FuriousFPV Dock-King, le test

11
4507

En pratique (short range)

Même pour des vols à portée plus réglementaire, une paire d’antennes champignon ou une champignon et une directionnelle donnent d’excellents résultats. Il y a moyen, par exemple, d’optimiser les vols en sous-bois ou en intérieur. A noter que le Dock-King m’a permis de profiter d’un retour vidéo plus propre dans un bâtiment fait de métal, en utilisant une antenne champignon et une antenne bâton (dipôle). Là encore, les indicateurs affichés par l’OSD permettent d’anticiper les pertes de vidéo, notamment quand on tente de passer plusieurs épaisseurs de murs.

Réglages, la 3e solution !

C’est une fonction qui est peu mise en avant : le True-D est équipé d’un module Bluetooth destiné à faciliter les réglages. Il suffit d’appairer votre smartphone via ses réglages Bluetooth, puis de télécharger l’application True-D Companion (pour iOS et pour Android). Le Dock-King apparaît dans la liste des appareils à appairer. Les écrans donnent accès aux 8 fréquences sauvegardées, à la liste de toutes les fréquences, aux réglages et même à la possibilité de modifier le logo de démarrage. Intéressant si l’écran du True-D vous semble trop petit et si vous n’avez pas envie d’allumer vos lunettes pour changer un réglage. Notez que cette application ne permet pas de chercher une fréquence, ni d’afficher un retour vidéo.

La fonction Lap Timer

Le Dock-King dispose d’un mode Lap Timer qui compte les tours et les chronomètre. Pour cela, il s’appuie sur le RSSI de la réception vidéo. Ca fonctionne ? Oui, mais sous conditions. Pour optimiser la détection du signal RSSI et en déduire des passages sur un parcours, il est recommandé d’utiliser une antenne directionnelle, de la pointer vers un endroit où l’appareil ne passe qu’une seule fois – pas de boucles complexes à cet endroit. Il faut aussi procéder à des réglages du niveau de détection par le RSSI. Le Lap Timer donne souvent satisfaction, mais parfois il enchaine les erreurs de détection, soit par omission soit par faux-positif. La fonction est amusante, mais ne comptez pas dessus pour une détection efficace.

Les défauts ? (1)

Il est préférable de s’entrainer un peu pour maîtriser l’interface du Dock-King et celle du True-D, pour ne pas être en difficulté sur le terrain. Car on s’y perd un peu, parfois, dans les outils de recherche, d’accès rapide aux fréquences, de choix des fréquences préférées. Quand une recherche a déjà été effectuée via True-D, par exemple, une seconde recherche mène directement à la fréquence, il faut une pression longue sur le bouton central pour relancer réellement la recherche. Il m’est arrivé que le Dock-King refuse de fonctionner correctement, pour une raison que je n’explique pas. Il n’a fonctionné à nouveau qu’après avoir reflashé (avec) le (même) firmware.

Les défauts ? (2)

Dommage que le firmware ne permette pas un usage complet indifféremment sur le True-D dans des lunettes et sur le Dock-King sans reflasher. A noter que les réglages via True-D, via l’OSD du Dock-King et via l’application Bluetooth ne sont pas les mêmes. C’est un peu perturbant puisqu’il faut mémoriser ce que permet chaque méthode – une uniformisation des réglages aurait été pertinente. Par défaut, le Dock-King est dépourvu d’enregistreur de vidéos (DVR) et de sortie numérique (HDMI). Ce sont des options à acheter en sus.

Le module DVR

C’est un accessoire supplémentaire à acheter et à visser sur le dessus du Dock-King, et à connecter via un câble (fourni). L’intégration n’est pas formidable puisqu’il dépasse, y compris à l’arrière de l’appareil. Sur le côté se trouve une trappe pour insérer une carte mémoire de type microSD (non fournie). Une diode rouge s’allume sur le dessus quand le Dock-King est allumé. Pour démarrer un enregistrer, il suffit d’une pression longue sur le bouton du Dock-King. Un triple bip indique que la commande a été prise en compte. Si l’enregistrement démarre, la diode rouge clignote. Une icône REC clignotante apparaît simultanément dans l’OSD du Dock-King.

Le résultat ?

La qualité des vidéos est plutôt satisfaisante – toutes proportions gardées puisqu’il s’agit de l’enregistrement d’un retour vidéo analogique de faible définition (640 x 480 pixels). Les informations de l’OSD sont présentes dans l’enregistrement. Pratique pour visualiser le RSSI vidéo pendant le vol, mais c’est un peu perturbant si on ne veut que l’image. Il est possible de supprimer ces informations, mais elles disparaissent aussi du retour vidéo pour le pilote. A noter que l’enregistrement n’est souvent pas au bon format si vous laissez le paramètre vidéo à Auto. Il faut le forcer en PAL ou en NTSC pour que les images soient au bon format, quelque soit le mode. Dommage qu’il ne soit pas possible de rejouer les vidéos enregistrées directement sur le Dock-King. Les DVR de vol sont pourtant un outil fort pratique pour retrouver l’endroit exact d’un crash…

>>>> La suite de cette chronique se trouve ici <<<<

11 COMMENTAIRES

  1. Je suis mitigé sur le réel gain du docking. Joshua Bardwell n’a pas vu une amélioration flagrante, toi oui. Allez savoir… Pour le prix c’est quand même embêtant d’avoir des échos si différents. Ayant volé 1 an et demi avec un module aomway rx006, je suis passé sur un realacc rx5808 pro plus avec Achilles de pré-installé (~40€) et là j’ai vu une réelle différence. Pourtant l’aomway est annoncé à -95db la sensibilité du rx5808 est inconnue mais ça n’est pas mieux c’est certains. Selon moi la différence se fait au niveau des algo et là dessus achilles avec une puce STM32 carbure plus qu’un trueD sur une puce pourrie (MWC je crois). En gros, la question que je me pose est la suivante : est-ce que le docking apporte quelque chose au trueD parce qu’il est limité niveau hardware ou bien est-ce qu’il est capable d’améliorer aussi la réception d’autres modules comme le rx5808 pro plus sous achilles ?

  2. Hello,
    Je ne comprends vraiment pas ta conclusion Fred. L’intérêt des modules miniaturisés type furious True D, c’est justement de ne plus avoir de fil à la patte et de trépied. Et ça se paye question tarif… Pourquoi vouloir en faire un récepteur externe ? Le tout en lâchant un billet de 100 qui plus est ?!? Je veux dire par là que si tu veux une bonne réception en passant par un module externe, autant acheter directement… un module externe.

    Pour l’amélioration de la qualité de l’image, la comparaison est difficile dans la mesure où les antennes se retrouvent nettement moins masquées par la tête du pilote quand on passe sur un trépied. Je ne serai pas étonné que le gain que tu constates soit surtout lié à ça…

  3. TB250 des modules externes il y en très peu et de plus avec autant d option et de bonne qualité et aussi petit et adaptable quand on veut un module externe. Et comme tu le dit on a une meilleur qualité en module externe fix et orienté , ce qui peut ammener a acheter le dock.

  4. @ TB250 : Pour moi, le gain est probablement en grand partie du au fait que les antennes sont fixes, d’ailleurs le gain le plus flagrant est avec une ou deux directionnelles. Evidemment, ça fait perdre en mobilité. Mais tu as le meilleur des deux mondes : la mobilité avec le True-D dans les lunettes, la qualité de réception pour aller plus loin ou plus pénétrant avec le dock (avec ce truc chiant du reflash pour en profiter à 100 %). Evidemment, ça se paie cher. Mais c’est une constante de la partie vidéo, il faut un True-D, ou un RapidFire, et / ou des antennes de la Fabrique. Bref ça chiffre vite. L’avantage, c’est qu’on n’est pas obligé 🙂

  5. @ Sylvain : J’aimerai tout de même vraiment voir s’il y a un gain face à un module externe immersionRC ou quanum, voire avec un clearview (quitte à se lacher sur le prix…). Des autres aperçus que j’ai lu sur le net, c’est pas bien folichon. Quant au fonctionnalités, en dehors du RSSI (et encore), je ne vois pas grand chose de révolutionnaire.

    @ Fred : Le problème, c’est que je ne suis pas certain que les connecteurs sur les lunettes supportent d’être manipulés régulièrement. Bref, à mon avis il vaut mieux faire un choix et s’y tenir : module externe ou module interne. Si tu commences à jongler et à régulièrement transférer ton true-D, je ne donne pas cher de tes fatshark sur le long terme.

  6. @ TB250 : Evidemment, ça lâchera au bout d’un certain temps. Cela dit, je teste la paire en passant d’une solution à l’autre depuis mai dernier. Si ça n’a pas bougé depuis, c’est plutôt bon signe.

  7. Ba en tout cas moi cette solution me convient car je suis passé masque au cinemizer j avais un boscam diversity qui merdait. le quanum hors stock donc le dock+ true d sur pied avec osd et plein d option je vois pas mieux, mis a part un Clearview…..

  8. @ TB250 : Oh, tu sais, j’ai ajouté-retiré des modules divers et variés sur la paire de FS que j’ai depuis 2 ans, pas de souci. En revanche, les pins des modules sont beaucoup moins résistantes, elles…

  9. Si c’est le fait d’avoir un module sur trepied qui vous pousse à claquer 90€ de trueD +100€ de dock… Le rx5808 sous achilles mis dans un boitier imprimer (5€ le boitier…) et vous l’avez sur un trepied pour un total de 50€. C’est 4 fois moins cher et imho c’est pareil.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.