Le GoPro Karma et le match de baseball

5
2044

C’est une courte vidéo qui a fait le tour de la planète en quelques heures : on y voit un Karma de GoPro se planter dans les tribunes d’un match de baseball, évitant de peu des spectateurs. Des bouts d’hélices volent, mais personne n’a été blessé. Un crash sans conséquence, mais qui permet de se poser des questions. Quelles mesures auraient pu éviter cet incident ? Notez qu’il a eu lieu dans le stade de Petco Park à San Diego en Californie ?

La réglementation ?

Le vol était peut-être pratiqué par un professionnel avec les autorisations nécessaires – la deuxième vidéo (voir plus bas) laisse supposer que non. Si le pilote était un particulier, la réglementation nord-américaine est très claire : pas de survol de personnes, pas de survol de stade, pas de survol d’événement sportif, pas de vol à moins de 8 kilomètres (5 miles) d’un aéroport. Aucune de ces règles n’est respectée dans le cas de cet incident. Le souci ? La réglementation n’est efficace que pour qui la respecte…

Le geofencing ?

Le Petco Park de San Diego ne fait pas partie des NoFly Zones (NFZ) du logiciel interne du Karma de GoPro. Il lui était possible de décoller librement depuis ce stade. A noter que le Petco Park fait partie des NFZ chez DJI, noté comme “Special Area” impénétrable. Un appareil de DJI récent n’aurait donc pas pu décoller depuis le stade ou entrer dans son périmètre. Il arrive que DJI ajoute des NFZ supplémentaires et temporaires lors d’événements sportifs majeurs. Peut-être est-ce une solution intéressante… mais encore faut-il que la NFZ temporaire soit chargée sur le multirotor – on en revient aux mises à jour automatiques et obligatoires très controversées.

La détection des obstacles

On ne connaît pas la raison du crash du Karma. Si c’est un bug logiciel, il n’y avait sans doute pas grand-chose à faire. Mais les images laissent penser à une erreur de pilotage. Le Karma de GoPro ne dispose d’aucun outil de détection d’obstacles, ni via la caméra frontale, ni via des capteurs pointés vers le sol, ni avec de l’infrarouge. On peut supposer qu’un multirotor de DJI ou de Yuneec doté d’un système de détection et d’évitement d’obstacles aurait pu éviter ce crash. Peut-être…

 

 

(si la vidéo Facebook ci-dessous ne s’affiche pas, cliquez ici)

 

 

5 COMMENTAIRES

  1. On ne peut pas exclure une faute de pilotage, mais les vidéos qui circulent sur le net montrent de nombreux crashes qui, à l’évidence, ne sont pas que des erreurs de pilotage, par exemple :
    https://www.youtube.com/watch?v=Kr63Ja0jZ04
    On y voit des départs en vrille difficilement explicables. Un modèle affiché à 1300 € avec une Gopro, çà fait réfléchir, non ?

  2. @ Fantomas82 : Les chutes verticales sont supposées avoir été corrigées par la version 2017. Il y a en revanche un des crashs, à l’horizontale, qui est différent…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.