Eachine US65 / DE65 Pro, le test

2
5556

Appairage

Le contrôleur de vol est disponible en version avec un récepteur SPI intégré, compatible FrSky et Flysky. Pourtant la version que j’ai testée était sans récepteur intégré, avec un récepteur R-XSR de FrSky (Non-EU) installé à bord, entre le contrôleur et le panier des batteries. Ses deux antennes sortent par l’arrière de la structure, de telle manière à ce qu’elles ne puissent pas venir se prendre dans les hélices. Le bouton d’appairage est facilement accessible, la procédure ne prend que quelques secondes. J’ai utilisé une radiocommande (grosse) T16 de Jumper pour piloter le (tout petit) DE65 Pro…

Réglages de Betaflight

Le connecteur microUSB du contrôleur de vol est situé sous l’appareil facile d’accès si vous n’avez pas inséré de batterie dans le panier. La connexion en USB est suffisante pour l’alimenter le récepteur R-XSR de FrSky (pratique pour réaliser l’étape précédente de l’appairage). Betaflight est présent en version 3.5.7, pas vraiment récente. Mais tous les réglages sont effectués d’usine, y compris les PID. La gestion de l’émetteur vidéo s’appuie sur le protocole SmartAudio pour des réglages depuis la radiocommande via l’OSD actif. Les moteurs tournent en sens inverse de celui par défaut de Betaflight (« props out »). Il ne reste plus qu’à associer les interrupteurs de la radiocommande et les modes de vol, l’armement et le Flip Over After Crash, et à choisir les données à afficher via l’OSD. Même la valeur d’arming est à 180, ce qui permet de ne pas avoir à la modifier pour armer avec l’appareil penché. Les réglages sont rapides si vous êtes familier avec Betaflight. Notez qu’il n’y a pas de Blackbox sur le CrazyBeeX.

Mise en route

Les prises ET2.0 sont plutôt agréables à utiliser : la promesse d’un détrompeur efficace est tenue, et elles sont faciles à brancher et débrancher. En revanche, il faut s’habituer à installer la petite pièce en TPU qui maintient les deux batteries en place. Et être vigilant à ne pas la perdre ! Une fois tombée dans l’herbe, ce sera un challenge que de la retrouver. Il est possible de bidouiller un remplacement avec un élastique, mais ce n’est pas pratique. Dommage que Eachine n’ait pas prévu une fixation d’origine avec un élastique, comme sur les modèles de Emax.

Premiers décollages

Whaoh ! Il suffit de pousser les gaz pour prendre la mesure de la bestiole : elle est nerveuse ! En intérieur, on se retrouve collé au plafond en moins de temps qu’il ne faut pour le dire. Oubliez les Tinywhoop poussifs avec lesquels il faut insister sur les gaz pour monter, le DE65 Pro vous les fera oublier dès les premières secondes de vol. La sensation se confirme en immersion, à tel point qu’il est recommandé d’ajouter un peu d’expo aux commandes pour ne pas être trop brutal en intérieur. Il est presque trop puissant pour les vols indoor, il faudra un peu de réglages pour gérer efficacement la hauteur de vol et éviter les à-coups.

Retour vidéo

L’image de la Caddx Ant est correcte pour de l’analogique, avec des couleurs assez pétantes (que l’on peut « calmer » en désactivant le mode Global WDR. On peine tout de même à distinguer les petites branches d’arbres, celles qui peuvent interrompre le vol de manière brusque. La stabilité de l’image est assez agréable, même quand on pousse les gaz, et même quand il y a du vent. Un peu, de vent, parce que les 40 grammes du DE65 Pro ne sont rien face à une bourrasque. Les PID sont manifestement travaillés, puisque l’appareil ne bouge en vol, y compris et surtout en mode Acro. Ses réactions sont rassurantes quand on se lance dans des vols un peu engagés

Portée…

Ce qui surprend, c’est que la liaison vidéo tient bon même en prenant de la distance. Et ce malgré une antenne filaire courte et contenue à l’intérieur du carénage ! J’ai pu aller à 200 mètres de distance (sans obstacles) en conservant une liaison très correcte. En forêt, l’image est restée exploitable même en m’éloignant…. jusqu’à me perdre (mon observateur en vue directe était distrait). Il y a de quoi douter que la puissance de l’émetteur soit réellement limitée à 25 mW ! Excellente nouvelle, cela dit, pour ceux qui adorent les vols en bando et en sous-bois ! Le récepteur R-XSR permet de ne pas se préoccuper de la liaison radio, elle n’a jamais montré de signe de faiblesse pendant mes essais.

Sensations en vol

La sensation aux commandes du DE65 Pro est surprenante : on est habitué, avec les Tinywhoop, à se contenter de peu de puissance. Cet appareil est capable de monter vite, haut, de tenir des mini figures de freestyle, d’accélérer fort. Bref, c’est un Tinywhoop qui se prend très clairement pour un 5 pouces ! Evidemment, on atteint vite ses limites : il part en dérapage (yaw washout) à la fin d’un plongeon si la remise des gaz est trop brutale. Mais avec un tout petit peu d’anticipation dans la remise des gaz, on peut éviter cette embardée assez facilement. Doit-on ces très bonnes performances aux moteurs ou aux prises ET2.0 ? Sans doute un peu des deux…

L’autonomie

C’est souvent le principal défaut des Tinywhoop. Si vous volez de manière agressive, l’appareil tient environ 3 minutes. C’est peu. Mais si vous pilotez de manière plus fluide, l’autonomie atteint facilement 4 minutes et 30 secondes. Avec des vols très doux, il est possible de tutoyer les 5 minutes de vol. Pas mal du tout ! Mais sachant que vous « consommez » deux batteries à chaque vol, mieux vaut faire un stock si vous comptez faire de séances un peu longues. La bonne nouvelle, c’est que les batteries suivent le mouvement lorsque vous les sollicitez : elles ne sont pas rincées en 20 secondes si vous grimpez rapidement.

>>>> LA SUITE DE CETTE CHRONIQUE SE TROUVE ICI <<<<

2 COMMENTAIRES

  1. Salut Fred…
    Ptite question : en cherchant sur le net, la Crazybeex est donnée avec un vtx 25-100-200mw. Est-ce le cas pour celle di De65 ?
    En sachant que la réglementation française ne nous autorisé pas son usage, bien sûr….
    Marci de ta réponse.
    Dronistiquement vôtre.

  2. Et pour infos, histoire de ne pas l’égarer: je place le support tpu, pour la 2ème lipo, en même temps que la 1ère lipo, au centre du panier. Il est largement mieux calé et plus de risques de le perdre si la 2ème lipo bouge…..
    Bons vols à tous
    Dronistiquement vôtre

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.