Drone Harmony Cell Tower Scan

9
1212

Drone Harmony est un système de programmation de vols évolué (voir ici), destiné aux appareils de DJI – ceux dont le SDK est disponible. Un nouveau module est proposé par l’éditeur, basé à Lucerne en Suisse : Cell Tower Scan est un outil prévu pour automatiser les inspections de tours de télécommunications. Il offre plusieurs méthodes de capture pour réaliser des prises de vues complexes qui tiennent compte de la variété des équipements des tours.

Prévu pour être facile d’emploi

Avant de lancer une mission, Cell Tower Scan simule le déplacement du drone avec une représentation 3D. Un outil de calibrage permet de gérer le positionnement de manière précise. Les scénarios sont stockés pour être réutilisés, permettant de simplifier les missions de surveillance des installations dans le temps. L’outil est téléchargeable pour les terminaux Android, et disponible en version d’essai sur la page officielle, ici.

9 COMMENTAIRES

  1. Doit-on comprendre que cet outil logiciel permet de programmer un vol automatique et permettre au drone de poursuivre sa mission même en cas de perte de liaison (donc en neutralisant le RTH), perte de liaison qui survient immanquablement lors des inspections d’antennes portant des relais GSM ??
    Si c’est le cas, pourquoi pas, ce pourrait être intéressant, mais un truc me questionne ….. si le drone reste piloté par le logiciel en cas de perte de liaison …. nous sommes dans le cas d’un vol autonome et donc …. interdit en France ?

  2. @ Laurent : Il est évident qu’un utilisateur doit se conformer aux requis de la réglementation dans le pays où il opère…

    Pour les missions TDF sur de grosses antennes auxquelles j’ai assisté, le relais était coupé pour la durée de l’intervention pour ne prendre aucun risque, sachant que des dégâts sur ce type de matériel ne sont pas envisageables par les opérateurs. C’est aussi le cas, en présence de fortes émissions, pour des interventions humaines.

  3. Concernant les coupures , surtout pour les sites tdf ,plusieurs operateurs et reseaux privee peuvent etre installe dessus . Rendant les coupures complexe

  4. Tout à fait d’accord avec toi Fred, mais je disais cela car j’ai connu des cas d’inspection technique où il était impossible de faire couper ……

  5. Pour avoir fait du déploiement radio je ne vois pas l’intérêt de ce type de prise de vue d’ensemble. À la limite sur des supports télécoms accessible qu’en nacelle… et encore. Après c’est vrai que les gens de TDF ne savent pas vraiment ce qu’il y a d’installé sur leurs supports : les opérateurs (et les installateurs) font souvent comme ça les arrange.

  6. Je suis en train de voir a titre personnel l’utilité du drone dans le Telco , cela peut être pas mal pour du survey de nouvelle installation , pour faire une photogrammétrie du pylône pour avoir les cotes (de plus en plus de pylone commence a devenir chargez pour de nouvelle install ) . Sachant que il va je pense le vrais mimo qui va arriver dans les prochaine année et qu’il y aurat pas mal de boulot . Sa permettra avec une personne en 10 min sur le terrain et 2H de traitement info ,d’avoir une modelisation 3D du pylone , pour les bureaux d’étude ,sa peut être intéressant !Et tu te prend moins la tetes avec la VT si t’es conduc ,tu as toutes les mesures !

  7. Sinon Fred , niveau risque pour les équipements , un antenne Peter ou un FH qui as pris un shoot ,c’est pas exceptionnel ,sauf pour quelques cas particulier sur des très grosse liaison qui sont en général doublé .Donc bon ,pas trop de risque pour le matos telco ,c’est pas au niveau antenne que ça coûtent le plus cher !

  8. Le réel intérêt d’un drône est de réaliser des lignes de vue pour des futurs sites. C’est plus économique que payer une nacelle PL, sinon pour moi lorsque t’as un site surchargé il faut prendre le temps de faire une VT correcte.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.