USA : voler dans un espace aérien contrôlé, ça se complique

2
844

Aux Etats-Unis, les vols de loisir sont permis avec un plafond de 400 pieds soit 120 mètres, tant qu’ils ne sont pas opérés dans un espace aérien contrôlé. Jusqu’à présent, il était possible de voler à proximité (5 miles soit 8 km) d’un aéroport simplement en le déclarant à l’opérateur de l’aéroport et à la tour de contrôle. C’était trop simple pour être pérenne… Les règles vont être modifiées pour que les vols de loisir soient soumis aux mêmes requis que ceux des vols professionnels.

LAANC pour tous !

Le but est que tous les appareils soient déclarés dans un système de gestion des vols à basse altitude, appelé Low Altitude Authorization and Notification Capability (LAANC). Je vous avais présenté ici cet outil mis en place par la Federal Aviation Administration (FAA). Les vols, dans les zones requérant une autorisation LAANC, sont soumis à des hauteurs de vol variables, entre 400 pieds (le maximum) et… 0 mètre (interdiction de vol). Une carte publiée par la FAA matérialise de manière graphique toutes les zones contrôlées. Celles indiquées en vert sont d’ores et déjà prises en charge par le LAANC pour les professionnels. Celles en rouge ne le sont pas encore.

Le souci ?

La LAANC n’est pour le moment accessible et utilisable que par les usagers professionnels. En conséquence de quoi les pilotes de loisir subissent une interdiction totale de vol dans les espaces contrôlés indiqués (en vert et en rouge) sur la carte de la FAA. Laquelle n’a pas avancé de date pour l’ouverture de la LAANC pour le loisir. A noter que les clubs situés en espaces contrôlés bénéficient d’une dérogation – il y en a 192, répertoriés dans un fichier Excel. Ils sont également matérialisés sur la carte de la FAA par de petits cercles bleus.

Et en France ?

Depuis la publication de l’arrêté Espace en 2015 (article 5.5), certaines CTR (ConTrol Zones), qui sont des espaces aériens contrôlés, ont été autorisées aux vols de loisir, sans besoin d’autorisation ni de déclaration. Le plafond de vol y est de 50 mètres. D’autres CTR ne sont pas autorisées pour les vols de loisir, ce sont celles mentionnées dans l’Annexe II.3° amendée par l’arrêté du 30 mars 2017. Elles sont principalement opérées par l’armée.

Source  : sUAS News

2 COMMENTAIRES

  1. Pour l’anecdote, en France il est possible à certains endroits de voler SOUS une CTR (c’est à dire sans être dans la CTR, celle-ci étant au-dessus).

  2. D’ou l’immense intérêt du vol tactique en drone …… 😁😁😁 merci Fred1 😊, d’ailleurs depuis peu j’entraine tous mes pilotes au radada, au dessus de 50 cm sol, plein gaz (avec de la mania oeuf corse), c’est des lopettes …. ils paieront l’apéro au retour !!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.