Team BlackSheep Tiny Whoop Nano, le test

6
5361

La solidité ?

Les essais-erreurs à répétition mettent la résistance de l’appareil à rude épreuve. Le carénage a bien tenu, tout comme les hélices, lors de mes essais. Les moteurs aussi. Il en va tout autrement du carénage central, qui a donné des signes de faiblesse dès les premiers vols. Ce sont les trous d’attache sur les côtés qui lâchent rapidement. Mais le reste finit aussi par se cabosser puis se fissurer. Il y a un carénage de rechange dans la boite, qui ne fait pas long feu non plus. Peut-on voler sans ce carénage ? Oui ! Mais la caméra et le reste de l’électronique sont exposés…

Faut-il l’acheter ?

Si vous cherchez un appareil tout petit pour pratiquer des vols en immersion et en intérieur, oui, ce Tiny Whoop Nano est ce qu’il vous faut. Sa tolérance aux chocs et sa stabilité sont des atouts majeurs. Il est si petit qu’il peut être glissé dans la sacoche de transport d’une radiocommande. Evidemment, il ne faut pas lui demander des caractéristiques de vol dignes de celles d’un racer, ni s’attendre à une portée vidéo formidable. Vous ne l’équiperez pas non plus d’une caméra HD, il est bien trop léger pour supporter un tel surpoids. Mais c’est un engin parfait pour s’entrainer, pour voler les jours de sale météo, pour pratiquer les vols de précision. Reste son prix, assez élevé, puisqu’il est proposé à partir de 91 € chez TBS (hors port, hors taxes) ou à partir de 109 € chez Studiosport (taxes comprises). Moi, j’y retourne, il est parfait pour mon (petit) appartement parisien…

Pour comparer le TIny Whoop Nano à d’autres nano racers, consultez le tableau des appareils qui ont été testés sur Helicomicro, ici (de préférence avec les navigateurs Chrome ou Firefox).

D’autres photos

6 COMMENTAIRES

  1. Est il facile a piloter pour un débutant ? Genre chti nenfant fougueux ?
    Est ce qu il facile a stabilisé ?

  2. @ Yuri : Par défaut, il est stabilisé, sauf sur le contrôle de la hauteur. Donc oui, il est facile à piloter.
    Après, un p’tit nenfant fougueux risque de le fatiguer prématurément, ce n’est pas un appareil prévu pour résister à du crash-test continuel 🙂

  3. C’est quand même pas mal du tout pour un 55mm …. Mes tentatives de FPVifier un Eachine E012 se sont résumées à un fiasco en terme d’autonomie. Ici 4min30, un FrSky D8, possibilité de tuner un peu les paramètres. Pour des petits vols d’intérieurs…. pour les débutants, c’est 0 risque de casser quelque chose autour de soit. Vivement, les clones chinois à bas prix 🙂

  4. Autant je “kiffe” grave les produits TBS :-)) Mais là… Non… 🙁
    Merci pour ce test Fred !
    Bon vol.

  5. “se marcher sur les (plates-bandes) de fréquences”. C’est ce que j’aime dans les articles d’Helicomicro : de la pertinence, du sérieux et de l’humour. Merci Fred ! 😀

  6. Salut Fred, as tu essayé de changer d’hélices ? Mettre des tripales comme celle des BetaFPV pourrait donner un vol plus nerveux. J’ai fait ce constat avec les 65 mm (brushed et brushless) de BetaFPV, entre les hélices à 4 palles larges de TBS et les tripales de BetaFPV ont vole pas de la même manière.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.