Yuneec E430, en approche

6
1540
Yuneec E430. Crédit photo : obs/Yuneec Europe GmbH

Il va falloir un peu plus qu’une formation en ligne pour prendre les commandes de cet appareil de Yuneec, le E430 ! C’est un appareil destiné au transport de personnes, à voilure fixe et à propulsion électrique. Le constructeur n’est pas un novice dans le domaine : Yuneec a été fondé en 1999 à Hong Kong pour proposer des produits d’ingénierie électronique aéronautique. Le E430 a été présenté pour la première fois le 12 juin 2009. Il a reçu le prix Lindbergh Electric Aircraft (LEAP) en 2010. L’engin, un biplace avec un empennage en V, est propulsé par un moteur électrique de 48 kW dont le volume sonore ne dépasse pas 45,5 dB selon Yuneec. Sa vitesse maximale est de 198 km/h, avec une autonomie pouvant aller jusqu’à 2 heures. Il mesure 14 mètres d’envergure, 7 mètres de longueur, pèse 250 kg à vide avec ses batteries, et peut décoller à 430 kg…

Seulement voilà…

e430. Crédit photo : Yuneec International

Sa commercialisation, prévue pour 2012, a pris beaucoup de retard. L’appareil, dont le prix est estimé à environ $90 000, devait être construit par la société GreenWing. Elle a mis la clé sous la porte en 2014, avant que les premiers exemplaires de série du E430 ne soient disponibles. Un communiqué de presse allemand de Yuneec indique que l’appareil répond désormais aux critères de certification de l’espace aérien européen, et qu’il a été adoubé par la DULV (la fédération allemande des pilotes d’ULM). Il ajoute que le moteur est fabriqué dans la même usine de production que le H520, le multirotor professionnel de Yuneec (voir le test ici). L’engin semble donc sur le point d’être commercialisé, enfin !

Source : Presseportal

6 COMMENTAIRES

  1. Merci Fred pour ces good infos “grandeur nature”.
    Dommage pour Yueneec ( dont on connait la qualité de ces multirotors pro) d’avoir choisi le mauvais cheval pour la construction du E430 et… Souhaitons leur tout le succès sur l’aboutissement enfin de cet appareil TRES interessant. Bonne nouvelle !

  2. Cela mérite de creuser un peu.
    Il me semble qu’ils ont eu un accident grave il y a quelques années lors des premiers essais, un pilote d’essai est mort.
    Si ils sont en voie de certification ce serait bon de savoir comment ils ont fait pour les batteries, à ce jour le lipo est proscrit même pour une batterie de démarrage car il faut prouver la non dangerosité d’un court circuit direct avec électronique de gestion en panne, autrement dit il faut que ça puisse brûler…
    Un coup d’oeil à jeter aussi sur le motoplaneur antares qui je crois est certifié avec des batteries dans ses ailes, elles proviennent du spatial il me semble.

  3. @fred: tu as raison mieux vaut être précis:
    Je n’affirme rien catégoriquement, Ils ont effectivement eu un accident mais sur un autre modèle le e1000:
    http://light-sport-hangar-flyin.blogspot.fr/2011/05/electric-prototype-and-pilot-lost.html?m=1
    C’est assez vieux et je ne retrouve pas de trace des raisons qui ont retardé le e430. C’est peut-être lié à cet accident, simple supposition.
    Cet article d’aerobuzz fait mention de “déconvenues recentes” sans plus de précisions…
    https://www.aerobuzz.fr/aviation-generale/retour-discret-du-chinois-yuneek/
    Quant à la certification des batteries ça m’intéresse d’en savoir plus, car c’est un casse tête.
    Un lien vers l’antares 20E qui fait bien rêverpour leur sérieux à ce niveau là :
    http://www.lange-aviation.com/en/produkte/antares-20e
    Même si il n’est pas explicitement écrit que leurs batteries sont certifiées…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here