ISDT UrUAV PD60, le test

5
1286

Se balader avec un racer quand on voyage, sur un week-end allongé, en vacances, c’est le pied. Ce qui est moins enthousiasmant, c’est de devoir charger une armée de batteries à l’avance. Ou de prendre avec soi un chargeur, son alimentation, et savoir qu’il va falloir une source en 220 V. Le rêve ? C’est de pouvoir recharger une Lipo ou un LiHV avec une source simple et universelle comme une prise USB ! C’est ce que proposent les constructeurs ISDT et UrUAV avec le petit boitier PD60. Notez que ce produit m’a été donné par la boutique Banggood. Comme d’habitude, dites-moi si vous pensez que la pratique a influencé mon jugement.

Tour du propriétaire

Le PD60 mesure 8,4 x 5,5 x 1,9 cm pour un poids de 80,3 grammes. Autant dire qu’il ne vous encombrera pas. Il ne comporte pas d’écran, mais un panneau avec des LED et deux boutons en façade. Une grille en façade et des aérations sous le boitier permettent d’évacuer la chaleur diffusée pendant la charge. Il n’y a pas de ventilateur, le système est de type passif. Sur le panneau arrière, on trouve un unique connecteur USB-C pour l’alimentation. Sur le panneau avant, ce sont une prise XT60 et un connecteur d’équilibrage à 5 pins. En effet, le chargeur est en mesure de charger des batteries avec un connecteur XT60 en 1S, 2S, 3S et 4S. Intéressant, puisque cela couvre la plupart des usages de nano racers, sauf bien sûr ceux survitaminés aux batteries 6S. Il n’y a pas de documentation livrée avec le chargeur, mais un mini manuel se trouve à l’arrière de la boite.

La promesse ?

Le PD60 peut charger des Lipo, des LiHV (4,35 V par cellule), des LiFe et des NiMH. Le courant de chargeur est réglable sur 1A, 2A, 3A et 6A. Qu’est-ce que cela signifie ? Si vous chargez une Lipo de 1000 mAh à 1A, c’est une charge 1C qui prend en théorie environ 1 heure. Si vous chargez cette même Lipo en 2A, c’est une charge 2S, pour une durée théorique de 30 minutes. Cela signifie aussi que les petites batteries, les 300 mAh par exemple, seront chargées au mieux en 1A, soit environ 3C. Vous pouvez aussi charger une Lipo de 2200 mAh, par exemple en 2A, pour une charge 1C.

Comment ça fonctionne ?

Il faut simplement brancher le PD60 sur une source en USB-C : elle alimente le boitier et allume son panneau de contrôle, avec la petite musique caractéristique des chargeur ISDT. Vous pouvez alors lancer la charge. Tant que seule la prise USB-C est branchée, le boitier se contente d’indiquer le type de batterie et le courant de charge. Vous pouvez changer la valeur du courant de charge avec une pression rapide sur le bouton de gauche. Avec une pression plus longue, vous choisissez le type de batterie. Il n’y a pas d’autre réglage. Lorsque vous branchez votre batterie via sa prise XT60 et sa prise d’équilibrage, le panneau indique l’état de la charge avec des barres correspondant à des pourcentages.

Pour lancer la charge ?

Rien de plus simple, il suffit d’appuyer sur le bouton de droite. Le symbole éclair témoigne de la charge en cours, le symbole check vert s’allume en fin de la charge avec une courte musique et le symbole triangle rouge indique une erreur. Le chargeur chauffe un peu, mais sans que cela ne devienne inquiétant. La durée de charge est un peu plus longue que celle à laquelle on devrait s’attendre. Testées en fin de charge, les batteries indiquent une balance plutôt correcte entre les différentes cellules. Ce que ISDT m’a indiqué ? Le chargeur charge via la prise XT60 pendant les 80 % de la charge, donc sans équilibrage, avec le courant de charge entre 1A et 6A selon le réglage choisi. Ce n’est que sur les 20 derniers pourcent de la charge qu’il gère l’équilibrage, avec un courant de charge de 0,5A.

Ca fonctionne bien ?

La plupart du temps, oui. Mais parfois la charge s’interrompt avant la fin pour une raison inconnue. Il suffit de la relancer, mais c’est un peu dommage. Pour limiter le problème, il faut se cantonner à charger avec 1A. En tout état de cause, ce qui est important, c’est la source USB ! Oubliez les chargeurs d’ancienne génération qui proposent moins de 2A. Car dans ce cas, le PD60 échoue dans sa charge. Soit il indique assez rapidement une erreur, soit il se réinitialise tout seul, soit il adopte un comportement bizarre avec un clignotement des LED, un bruit un peu bizarre, et finit par s’arrêter. Pour obtenir un chargement sans interruption, il faut préférer un chargeur USB ou une Powerbank de type QC3.0. Les chargeurs de marques Blitzwolf en 2,4A ont fonctionné, tout comme un chargeur USB-C Apple pour MacBook pro. J’utilisé une grosse Powerbank de 48000 mAh qui propose 1 prise 2,4A et 2 prises 3A. La prise USB de ma Toyota Yaris ne fournit pas assez de courant. En revanche, un adaptateur sur la prise allume-cigares permet de charger des Lipo sur la route !

Les prises ?

Le PD60 ne comporte qu’une prise XT60. Mais rien ne vous empêche d’utiliser un adaptateur XT60 vers les formats dont vous avez besoin, comme du XT30. Pour plus de confort si la prise d’équilibrage de vos batteries est un peu courte, vous pouvez vous offrir un câble d’extension 4S (comme celui-ci). Le PD60 peut aussi être utilisé avec une Lipo au lieu d’un chargeur ou d’une Powerbank USB. Vous pouvez bricoler assez facilement un adapteur simple, ou préférer une solution toute faite, comme celle-ici.

Rappel important…

Je le répète à chaque fois que je vous parle de chargement de batteries : il est in-dis-pen-sable de rester à côté du chargeur pendant l’intégralité de la charge. Les départs de feux pendant la recharge n’arrivent pas qu’aux autres, il est particulièrement difficile de les arrêter, et compliqué d’éviter qu’ils ne se propagent à des matières inflammables. Préférez interrompre une charge si vous devez vous absenter, ne serait-ce que pour un court moment.

Faut-il l’acheter ?

Si vous ne chargez que chez vous, ou en présence d’une prise secteur, le PD60 ne vous sera d’aucune utilité. En revanche, si vous êtes souvent en balade, avec pour seule source de courant un connecteur USB, ce chargeur peut rendre de fiers services. Mais attention, la source d’alimentation doit fournit plus de 2A, sous peine de ne pas fonctionner correctement. Il faut aussi accepter qu’il s’arrête parfois en pleine charge et qu’il soit nécessaire de le relancer. Le prix ? Le PD60 est proposé à 14 € chez Banggood (sans le port, sans les taxes). C’est très correct ! Il est certain qu’il va m’accompagner en vacances, avec une belle Powerbank de 48000 mAh… A noter qu’il est également disponible en pack avec l’adaptateur XT60 pour 15 €, et en pack avec l’adaptateur XT60 et un chargeur secteur avec prise européenne pour 30 €.

D’autres photos

5 COMMENTAIRES

  1. petit retour d’experience: recharge d’une lipo 3s que je depose sur une plaque d’alu large et épaisse. le telephone sonne, je descends . 5 Minutes apres je remonte ,tout l’étage dans la fumée , les moquettes alentours qui ressemblent à la face cachée de la lune le chargeur cramé. Votre mise en garde n’est pas de trop , mon assureur vous remercie !

  2. Hello,

    En ce qui concerne la mise en garde sur la charge, un retour personnel très instructif :
    Mon vieux chargeur s’est mis à recharger la dernière la cellule des lipos à près de 4,6V. Soit un risque probablement très important de dégradation de la lipo (apparemment il ne faut pas charger au dessus de 4,23V par élément, de ce que j’ai pu en lire).

    Moralité de l’histoire : je vérifie désormais systématiquement la tension de mes lipos AVANT la charge (pour vérifier que l’accu n’a pas un souci), mais aussi et surtout APRÈS la charge (pour vérifier que le chargeur ne me fait pas une blague).

  3. @jean
    pas bête le coup de la plaque d’alu
    je manque de place pour faire une station de charge isolée et sécurisée, j’utilise des plaques de boitier PC avec isolant dessus

  4. J’ai acheté ce PD60. Pour le moment j’en suis très déçu, il déséquilibre mes Lipo 4S comme jamais. Par exemple avec 3 cellules à 4,2V et une cellule à 4V ! Je n’ai jamais eu de tels écarts avec la quinzaine de chargeurs que j’ai déjà eu. Je ne sais pas si c’est parce que je n’ai pas débranché immédiatement les batteries à la fin de la charge (avec certains vieux chargeurs Hobbyking ça faisait ce genre de déséquilibre si on laissait trop longtemps la batterie connectée après une charge, mais pas avec des écarts aussi importants). Savez vous si il est possible de le calibrer ? Je vais télécharger les différentes applis ISDT mais apparemment c’est juste pour charger un éventuel prochain Firmware.

  5. @ Saow : Pas de calibrage à ma connaissance. Pas de souci non plus, je suis à 4,2V, parfois moins, mais sans écart entre les cellules…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.