est vraiment ridicule et pas rassurant pour un clou ! A vouloir réinventer la roue, on fait du Bullshit ( pour reprendre @khancyr). Moi je monte pas là dedans c’est clair ! Et je ne suis pas sûr que le coût d’entretien ne soit pas aussi élevé qu’un helico ça se trouve.
    Même l’archer n’est vraiment pas top je trouve et c’est tout sauf un mini v22 Osprey
    Je vais regarder sur ma bagnole si je ne peux pas lui mettre 18 essieux avec 36 ptites roues de brouettes et voir si elle roule pareil qu’avant !

  6. BOnjour à tous,

    @khancyr : si globalement ce que vous dites est juste, vous ne pouvez pas nier qu’un hélicoptère à l’échelle 1 comporte de nombreux systèmes mécaniques (boite de transmission principale, transmission d’anticouple, étages de réduction, système de pas variable sur les 2 rotors, générateur de pression hydraulique pour activer les servomoteurs…) soumis à de fortes contraintes et il suffit que seul l’un d’entre eux soit défaillant….pour avoir piloter des hélicos RC, qui n’a pas connu une panne d’anti-couple et ses conséquences (en dehors des pros de l’autorotation…) ?…Un drone, même multi-moteurs, ne comporte pas de telles parties mécaniques puisqu’il utilise le principe de la poussée différentielle entre ses rotors. Donc je pense qu’on peut affirmer qu’il y a moins de complexité mécanique sur un drone, et par conséquence de cette simplicité, des sources de pannes et des postes d’entretien en moins…Moteurs brushless et ESCs seront de toute façon communs avec un hélico RC…L’avenir nous le dira, mais je ne serais pas surpris que le coût d’entretien d’un tel appareil soir inférieur à celui d’un hélicoptère classique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.