Le Chasseur d’images nous a quittés : disparition de Guy-Michel Cogné

13
2645

J’ai appris avec une immense tristesse la disparition de Guy-Michel Cogné dans un accident d’hélicoptère ULM, sur l’aérodrome de Châtellerault, le 19 juin 2018. Les causes de l’accident ne sont pas encore connues. Ce journaliste de 64 ans avait créé le magazine Chasseur d’images, une référence depuis de nombreuses années dans l’univers de la photographie, à tel point que le titre était l’une des publications spécialisées les plus importantes en Europe. Il avait réussi à installer durablement son entreprise dans la commune de Sénillé-Saint-Sauveur, près de Châtellerault, alors que la plupart des groupes de presse high-tech sont concentrés en région parisienne. Il avait pressenti, fin 2012 et bien avant les autres qui se moquaient des drones, leur prix et leur complexité, que le Phantom de DJI constituait une révolution dans la manière de réaliser des reportages photo et vidéo. Les passionnés de photographie ont perdu l’un de leurs meilleurs experts…

Crédit photo : By Ciphot from Wikimedia Commons

13 COMMENTAIRES

  1. C’est extrêmement triste, mais pas surprenant hélas. Les hélicos type Ranabot ou Robinson sont des cercueils volants. En comparaison, les drones constituent un progrès considérable en matière de sécurité lors de prises de vue aériennes.

  2. C’est tellement immensément triste!!!
    Toutes mes condoléances et réconfortantes pensées à sa famille, et mes remerciements pour tout ce qu’il m’a apporté!!!

  3. J’ai eu l’occasion de le rencontrer Rolland Garros il y a bien longtemps déjà. Je l’avais trouvé très sympathique. Il avait visiblement beaucoup d’estime pour les photographes.. Chasseur d’Images est longtemps resté le magazine de référence avant la percée d’internet.

  4. Il y a des nouvelles qui vous flinguent, une jolie fin d’arpès midi ensoleillée et votre bonne humeur qui va avec !
    Mon métier sans lui, n’aurait peut être pas été photographe.
    J’ai beaucoup volé comme pilote ou passager pour réaliser des prises de vues aériennes, et c’est vrai comme le dit bien Jules, les drones apportent une vraie sécurité.
    Mais manifestement c’était sa passion de voler, au delà de la photographie.

  5. Il avait aussi un côté noir comme tout le monde (un peu donneur de leçon, je vous l’avais bien dit..)
    C’est ce qui m’a fait quitter cette publication

  6. Moi aussi j’avais des professeurs qui était du coté noir de la force, ils n’arrêtaient pas de donner des leçons. C’est bien plus tard que j’ai compris qu’il avait la légitimité de le faire !

  7. @Jules juste une question : êtes -vous pilote ? (Pas de drone bien sûr mais d’aéronefs habités ) .

  8. je me souviens encore de l’achat de mon 1er chasseur d’images, à Massy-Palaiseau, y’a fort longtemps, avec un beau papillon en couverture, et de suite cette revue m’a emballée! c’est là que j’ai connu qui étaitGuy-Michel, et comme vous tous, moi aussi je suis triste, c’est trop con! comme tous les accidents! 🙁

  9. je me souviens encore de l’achat de mon 1er chasseur d’images, à Massy-Palaiseau, y’a fort longtemps, avec un beau papillon en couverture, et de suite cette revue m’a emballée! c’est là que j’ai connu qui était Guy-Michel, et comme vous tous, moi aussi je suis triste, c’est trop con! comme tous les accidents! 🙁

  10. @Laurentr2008 Jules ne peut pas être pilote pour dire des bêtises pareilles, le Robinson qui d’ailleurs n’est pas en catégorie ULM… n’est pas plus un cercueil volant qu’un véhicule routier, le R22 est même une excellente machine de formation.

  11. Ceci dit je partage cette triste disparition, sachant que j’ai perdu il y a quelques années un ami pilote sur machine pourtant très fiable, mais accident reste un accident, inutile de psychoser…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.