Eachine UZ65, le test

16
8916

200 mW ?

Il est à noter que l’affichage de l’OSD était perturbé lorsque j’ai vérifié ce qui apparaissait à l’écran. Pour corriger le problème, il m’a fallu ré-uploader la police de caractères de l’OSD. C’est simple et rapide, mais ce n’est d’ordinaire pas nécessaire. L’onglet Video Transmitter contient les données de la VTX Table. Ce qui est intéressant, ce sont les valeurs possibles pour la puissance de l’émetteur vidéo : 25 mW (le maximum autorisé en France), 100 mW (le maximum indiqué par la fiche technique), et 200 mW… Ce tout petit émetteur vidéo semble donc capable d’émettre à 200 mW !

Premier décollage

Le UZ65 est vif ! Les réglages de Betaflight privilégient des réactions rapides aux commandes. La bonne nouvelle, c’est que l’appareil répond bien aux sollicitations des gaz. Ce n’est évidemment pas un racer en 6S, mais il grimpe vite pour un appareil de cette taille ! Les premières impressions sont confirmées une fois en immersion ! Le UZ65 est stable, d’ailleurs l’image ne vibre pas sur le retour vidéo. Le grand angle permet de se déplacer dans un environnement rempli d’obstacles. Parfait pour les vols en intérieur, ou pour traverser le feuillage des arbres ! Sa petite taille, son poids plume et ses hélices carénées sont de sérieux avantages face aux obstacles. 

Il est permissif !

S’il touche un obstacle, il y a de fortes chances pour qu’il rebondisse et continue son vol. Lorsqu’il chute, il repart tout de suite. S’il échoue à l’envers, il est probable qu’un coup de gaz en mode Flip Over After Crash le retourne, prêt à redécoller. C’est avec cet appareil que j’ai pris le plus de plaisir à voler dans les arbres, avec leur feuillage ! Ce n’est pas la peine de voler doucement, avec précaution : les touchettes sont sans conséquences, la nervosité et la précision du vol permettent de se lancer dans des évolutions rapides. Je suis resté à plusieurs reprises coincé dans les arbres, mais quelques coups de Flip Over After Crash l’ont débloqué… C’est un appareil pour se faire plaisir en pilotant, pas pour filmer – d’ailleurs les DVR des vols rapides et nerveux sont difficiles à regarder sans avoir la nausée.

La reprise des gaz

Le UZ65 peut monter assez vite et assez haut, ce qui permet d’envisager des « dives », des chutes moteurs coupés avec juste le filet de moteurs de l’Airmode suffisant pour conserver le contrôle. Attention tout de même, une remise des gaz violente se termine immanquablement par une grosse embardée, le UZ65 est sujet au yaw washout. Il est possible d’éviter ce mouvement parasite en augmentant plus progressivement les gaz, une question de dosage. Il faut donc anticiper la reprise des gaz – voilà qui marque la limite de la puissance de ce nano racer. A noter que les hélices sont positionnées en « props out », c’est-à-dire dans le sens inverse de celui par défaut de Betaflight. A noter que le UZ65 se comporte plutôt bien en extérieur, même avec un peu de vent. Pas trop tout de même, parce qu’il est vraiment léger. Il semble que les grandes hélices du UZ65, toutes proportions gardées et en comparaison avec ses concurrents, ont un impact très positif sur la tenue en vol. Car le résultat est là : elle est tout simplement excellente !

Le retour vidéo ?

Le petit plus de cet appareil, c’est son émetteur vidéo 5,8 GHz. Avec une puissance de 25 mW, la portée est habituelle, à 150 mètres environ, et moins en présence d’obstacles. La fiche technique du UZ65 indique qu’il est possible de le pousser à 100 mW. Ce n’est pas autorisé en France, la limite réglementaire est le 25 mW. Je suis passé en 100 mW pour faire l’expérience. Soyez-en sûrs, je me suis flagellé avec un mix des câbles USB-C et HDMI pour réparer ce comportement rebelle. L’intérêt des 100 mW, c’est que le UZ65 est capable d’aller loin, et surtout de conserver une image correcte dans un environnement dense. Le feuillage, ou plusieurs murs en intérieur, par exemple.

Encore plus loin ?

La fiche technique du UZ65 se cantonne à indiquer une puissance maximale de 100 mW. Mais celle spécifique à l’émetteur vidéo indique 200 mW. Nous l’avons vu, les réglages de la VTX Table dans Betaflight permettent de régler la puissance sur 25, 100 et 200 mW. J’ai donc essayé, en pratiquant une séance de flagellation expiatoire encore plus longue puisque c’est encooooore plus illégal. A l’évidence, il permet bel et bien d’émettre à 200 mW. La portée est tout simplement impressionnante pour un si petit appareil. Avec une excellente nouvelle : la liaison radio 2,4 GHz FrSky est satisfaisante, je suis allé à plus de 300 mètres ! Evidemment, le vol à vue en prend un coup – mais ma séance de flagellation expiatoire vaut aussi pour le non-respect du vol en vue directe. L’OSD affiche le RSSI, ce qui permet de surveiller la qualité de la liaison radio en temps réel. C’est la liaison radio qui lâche avant le retour vidéo (à 200 mW).

L’autonomie ?

Je ai essayé les batteries Eachine LiHV 300 mAh 80C livrées avec l’appareil, ainsi que des BetaFPV LiHV 300 mAh 60C. Avec des vols très nerveux qui sollicitent beaucoup les gaz, le UZ65 dépasse difficilement les 2 minutes d’autonomie. Des vols plus doux, en intérieur, permettent de dépasser 3 minutes. J’ai passé l’ESC 4 en 1 en 48 KHz (la méthode est à suivre ici). C’est un BLheli_S en firmware S-H-50, que j’ai passé en v16.8. Le gain en autonomie est sérieux, d’une bonne minute ! Les vols durent 3 minutes en mode agressif, 4 minutes environ pour des évolutions plus douces. J’ai réussi à pousser jusqu’à 4 minutes et 30 secondes, mais en « rinçant » la batterie, un peu trop pour sa survie à court terme. A noter que j’ai testé la version du UZ65 avec un récepteur radio FrSky intégré. Il est probable que les versions DSM et TBS Crossfire alourdissent un peu l’appareil et pénalisent son autonomie puisqu’elles reposent sur des récepteurs externes.

>>>> LA SUITE DE CETTE CHRONIQUE SE TROUVE ICI <<<<

1
2
3
Article précédentHoverbike Crash à Dubaï
Article suivantUAS OPS : sondage sur les opérations de drones

16 COMMENTAIRES

  1. J’ai ai un, il est super. A par que j’ai de gros probleme de range/failsafe (FrSky internal RX).
    He oui, c’est la nouveauté de ce modele : helices de 35mm au lieu de 31mm. Ce n’est pas une typo.
    Et, du coup, ce n’est PAS un format standard de FC. Vous ne pouvez pas changer la FC ( sauf pour le modele identique “SuperBee”).

  2. Bonjour et merci encore pour ce teste,
    Tu m a fait bcp rire avec tes flagellations…
    Il a arrive tjr un moment ou on est tenté de poussé un peu la puissance d émission…quand tu achettes un beau JouJou comme le dji fpv system et que tu vois la difference de qualite entre le 25 et le 700…
    Je parlais de puissance d émission avec un collegue qui fait de la cibie, il etait mort de rire quand je lui est annoncé 25mw max en france….en num ou analogique…
    A quand un confessionnal sur Alphatango!
    Faute avouée a demi pardonnée 👍

  3. Salut,
    J’ai une T12 Pro (du coup l’embarras du choix), vous me conseillez quoi comme récepteur Frsky ou Flysky?
    J’avais pris cette Tx pour controler toute les merdouilles (Ma précieuse….) que j’ai déjà. Mais là du coup j’ai le choix du Rx et j’hésite. Banggood dit NonUE pour le frsky D8. Un risque que ça marche par avec ma T12 Pro?
    Merci d’avance.

  4. @ jérémy : Je te conseille FrSky pour une portée légèrement supérieure.
    Tu as un mode FrSky D8 dans la T12, sans notion de EU-LBT ou Non-EU, donc pas de souci de compatibilité.
    Le D8 n’est plus disponible sur les radios FrSky récentes pour respecter la réglementation européenne, mais ça ne concerne pas la T12 qui est multiprotocole…

  5. Merci à vous deux 🙂 et désolé pour le petit HS.
    Merci au passage pour tout ces tests et pour la feuille de récapitulatif/comparatif qui est vraiment top :). Manque juste des filtres sur les colonnes, mais je maitrise pas trop google doc.

    Plus en lien avec le test: pour voler un peu dans la maison et un peu autour, pas trop agressif et plutôt crashproof :p , ce quad est top ou un trashcan est pas mal aussi et plus évolutif?

    PS: petite vidéo pour incliner la camera à l’horizontal et pour pouvoir avoir un vol plus pépère: https://www.youtube.com/watch?v=I4A0Ru-MW-Y&t=78s

  6. salut fred
    merci pour ce test
    puis je rajouter un mini buzzer sur ce petit drone.
    as tu un lien
    merci d’avance
    eric

  7. @ eric : Ce n’est pas raisonnable, il n’est pas prêt à accueillir une surcharge pondérale, même minime… Mieux vaut t’offrir les services d’un observateur à vue, ce sera plus efficace 😉

  8. J’ai flashé les ESC mais j’en ai seulement 3 de reconnus !!!
    Les moteurs fonctionnent parfaitement sus BetaFlight.
    Je suis preneur de toute solution, merci 😉

  9. Moi je l’ai commandé. Je me suis basé sur les coups de cœur de Fred. Du coup je me remets au fpv avec un combo UZ65 + radiomaster tx12

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.