FuriousFPV Dock-King, le test

11
3784

Lunettes ou écran

Le long câble jack 3,5 mm vers jack 3,5 mm fourni par FuriousFPV permet de brancher des lunettes ou un masque d’immersion. Car c’est bien là la finalité du produit : diffuser le retour vidéo dans un dispositif destiné à piloter en immersion. Et même deux si vous le désirez, puisque le Dock-King offre 2 sorties AV Out. A l’image, vous obtenez le retour vidéo agrémenté d’un OSD, c’est-à-dire d’informations supplémentaires en incrustation. A vous de choisir ce que vous désirez y voir.

Les réglages de l’OSD

Vous pouvez avoir une indication de la fréquence, exprimée en MHz ou par son nom (R4 pour Raceband 4 par exemple), plus la qualité de la réception pour chaque antenne. L’OSD indique aussi la tension de la batterie (qui alimente le Dock-King) et un éventuel enregistrement en cours. Plus le « Callsign », c’est-à-dire le nom du pilote si vous le désirez, ou encore des avertissements si la liaison vidéo est très faible. Vous pouvez placer ces informations où vous le désirez à l’écran ! Les réglages de l’OSD, nombreux, sont regroupés dans un écran…

Les autres réglages

On trouve ceux qui pilotent les LED à l’arrière du boitier : il est possible de les éteindre totalement, de choisir leur couleur (bleu, rouge, vert, rose, jaune, blanc) et leur intensité, sachant qu’elle est réglée par défaut sur 10 %. A 100 %, on les voit bien en plein soleil : bon point ! On peut aussi choisir une réception en PAL, en NTSC ou automatisée, d’être prévenu si la batterie du Dock-King venait à faiblir. On peut aussi profiter d’un système de blocage des touches pour éviter les manipulations hasardeuses pendant le vol. Sympa ! Le Dock-King propose des réglages Race Mode : il prévoit des associations de fréquences optimisées pour le vol à plusieurs. Intéressant, mais pas indispensable.

Chercher la fréquence (1)

Pour positionner le Dock-King, ou plutôt le True-D, sur la fréquence de votre appareil, vous avez deux possibilités. Soit utiliser l’écran du True-D et ses 3 boutons, soit utiliser le retour vidéo et le bouton directionnel à l’arrière du Dock-King. Quelles sont les différences ? L’écran du True-D est plus facile d’accès, mais petit et moins visible avec une forte luminosité. Le retour vidéo requiert de chausser les lunettes et d’utiliser le bouton du Dock-King à l’aveugle, mais cela permet de faire les réglages même en plein soleil et en profitant d’un retour de plus grande taille.

Chercher la fréquence (2)

La méthode la plus simple consiste à lancer un Smart Search. Le True-D balaie les fréquences pour trouver celles où les émissions sont les plus fortes. La manipulation prend une dizaine de secondes. Si vous êtes seul, la bonne fréquence est trouvée à coup sûr. S’il y a plusieurs appareils qui émettent en même temps, les fréquences sont affichées, il ne reste plus qu’à choisir la bonne. Vous pouvez aussi passer par un scan complet avec l’affichage de toutes les fréquences détectées et la possibilité de choisir celle que vous voulez (y compris si elle ne fait pas partie de la sélection automatique). La mémoire du True-D permet de mémoriser 8 fréquences pour un accès rapide, que vous pouvez modifier à tout moment.

L’orientation des antennes

L’un des points forts du Dock-King, c’est d’être fixe ! Avec des lunettes d’immersion, vous bougez la tête pendant les vols, la plupart des pilotes penchent la tête au gré de la difficulté de leurs évolutions. C’est amusant à voir, mais c’est un non-sens pour l’usage d’antennes directionnelles ! Car elles ne captent correctement que dans un cône serré. Si elles bougent, le cône bouge aussi, et leur efficacité est médiocre. Avec le Dock-King, vous pouvez faire pointer l’antenne (ou les 2 antennes) dans la direction de votre vol pour optimiser la réception.

En pratique (mid range)

Pour de vols mid-range bien au-delà de la vue directe (pas en France, évideeeeeemment), j’ai placé deux antennes LX 3,5t de la Fabrique Circulaire en pointant dans la même direction. Cela m’a permis d’obtenir une portée impressionnante sans besoin de pousser outre mesure la puissance de l’émetteur à bord. Le gain en portée est phénoménal par rapport à un système avec des antennes sur les lunettes. L’indicateur de récepteur avec une barre pour chaque antenne, dans l’OSD, permet de surveiller la qualité de la connexion pendant le vol et d’anticiper la perte de signal. Il est doublé par un bip qui s’active quand la liaison faiblit. A noter que le RSSI de la liaison vidéo est en vrai temps réel, pas avec une latence, ce qui est très appréciable.

>>>> La suite de cette chronique se trouve ici <<<<

11 COMMENTAIRES

  1. Je suis mitigé sur le réel gain du docking. Joshua Bardwell n’a pas vu une amélioration flagrante, toi oui. Allez savoir… Pour le prix c’est quand même embêtant d’avoir des échos si différents. Ayant volé 1 an et demi avec un module aomway rx006, je suis passé sur un realacc rx5808 pro plus avec Achilles de pré-installé (~40€) et là j’ai vu une réelle différence. Pourtant l’aomway est annoncé à -95db la sensibilité du rx5808 est inconnue mais ça n’est pas mieux c’est certains. Selon moi la différence se fait au niveau des algo et là dessus achilles avec une puce STM32 carbure plus qu’un trueD sur une puce pourrie (MWC je crois). En gros, la question que je me pose est la suivante : est-ce que le docking apporte quelque chose au trueD parce qu’il est limité niveau hardware ou bien est-ce qu’il est capable d’améliorer aussi la réception d’autres modules comme le rx5808 pro plus sous achilles ?

  2. Hello,
    Je ne comprends vraiment pas ta conclusion Fred. L’intérêt des modules miniaturisés type furious True D, c’est justement de ne plus avoir de fil à la patte et de trépied. Et ça se paye question tarif… Pourquoi vouloir en faire un récepteur externe ? Le tout en lâchant un billet de 100 qui plus est ?!? Je veux dire par là que si tu veux une bonne réception en passant par un module externe, autant acheter directement… un module externe.

    Pour l’amélioration de la qualité de l’image, la comparaison est difficile dans la mesure où les antennes se retrouvent nettement moins masquées par la tête du pilote quand on passe sur un trépied. Je ne serai pas étonné que le gain que tu constates soit surtout lié à ça…

  3. TB250 des modules externes il y en très peu et de plus avec autant d option et de bonne qualité et aussi petit et adaptable quand on veut un module externe. Et comme tu le dit on a une meilleur qualité en module externe fix et orienté , ce qui peut ammener a acheter le dock.

  4. @ TB250 : Pour moi, le gain est probablement en grand partie du au fait que les antennes sont fixes, d’ailleurs le gain le plus flagrant est avec une ou deux directionnelles. Evidemment, ça fait perdre en mobilité. Mais tu as le meilleur des deux mondes : la mobilité avec le True-D dans les lunettes, la qualité de réception pour aller plus loin ou plus pénétrant avec le dock (avec ce truc chiant du reflash pour en profiter à 100 %). Evidemment, ça se paie cher. Mais c’est une constante de la partie vidéo, il faut un True-D, ou un RapidFire, et / ou des antennes de la Fabrique. Bref ça chiffre vite. L’avantage, c’est qu’on n’est pas obligé 🙂

  5. @ Sylvain : J’aimerai tout de même vraiment voir s’il y a un gain face à un module externe immersionRC ou quanum, voire avec un clearview (quitte à se lacher sur le prix…). Des autres aperçus que j’ai lu sur le net, c’est pas bien folichon. Quant au fonctionnalités, en dehors du RSSI (et encore), je ne vois pas grand chose de révolutionnaire.

    @ Fred : Le problème, c’est que je ne suis pas certain que les connecteurs sur les lunettes supportent d’être manipulés régulièrement. Bref, à mon avis il vaut mieux faire un choix et s’y tenir : module externe ou module interne. Si tu commences à jongler et à régulièrement transférer ton true-D, je ne donne pas cher de tes fatshark sur le long terme.

  6. @ TB250 : Evidemment, ça lâchera au bout d’un certain temps. Cela dit, je teste la paire en passant d’une solution à l’autre depuis mai dernier. Si ça n’a pas bougé depuis, c’est plutôt bon signe.

  7. Ba en tout cas moi cette solution me convient car je suis passé masque au cinemizer j avais un boscam diversity qui merdait. le quanum hors stock donc le dock+ true d sur pied avec osd et plein d option je vois pas mieux, mis a part un Clearview…..

  8. @ TB250 : Oh, tu sais, j’ai ajouté-retiré des modules divers et variés sur la paire de FS que j’ai depuis 2 ans, pas de souci. En revanche, les pins des modules sont beaucoup moins résistantes, elles…

  9. Si c’est le fait d’avoir un module sur trepied qui vous pousse à claquer 90€ de trueD +100€ de dock… Le rx5808 sous achilles mis dans un boitier imprimer (5€ le boitier…) et vous l’avez sur un trepied pour un total de 50€. C’est 4 fois moins cher et imho c’est pareil.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.