Autel Robotics Evo II, le test

30
8610

L’autonomie ?

Autel Robotics met en avant une autonomie de 40 minutes. Comme d’habitude avec les constructeurs de drones, il y a un net excès d’optimisme… Lors de mes tests, l’Evo II a volé pendant 26 minutes avec des évolutions douces, puis il a initié un retour automatique au point de départ (situé à 250 mètres de distance). Je l’ai empêché de le faire – c’est une option que propose la radiocommande. A partir de 29 minutes, il a affiché un avertissement de batterie critique et lancé un atterrissage forcé. Durée totale du vol ? 30 minutes exactement. C’est en dessous de la promesse du constructeur, mais cela reste une belle autonomie.

L’autonomie ? (suite)

Elle est amputée de 5 à 10 minutes si vous pilotez à vitesse maximale. A noter que l’estimation du temps restant, affichée à l’écran, est plutôt correcte sauf si bien sûr vous changez de style de pilotage pendant le vol. La charge de la batterie repose sur un bloc secteur, pour une durée de 1h30 environ pour obtenir une pleine charge. A noter que la batterie de la radiocommande passe à 75 % environ après un vol, elle permet par conséquent environ 4 vols de l’Evo II. La bonne nouvelle, c’est qu’elle peut être alimentée pendant son fonctionnement, par exemple avec une PowerBank USB.

L’application sur smartphones

Le constructeur propose l’application Autel Explorer pour les smartphones iOS et Android. Elle est compatible avec les tablettes, mais le support dépliable, lui, ne permet d’accueillir que les appareils d’une épaisseur de 1,3 cm ou moins et de largeur inférieure à 8,4 cm. Attention aux coques de protection qui augmentent la taille des smartphones. La liaison entre le smartphone et la radiocommande est filaire. Vous pouvez utiliser le connecteur microUSB ou USB classique, à votre guise. Autel Robotics fournit dans un boite un câble microUSB vers USB-C pour les smartphones Android récents. Si vous disposez d’un smartphone Android ancien avec prise microUSB, ce sera à vous d’utiliser un câble USB classique vers microUSB. Si vous utilise un iPhone ou un iPad, il vous faut un câble USB classique vers Lightning.

Radiocommande ou smartphone ?

L’application Autel Explorer coupe le retour vidéo de la radiocommande, qui n’affiche dans ce cas que des informations de télémétrie. C’est le smartphone qui s’occupe du retour vidéo accompagné, aussi, par les informations de télémétrie. L’intérêt de cette application, c’est d’offrir plus d’options que via l’écran intégré de la radiocommande. Intéressant, mais si vous désirez vous passer de la radiocommande, il faudra veiller à mémoriser les options qui ne sont disponibles que via l’application pour ne pas être coincé sur le terrain. Sur le terrain, il me semble difficile de se passer d’un smartphone avec l’application. Ce serait se couper de nombreux outils.

Les vols avec pilotage semi-automatique

Le mode par défaut de l’Evo II est le « Manual Flight ». Avec les modes de vol automatisés, vous ne le pilotez plus, mais vous conservez la possibilité de reprendre le contrôle manuel à tout moment avec la touche « Pause » sur la radiocommande. Une sorte d’arrêt d’urgence bien pratique. « Dynamic Track » est un mode de suivi qui s’appuie sur la reconnaissance des personnes et des objets. Selon Autel Robotics, 64 formes sont reconnues, depuis les personnes jusqu’à bateaux en passant par les vélos et les voitures. Le suivi du sujet s’effectue à une distance que l’Evo II s’efforce de maintenir constante, en restant derrière lui. Le « Parallel Track » se place sur le côté de son sujet. Le « Tripod Track » suit le sujet avec la caméra, mais le drone ne bouge pas, il reste en vol stationnaire.

Même en présence d’obstacles !

Les deux premiers modes profitent de la détection et de l’évitement des obstacles ! Le résultat est très impressionnant : l’appareil slalome entre les obstacles en s’efforçant de suivre sa cible. Il est seul juge de son comportement… et c’est parfois très déroutant puisqu’il se faufile dans le moindre espace suffisamment grand pour passer. Dans les arbres, il emprunte un chemin invisible, parfois avec réussite parce qu’il parvient à se jouer des obstacles pour continuer son vol. Parfois il reste coincé dans les obstacles. Pendant mes essais, il n’a flanché que très rarement, trompé par de toutes petites branches scélérates. Le résultat est très impressionnant !

Les autres modes de vol automatisés

Orbit permet d’effectuer des vols autour d’une cible fixe dont la position est indiquée au début du vol, en conservant le contrôle de la hauteur, de la vitesse et, au besoin, en zoomant. Sa déclinaison Smart Orbit prend en compte une cible par reconnaissance des formes. Viewpoint permet d’indiquer un point à l’écran et de lancer l’Evo II dans une ligne droite. Le mode Gesture Control est plus anecdotique: il permet de déclencher la prise de vue photo et vidéo avec des gestes. Dans tous les modes, la touche « Pause » permet d’interrompre le mouvement et de placer le drone en stationnaire. Mieux encore : la détection des obstacles est active dans tous les modes ! Vous limitez le risque d’une collision avec un arbre ou le relief pendant un suivi ou un orbite… A noter le mode Dual Stability qui réduit les débattements et adoucit le comportement de l’appareil. Le vol est plus adapté aux séquences cinématiques, mais demande une peu d’anticipation puisque les commandes sont « molles ».

Les missions

Ce sont d’autres modes de vol automatisés basés sur une planification. « Waypoint » permet de créer un parcours et de le sauver. Vous pouvez ainsi rejouer un vol autant de fois que vous le désirez. Parfait pour voir les changements saisonniers ou constater les évolutions d’un chantier. « Rectangular » crée un plan de vol pour une surface rectangulaire, et « Polygon » pour une surface plus complexe. Le but est de réaliser des photos multiples à des fins de création de vues aériennes haute définition et de photogrammétrie. Les paramètres sont nombreux : hauteur de vol, vitesse, actions à réaliser aux points de passage avec pilotage de la caméra (prises de vues, inclinaison, orientation).

Les missions, en pratique ?

L’outil permet un double passage et estime la durée de vol. Si elle excède l’autonomie de l’appareil, il revient se poser et attend une nouvelle batterie pour repartir. Si un obstacle se présente sur le chemin, le vol est interrompu. Dommage, je n’ai pas trouvé de solution pour que l’appareil évite les obstacles et continue son vol et ses prises de vues. L’outil de missions est complet et efficace, mais reste moins puissant que celui d’un logiciel spécialisé dans la photogrammétrie. Je l’ai utilisé pour réaliser des tâches basiques, comme la production d’une image aérienne précise, avec l’aide des logiciels PTGUI et Panorama Stitcher. Le résultat est probant, avec une nette préférence pour Panorama Stitcher ! En l’absence d’outils spécialisés, je ne me suis en revanche pas essayé à la réalisation de modèles 3D.

>>> LA SUITE DE CETTE CHRONIQUE SE TROUVE ICI <<<<

30 COMMENTAIRES

  1. Utilisateur pro d’un Autel Evo 2 Pro 6K, je te confirme que pour une des première fois nous tenons enfin un vrai concurrent à DJI ….. c’est une machine super, largement au niveau (et même sur certaine specs au dessus) du concurrent …… et puis 10 min d’autonomie en plus, en pro ça compte beaucoup !!!
    Espérons seulement qu’ils développent un peu plus la partie “pro” des logiciels (programmation de vols) encore un peu juste …. mais je suis certain qu’ils y travaillent.
    Juste une chose pour ceux qui voudraient faire de la photogrammétrie avec, je pense qu’il est affecté du même souci que le Mavic 2 à sa sortie …… mon logiciel 3D n’arrive pas à redresser correctement les images et produit un résultat franchement mauvais …. à surveiller

  2. Merci pour ce test complet, c’est vraiment une belle machine a un tarif intéressant vu les prestations
    fournie.
    Dommage que le poids ne soit pas a la limite des 800 gr mais bon….

  3. Bonjour Fred,

    comme d’habitude article complet très bien rédigé.
    Je trouve une particularité vraiment intéressante : l’absence de NFZ, ce qui évite la procédure mise en place chez DJI (Gain de temps).

    Merci pour cet article.

    Pierre

  4. @ Roger Lesboules : Il va vraiment falloir que tu sois plus convaincant auprès des fabricants de capteurs photo, ils ne veulent pas de tes moniteurs !

  5. Super reportage ! J’ai failli me laisser convaincre par la bête, jusqu’au moment ou j’ai vu le tarif des batteries …180€ ! Non mais franchement , on peut m’expliquer la raison de ces tarifs délirants (pire que DJI déjà hors prix). Comme pour mon activité j’ai besoin d’au moins 5 batteries par machines et c’est vraiment le minimum, mon envie de cette machine va s’arrêter la
    Dommage 😉

  6. Bonjour à tous , très joli cet Autel Evo , il a une faille bien cachée : la portée de son émetteur , au delà de 650m , il s’ en va ! …. et ni le RTH ,ni le GPS Beidou , ne permettent de le retrouver . La promotion de Bangood s ‘ envole et 1000 euros avec . DJI n’ a pas à trembler de ce concurrent,

  7. @ Tige : Je n’irai pas dans le Gers, même si l’envie ne me manque pas… Ces temps-ci, je ne vais pas pouvoir dépasser les 10 km autour de l’est parisien 😎
    J’ai vraiment cherché les ennuis en le mettant en difficulté sur des environnements distants ou avec pénétration que je sais compliqués avec d’autres appareils, il n’a pas montré de signes de faiblesse ni de microcoupures. Quand j’ai perdu la liaison, il est revenu correctement. 650 mètres, c’est vraiment très très peu. Je penche donc pour un souci plus sérieux qu’une coupure radio !

  8. Je pense aussi : je l’ avais déjà envoyé a 1000m sans souci , au bout de 6 mois d’ usage c’ est vraiment nul !

  9. Pour en remettre une couche : il faut aller voir les avis de clients sur Trustpilot , c ‘ est édifiant , je ne suis pas le seul a avoir perdu mon drone -et mon argent- ! On ne compte plus les clients mécontents , c ‘est une marque à fuir et à éviter

  10. Une goujaterie supplémentaire chez Autel Robotics :
    -On ne peut pas remplacer la batterie de télécommande!
    -Elle n’ existe pas en pièces détachées et le remote controleur est scellé
    -Quand l’ appareil perd la télécommande , la dernière position GPS est fausse

  11. Pour être tout à fait honnête , il faudrait nous signaler :
    -les bugs d’ inclinaison de la nacelle
    -la notice en Chinois ou en Anglais
    -les différences entre l’ application et le drone !
    -le RTH fantaisiste

  12. @ Tige : Dis, tu es en boucle 😉
    – le bug d’inclinaison de la nacelle est indiqué dans le test
    – le manuel est dispo en français, ici
    – j’ai du faire une quarantaine de RTH y compris en dégradé avec une caméra Osmo Action de DJI qui plombe le GPS, pas de souci.

    Restent les différences entre l’application et le drone, de quoi s’agit-il ?

  13. Tu n’ es pas en cause , Fred …
    Vas sur Trustpilot , lire un peu ce que pensent
    les utilisateurs….
    Bonne journée et continues comme ça

  14. @ Tige : Avec cette recherche, je trouve 8 avis, dont 2 mauvais seulement concernent l’Evo 2. Je suppose que je ne regarde pas au bon endroit ?

  15. Bjr pouvez vous mettre à disposition l’article complet sur le test du drone Autel Evo II pro SVP, format pdf serait parfait. Merci à vous

  16. Bonjour Fred, Merci pour ce test très détaillé comme d’habitude.
    Heureux propriétaire d’un Autel EVO II Pro 6K depuis quelques mois je confirme les formidables performances de ce drone par rapport à son prix. La stabilité de la caméra et sa résistance aux forts vents parfois présents dans ma région (mistral) sont bluffantes (il y a des limites bien sur 🙂 ) et la portée excellente. Le RTH est micrométrique (avec une piste bien visible) !
    Équipé de 4 batteries et de 2 télécommandes cela me permet de faire d’importantes cessions de vol, de piloter à deux (maitre/élève ou relais), De plus les batteries peuvent être rechargées immédiatement contrairement à d’autres marques…
    La caméra 6k dispose d’une sensibilité aux basses lumières admirable,
    Vivement la disponibilité du nouveau Smart Controller ça devrait être une tuerie avec ce drone
    La fonction ”boat” à disparue avec le dernier firmware de mars, et je n ai pas encore trouvé (et osé) lancer et récupérer le drone de mon bateau… je suis preneur de tous conseils…
    Par contre mes équipements sont biens estampillés CE je viens de vérifier.
    A bientôt et continue comme ça

  17. @ Olivier Calanques13008 : Note qu’on parle de marquage CE avec indication de classe, au sens de la réglementation européenne, ce qu’aucun appareil n’a à ce jour – ce n’est pas le “simple” marquage CE.
    Pour le bateau, je ne suis pas bien placé pour donner des conseils 😎

  18. Bonjour Admin je viens d’acquérir le evo 2
    Je voudrais savoir jais une tablette Android avec l’application autel explorer ma tablette à une sortie HDMI si je connecte ma tablette HDMI sûre un FPV du genre HDO2 sa ne fonctionnera pa ?

  19. @ Fafa : Si la tablette permet un mirorring de son image vers la prise HDMI, ça fonctionnera. J’avais une tablette Nvidia HDMI, je pouvais sortir le retour vidéo de mes apps vers des lunettes ou un téléviseur. L’intérêt est que la latence ajoutée est assez faible.

  20. Slt Fred dsl du retard de la réponse 😊
    Tu a jamais testé un FPV sûr le evo 2 ?
    Je sais que en VR sa marche mais les lunettes son énorme on dirait un cosmonaute 😋
    Je trouve personne pour me renseigner si sa fonctionne ou pa avant de faire des Frai pour rient ..

  21. Bonjour, et merci pour ce test complet.
    Dans les premiers commentaires, je lis que la version EVO II Pro 6K donne de mauvais résultats en photogrammétrie (qui, j’imagine, se retrouvent également sur la plupart des capteurs de type ‘rolling shutter’). Est-ce que le firmware du capteur a finalement été amélioré depuis, ou bien est-on définitivement condamné à se recentrer sur les plateformes proposant des capteurs ‘global shutter’ (P4Pro2, Yuneec, etc) pour réaliser des produits photogrammétriques de qualité (fidélité géométrique des modèles 3D, rendu des ortho-images)? Dans ce cas, dommage, l’appareil semblait intéressant (encombrement, comportement en vol, luminosité du capteur…). Merci par avance de vos éventuels retour d’expérience…

  22. Slt admin je voudrais savoir si je peux survoler San
    le mode GPS avec le evo 2 ?
    Et la distance à conbien je peux ?
    Care brancher mon CrystalSky sûr ma tv via HDMI
    Je veux le piloté care pa de GPS Dan m’a Maison

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.