MJX Bugs 3 Mini, le test

5
5065

Sympa, mais…

L’appareil souffre tout de même d’un comportement bizarre : pendant le vol, si vous baissez les gaz, le Bugs 3 Mini les coupe presque totalement et chute de manière déséquilibrée. Si vous remettez les gaz assez tôt, il y a une chance pour que la stabilisation rétablisse l’équilibre, mais ça ne fonctionne pas à tous les coups. Bizarre, dans la mesure où l’armement des moteurs les laisse tourner à faible régime, comme l’Airmode des racers. Mais à l’évidence pas assez vite. Il est possible de transformer ce défaut en qualité ! Car si vous poussez les gaz, que vous les coupez en donnant une impulsion directionnelle, l’appareil va partir dans un tonneau ou un looping puisque, hélices coupées, la stabilisation n’est plus opérationnelle. Il suffit de pousser à nouveau les gaz pour rétablir l’équilibre. On peut ainsi réussir de petites figures avec un peu d’entrainement… sans mode Acro (ni Horizon pour les connaisseurs). Il existe un autre moyen de faire de pirouettes avec l’appareil : il suffit d’appuyer sur le bouton arrière droit. Mais ce sont des mouvements automatisés, qui n’ont donc pas d’intérêt passés les premiers essais.

Aller plus loin ?

L’engin vole de manière stabilisée, mais il est possible de passer en mode Acro, sans l’assistance de la stabilisation.  Il faut passer un interrupteur de la radiocommande sur la position 2. Mais cela ne suffit pas : il faut aussi éteindre et rallumer radio et drone. Ce mode Acro est un peu décevant pour les pilotes habitués aux racers : il ne réagit pas avec douceur, il ne répond pas comme un racer. Ne comptez donc pas sur ce mode pour apprendre à voler en Acro afin d’être prêt à prendre les commandes d’un racer, vous risquez d’être très surpris par la différence de prise en main. Avec le débattement L, il faut beaucoup d’amplitude pour réussir un tonneau ou un looping. Ils passent mieux en débattement H. Mais ce mode Acro reste peu agréable.

Ajouter une caméra ?

MJX propose une caméra FPV à installer à bord du Bugs 3 Mini. L’avantage, c’est que l’opération est d’une simplicité désarmante. Il suffit de déclipser le carénage en tirant dessus (du côté de la diode) – il n’y a pas de vis à retirer. Ensuite, il faut débrancher la prise de la diode notée FPV, retirer 2 vis et le bloc de la diode. Le tout est remplacé par la caméra wifi… que j’ai pas sous la main. Mais à vrai dire, elle n’est pas intéressante : le pilotage en immersion en wifi est inutilisable sur ce type de produit. Il y a plus intéressant : j’ai installé à bord une caméra Turbowing Cyclops 3 (dotée d’un DVR sur carte microSD) associée à un émetteur vidéo Eachine VTX03.

Montage facile

La caméra s’installe à l’avant, simplement calée avec des bouts de mousse. L’émetteur vidéo est à coller au dos du carénage. J’ai creusé un trou à l’arrière de ce carénage pour faire passer l’antenne vidéo. L’alimentation est prise sur la prise FPV, compatible avec les 3,3V à 5V de l’ensemble caméra et émetteur – il faut un peu de soudure. Le résultat est prometteur, l’image ne vibre pas en intérieur. En extérieur, il y a en revanche du Jello, mais la vidéo reste correcte, suffisante pour voler en immersion mais pas pour revenir avec de belles images. Les pilotes débutants peuvent s’offrir des vols en immersion sans stress, avec la stabilisation.

Faut-il l’acheter ?

Oui ! Si vous êtes débutant et que les racers sont un monde qui vous fait peur, parce que c’est compliqué à monter, à réparer, à piloter, et un peu cher, le Bugs 3 Mini est parfait. Il est “RTF” : prêt à voler ! Oubliez son mode Acro, et profitez de la stabilisation, très efficace (sauf lorsque vous réduisez fortement les gaz). La vivacité de l’appareil est agréable, permet aux débutants de se former et de progresser. Ce n’est pas un racer, il n’a pas d’autre prétention que de proposer un pilotage sympa et formateur. A moins de lui adjoindre un équipement FPV, auquel cas il peut s’ouvrir vers le monde de l’immersion. Son prix est léger : il est proposé à un peu plus de 78 € chez Geekbuying (avec le port mais hors taxes). Dans la boite, on trouve un manuel ainsi que des protections d’hélices, un jeu d’hélices de rechange et un outil pour les retirer facilement.

Merci à Christophe et Franck !

D’autres photos

5 COMMENTAIRES

  1. Salut Fred, chouette test comme d’hab, mais une question tout de même : quid de l’autonomie avec la caméra et le vtx à bord ?
    Parce que ça m’intéresse pour faire débuter la gamine 😉

  2. @ Alain (ToucheF12) : Il n’y a pas de réduction signification de l’autonomie avec le système FPV à bord, elle est entre 8 et 10 minutes selon le degré d’énervement du pilote… 🙂

  3. Bonjour

    Moi je dis qu’il est à 45€

    Comme ça on est 2 à raconter des conneries !!!!
    y a qu’à vérifier :
    MJX Bugs 3 Mini 175mm Wheelbase Mini Brushless Racing Drone 4in1 4A ESC RC Quadcopter RTF – Black
    Item Code: 390196 (6 Reviews)
    Price:

    78.42€ 85.92
    Discount:9% OFF

  4. @ Jean-Herald Khu : Ah ben zut, il est monté en gamme… Bon, je le mets à 35 € pour être sûr de rester dans l’erreur…

  5. Bonjour,

    Je possède un bugs 3 mini,

    J’ai trouvé un vtx 03 et une caméra 700tvl
    En revanche je ne voit pas où seront les soudures a effectuer ? Pouvez vous m’en dire plus ?

    Bien cordialement
    Thibaut

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.