Le projet Vigibot et son robot Minus, sur Kickstarter

10
936

Si vous aviez lorgné du côté du Robomaster S1 de DJI, mais finalement battu en retraite en raison du prix, c’est le moment d’étudier la proposition Vigibot et Minus, qui est disponible sur la plateforme de financement participatif Kickstarter, pour quelques jours encore. La somme recherchée par les créateurs est d’ores et déjà atteinte, le projet est donc financé. Mais plus on est de fous plus on s’amuse, surtout avec des robots contrôlables à distance, partout dans le monde… où il y a un accès à Internet, qu’il soit en wifi, en 4G, etc.

Les explications

Vigibot permet de prendre le contrôle de robots via Internet, avec le niveau de sécurité requis pour protéger la liaison et déterminer exactement ce qu’un utilisateur peut voir et faire exécuter au robot distant. Vigibot inclut le retour vidéo en temps réel, des commandes pour piloter le déplacement du robot, modifier l’angle de vue. Le projet va beaucoup plus loin, avec des commandes pour contrôler des outils comme des pinces ou tout autre type d’accessoires y compris de capteurs de toutes sortes. L’interface de Vigibot montre les appareils disponibles en ligne, la latence. Envie d’essayer par vous-même ? Direction le site Vigibot : il suffit de s’inscrire, gratuitement, pour accéder à des robots… Il faudra peut-être frapper (virtuellement) à la porte de leurs propriétaire via l’interface de chat en ligne pour obtenir le droit de les déplacer à distance, de filmer, de manipuler une pince. Faites l’expérience, c’est top !

Le robot ?

Pour faciliter la découverte de Vigibot, les créateurs de cet outil logiciel proposent un robot appelé Minus, bâti sur une solution Raspberry Pi. Il est équipé d’une tourelle-caméra orientable à distance et d’une pince pour interagir avec l’environnement. Ca coûte cher ? Tout dépend de l’énergie que vous voudrez dépenser dans la construction du robot. Si vous êtes prêt à souder, monter, imprimer en 3D, Minus est proposé à partir de 99 €. Il est même possible de ne concevoir que certains éléments, comme la tourelle-caméra animée, pour moins cher encore. Si vous préférez le Minus sans soudure à effectuer, avec simplement l’assemblage à réaliser, c’est à partir de 249 €. Si vous voulez une solution totalement clés en mains, comptez 299 € pour le Minus tout assemblé. Pour 600 €, vous pouvez faire tourner votre propre serveur perso Vigibot et devenir le maîîîître d’une armée de robots… Ou piloter des projets robotiques plus sérieux, évidemment.

French Tech !

Les deux concepteurs sont français, spécialistes en robotique et en liaisons radio. D’ailleurs l’un des deux est une figure connue des (vieux) pilotes de drones – du moins ceux qui s’intéressaient à l’actualité des multirotors en 2013… Pour soutenir le projet Vigibot, direction la page Kickstarter du projet. Une version en français du descriptif est proposée ici….

10 COMMENTAIRES

  1. C’est possible de faire un robot de ce genre là soi-même mais c’est vraie que ça demande pas mal d’heures…Et là le prix n’est pas excessif, c’est intéressant 🙂

  2. @Fred : Merci Fred pour cet article!
    Pour compléter : Faire un robot soit même comme minus à partir du kit c’est très facile et rapide.
    Mais oui si vous avez l’âme d’un “aventurier maker”, sachez que n’importe quel jouet électrique peut être convertit en robot et mis en ligne sur vigibot.com! La récompense ” I am a maker I will build my own robot ” est faite pour cela 😉 De plus tous les fichiers 3D du robots Minus sont fournis en opensource, et modifiables. (On fournit les .stl mais aussi et surtout les fichiers openscad avec des conceptions paramétriques ;).)
    Enfin, on fournit du support technique pour vous aider à mettre vos robots en ligne si nécessaire! Donc si la robotique vous tente mais que vous n’avez encore jamais sauté le pas, n’hésitez c’est le moment!

  3. Je recommande fort cette techno pour avoir vu les démos et les concepteurs de près.
    Ils sont au top au niveau programmation, conception et surtout SECURITE (en fait, les “amateurs” sont souvent plus secures comme les grosses boîtes, HUM, cf Yahoo et consorts).
    L’autre point fort qui va parler aux gens qui aiment le FPV est le LAG TRES BAS ! Du coup, c’est vraiment du FPV à l’autre bout de la planète !!! (faut juste un PC un peu capable)
    D’ailleurs, je push actuellement pour une future version “drone + VR” en particulier pour les personnes handicapées ou hospitalisées.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.