HTRC X4 Micro Multi, le test

4
713

Si vous êtes passionné de nano racers, c’est inévitable, vous avez besoin de charger, et charger encore. Car les petites batteries 1S assurent des vols de 5 minutes au mieux. Pour tenir un après-midi entier, mieux vaut investir dans un chargeur multi-batterie. L’un des meilleurs, c’est le SkyRC Quattro Mini, capable de charger 4 batteries simultanément (voir le test ici). Il reste une valeur sûre, pourtant il souffre d’un défaut : il ne prend pas en compte les batteries HV, c’est-à-dire High Voltage, qui affichent une tension supérieure aux 4,2V d’une cellule classique. Il s’agit généralement de 4,35V ! L’alternative, c’est le X4 Micro Multi de HTRC… Notez qu’il nous a été donné par la boutique Banggood. Comme d’habitude, dites-nous si vous pensez que la pratique a influencé notre jugement.

Tour du propriétaire

Au premier coup d’œil, même entièrement noir, le X4 Micro Multi ressemble comme deux gouttes d’eau au Quattro Mini de SkyRC. La « philosophie » est la même : 4 fois 4 connecteurs différents, un afficheur LED, une diode, une molette et un bouton de démarrage pour chacun. Ce n’est qu’en prêtant attention aux détails que l’on s’aperçoit des différences. Ce n’est pas le même boitier, mais ils sont si semblables que l’on s’y méprend.

Copie ?

Peut-être. Allez savoir… Le chargeur peut être alimenté par une prise secteur, un câble est fourni pour cela (100-240V). Un autre connecteur se trouve sur la droite du boiter, il permet de brancher une batterie pour un fonctionnement autonome. Un câble DC vers des pinces crocodiles est fourni dans la boite. Bonne nouvelle, le connecteur est une prise DC compatible avec celles des lunettes d’immersion (type FatShark, SkyZone ou Eachine). Parfait pour une alimentation à partir d’une “grosse” Lipo 3S… Il pèse 289,5 grammes sans ses câbles, et mesure 13,7 x 9,5 x 4,6 cm.

Histoire de C…

A l’allumage, les LED indiquent la valeur de l’intensité de charge, exprimée en ampères. Elle est réglable, avec la molette, de 0,10 à 1,50A. Pour mémoire, les batteries sont supposées être chargées en 1C, soit à une intensité de charge qui correspond à la capacité de la batterie. Une batterie de 100 mAh se charge à 0,1A, en théorie, et en une heure environ. Une 350 mAh se charge à 0,35A. Mais dans la pratique, les petites batteries peuvent être chargées en 2C ou 3C sans aucun souci de fiabilité (voir ici pour les tests qui le montrent). Donc une 100 mAh peut être chargée en 0,3A (3C) et 20 minutes environ, une 350 mAh peut être chargée en 1,05A (3C).

Mise en route

Les 4 connecteurs permettent de brancher des batteries avec un connecteur Micro Losi (plat), avec deux polarités possibles, un connecteur Micro JST 1.25 (type Inductrix) et un JST PH 2.0. Lorsque vous placez une batterie dans l’un des connecteurs, son écran LED affiche immédiatement la tension de l’unique cellule. Pratique pour vérifier rapidement l’état de vos batteries. Dans le cas des Micro Losi, le chargeur détecte automatiquement si la polarité est inversée, auquel cas il affiche un message d’erreur (« -22- »). Un interrupteur, pour chaque groupe de connecteurs, permet de choisir entre une charge à 4,2V classique (« LiPo ») ou une charge à 4,35V LiHV (notée fort à propos « LiHV »).

Et ensuite ?

Il faut noter, c’est important, que chaque batterie a ses propres réglages. Une particularité indispensable si vous possédez plusieurs types de batteries ! Pour lancer une charge, il ne reste plus qu’à faire une pression longue sur le bouton « Start Stop ». La diode correspondante à la batterie s’allume en rouge et le reste pendant toute la charge. Quand elle est terminée, la diode passe au vert et le chargeur bippe doucement – beaucoup moins fort que le Quattro Mini. L’écran affiche successivement la tension, l’intensité du courant de charge et la capacité en mAh. Il est possible d’interrompre une charge en appuyant sur le bouton « Start Stop ». Le fonctionnement est simple, efficace.

Les points de détail

La sélection des réglages avec la molette et l’interrupteur est agréable. Mais ces molettes ne sont très sensibles, il faut les manier avec douceur pour réussir à caler l’intensité du courant de charge sur la bonne valeur. Le chargeur n’est pas en mesure de détecter si la batterie est HV ou classique. Vous pouvez donc « pousser » une cellule classique 4,2V à 4,35V. Dans la pratique, ça donne quoi ? Certaines batteries ne bronchent pas. D’autres gonflent, d’autres encore chauffent. En tout état de cause, la surcharge est à éviter, elle constitue un risque de départ d’incendie non négligeable. Dommage aussi que la tension de la batterie qui sert à l’alimentation autonome via la prise DC ne soit pas affichée, et qu’il n’y ait pas de protection contre une tension trop basse qui risquerait de la détériorer.

Faut-il l’acheter ?

Si vous n’avez qu’une ou deux batteries, non, ce n’est pas nécessaire. Mais si votre plaisir est d’enchainer les batteries au rythme effréné de vos vols, sans perdre de temps à marquer des pauses, oui, sans aucune hésitation ! Ce chargeur est efficace, facile d’emploi, compatible avec les principaux connecteurs de batteries 1S, il fonctionne aussi bien à la maison avec une prise secteur que sur le terrain ou en voiture, avec une batterie 3S d’appoint. Il est compatible avec les Lipo classiques et les LiHV, et dépourvu de défaut majeur. L’outil parfait des courses de nano racers 1S indoor de cet hiver ! Le X4 Micro Multi de HTRC est proposé à un peu plus de 26 € chez Banggood (avec le port mais hors taxes).

D’autres photos

4 COMMENTAIRES

  1. Bien en effet, mais 4 batteries à la fois alors que le chargeur UP-S6 à 16 € sur le même site en charge 6. Différence majeure : il n’a pas d’alimentation secteur intégrée, et l’indication du voltage de chaque batterie est séquentiel et non affiché en permanence.

  2. @ JacquesB : L’intérêt de celui-ci est de pouvoir charger des batteries de différents capacités, HV ou classiques, avec un réglage pour chacune et pas pour toutes.

  3. Le UP-S6 charge aussi des LiPo et des LiHv en même temps : le choix est soit global soit slot par slot. Cependant il est vrai que l’ampérage est commun. En pratique c’est peu gênant car je charge à 0,6A (soit entre 2 et 3c) des Lipo 240mAh et des LiHv 255mAh avec une bonne longévité.

  4. @ JacquesB : Oui, tout à fait. Pour avoir les deux, la différence la plus flagrante quand on a plusieurs types de batteries à charger, c’est l’ergonomie des réglages…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here