L’Airbus et le sac poubelle

18
5776
Ceci est peut-être un Phantom 4.
Ceci est peut-être un Phantom 4.

La collision entre un Airbus de British Airways et un drone avait fait les gros titres. De quoi raviver une fois de plus les charges contre les drones de loisirs (et les drones civils). Mais aucun drone n’a été retrouvé – pourtant un choc avec un avion ne lui laisserait pas beaucoup de chances de survie – et aucun dégât n’a été constaté, à tel point que l’avion avait continué ses rotations. Bizarre. Voilà qu’un article du Telegraph cite le ministre des transports britannique Robert Goodwill « la collision avec un drone de dimanche dernier n’a pas été confirmée. C’est la police locale qui a tweeté qu’ils avaient un cas de collision avec un drone. Les premiers témoignages rapportant des dégâts à l’avant de l’avion n’ont pas été confirmés. En fait, il n’a été constaté aucun dommage, et il est même possible que le drone ait pu être confondu avec un sac en plastique ou autre chose ».

Attention aux titres !

Ceci est peut-être un Solo.
Ceci est peut-être un Solo.

Une fois de plus, vous allez forcément voir fleurir les titres assurant que le drone de Heathrow était en fait un sac poubelle. Ce n’est pas ce qu’a dit le ministre des transports ! Il a simplement indiqué qu’il ne croyait pas à une collision avec un drone par manque de preuves matérielles (qui devraient être présentes), et indiqué une autre piste. Mais il faut ajouter que rien, à ce stade de l’enquête menée en Angleterre par le Air Accidents Investigation Branch, ne permet d’affirmer qu’il s’agissait d’un sac poubelle. Ce qu’a ajouté Robert Goodwill est plus intéressant. Interrogé sur l’éventualité de renforcer la réglementation sur l’usage des drones, Robert Goodwill a répondu : « il existe déjà des lois, en vigueur, qui indiquent que les pilotes de drones doivent maintenir un contact visuel constant avec leur appareil sans outil d’assistance, et qui interdisent de mettre en danger les personnes ou les biens par imprudence ou négligence ». Goodwill signifie bonne volonté. D’ici à y voir un signe… Ce qu’il faut en retenir ? Même si les médias vous assurent que le drone était en fait un sac plastique, sachez que l’enquête n’a pour l’instant rien déterminé, ce n’est qu’une simple hypothèse…

Source : The Telegraph

18 COMMENTAIRES

  1. Juste pour info, ça ça marche très bien:
    http://www.amazon.com/Toysmith-TSM7991-UFO-Solar-Balloon/dp/B001D21SUK
    J’en ai déjà fait voler plusieurs du même genre et je vous garanti que ça monte, ça monte… (Presque aussi bien que les ceux à l’hélium des enfants vendus dans les parcs d’attraction et qui leur échappent des mains, provoquant à chaque fois un risque majeur de catastrophe aérienne).
    Évidemment comme ce n’est pas un aéronef TELEPILOTÉ, je suppose que la réglementation pour les aéronefs télépilotés ne s’applique pas 🙂 🙂 🙂
    Il faut donc d’urgence réglementer les sacs poubelle, tout le monde est d’accord. (Et interdire aussi les enfants dans les parcs d’attraction).

  2. il vont mettre des réglementation sur ces “aérostats” et des filet au dessus des ville pour éviter ce genre d’incident.

  3. Il faut d’urgence encadrer le vol des sacs poubelles. Parce que quand il y aura eu des morts suite une collision, ça sera trop tard. Il faut aussi d’urgence protéger les entreprises qui vivent du vol de sacs poubelles et sont injustement concurrencées par des amateurs qui s’affranchissent des règles face aux professionnels qualifiés. Il faut vraiment nommer une commission parlementaire, pleins d’ENARQUES et des gens de la DGAC spécialisés dans les near-miss A380/ sacs plastiques. Le temps presse, la France est en danger.

  4. @ Saïmon : MDR 🙂 🙂
    Peut-être est-ce le bon moment pour penser à la création d’une fédération des sacs poubelle volants ?

  5. Vous croyez que c’est pour l’interdiction des sac en plastique dans les grande surface? C’est pour éviter les collision avec les aéronefs.
    C’est vendredi tout est permis.

  6. A quand les sacs poubelle équipés d’une nacelle ? “Chers passagers du vol BA001, souriez, à droite de l’appareil, vous êtes filmés. Vous pourrez retirer cette vidéo, à votre arrivée, porte 33, chez Marks and Spencer…

  7. Et voici le communiqué de la FPDC:

    L’incident intervenu à Londres entre un avion de ligne et un sac poubelle renforce l’urgence de mise en place de la future loi sur les sacs poubelle de loisirs.

    La British Broadcasting Corporation (BBC) a révélé l’incident suivant :

    ” Lors de l’approche, à une altitude inconnue et un taux de descente tout aussi inconnu, le copilote aperçoit un sac poubelle dans ses 11h. Il déconnecte le pilote automatique et effectue une ressource souple tout en informant le commandant de bord de la présence du sac poubelle. Mais le choc est inévitable.”

    Les investigations sur cet incident grave sont en cours, mais elles font d’ores et déjà apparaître une attitude des plus irresponsables de l’utilisateur du sac poubelle auteur des faits. Par ailleurs, certains témoignages parlent de manière abusive d’un « sac poubelle professionnel » impliqué dans l’incident.

    Particulièrement concernée par le risque très important généré par ce type de pratique, la Fédération Professionnelle du Drone Civil (FPDC) tient à rappeler que les vols de sac poubelle professionnels sont encadrés depuis 2012 par une règlementation qui limite leur hauteur de vol à 150 m, et qui interdit, sauf protocole particulier, leur évolution dans les zones d’approche des aéroports.

    Grâce à cette règlementation publiée par la Direction Générale de l’Aviation Civile (DGAC), une jeune industrie française du sac poubelle professionnel, innovante, dynamique, et performante est apparue et a créé plusieurs milliers d’emplois, principalement dans des PME.

    Les professionnels du sac poubelle civil construisent, ou opèrent des sacs poubelle dans de nombreux secteurs : audiovisuel, agriculture, BTP, énergie, industrie, sécurité,… où leurs atouts sont jugés comme incontestables. Ces professionnels s’astreignent à respecter la règlementation en vigueur, et à effectuer leurs vols dans de strictes conditions de sécurité.

    L’incident de Londres est quant à lui symptomatique d’une pratique des vols de sac poubelle de loisirs qui doit être urgemment mieux encadrée. En effet, plusieurs utilisateurs de ces sac poubelle de loisirs (200 000 auraient été vendus en France) sont, consciemment ou non, générateurs de risques pour les personnes au sol, les autres utilisateurs de l’espace aérien, la sûreté des installations sensibles, et la vie privée de chacun.

    La mesure qui nous semble toutefois la plus urgente est de bien différentier les usages des sac poubelle professionnels et de loisirs, en interdisant la vente des sac potentiellement dangereux (tous les sacs au dessus de 30 litres …) aux amateurs, et en limitant les sacs poubelle de loisirs à de très faibles dimensions (moins de 10 litres et uniquement de couleur voyante).

    Consciente des nuisances potentielles de ces activités de loisirs pour les professionnels des sac poubelle , la FPDC prévoit de jouer un rôle actif dans leur encadrement, que nous espérons le plus rapide possible, par les pouvoirs publics.

  8. Attention, ce secteur évoluant constamment, on parle déjà chez les principaux industriels dd ré, placer les sacs poubelles par des cabas. Comme d’habitude sans aucune évaluation des risques réels…

  9. Par ailleurs, les sites industriels étant déjà suffisamment polluants par nature, il est nécessaire de rappeler à tous que le survol par des sacs poubelles professionnels ou de loisir y est strictement interdit…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.