Retour sur la Maker Faire Paris 2017

2
790

Je suis allé faire visister la Maker Faire 2017 qui se tient à la Villette, à Paris. C’est le paradis des imprimantes 3D, des créateurs, des idées brillantes, saugrenues, novatrices. La tendance de cette année ? Il s’agit sans aucun doute de l’écologie. De nombreux stands expliquent comment mettre en place une micro agriculture, comment développer une écologie open source (si, si, vraiment !). Les dernières imprimantes 3D du moment sont présentées, accompagnées par des CNC et d’autres outils pour façonner des objets. On y assiste aussi à des séances de light painting, et on vient rêver avec des maquettes de bateaux réalistes…

Et les drones dans tout ça ?

Ils sont peu représentés, sans doute beaucoup moins qu’ils ne le devraient. Un exemple ? Le spécialiste de l’électronique Conrad est exposant. On trouve tout un univers drones, aussi bien RTF que DIY, dans leur catalogue, pourtant cette spécialité n’est pas mise en avant en France. A la différence de l’Allemagne, qui avait sponsorisé une équipe de FPV racing dépêchée sur le Paris Drone Festival. A la Maker Faire 2017, il y a fort heureusement le Lorem, cette association parisienne très active dans le domaine des drones, animée par la passion de Christophe Divoire. Lequel pilote un énorme octocoptère pour faire la démonstration d’un engin grand format.

DroneIndoor

Il y a aussi une attraction majeure, la volière de DroneIndoor. Cette société propose des séances de vol et des cours d’initiation dans le 18e arrondissement parisien, dans un club de foot en salle Le Five. Clément Ménard et Thomas Coeurdray accueillent les visiteurs pour leur offrir une petite découverte du pilotage. Un vol sécurisé par des filets et pratiqué avec de petits multirotors avec protections d’hélices. Une expérience qui, à l’évidence, séduit : j’ai vu plusieurs enfants revenir à plusieurs reprises, malgré la queue pour entrer dans la volière.

Pulsit

La cage de DroneIndoor héberge aussi des vols de démonstration de la radiocommande Pulsit. Ou plutôt d’un gant de pilotage. A moins que ce ne soit une interface intuitive qui s’utilise avec une seule main ! Développée par Axel Gallian, c’est un accessoire qui se porte au bras et sur la main, bardé de capteurs, qui permet de piloter avec les mouvements de la main. J’ai pu essayer le Pulsit. Il suffit de 10 secondes d’explications pour savoir comment armer les moteurs, monter, descendre, avancer, translater et faire une rotation, réaliser une coupure d’urgence aussi. Le reste, c’est un pilotage… au doigt et à l’œil ! Et ça fonctionne ? Oui, la sensation est étonnante, on contrôle le drone à la main, avec la Force ! L’appareil utilisé pour la démonstration est un Bebop 2 de Parrot, très stabilisé, mais une version du Pulsit permet de prendre le contrôle d’un racer !

D’autres photos de la Maker Faire Paris 2017

D’autres photos de DroneIndoor

D’autres photos de Pulsit

2 COMMENTAIRES

  1. Cette Maker Faire ressemble beaucoup (visuellement et dans la forme, les allées et stands) à la Maker Faire Grenoble 2017 qui s’est tenue en Mars à Alpes Congrès.

    On avait été sollicité pour faire des démos de quads de type nano brushless, brushed et autres. Stand protégé, parcours, démo lunettes FPV etc. Ce qui nous avait permis d’expliquer clairement la pratique de la discipline, la législation outdoor aux visiteurs… et heureusement d’ailleurs, car pas mal considèrent encore qu’on peut voler “comme on veut, un peu n’importe où”.

    On était littéralement débordé par l’engouement du public…

    https://www.helicomicro.com/2017/03/28/team-gresquad-retour-sur-la-maker-faire-2017-a-grenoble/

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here