Le classement de la FAI Drone Racing World Cup 2017

4
1155
Dario Neuenschwander, 1er.

Les compétitions qui ont compté pour la Drone Racing World Cup 2017, organisée par la FAI, ont rassemblé 434 pilotes en provenance de 37 pays. Le vainqueur est le suisse Dario Neuenschwander, suivi par l’allemand Andreas Hahn (alias McStralle), et par le français Thomas Grout (alias TomahawK). Notre jeune breton parvient ainsi à se hisser sur la 3e marche du podium ! On trouve aussi Yann Lestavel (alias Arthus) à la 7e place et Dunkan Bossion (alias Heliflyer) à la 9e. Espérons que la France continue sa belle présence en 2018, notamment au premier Drone Racing World Championship, qui se tiendra à Shenzhen en Chine (voir ici). En attendant, bravo à Thomas, « Orange is the new black » !

Source : la FAI – le classement complet est à consulter ici.

Thomas Grout (Tomahawk), 3e.

4 COMMENTAIRES

  1. – 5 Français direct dans le top 20, c’est plutôt top !
    – La France est le pays qui compte le plus de pilotes d’une même nation dans les 20 premiers.

    … Bravo les gars !!!

    Pour une discipline mécanique et sportive née en France en Septembre 2014 en Savoie, c’est génial !

  2. Oui enfin pour le moment ce classement ne ressemble à rien car les participants n’ont pas fait un nombre d’épreuves significatif. A part Thomas qui fait l’effort de faire trois épreuves, la plupart des autres n’ont qu’une épreuve au compteur. Bon ok, c’est le début, voyons en 2018 comment ça se passe. En tous cas bravo Thomas!

  3. Cela sent bon La French touch ! Et quoi de plus glorifiant que la Yaute comme parrain 😉
    Bravo à nos pilotes et certain que le chemin de meilleurs résultats n’est plus tres loin !
    Bons vols ! Dans un esprit fun et fairplay :-))

  4. Ce sport devient de plus en plus serieux, plus pro, c’est une très bonne chose surtout dans la mesure ou ca donne une bonne image (ludique, sportive et non menacante/dangereuse) des drones entre les mains de civils. J’ai été voir le lien avec le classement et je regrète juste que les constructeurs n’y soient pas repertoriés. Alors certes à ce niveau le pilote a sans doute une bien plus grande importance que la marque du chassis ou des composants, mais d’inclure cet aspect dans la communication (comme c’est le cas dans tous les autres sports mécaniques) contribuerait certainement au developpement de cette activité…et sans doute aussi, pourquoi pas, de petites boites francaises ! (on a de très bon pilotes, mais aussi d’excellents ingénieurs)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.