DJI Digital FPV System, le test

32
11688

La pratique des vols nerveux en immersion repose sur des systèmes de retour vidéo analogiques en temps réel, principalement dans la plage des 5,6 à 5,9 GHz, dite 5,8 GHz. L’intérêt ? Une très faible latence. Les inconvénients ? Une qualité d’image médiocre et des interférences… Le Digital FPV System de DJI propose d’offrir une image en HD, sans interférences, et avec une latence faible. Il y a quelques années, le constructeur israélien Amimon avait déjà tenté l’aventure avec son système Connex. Elle s’est soldée par un échec dû en partie à son prix et aux performances globales. DJI fera-t-il mieux ?

Réponses dans cette chronique…

Notez que le Digital FPV System nous a été prêté par la boutique Studiosport et par DJI. Comme d’habitude, dites-nous si vous pensez que la pratique a influencé notre jugement. Cette chronique est particulièrement longue… mais il y a beaucoup de choses à dire du DJI Digital FPV System. Quand on se demande s’il faut acheter, autant avoir le plus d’informations possibles pour faire pencher la balance dans un sens, ou dans l’autre !

La vidéo

Notez que vous pouvez télécharger le fichier original, sans la compression YouTube, ici

Tour du propriétaire

Le Digital FPV System de DJI est composé de 3 éléments. Le premier est l’ensemble caméra et FPV Air Unit, à placer à bord du racer. Le deuxième est le casque, indispensable pour la réception des images. Le troisième est la radiocommande, le seul élément dont on peut se passer.

Caméra et FPV Air Unit

Ces deux composants à placer à bord du racer sont reliés par un câble de 10 cm de longueur. La caméra mesure 2,74 x 2,11 x 2,01 cm. Elle repose sur un capteur CMOS 1/3,2’’ avec une lentille de 2,1 mm pour un FOV de 150°. Elle est de taille assez semblable par rapport à ses concurrentes analogiques. Le FPV Air Unit est un boitier de dimensions 4,4 x 3,78 x 1,44 cm. Le poids de l’ensemble est de 44,5 grammes. Le boitier semble être fait d’aluminium avec une conception qui diffuse la chaleur. On y trouve une trappe destinée à accueillir une carte microSD et un connecteur de type USB-C. A l’arrière se trouvent deux connecteurs MMCX pour les deux antennes polarisées livrées avec le système. Lesquelles pèsent 3,8 grammes l’unité. Le total est de 52,1 grammes. Il faut encore ajouter un câble avec connecteur pour les branchements vers le contrôleur de vol, pour 2,1 grammes, soit au final 54,2 grammes.

C’est donc gros et lourd ?

Par rapport à un émetteur vidéo analogique, oui ! Ce sont les dimensions du FPV Air Unit qui sont les plus préoccupantes, puisqu’elles ne permettent pas l’intégration dans toutes les structures de racers. Plusieurs constructeurs proposent de nouvelles frames compatibles avec l’insertion du boitier, ou des modifications de frames existantes… Le poids est moins critique, même si évidemment plus le racer est léger plus chaque gramme compte. Mais l’encombrement et le poids sont à nuancer puisque ce boitier cumule trois fonctions : c’est un émetteur vidéo, un récepteur radio et un enregistreur de vidéos HD. A titre de comparaison, une caméra HD comme la RunCam 2 pèse 49 grammes et mesure 6,6 x 3,8 x 2,1 cm…

Le casque de visionnage ?

C’est le deuxième composant du Digital FPV System. Pour visionner les images diffusées par la caméra et le boitier FPV Air Unit, il faut utiliser le casque DJI FPV, et ce dispositif de visionnage exclusivement. En effet, la technologie utilisée n’est compatible avec aucun autre appareil sur le marché, ni chez DJI ni chez ses concurrents. Vous n’aurez donc pas le choix, si vous décidez d’adopter le DJI Digital FPV System, il faut acheter le casque de DJI. Ses dimensions ? 18,4 x 12,2 x 11 cm sans ses 4 petites antennes. Lesquelles ne sont pas encombrantes, mais augmentent encore un peu le volume du casque, qui pèse 398,2 grammes, plus 30,7 grammes pour le câble d’alimentation, et 23,1 grammes pour les 4 antennes, soit un total de 452 grammes.

C’est donc gros et lourd (bis) ?

Même réponse que pour le boitier FPV Air Unit : oui ! Le casque DJI FPV est plus volumineux et plus lourd que les lunettes d’immersion haut de gamme comme les HDO de FatShark. Mais il est en revanche bien équilibré. A l’usage, on ressent peu son poids même avec de longues séances de vol. Notez que le poids ne tient pas compte de la batterie, puisque le casque en est dépourvu. Vous pouvez en glisser une dans le strap du casque, comme sur les FatShark. Ce que je vous déconseille : la batterie rompt l’équilibrage du casque. Le câble DC vers XT60 livré est assez long, il permet de glisser une grosse batterie dans une poche de veste ou de pantalon et de l’y oublier.

Les caractéristiques ?

Le casque DJI FPV est équipé de grilles d’aération qui trahissent la présence d’un ventilateur. Un mini joystick et 2 boutons permettent de piloter les réglages – ils sont faciles d’accès et aisément identifiables au toucher. Sous le casque se trouvent deux curseurs pour régler l’espace inter pupillaire, entre 58 et 70 mm. Sur le côté droit figurent une prise Jack 3,5 mm AV/IN et la prise DC d’alimentation. Elle est compatible avec des batteries 2S à 4S (7,4 à 17,6V). Sur le côté gauche, on trouve un connecteur USB-C et une trappe pour une carte mémoire microSD. La dotation est complétée par 2 boutons sur le côté gauche pour le choix de la fréquence, avec un ensemble de LEDs témoins.

>>>> La suite de cette chronique se trouve ici <<<<

32 COMMENTAIRES

  1. Hello,
    Merci pour ce test très détaillé !
    Une petite question au passage : est-ce que le mode “high quality” reste exploitable en racer ? Les valeurs de latence que tu annonces semblent rester acceptables (40 ms). En tout cas ça me parait être tout à fait suffisant pour faire du vol détente ou du freestyle coulé à priori. Est-ce que le gain de qualité d’image est intéressant d’ailleurs ?
    Ton test fait sacrément envie en tout cas, encore merci !

  2. Je pensais tout savoir sur le DJI FPV System avant de lire ta Review. Super boulot.
    Je compte commander le combo a 759€, mais j’ai peur du côté “adaptation à la morphologie” avec mon Big Nez. Je vole en FXT Viper ou Fatshark Genesis modifié mais avec le EV200D d’un pote c’est mort.
    J’ai fait une demande a un shop Français pour voir ce qu’ils me proposent.
    @+
    titidom

  3. Hello, bravo pour ce vrai tour du propriétaire objectif et complet. Un écrit de qualité une fois de plus!!

  4. @ TB250 : Bonne question ! Je n’ai pas ressenti de latence supplémentaire, mais je n’ai pas non plus perçu une qualité d’image bien supérieure. Le flou sur les côtés est plus réduit, mais il se dégrade aussi vite quand la liaison faiblit.

  5. Est ce que ce casque DJI FPV est compatible avec un mavic platinum? Peut on utiliser la radio commande du mavic platinum ?
    Merci pour vos réponses

  6. Super test Fred, très complet, le plus complet que j’ai pu lire jusqu’à présent ! Mais trop tard… j’ai déjà craqué, j’ai la vilaine chose depuis 2 jours! Un pote me l’a fait essayer et il y a eu l’effet waouh! L’image est vraiment vraiment immersive, on a l’impression d’être au cinoch dans les premiers rangs. Pour ceux qui ont limite la gerbe avec des lunettes classiques, là ils vont être servis enfin surtout ceux qui restent à proximité…
    Il faut absolument que je reste une vidéo analogique en branchant un rapidfire ou autre sur ces lunettes (c’est ce qui manque dans ton test), histoire de ne pas avoir à se trimballer 2 lunettes sur le terrain. Il faudra trouver un moyen de fixer le rapidfire sur le casque, car pas d’emplacement.
    Sinon côté antennes pour améliorer la portée il y a celles de Video Aerial System (IBCrazy) qui existent déjà, une recherche sur Youtube pour ceux que ça intéresse…

  7. @ aiRVB : J’ai pourtant parlé du masque avec une entrée analogique en Jack 🙂 Pour moi ce n’est pas utilisable, la latence est trop importante… J’ai mis le lien vers la solution d’iFlight pour fixer un récepteur de type rapidfire, peut-être que le montage est plus opérationnel qu’en entrée classique… Leur vidéo explicative est là.

  8. Super test, j’hésitais encore un peu, puis est venu le Frosbyte qui a quelques lacunes, mais là je craque pour DJI. Merci Fred pour cette longue analyse!

  9. @Fred: Vu la vidéo, si il y a pb de latence en passant par le jack, le montage que la vidéo décrit ne fait qu’intégrer un BEC pour alimenter le rapidfire en 5V à partir de l’entrée d’alim du casque. Pour l’entrée vidéo, le fil est soudé sur le jack. Ca rend le montage de l’ensemble plus propre mais il y a peut être moyen de faire à peu près aussi bien sans tout devoir démonter comme il le fait.
    As-tu des chiffres pour la latence en mode analogique ?

  10. merci pour ce test très complet Fred mais je trouve quand même que c’est chers pour un
    effet “Waouh” et le fait de ne pouvoir utiliser via OcuSync.
    les budgets pour voler deviennes de plus en plus concéquents chez DJI!

  11. Vu une video de Mister Nurk ( https://www.youtube.com/watch?v=y6CIJPyytFA ). Il vole en freestyle autour de chez lui, pas de soucis. A la moitié de la vidéo, il est sur le terrain pour un vol en race, et le mec n’est pas un manche, il vole vite, très vite. Il est déstabilisé avec les DJI, il fait de moins bons temps et se mange des gates.
    Dans les commentaires, qqu’un parle de 150ms de latence EN PLUS par rapport à des lunettes classiquues !!?? Je ne vois pas comment le M. Nurk peu voler aussi vite avec 150ms de latence en plus !?
    A confirmer donc…

  12. Merci Fred pour ce superbe test très détaillé !
    Merci aussi à l’incontournable Kosem pour mettre à disposition les produits Dji permettant à Fred une étude approfondie du matériel avant l’écriture maîtrisée de cet excellent avis plus que pertinent.

  13. Un test à l’oscilloscope ( https://www.youtube.com/watch?v=ChOKxkcctLA ) montre que la latence est de l’ordre de 14ms mais en débranchant-rebranchant la source vidéo, la latence peu passer à 164ms ! Il doit y avoir un bug dans la synchro des lunettes et la source vidéo analogique. A DJI de corriger, en tout cas le matériel a les capacités techniques de faire aussi bien que les lunettes analogiques, ça me rassure.

  14. @ aiRVB : Il y avait le lien dans la chronique vers les tests à l’oscillo de Nathaniel 🙂 Visiblement ça dépend aussi des caméras utilisées. Pour ma part, avec un Beta85X HD en Caddx Turtle et un Diatone GT R349 en Foxeer Predator 4, le casque donne une impression de flottement et de retard, une sorte de latence “élastique”. C’est dommage et, effectivement, ce serait une excellente chose que DJI parvienne à corriger le problème…

  15. Quid de la compatibilité de ces lunettes avec le Mavic air ? A-t-il une entrée numérique ?
    j’utilise les Goggle de dji pour le Mavic Air avec un câble entre la manette et les lunettes

  16. Excellente review, Fred!
    Pour ma part, ce matos est ce que j’attendais depuis pas mal de temps. Après avoir fait mon choix en revendant du matos pour m’en financer une grosse partie, j’ai donc franchi le pas, sans regret pour le moment. J’ai équipé un 5 pouces (Astrox X5), et un 3 pouces (Loki X3, parfaitement adapté à recevoir l’air unit).
    Je confirme que le changement d’antennes améliore vraiment la portée initiale : pour le moment, rien qu’en passant des antennes d’origine du air unit à des micro Axii de chez Lumenier, la réception est déjà meilleure (tests comparatifs faits sur le même spot).
    Sur le masque, les antennes donnant de bons résultats sont les Xair de chez TrueRC…
    Certes, l’ensemble représente un bel investissement, mais voler en direct avec une telle image a-t-il un prix?? ^^

  17. @Fred : “une sorte de latence “élastique”.”
    Tu veux dire que la latence évolue dand le temps ? C’est de la gigue.

    J’espère que dans 2 ans DJI aura permis de dynamiser le secteur et que les petits consommateurs que nous sommes puissions toucher ce genre de solution dans les 300€. Parce que 750€…. C’est un billet d’avion pour les vacances !

  18. A Fred et tous les heureux possesseurs de cette solution FPV, le fait de pouvoir perdre la liaison à cause d’un obstacle vous est déja arrivé / ne vous fait pas peur ? Une bonne résolution sans glitches ça fait évidement envie mais se dire qu’on peut perdre la liaison et donc le drone dans un bandos en passant derrière un obstacle… Par rapport à votre liaison analogique préférée, est-ce que la laison DJI coupe avant ?

  19. @ CHD : Oui, la latence est variable, pas toujours la même. Il y a un souci avec cette entrée analogique, je suppose…

    Pour le prix, c’est le casque qui représente le plus gros de la facture. FatShark fait le marché pendant 5 ans, les concurrents n’ont pas réussi à faire baisser les prix. A voir pour le numérique…

  20. @ CHD : Ce n’est pas “un” obstacle, mais des obstacles, et c’est comme avec l’analogique, la traversée de matière n’est pas bonne en radio. Donc dans un bando, oui, on peut perdre la liaison… comme en analogique. Il faut faire comme d’habitude, de la reconnaissance avant de passer plus vite. Le retour de l’image est assez rapide quand la liaison s’améliore vite. Ce n’est pas aussi bien quand on perd à cause de la distance, puisque la liaison se rétablit doucement. Dans ce cas, le système DJI souffre d’une forte latence, >500 ms, qui rend le pilotage difficile. Avec l’analogique, en perte de liaison,, on a de la neige mais pas de latence – donc les jedis peuvent réussir à gérer en mode décodeur C+…

  21. Merci Fred pour ce test détaillé.
    Ton test à l’air vraiment impartiale et donne une bonne idée du produit.
    Ca change des test “ouai mais DJI ils vont tuer tous les autres alors leur produit c’est pourri”
    Personnellement j’attend un peut de voir si des solution fiables et sans latence gênante est possible afin de remplacer mes vielles lunettes en analogique par ce système et après je fonce.

    Pour le montage d’un système analogique j’ai vu une vidéo d’un gars nommé Axim L (iFlifht Analog Conversion Kit simple MOD) ça permet de mettre un système analogique sur les lunette en changeant juste la plaque noir des yeux pas besoin de tous démonter comme sur la vidéo de base de iFlight.

  22. Bonjour ! bravo quelle qualité ton article !! franchement ça fait plaisir ! enfin un vrai protocole de test rigoureux et impartial (moi j’ai foncé dés la sortie et je ne regrette pas)

  23. Salut Fred.
    question a propos du rapport qualite prix? d apres toi, cela les vaut ou pas.
    dans les pour et contre il y a bcp de contre pour un produit qui coute quand meme une belle somme.
    Avant cela tu nous dit qu il faut l acheter mais j arrive pas voir l effet positif de l avancee des points + quand il y a enormenet de point negatif. Peux etre as tu une reponse… 🙂 . a lire ton test, J ai plutôt l impression c est un produit destine au gens ayant un peu d argent (plus que les autres :-)) et ne voulant pas s embetter avec la bricole habituelle de la discipline. es tu d accord avec cela?

  24. @ Pierre : Ah pourtant je pensais être clair, un retour vidéo sans latence, sans glitches, avec de belles couleurs, avec une portée sympa, sans interférences avec les koupains, c’est pour moi tout simplement génial !

    Oui, c’est cher. Mais c’est surtout le ticket d’entrée casque qui fait mal. Si tu t’équipes en composants analogiques haut de gamme, type HDO, Orqa, FuriousFPV, etc., ça douille rapidement. L’avantage de l’analogique, c’est que tu peux faire avec du low cost si tu le veux. Et ça se justifie pour ceux qui cassent de la caméra (ou pire) à tour de bras sur les circuits de FPV racing. Dans ce cas le numérique n’est clairement pas rentable, il vaut mieux rester avec une cam analogique et un VTX d’entrée de gamme “jetables”.

    Pour la question de la bricole, la solution de DJI va sans doute dans le sens de la simplification pour les branchements (Byte Frost de FatShark aussi). Mais ça ne change rien aux problématiques de frame, d’hélices, de moteurs, d’ESC, de FC, de CG, d’isolation des vibrations, de montage propre, de PID, de filtres, etc. Tout ça reste à la charge du pilote, l’outil de DJI n’apporte pas de solution.

    Il y a des points négatifs, cette solution n’est pas ultime… faut dire que ça n’existera jamais 🙂 Je les liste, avec les points positifs, pour que chacun puisse les évaluer par rapport à ses propres requis et se faire une idée de ce qui peut le motiver à acheter ou à passer son tour.

    Pour ma part, je vais acheter le casque (pas la radio), et équiper avec la cam+FPV Air Unit mes frames plaisir et capables de les accueillir, au fur et à mesure de mon budget évidemment. Rester par la force des choses à de l’analogique sur mes Tiny, ça fait tellement punition… 😎

  25. @fred :
    Tu etait clair. Je voulais un peu tirer le trait sur mettre bcp de rond sur un system plutot en avance sur la concurrence etait pertinent pour tout le monde. Quand j ai achete le Mavic 2 pro,( apres etre passe sur du Phantom 2, tu sais que tu passe de l age de Pierre a l age de… hum lol) tu sais que c est globalement un outil clee en mains et haut de gamme pour tes sorties explorations. mais pour la transmission video (juste ce secteur) pour un racer qui cours dans les bois a 4/3 metres du sol je me posais la question de la valeur a mettre la dedans 🙂 tu repond a ma question.

  26. @ Pierre : Oui, pour courir dans les bois façon Airgonay, je ne suis pas sûr que ça vaille le coup. Mais pour le freestyle, le freeride, ou en vol “dans la matière” en forêt, c’est parfait. Question d’usage…

  27. Merci beaucoup, c’est vraiment du beau travail !!!
    J’avais lu le test(au boulot) j’ai donc regardé la vidéo 2 jours après cela confirme mes impressions, c’est génial.
    Le passage en montagne montre bien le potentiel Whaou!!! un rendu pareil dans des lunettes ça doit être le pied.
    Cependant quand on vol dans mon coin des arbres,des haies, ce n’est pas ce qui manque, les pixels apparaissent très vite que ce soit en 25 ou 700mw c’est flagrant, impossible de savoir sans tester si les pixels sont plus supportable que la neige…
    “la punition de l’analogique” sur mes nanos me fait peur aussi, c’est encore trop gros, perso je préfère attendre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.