DJI Digital FPV System, le test

47
23133

Le casque, à l’usage ?

Chaque visage a ses particularités et, on le constate pour les lunettes d’immersion, il n’existe pas de modèle qui convienne à tous. Le casque de DJI n’échappe pas à cette règle. Sa mousse épaisse est destinée à épouser les formes du visage pour assurer le confort pendant les vols, occulter la luminosité extérieure, et optimiser le placement des yeux face aux lentilles. Outre le réglage de l’espace inter pupillaire, il est possible d’utiliser des lunettes correctrices de vue à l’intérieur du casque. DJI devrait proposer des verres correcteurs +2.0D à +8.0D à insérer dans le casque. J’ai prêté le casque à une dizaine de pilotes, qui m’ont tous indiqué une expérience différente ! Parfait pour certains, pour qui le casque est parfaitement adapté à leur morphologie. 

Oui mais…

Pour d’autres pilotes, et c’est mon cas, le nez ne passe pas correctement. Trop gros, trop long, allez savoir. Toujours est-il que je dois pousser le casque vers le bas pour voir correctement l’écran. Il y a 2 effets secondaires désagréables à cela : la lumière extérieure passe de manière perturbante, et le casque a tendance à remonter pendant les vols, jusqu’à ce que je finisse par ne plus voir le bas de l’écran. Or en vol, pas question de lâcher la radiocommande pour remettre le casque en place. A deux reprises, il m’est arrivé de déconnecter le câble DC, sans qu’il ne quitte la prise mais suffisamment pour couper l’alimentation. Le crash est inévitable, puisque l’image prend plusieurs secondes à revenir une fois le câble bien enfoncé. Il faut donc être prudent… L’autonomie du casque ? Avec une batterie 4S 1800 mAh, j’ai pu profiter du casque pendant 3h45.

La radiocommande

C’est le troisième et dernier élément de la solution de DJI. Elle ressemble comme deux gouttes d’eau aux radiocommandes livrées avec la gamme des Phantom et les appareils professionnels de DJI. La différence avec les deux premiers éléments, le FPV Air Unit et le casque ? Elle n’est pas indispensable pour profiter du système de DJI. Vous pouvez la remplacer par une radiocommande traditionnelle, celle par exemple que vous utilisez depuis toujours et à laquelle vous êtes habitué. Mais cela signifie qu’il faut utiliser un récepteur radio compatible avec votre radio.

Les caractéristiques ?

Peinte en noir mat, la radiocommande mesure 17 x 18 x 10 cm environ pour un poids de 769,1 grammes. Outre les deux joysticks, elle offre un bouton on/off en façade, un bouton personnalisable, 4 interrupteurs à 3 positions, 2 boutons à l’arrière et 2 molettes. A l’avant se trouve le connecteur USB-C pour la recharge de la batterie et la connexion à un ordinateur, et une prise prise 3,5 mm pour les simulateurs de vol (PPM). La batterie est amovible, c’est une 2S propriétaire LiHV 4920 mAh. La même que celle qui équipe les radiocommandes Cendence et les écrans CrystalSky de DJI. L’autonomie de la radiocommande dépasse les 7 heures de vol.

Spartiate ?

La dotation en boutons et interrupteurs n’a rien à envier aux radiocommandes de type Taranis de FrSky ! Mais sur celle de DJI, il n’y a pas d’écran, simplement 5 LED dont une pour l’état de la liaison radio et l’autre pour l’état de la batterie. Pas de programmation, pas de profils, pas de gestion de la courbe des commandes, de mix ? Non. Mais de nombreux réglages sont tout de même possibles. Ca se passe dans les menus du casque, nous le verrons un peu plus loin.

Installation de la caméra et du FPV Air Unit

La caméra est à monter avec l’aide de vis M2 sur un support. Le boitier FPV Air Unit est à connecter sur votre racer. Avec certains contrôleurs de vol de dernière génération, les constructeurs ont prévu un connecteur prêt pour accueillir le matériel de DJI. Une solution séduisante puisqu’il n’y a pas besoin de s’armer d’un fer à souder et de plonger dans la documentation du contrôleur de vol. Dans le cas contraire, il faut retrousser ses manches. La partie la plus simple est le branchement du FPV Air Unit : il suffit de le souder à une source d’alimentation 2S à 4S (fil rouge), et à une masse (fil noir). Cela suffit pour que le module soit alimenté, actif, et capable de diffuser le retour vidéo vers le casque. Attention tout de même à ne pas dépasser une alimentation 4S si vous alimentez votre quad avec du 5S ou du 6S, le FPV Air Unit n’est étonnamment pas prévu pour cela.

Suite de l’installation

Pour disposer de l’état de la batterie du quad en vol et accéder aux réglages des PID depuis le casque, il faut souder le fil blanc sur un UART RX et le fil gris sur un UART TX. Le fil jaune est destiné à la liaison SBUS pour profiter de la radiocommande de DJI. Il reste un fil marron à souder sur une masse. C’est tout ? Oui, ou presque. Il n’y a rien de plus à faire pour le retour vidéo. Mais il faut passer dans Betaflight Configurator pour s’assurer d’avoir choisi SBUS pour la radiocommande et d’avoir activé l’UART choisi. A noter que les prochaines versions de Betaflight Configurator devraient ajouter une option DJI HDL, à préférer à SBUS. Son intérêt ? Réduire la latence de la radiocommande à environ 7 millisecondes, selon la documentation de DJI.

Mise en route

Les composants du Digital FPV System obéissent aux mêmes règles que les autres appareils de DJI. Il faut d’abord passer par une étape d’activation avec l’application DJI Assistant 2, disponible pour PC Windows et Mac. L’allumage de la radiocommande s’opère avec une pression courte sur le bouton on/off, puis une pression longue. Pas de doute, on est dans l’univers de DJI ! Pour lier le FPV Air Unit et le casque, il faut allumer les deux, attendre que la LED du FPV Air Unit soit verte et faire une pression dans le petit trou à côté de la carte microSD. La liaison est initiée lorsque débutent les bips, et s’achève lorsqu’ils s’arrêtent. Le retour vidéo s’affiche dans le casque, vous êtes prêt à décoller !

>>>> La suite de cette chronique se trouve ici <<<<

47 COMMENTAIRES

  1. Hello,
    Merci pour ce test très détaillé !
    Une petite question au passage : est-ce que le mode “high quality” reste exploitable en racer ? Les valeurs de latence que tu annonces semblent rester acceptables (40 ms). En tout cas ça me parait être tout à fait suffisant pour faire du vol détente ou du freestyle coulé à priori. Est-ce que le gain de qualité d’image est intéressant d’ailleurs ?
    Ton test fait sacrément envie en tout cas, encore merci !

  2. Je pensais tout savoir sur le DJI FPV System avant de lire ta Review. Super boulot.
    Je compte commander le combo a 759€, mais j’ai peur du côté “adaptation à la morphologie” avec mon Big Nez. Je vole en FXT Viper ou Fatshark Genesis modifié mais avec le EV200D d’un pote c’est mort.
    J’ai fait une demande a un shop Français pour voir ce qu’ils me proposent.
    @+
    titidom

  3. Hello, bravo pour ce vrai tour du propriétaire objectif et complet. Un écrit de qualité une fois de plus!!

  4. @ TB250 : Bonne question ! Je n’ai pas ressenti de latence supplémentaire, mais je n’ai pas non plus perçu une qualité d’image bien supérieure. Le flou sur les côtés est plus réduit, mais il se dégrade aussi vite quand la liaison faiblit.

  5. Est ce que ce casque DJI FPV est compatible avec un mavic platinum? Peut on utiliser la radio commande du mavic platinum ?
    Merci pour vos réponses

  6. Super test Fred, très complet, le plus complet que j’ai pu lire jusqu’à présent ! Mais trop tard… j’ai déjà craqué, j’ai la vilaine chose depuis 2 jours! Un pote me l’a fait essayer et il y a eu l’effet waouh! L’image est vraiment vraiment immersive, on a l’impression d’être au cinoch dans les premiers rangs. Pour ceux qui ont limite la gerbe avec des lunettes classiques, là ils vont être servis enfin surtout ceux qui restent à proximité…
    Il faut absolument que je reste une vidéo analogique en branchant un rapidfire ou autre sur ces lunettes (c’est ce qui manque dans ton test), histoire de ne pas avoir à se trimballer 2 lunettes sur le terrain. Il faudra trouver un moyen de fixer le rapidfire sur le casque, car pas d’emplacement.
    Sinon côté antennes pour améliorer la portée il y a celles de Video Aerial System (IBCrazy) qui existent déjà, une recherche sur Youtube pour ceux que ça intéresse…

  7. @ aiRVB : J’ai pourtant parlé du masque avec une entrée analogique en Jack 🙂 Pour moi ce n’est pas utilisable, la latence est trop importante… J’ai mis le lien vers la solution d’iFlight pour fixer un récepteur de type rapidfire, peut-être que le montage est plus opérationnel qu’en entrée classique… Leur vidéo explicative est là.

  8. Super test, j’hésitais encore un peu, puis est venu le Frosbyte qui a quelques lacunes, mais là je craque pour DJI. Merci Fred pour cette longue analyse!

  9. @Fred: Vu la vidéo, si il y a pb de latence en passant par le jack, le montage que la vidéo décrit ne fait qu’intégrer un BEC pour alimenter le rapidfire en 5V à partir de l’entrée d’alim du casque. Pour l’entrée vidéo, le fil est soudé sur le jack. Ca rend le montage de l’ensemble plus propre mais il y a peut être moyen de faire à peu près aussi bien sans tout devoir démonter comme il le fait.
    As-tu des chiffres pour la latence en mode analogique ?

  10. merci pour ce test très complet Fred mais je trouve quand même que c’est chers pour un
    effet “Waouh” et le fait de ne pouvoir utiliser via OcuSync.
    les budgets pour voler deviennes de plus en plus concéquents chez DJI!

  11. Vu une video de Mister Nurk ( https://www.youtube.com/watch?v=y6CIJPyytFA ). Il vole en freestyle autour de chez lui, pas de soucis. A la moitié de la vidéo, il est sur le terrain pour un vol en race, et le mec n’est pas un manche, il vole vite, très vite. Il est déstabilisé avec les DJI, il fait de moins bons temps et se mange des gates.
    Dans les commentaires, qqu’un parle de 150ms de latence EN PLUS par rapport à des lunettes classiquues !!?? Je ne vois pas comment le M. Nurk peu voler aussi vite avec 150ms de latence en plus !?
    A confirmer donc…

  12. Merci Fred pour ce superbe test très détaillé !
    Merci aussi à l’incontournable Kosem pour mettre à disposition les produits Dji permettant à Fred une étude approfondie du matériel avant l’écriture maîtrisée de cet excellent avis plus que pertinent.

  13. Un test à l’oscilloscope ( https://www.youtube.com/watch?v=ChOKxkcctLA ) montre que la latence est de l’ordre de 14ms mais en débranchant-rebranchant la source vidéo, la latence peu passer à 164ms ! Il doit y avoir un bug dans la synchro des lunettes et la source vidéo analogique. A DJI de corriger, en tout cas le matériel a les capacités techniques de faire aussi bien que les lunettes analogiques, ça me rassure.

  14. @ aiRVB : Il y avait le lien dans la chronique vers les tests à l’oscillo de Nathaniel 🙂 Visiblement ça dépend aussi des caméras utilisées. Pour ma part, avec un Beta85X HD en Caddx Turtle et un Diatone GT R349 en Foxeer Predator 4, le casque donne une impression de flottement et de retard, une sorte de latence “élastique”. C’est dommage et, effectivement, ce serait une excellente chose que DJI parvienne à corriger le problème…

  15. Quid de la compatibilité de ces lunettes avec le Mavic air ? A-t-il une entrée numérique ?
    j’utilise les Goggle de dji pour le Mavic Air avec un câble entre la manette et les lunettes

  16. Excellente review, Fred!
    Pour ma part, ce matos est ce que j’attendais depuis pas mal de temps. Après avoir fait mon choix en revendant du matos pour m’en financer une grosse partie, j’ai donc franchi le pas, sans regret pour le moment. J’ai équipé un 5 pouces (Astrox X5), et un 3 pouces (Loki X3, parfaitement adapté à recevoir l’air unit).
    Je confirme que le changement d’antennes améliore vraiment la portée initiale : pour le moment, rien qu’en passant des antennes d’origine du air unit à des micro Axii de chez Lumenier, la réception est déjà meilleure (tests comparatifs faits sur le même spot).
    Sur le masque, les antennes donnant de bons résultats sont les Xair de chez TrueRC…
    Certes, l’ensemble représente un bel investissement, mais voler en direct avec une telle image a-t-il un prix?? ^^

  17. @Fred : “une sorte de latence “élastique”.”
    Tu veux dire que la latence évolue dand le temps ? C’est de la gigue.

    J’espère que dans 2 ans DJI aura permis de dynamiser le secteur et que les petits consommateurs que nous sommes puissions toucher ce genre de solution dans les 300€. Parce que 750€…. C’est un billet d’avion pour les vacances !

  18. A Fred et tous les heureux possesseurs de cette solution FPV, le fait de pouvoir perdre la liaison à cause d’un obstacle vous est déja arrivé / ne vous fait pas peur ? Une bonne résolution sans glitches ça fait évidement envie mais se dire qu’on peut perdre la liaison et donc le drone dans un bandos en passant derrière un obstacle… Par rapport à votre liaison analogique préférée, est-ce que la laison DJI coupe avant ?

  19. @ CHD : Oui, la latence est variable, pas toujours la même. Il y a un souci avec cette entrée analogique, je suppose…

    Pour le prix, c’est le casque qui représente le plus gros de la facture. FatShark fait le marché pendant 5 ans, les concurrents n’ont pas réussi à faire baisser les prix. A voir pour le numérique…

  20. @ CHD : Ce n’est pas “un” obstacle, mais des obstacles, et c’est comme avec l’analogique, la traversée de matière n’est pas bonne en radio. Donc dans un bando, oui, on peut perdre la liaison… comme en analogique. Il faut faire comme d’habitude, de la reconnaissance avant de passer plus vite. Le retour de l’image est assez rapide quand la liaison s’améliore vite. Ce n’est pas aussi bien quand on perd à cause de la distance, puisque la liaison se rétablit doucement. Dans ce cas, le système DJI souffre d’une forte latence, >500 ms, qui rend le pilotage difficile. Avec l’analogique, en perte de liaison,, on a de la neige mais pas de latence – donc les jedis peuvent réussir à gérer en mode décodeur C+…

  21. Merci Fred pour ce test détaillé.
    Ton test à l’air vraiment impartiale et donne une bonne idée du produit.
    Ca change des test “ouai mais DJI ils vont tuer tous les autres alors leur produit c’est pourri”
    Personnellement j’attend un peut de voir si des solution fiables et sans latence gênante est possible afin de remplacer mes vielles lunettes en analogique par ce système et après je fonce.

    Pour le montage d’un système analogique j’ai vu une vidéo d’un gars nommé Axim L (iFlifht Analog Conversion Kit simple MOD) ça permet de mettre un système analogique sur les lunette en changeant juste la plaque noir des yeux pas besoin de tous démonter comme sur la vidéo de base de iFlight.

  22. Bonjour ! bravo quelle qualité ton article !! franchement ça fait plaisir ! enfin un vrai protocole de test rigoureux et impartial (moi j’ai foncé dés la sortie et je ne regrette pas)

  23. Salut Fred.
    question a propos du rapport qualite prix? d apres toi, cela les vaut ou pas.
    dans les pour et contre il y a bcp de contre pour un produit qui coute quand meme une belle somme.
    Avant cela tu nous dit qu il faut l acheter mais j arrive pas voir l effet positif de l avancee des points + quand il y a enormenet de point negatif. Peux etre as tu une reponse… 🙂 . a lire ton test, J ai plutôt l impression c est un produit destine au gens ayant un peu d argent (plus que les autres :-)) et ne voulant pas s embetter avec la bricole habituelle de la discipline. es tu d accord avec cela?

  24. @ Pierre : Ah pourtant je pensais être clair, un retour vidéo sans latence, sans glitches, avec de belles couleurs, avec une portée sympa, sans interférences avec les koupains, c’est pour moi tout simplement génial !

    Oui, c’est cher. Mais c’est surtout le ticket d’entrée casque qui fait mal. Si tu t’équipes en composants analogiques haut de gamme, type HDO, Orqa, FuriousFPV, etc., ça douille rapidement. L’avantage de l’analogique, c’est que tu peux faire avec du low cost si tu le veux. Et ça se justifie pour ceux qui cassent de la caméra (ou pire) à tour de bras sur les circuits de FPV racing. Dans ce cas le numérique n’est clairement pas rentable, il vaut mieux rester avec une cam analogique et un VTX d’entrée de gamme “jetables”.

    Pour la question de la bricole, la solution de DJI va sans doute dans le sens de la simplification pour les branchements (Byte Frost de FatShark aussi). Mais ça ne change rien aux problématiques de frame, d’hélices, de moteurs, d’ESC, de FC, de CG, d’isolation des vibrations, de montage propre, de PID, de filtres, etc. Tout ça reste à la charge du pilote, l’outil de DJI n’apporte pas de solution.

    Il y a des points négatifs, cette solution n’est pas ultime… faut dire que ça n’existera jamais 🙂 Je les liste, avec les points positifs, pour que chacun puisse les évaluer par rapport à ses propres requis et se faire une idée de ce qui peut le motiver à acheter ou à passer son tour.

    Pour ma part, je vais acheter le casque (pas la radio), et équiper avec la cam+FPV Air Unit mes frames plaisir et capables de les accueillir, au fur et à mesure de mon budget évidemment. Rester par la force des choses à de l’analogique sur mes Tiny, ça fait tellement punition… 😎

  25. @fred :
    Tu etait clair. Je voulais un peu tirer le trait sur mettre bcp de rond sur un system plutot en avance sur la concurrence etait pertinent pour tout le monde. Quand j ai achete le Mavic 2 pro,( apres etre passe sur du Phantom 2, tu sais que tu passe de l age de Pierre a l age de… hum lol) tu sais que c est globalement un outil clee en mains et haut de gamme pour tes sorties explorations. mais pour la transmission video (juste ce secteur) pour un racer qui cours dans les bois a 4/3 metres du sol je me posais la question de la valeur a mettre la dedans 🙂 tu repond a ma question.

  26. @ Pierre : Oui, pour courir dans les bois façon Airgonay, je ne suis pas sûr que ça vaille le coup. Mais pour le freestyle, le freeride, ou en vol “dans la matière” en forêt, c’est parfait. Question d’usage…

  27. Merci beaucoup, c’est vraiment du beau travail !!!
    J’avais lu le test(au boulot) j’ai donc regardé la vidéo 2 jours après cela confirme mes impressions, c’est génial.
    Le passage en montagne montre bien le potentiel Whaou!!! un rendu pareil dans des lunettes ça doit être le pied.
    Cependant quand on vol dans mon coin des arbres,des haies, ce n’est pas ce qui manque, les pixels apparaissent très vite que ce soit en 25 ou 700mw c’est flagrant, impossible de savoir sans tester si les pixels sont plus supportable que la neige…
    “la punition de l’analogique” sur mes nanos me fait peur aussi, c’est encore trop gros, perso je préfère attendre.

  28. Salut Fred,

    Merci pour le test.

    J’ai une question. Car on parle très peu de la radio et je comprends.

    Que penses tu de la radio dji et dela techno en boucle fermée (stabilité et portée) vs une radiolink r9d que jai actuellement.

    Vu que je dois commander les rx en chine et attendre la livraison et tout, je trouve un intérêt à eventualiser de craquer pour la radio et le côté ex intégré au fpv unit pour réduire un peu plus le pôle soudures et la simplicité de chalandise.

    La techno dji me rapprocherait de possibilités mid et long range vs la radiolink ? Il me semble que oui mais je suis pas calé sur ce domaine.

    Merci.

    Qu’en penses tu ?

  29. @ Bol2riz : Côté portée, la radio de DJI ne m’a jamais lâché en vol, c’est toujours la vidéo qui est partie en premier. Côté feeling, elle est agréable avec une sensation de “solide”. Si tu as déjà pris en main une radiocommande de Phantom 4, c’est très semblable. Je n’ai pas suffisamment utilisé les Radiolink pour faire la comparaison, mais je pense que tu vas y perdre en réglages avancés si tu les utilisais. Tu vas y gagner en portée et en facilité d’installation et en intégration des composants à bord, surtout si tu choisis un FC prééquipé pour le câblage DJI. Tu as peut-être vu ce que que Guillaume avait obtenu avec son Loki X3. Pense tout de même que, pour le moment, l’OSD de Betaflight n’est pas utilisé, tu n’as que la tension du multi à l’écran – c’est le truc qui m’ennuie le plus.

  30. Salut à tous,

    @Fred, je ne crois pas que ce soit indiqué dans l’article (très complet au demeurant) et j’ai dû aller chercher ailleurs confirmation : le naco.txt est à copier à la racine de la microSD de l’Air Unit alors que le naco_pwr.txt, lui, est à copier à la racine de la microSD du masque (cette dernière manipulation est bien indiquée l’article traitant du mode 1 et 1,2W).
    Peut-être faudrait-il le préciser ?
    Bons vols en HD,
    Rx

  31. Bonjour et merci pour ce magnifique test.
    Pourrais-tu nous indiquer sur quel chassis tu as testé ce materiel?
    Les deux antennes du Dji Unit sont-elles correctement protégées en cas de crash à ton avis ?

  32. @ J-E : Les premiers tests ont été effectués sur un Eachine Wizard X220S un peu fatigué.
    J’ai ensuite passé le FPV Air Unit sur un Bando Killer de Drone FPV Racer, d’abord non modifé, ensuite une version HD plus longue. J’ai maintenant aussi équipé un Eachine LAL5 6S en DJI, et acheté un iFlight MegaBee HD.

  33. @ J-E : J’avais zappé la question sur les antennes. Non, elles ne sont pas du tout bien protégées en cas de crash. D’ailleurs même en cas de manoeuvre un peu brusques, elles risquent de se décrocher du connecteur MMCX, ça m’est déjà arrivé en vol. La méthode bidouille, c’est d’utiliser un Rilsan pour faire le tour du boitier et serrer les antennes. Mais il est préférable de trouver une solution pérenne et plus solide, après de l’impression 3D ou un autre montage.

  34. Merci Fred pour la confirmation. Je suis équipé actuellement d’une frame Armattan Rooster et j’ai bien l’impression qu’il serait plus sage de changer de frame avant d’investir dans le système de DJI.

  35. Fred,

    Sais-tu si la radio DJI est polarisée LHCP ou si c’est juste au niveau du flux vidéo que cela importe ?

    Je viens de passer mon ensemble Air Unit et antennes sur le masque en RHCP mais je ne m’étais pas interrogé sur la radio…

    Si quelqu’un à l’info je suis preneur car si c’est le cas en tout état de cause je vais avoir réduit ma portée.

    Merci.

  36. @ Bol2riz : Il me semble que les antennes des radios DJI, celle-ci y compris, ne sont pas polarisées. Elles sont directionnelles, l’orientation importe pendant le vol (plat des antennes vers la machine).

  37. Me revoilà avec mes questions lol.

    Sait t’on si le hack 700 et au dessus joue sur le verrouillage CE ou FCC de la radio DJI également ?

    Je trouve la portée de la mienne vraiment bof. J’ai des chutes de signal vraiment brutales. L’orientation de mes antennes me semble bonne pourtant.

    Je peux me tromper mais pour le coup je ne suis vraiment pas a l’aise pour prévoir du vol un peu distant.

    J’ai changé d’antennes pour un combo patch et pagodas passant par dessus la tête, le débit pour l’image est effectivement plus stable il me semble mais je n’ai pas le sentiment quil y ai du mieux niveau signal avec le multi. Peut-être même pire. Ce qui me semble étrange.

    Je le demande vraiment dans quelles conditions le système DJI peut-être utilisé pour faire du moyen/long range.

    Je prévois un vol en montagne cet été et là déjà en plaine avec quelques zones d’arbres c’est inquiétant.

  38. Petit retour d’expérience.

    Je suis allé faire un vol là où j’avais été tester mon combo patch et pagodas mais après avoir tout remis en stock et la portee en stock que ce soit vidéo ou pour la radio est réduite entre 1/3 et 1/2.
    Je suis vraiment impressionné par la différence. Surtout que j’ai tout passé en rhcp et donc je ne savais pas si avec les adaptateurs il y aurait beaucoup de perte.
    Ça cest pour le côté positif.

    Cela dit, la portee réelle du coup est bien loin d’être rassurante. En 25 mW en stock je dois faire 200m en zone dégagée et en 700 mW je double pas. J’ai le signal radio qui se met au rouge et la vidéo qui suis. Mais cest surtout le signal radio qui m’interpelle je comprends pas sur quelle base ils arrivent à faire les 4jm théoriques qu’ils annoncent sur le papier. Meme en 700mw.

  39. @ Bol2riz : Il y clairement un gain avec des patch… quand on est orienté dans la bonne direction. Le souci, c’est ce que ce n’st pas toujours possible. Pour les 200m en 25 mW en stock, j’obtiens à peu près ça. Si je monte un peu plus, je vais plus loin, mais la liaison fluctue et passe par des moments difficiles. En 700 mW, en revanche, je dépasse largement le double. Pour te dire, j’ai tout à l’heure planté un quad parce que je faisais confiance à un XM+, j’ai eu droit à un failsafe à 600 mètres environ, et 15 mètres de hauteur, mais la vidéo était parfaite (antennes stock).
    Pour le signal radio, je ne me prononce pas, je reste en Crossfire avec lequel je suis confiant (d’où le fait que je me sois laissé avoir par du FrSky). Mais le pilote qui était à côté de moi me suivait en radio DJI, sans souci…
    Donc j’ai bien plus que toi en portée, semble-t-il. Mais les 4 km me semblent illusoires, en tous cas en usage réel (hors “exploit”).

  40. Merci pour ton retour Fred. C’est exactement ce que tu dis ça fluctue drastiquement parfois.

    J’avoue que je me sens un peu frustré, mais ayant toujours évolué relativement près de moi j’en attendais peut peut-être plus que possible surtout sans connaitre l’ensemble des contraintes techniques derrières les communications radio…
    Concernant la liaison radio je réfléchissais à revenir sur ma radiolink ou autre sur crossfire sous réserve de $ mais au final je me dit que dans tous les cas sans modèle avec fonction RTH dans la mesure où je perdrais la vidéo je perdrais le multi.
    Je vais étudier le placement des antennes sur le modèle éventuellement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.