Aéroport de Heathrow : le signalement d’un drone perturbe le trafic

5
727

Les vols vers et depuis l’aéroport de Heathrow près de Londres ont été interrompus pendant une heure environ le mardi 8 janvier 2019, suite à des signalements faisant état de la présence d’un drone vers 17h05. Un incident qui survient alors que les causes de celui de Gatwick (voir ici) n’ont toujours pas été déterminées. Est-ce une manifestation d’une paranoïa anti-drone outre-Manche, ou s’agissait-il d’un vrai survol ?

Un témoin…

Le caméraman de la BBC Martin Roberts qui circulait sur l’autoroute M25 a rapporté avoir vu ce qu’il pense être une drone vers 17h45. Il a déclaré : « J’ai vu, je dirais à une hauteur de 90 mètres, des lumières très brillantes, immobiles, flashant en rouge et en vert. Je peux dire qu’il s’agissait d’un drone, ces choses ont des lumières très caractéristiques, ce n’était pas un hélicoptère. Les lumières étaient proches les unes des autres. C’était une nuit très claire, l’objet était en stationnaire, il tournait tout doucement. J’ai pu le voir très clairement, pendant environ 4 à 5 minutes ».

C’était quoi ?

Un drone professionnel en action, un pilote de loisir indélicat, un activiste en recherche de buzz, des militaires qui loupent leurs manœuvres, des aliens en vadrouille, l’éclairage de grues de chantier ? Autre chose ? En l’absence de prises de vues, toutes les pistes sont possibles… S’il s’agit du même drone qui a été vu vers 17h05 et vers 17h45, il profitait d’une bien belle autonomie, ou son pilote avait quelques batteries sous la main avec un goût très prononcé pour la provocation des forces de l’ordre…

Vers un durcissement des lois ?

Un rapport concernant le futur des drones vient d’être publié par le gouvernement anglais. Il n’est pas directement lié à l’incident de Gatwick puisqu’il fait suite à une consultation ouverte entre le 25 juillet et le 17 septembre 2018. Ce n’est d’ailleurs pas la première, le gouvernement anglais avait procédé de la même manière en 2017 (voir ici). Le rapport mentionne toutefois les soucis rencontrés à Gatwick.

Ce qui va changer ?

Jusqu’à présent, il fallait se tenir plus d’un kilomètre de distance des aéroports (pour les appareils de moins de 7 kilos). La zone d’interdiction est désormais un rectangle de 5 x 1 km centré sur les aéroports pour tous les appareils de plus de 250 grammes. La date d’entrée en vigueur de cette mesure n’a pas encore été déterminée. A partir du 30 novembre 2019, une formation en ligne sera exigée pour piloter, et les appareils de plus de 250 grammes devront être enregistrés. Il y a donc bien un avant et un après Gatwick, et peu importe que des drones aient vraiment volé au-dessus de cet aéroport ou qu’il ne se soit rien passé…

Sources : la BBC et le site Gov.uk.
Crédit photo : Mario Roberto Duran Ortiz, Kayhan Ertugrul

5 COMMENTAIRES

  1. Fred tu as oublié, ce sont peut-être les”russes” 😈
    Il y a déjà quelques années, près de Bâle Mulhouse c’était un gosse qui avait eu un joujoux à Noël qui avait défrayé la chronique 🎅 en volant dans les champs en bordure de terrain de vol …

  2. Super le témoin, un cameraman pro, en 5 minutes, qui n’a pas réussi à faire une photo ou une vidéo.

  3. Bien vue Olivier C .
    En tout cas heureusement qu’on bloque pas les autoroutes et qu’on ne votent pas un abaissement de la limite de vitesse chaque fois qu’un excès de vitesse est constaté, comme avec les drones….

  4. Si les constructeurs de drones veulent encore avoir un marché légal à moyen-long terme, ils seraient bien avisés de ne pas équiper leurs produits de lumières…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.