Helsel.eu Spry, premier contact

4
1714

Vous aviez déjà découvert le Spry de SwellPro ici, en projet Kickstarter. Le financement participatif, c’est bien, mais c’est risqué. Autant attendre une commercialisation plus classique. C’est le distributeur officiel de SwellPro, Helsel.eu, qui s’en occupe.

Le principe de cet appareil ?

Il est prévu pour aller dans l’eau et en ressortir sans encombres. « Aller dans l’eau », c’est se poser gentiment à la surface… ou plonger plus lourdement. S’il est à l’envers, il est possible de faire tourner deux moteurs pour le renverser, une sorte de « Turtle mode » façon sous-marin !

Premiers tours d’hélices

J’ai pu essayer rapidement un prototype du Spry, fonctionnel mais pas finalisé, avec un carénage waterproof mais dans une matière différente de celle qui équipera la machine définitive. J’étais sur un terrain d’aéro-club en région parisienne, auquel il manquait cruellement un plan d’eau pour réaliser des tests adaptés à cet appareil. Il est prévu pour des vols avec une stabilisation et une fixation de position avec le GPS, sa caméra est orientable et stabilisée numériquement, mais il peut aussi être débrayé pour retirer les assistances et voler en mode Acro. Les pilotes de FPV racing vont adorer ! La radiocommande fournie offre un écran avec le retour vidéo 5,8 GHz et la télémétrie. Les images sont enregistrées à bord, sur une carte microSD. La chaleur à l’intérieur de l’appareil est maîtrisée, notamment avec un radiateur passif que l’on aperçoit sous la machine…

Water-crashing !

Eric Chauche, aux commandes de Helsel.eu, explique que l’usage du Spry risque de surprendre !  « Avant, avec un FPV racer, on volait au-dessus de l’eau avec un pincement au ventre et la crainte de tout perdre au moindre contact. Avec le Spry, c’est tout l’inverse. Cet appareil est prévu pour évoluer au-dessus de l’eau. On peut se crasher, tant que c’est dans l’eau, ça n’a pas de conséquences ! Même la radiocommande est waterproof et flotte ! ». Besoin d’apprendre à piloter en Acro sans craindre les crashs ? La solution anti-casse, c’est peut-être le Spry ! C’est pour quand ? «  Pour la fin de l’année 2018, début 2019 », indique Eric Chauche. Le site web de Helsel.eu se trouve ici.

D’autres photos

4 COMMENTAIRES

  1. Espérons que le prix ne va pas être une douche froide pour les pilotes qui n’auront plus peur de se mouiller et que le projet ne prendra pas trop vite l’eau.
    Peint en jaune çà nous aurait rapproché des Beatles 🙂
    Peint en vert pour grenouiller au bord des marais et chasser la grenouille !

  2. J’ai acheté leur première réalisation (le splash drone pro) Il dort dans une énorme valise, des images très instables un service après vente inexistant (pas de pièces détaches), une émission vidéo qui ne respecte pas la législation française. Ils ne risquent pas de revoir mon argent !!

    Rien ne vaut les drones de DJI

  3. Bonjour
    je n arrive toujours pas a comprendre, comment ils arrivent a ce faire financé ??
    il existe des solutions le BoxCopter a moi de 100 € depuis 2013, de Jake Wells
    https://www.youtube.com/watch?v=ZN61RANENGw
    J ai réalisé le mien avec les composants d’un phantom 1 naza v2, et j ai une camera volante étanche 😉

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.