DJI RoboMaster S1

7
3759

Le nouveau produit dévoilé par DJI le 11 juin 2019 ne vole pas, il roule. Le RoboMaster S1, inspiré par la compétition RoboMaster organisée tous les ans par la marque, est un robot destiné à l’éducation. Selon DJI, il stimule « la compréhension des maths, de la physique, de la programmation ». Il s’agit donc d’un outil pédagogique fait de 46 composants, avec 6 modules d’intelligence artificielle programmables, une captation vidéo HD avec une liaison en temps réel, des capteurs dans sa carrosserie, 4 roues motrices omnidirectionnelles, des modes de combats, des outils de programmation en langages Scratch et Python. Le logiciel RoboMaster est disponible pour iOS, Android et PC Windows.

Les composants

Au cœur du RoboMaster S1 se trouve un contrôleur de vol basé sur plusieurs processeurs et capable de traiter le signal vidéo en temps réel, un canon à LED pour lancer des billes, une nacelle 2 axes pour toute la partie supérieure de l’engin, des roues sur suspension capables d’aller dans toutes les directions, un moteur brushless et son ESC intégré, et une carrosserie équipée de divers capteurs. Via les outils de programmation, il est possible de gérer la reconnaissance des lignes pour le déplacement au sol, de marqueurs pour déclencher des actions, l’identification des personnes et de leurs gestes, l’écoute des bruits, et la détection d’autres robots S1 !

Les caractéristiques

Le RoboMaster S1 pèse environ 3,3 kilos pour des dimensions de 32 x 24 x 27 cm. Il est animé par une batterie 3S de 2400 mAh pour une autonomie de 35 minutes environ. Il roule (en avant) jusqu’à 3,5 m/s soit 12 km/h. La caméra filme en FullHD (1920 x 1080 pixels) à 30 images par seconde avec un FOV de 120°, et transmet  l’image jusqu’à 180 mètres (norme CE) avec un routeur avec une latence de 100 à 120 millisecondes. Il est équipé de diodes infrarouges avec une portée de 6 mètres à cône de détection serré, de diodes infrarouge avec une portée de 3 mètres opérationnelles sur 360°, de détecteurs de chocs, d’un canon qui peut lancer jusqu’à 8 billes de 17 grammes par seconde.

Pour quoi faire ?

DJI prévoit des outils de programmation simples comme Scratch 3.0 ou plus avancés comme Python pour créer des modèles de déplacements autonomes basés sur la reconnaissance de l’environnement. Le constructeur entend proposer une alternative aux innombrables projets DIY basés sur des Arduino ou des Raspberry Pi. Il vient aussi marcher sur les platebandes des Lego Mindstorm. L’appareil attaque un nouveau segment de marché qui vise à diversifier l’activité de la marque.

Le prix ?

Le RoboMaster S1 est proposé à $499 sur le DJI Store et dans les boutiques DJI Store en Chine, aux Etats-Unis et au Japon. Un kit « Playmore » sera également proposé, et des réductions seront accordées aux étudiants et aux enseignants. Et en Europe ? Pas de RoboMaster S1. Du moins pas pour l’instant. La page officielle du RoboMaster S1 se trouve ici. Je vais me regarder un nouvel épisode de la série Black Mirror, moi, tiens…

 

7 COMMENTAIRES

  1. Il suffira de remplacer le canon à bille par un canon 22 et on aura un nouvel engin sur lequel construire une nouvelle réglementation qui se superposera dans un premier temps au code de la route, puis connaitra l’amoncellement que l’on connait pour nos multi….

    de toute façon, ça tire des billes, c’est super dangereux! quand on voit les protections nécessaires en air soft…. va y avoir des globes oculaires qui vont sauter! => Ca ne passera jamais la norme CE!

  2. Pas mal le concepts de programmation 🙂

    Ce genre de robot peut servir de maquette d’apprentissage dans les collèges je pense.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.