Angleterre : possible near-miss entre un jet et un drone

9
1234

Outre-Manche, le Mirror titre « A 3 mètres d’un crash entre un drone et un jet de luxe pour célébrités près d’un aéroport anglais ». Le Sun n’est pas en reste : « près d’un désastre : un drone illégal à 3 mètres de se crasher sur un jet privé utilisé par le prince Harry et Meghan Markle ». Le Daily Mail assure qu’« un drone vole à 3 mètre d’un jet de luxe utilisé par la famille royale et des célébrités à son approche de l’aéroport de Luton – c’est la quasi-collision la plus sérieuse jamais connue en Grande-Bretagne ». Même la BBC est affirmative : « un jet privé à destination de Luton a « presque touché » un drone » (et indique une distance de 10 ft qui deviennent étonnamment 395 cm). Le sensationnel fait vendre, à l’évidence, mieux vaut par conséquent chercher une autre source pour ce fait-divers. Elle se trouve sur le site AirproxBoard, qui recense tous les incidents et accidents concernant l’aviation civile en Grande-Bretagne.

Le rapport d’incident ?

C’est l’airprox 2019250 qui décrit la quasi-collision (near-miss) dont fait état la presse. Elle s’est déroulée le 26 août 2019, près de l’aéroport de Luton, près de Londres. L’avion était un Bombardier Global 6000 de la compagnie NetJets, spécialisée dans l’aviation d’affaires. L’appareil était en approche de Luton, à environ 20 kilomètres de l’aéroport, à une altitude de 4000 pieds (soit 1220 mètres) et une vitesse estimée à cet endroit à 200 mph (soit 320 km/h). Le pilote a indiqué avoir vu un drone noir avec une « sorte de lumière à l’avant », d’une taille de 50 x 50 cm, croisé à une distance de 3 mètres de l’avion, en déplacement vers l’ouest. L’avion qui suivait n’a pas vu ce drone.

C’est possible ?

Bien ce que ce soit très improbable à cette hauteur, et que la description soit un peu bizarre pour un appareil supposé être passé aussi près de l’avion, oui, c’est possible. Mais Airprox prend toutes ses précautions depuis qu’il a été suspecté que certains near-miss ont pu être causés par une confusion entre des drones et des objets divers comme des sacs plastiques (voir ici). A la différence des quotidiens anglais, le board d’Airprox conclut que la description et les conditions d’observation ne permettent pas de déterminer la nature de l’objet rencontré… Voilà qui est moins vendeur. Le prince Harry et Meghan Markle n’étaient pas à bord de l’appareil ce jour-là. Quel soulagement.

Source : Airprox Board

9 COMMENTAIRES

  1. On peut dire aussi que dans un dossier pro de pilote, il est mieux de faire figurer que l’on a vu un drone qu, un UFO…

  2. A l’époque effectivement Dom, on déclarait avoir vu un OVNI …. (et il n’existait pas de drones …) aujourd’hui et comme c’est la mode, on déclare avoir vu un drone ….. c’est tellement plus plausible et cela fait tout de même plus sérieux ….

  3. C’est aussi vraisemblable que le canular de Gatwick, le printemps dernier.
    Très curieux que ces “visions” soient limitées à l’Angleterre..! Humm…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.