GoPro : déshabillez-moi !

8
2946

Pour filmer à bord d’un racer, les caméras GoPro sont et à ce jour restent les caméras les plus efficaces. Au joli piqué de l’image, elles associent une stabilisation intégrée très réussie. Elles offrent aussi des données issues de leurs capteurs pour réaliser de belles images sans stabilisation en temps réel, mais en leur appliquant une stabilisation en post-production avec logiciel ReelSteady GO. Le résultat est convaincant, à tel point que ReelSteady a été acquis récemment par GoPro (voir ici). Oui mais… les GoPro, ce sont des caméras tout de même lourdes. Pas de problème pour les installer à bord de racers grand format, mais elles ne sont pas compatibles avec des appareils de petite taille, notamment les Cinewhoop.

La solution ?

Les déshabiller ! C’est une pratique qui est connue sous le nom  de « decasing », pour produire des « naked GoPro ». Le principe consiste à retirer le boitier d’une caméra GoPro pour l’alléger. Elle passe de plus de 115 grammes à 33 grammes, voir 17 grammes avec un régime minceur draconien. Le sujet est à la mode puisque les Cinewhoop sont très demandés : ils permettent des vols en intérieur sans danger pour les personnes et les biens, ils sont utiles pour se faufiler dans des trous de souris et réaliser des images impossibles à shooter avec un drone plus gros ou une caméra à main. Ce déshabillage de la caméra est pratiqué depuis un certain temps déjà, notamment par Pablo Sotes. Le principe est simple en théorie : on retire le boitier, l’écran, la batterie pour ne conserver que l’essentiel, le composant principal et le capteur avec son optique.

Quels modèles de GoPro ?

La cible des « decasers », c’est la GoPro Hero6 Black. C’est la moins chère puisqu’ancienne – elle date de 2017 – et très efficace avec l’aide de ReelSteady. La GoPro Hero7 Back est beaucoup moins cotée : sa stabilisation intégrée n’est pas formidable en usage drone, et les données des capteurs ne sont pas terribles non plus pour une stabilisation avec ReelSteady GO. La GoPro Hero8 Black est plus réussie, mais elle est encore chère puisque c’est le dernier modèle de la gamme.

C’est facile, le « decasing » ?

Comme tous les produits électroniques, la GoPro n’est pas prévue pour être ouverte et désassemblée. Plusieurs vidéos vous décrivent les étapes pas à pas, comme celle proposée en fin de ce post. Le risque ? C’est de rendre la caméra inopérante. Evidemment, on ne parle plus de garantie. Il faut aussi préparer la GoPro pour la flasher avec le firmware 1.6, et préparer la connexion en wifi puisque l’écran ne sera plus disponible pour effectuer les réglages.

Utiliser une Naked GoPro ?

Il faut reconstituer son environnement pour qu’elle soit utilisable sur un drone. Il existe de nombreux montages, mais le constructeur BetaFPV propose une solution prête à l’emploi, le Case for GoPro Lite Camera (comptez 20 € chez Studiosport). Ce kit est composé d’un BEC capable de fournir l’alimentation 5V de la GoPro avec une entrée en 2S à 4S via un connecteur GH 1.25 3P. Pour monter la caméra « proprement », le kit ajoute des pièces pour assembler et protéger (plus ou moins) les composants, en laissant accès aux boutons de contrôle, à la trappe pour la carte mémoire, au connecteur microHDMI (au cas où). Le tout en ajoutant un peu moins de 10 grammes.

Résultat ?

La GoPro Hero6 Black passe de 117 grammes à 18 grammes une fois déshabillée, reprend environ 10 grammes avec le kit de BetaFPV pour peser, au final, environ 28 grammes. Voilà qui permet de la placer à bord d’un Tinywhoop brushless 85 (ou plus) sans que le poids ne le cloue au sol et que l’autonomie ne soit réduite comme peau de chagrin. Il est même possible d’ajouter un filtre ND pour améliorer la fluidité et réduire un peu les vibrations parasites. Si le sujet vous intéresse et que vous désirez vous lancer, vous pouvez intégrer le groupe NAKED Cinewhoop Community / GoPro – Insta360 and the others! sur Facebook, créé par Richárd Papp. C’est une mine d’informations et d’expériences ! A noter que BetaFPV propose deux appareils prêts à accueillir son kit Case for GoPro Lite Camera, un 85X et un 95X.

Le jeu du moment ?

Il consiste à trouver une Gopro Hero6 Black ! Pas de souci pour mettre la main sur la 7, mais elle n’est pas très intéressante, pas de souci pour la 8, mais elle est trop chère. La 6 a vu sa cote grimper en flèche pour cet usage « Naked », elle est donc difficile à trouver en occasion. On peut la trouver en version reconditionnée sur Amazon – mais les stocks ne seront pas éternels. Le constructeur BetaFPV avait acheté un lot de GoPro Hero6 Black, déshabillées et revendues « Naked » dans le boitier Case for GoPro Lite pour 180 €… mais tout le stock est parti très rapidement.

Vivement la suite !

Si le constructeur GoPro a acquis ReelSteady, c’est qu’il a compris que les images dynamiques en drones constituent un nouveau marché potentiel non négligeable. Son concurrent Insta360 s’est aussi intéressé à ce type de montage à bord d’un drone de type racer, petit format : il propose une fonction FPV pour sa micro caméra sportive Insta360 GO. Les deux vont-ils proposer à l’avenir des caméras plus petites avec un effort sur le poids sans pourtant retirer de fonctions et de capteurs ? Ce serait une bonne nouvelle…

Le decasing d’une GoPro Hero6 Black en vidéo

8 COMMENTAIRES

  1. Celà fait un bon moment que la tendance “Naked” à fait son apparition et ce grâce aux cinewoop.
    Le kit BetatFPV est fortement pratique et interessant, pour un prix tout à fait raisonnable.
    Je vous laisse un lien pour de la Gopro 6 black à …. 128 euros !! Attention, je ne connais absolument pas ce cite marchand. A vous de consulter le web pour les avis clients 😉
    https://www.goodasprice.com/product/camera-gopro-hero-6-hd-noir/

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.