TelloFPV, le test

2
4244

Pour piloter le Tello de Ryze Technologies (voir le test ici), il existe de nombreuses applications « alternatives » au logiciel proposé par le constructeur. L’une d’entre elles se distingue de la concurrence : TelloFPV. Pourquoi ? La première raison, c’est que ce logiciel est en mesure de remplacer (presque) toutes les fonctions de l’application Tello. La seconde, c’est qu’il offre bien plus ! Petit tour d’horizon de cet outil qui promet de donner une seconde vie à votre Tello.

L’application

TelloFPV est une application pour smartphones Android à télécharger sur Google Play. La mauvaise nouvelle, c’est qu’elle n’est pas disponible pour les smartphones iOS. Pour l’utiliser, il suffit d’allumer le Tello, d’attendre qu’il lance son point d’accès wifi et de s’y connecter. TelloFPV se connecte automatiquement et affiche le retour vidéo. L’interface est plutôt soignée, avec les données de télémétrie affichées en bas de l’écran, les fonctions en haut, et deux joysticks virtuels en surimpression du retour vidéo.

Piloter ?

Pour décoller, il suffit d’appuyer sur la touche… « Décollage ». C’est simple, c’est efficace et cela ne vous aura pas échappé, c’est en français ! Voilà qui est suffisamment rare dans le petit milieu des multirotors pour être signalé. Le reste des informations et des réglages est également traduit, c’est un bon point. Le retour vidéo est semblable à celui de l’application officielle. Ca fonctionne, mais avec de la latence, des pertes d’images. A moins, bien sûr, de s’offrir les services d’un extendeur wifi pour améliorer la qualité de la liaison, et la portée. Le contrôle est semblable à celui expérimenté avec Tello. Une touche « V » à gauche de l’écran permet de passer en mode Sport.

Réglages avancés

Pour affiner le pilotage, direction les réglages, et « Télécommande ». Par défaut, les commandes sont en mode 2 : gaz à gauche. Il est possible de modifier entièrement les associations en touchant chaque commande. Les outils de TelloFPV permettent d’aller plus loin encore en branchant un joystick. Mieux encore, il est possible de déclarer un outil comme contrôleur principal et un autre comme contrôleur élève. Voilà qui permet des vols en écolage pour accompagner les pilotes débutants. Pour atterrir ? Il y a la touche « Atterrissage », mais aussi une fonction d’atterrissage dans la main. Une fois déclenchée, il suffit de passer la main sous le Tello pour qu’il se pose comme une fleur.

Réglages encore plus avancés

Le menu « Régler la télécommande » permet de préciser Rate, Expo et Deadzone. Intéressant, puisque cela permet de modifier le comportement des commandes. L’intensité avec le Rate, la progressivité avec l’Expo et une zone inactive avec le Deadzone, ce qui permet de faciliter le pilotage avec les doigts sur l’écran. Les mêmes réglages sont possibles en mode Sport, pour améliorer le contrôle et ne pas se retrouver trop vite avec un Tello plaqué contre un mur…

Les photos et les vidéos ?

L’application offre plus de réglages que celle de Ryze Technologies. Il est par exemple possible de choisir le bitrate de l’enregistrement des vidéos. Plus il est élevé, moins la compression est forte et donc meilleure est la qualité de la vidéo. Mais plus le smartphone doit être puissant et plus il y a de risques de saccades. Les réglages vidéo incluent aussi un indicateur de perte de frames, de quoi lancer l’enregistrement automatiquement au décollage, l’exposition. Et du côté photo, il est possible de choisir la qualité, un retardateur, et même un nombre de photos pour réaliser des panoramas.

Les réglages principaux

TelloFPV permet de régler d’autres paramètres. Comme par exemple la limite de hauteur de vol, fixée à 10 mètres par défaut, qui peut être poussée à 30 mètres. Ou encore le pourcentage de batterie à partir duquel est affiché un avertissement de batterie faible. Sans oublier l’inclinaison maximale, de 15 degrés par défaut et qui peut atteindre 25 degrés. D’autres réglages concernent la fonction RTH. Car TelloFPV offre une fonction de retour automatisé au point de décollage… Mais un RTH sans GPS, ça fonctionne vraiment ?

Oui !

Comment ? TelloFPV se débrouille pour mémoriser la distance qu’il parcourt et le cap, ou plutôt les changements de cap. Il calcule un vol de retour et le Tello revient, lentement ou en mode Sport (à votre demande). Attention, le trajet est en lige directe et ne tient évidemment pas compte des éventuels obstacles. C’est à vous d’être attentif et prêt à interrompre la procédure. Les réglages permettent de choisir une hauteur de retour, une vitesse, le mode Sport et de choisir de se poser ou pas à l’arrivée. Ca fonctionne, certes, mais l’intérêt est mince en intérieur. En extérieur, c’est plus efficace… mais uniquement en l’absence de vent.

Les fonctions automatisées

Outre le décollage, l’atterrissage et le RTH, TelloFPV permet de réaliser des vols en cercle autour d’un point d’intérêt, avec un rayon de 1 mètre au minimum, des vols vers un point distant. Il permet aussi de réaliser des panoramas photos ! Pour être plus précis, il automatise des séquences de prises de vues en effectuant une petite rotation entre chacune. Le nombre de photos à shooter est à préciser dans les réglages. Mais c’est à vous d’assembler les images pour produire un panorama, avec un logiciel tierce. TelloFPV permet aussi d’automatiser un vol en arrière et en montant, ce qui permet de réaliser un selfie. Ainsi qu’une rotation sur lui-même, pour un panorama vidéo. Enfin, l’interface permet de réaliser des tonneaux et des loopings automatisés sur simple pression d’une touche.

>>>> La suite de cette chronique se trouve ici <<<<

2 COMMENTAIRES

  1. Franchement moi je m’éclate bien avec ce petit Tello. Je donne des cours à la Fac avec ce petit drone pour le plus grand plaisir des mes étudiants. Programmation, recherche, stk, électronique. Je vais faire un essais de cette application. Merci Fred … 🥺 j’espère bientôt sur iOS.

  2. Je me posais la question maintenant que le ryze tello à 1 an si il y avait un concurrent autour des 100 euros ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.