Mise à jour des sites interdits de prises de vues en drone

5
1913

Vous êtes sans doute familier avec les zones interdites de vol. Saviez-vous qu’il existe aussi des sites interdits de prises de vue aériennes, drones y compris ? Pour faire simple, ce sont des bâtiments ou des structures que vous n’avez pas le droit de photographier depuis les airs. Ces sites sont généralement aussi interdits de survol, mais pas toujours ! Pour en savoir plus, notamment les peines encourues en cas d’infraction, les explications complètes sont là.

Mise à jour ?

La dernière liste datait du 1 mars 2019, elle comptait 291 sites. Elle a été mise à jour par « l’arrêté du 22 janvier 2020 fixant la liste des zones interdites à la prise de vue aérienne par appareil photographique, cinématographique ou tout autre capteur », publié au Journal Officiel le 24 janvier 2020. Cette liste est parfaitement… inutilisable par le commun des mortels. En effet, l’emprise de chaque site est caractérisée par des coordonnées GPS. Si vous n’avez pas choisi GPS en première langue, vous allez souffrir pour tenter de cerner une zone, même avec des outils comme Google Maps.

Il y en a combien ?

Dans les précédents arrêtés, les sites étaient numérotés. Facile pour déterminer leur nombre. Désormais, ils sont numérotés… par département ! Pour effectuer le compte, il faut donc additionner le nombre de sites d’une centaine de départements. Il y en a combien au final ? J’en ai noté plus de 35 nouveaux, soit un total qui approche les 330 sites. Des exemples de nouveautés ? Le Palais de l’Elysée à Paris, la Légion Etrangère à Nogent sur Marne, Areva à Bessines sur Gartempe, la prison de Foix, Areva à Lodève…

Visualiser ces sites sur une carte ?

Puisque la présentation de sites interdits de prises de vues ne permet pas de les localiser sans s’armer d’outils de conversion des coordonnées GPS et de beaucoup, beaucoup de patience, il faudra attendre que Geoportail Drones les indique, et que l’outil Mach 7 Drone fasse de même. En attendant, si vous voulez visualiser ces zones avec un bon niveau de zoom et de détails, ne vous en privez pas, elles sont toutes en libre consultation sans floutage sur Google Maps et Bing Maps

Merci à Joëlle Verbrugge pour l’info !

5 COMMENTAIRES

  1. Et si j’inclue une vue gogole maps dans mes vidéo d’un site interdit de photo, suis je condamnable ?
    Gogole premier est il de nouveau au-dessus de nos lois ?

    Autre question, tu pointes ici la difficulté de repérer les dits sites sensibles.. Comment alors un quidam moyen peut être conforme à la lois s’il n’est pas en mesure de la comprendre ou de l’interpréter 👎

  2. @FPV_67
    C’est bien le problème et l’incohérence de notre gouvernement: mettre la charrue avant les boeufs.
    Pour la repression/pompe à fric, absence d’explications cohérentes, on fait partit des champions en Europe (dans plein de domaines…), pour la pédagogie, meme quand la large majorité des français s’accorde à dénoncer des grosses incohérences, rien n’est changé, donc passez votre chemin…

  3. @FPV-67 … tout simplement Google est Américain …. (et donc accessoirement au-dessus des lois … mais c’est un autre débat :)) …) donc quasi intouchable en France …..
    Si tu cherches de côté de la Russie (Yandex leur Google à eux) tu trouveras mille fois mieux que Google en terme de “non-floutage” ……. hallucinant

  4. Mode d’ emploi des sites “intouchables” , tu voles avec :

    -un DIY fabriqué “maison”
    – un Yunnec Typhoon H avec GPS “free”
    -un Yuneec H920 avec GPS “free”
    dès que tu vois la Dacia ” Gendarmerie” tu poses ! Vite !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.