DJI et les mises à jour obligatoires

99
26527

Le constructeur chinois a publié un communiqué sur son site web intitulé « DJI Updates Process For Activating Software And Firmware Updates ». Soit « DJI met à jour le processus d’activation logicielle et les mises à jour de firmware ». Le logiciel sur smartphone indique de son côté le message « Activation Notice ». Que doit-on en retenir ? Après la prochaine mise à jour des logiciels DJI GO et DJI GO 4, il faudra impérativement s’identifier auprès de DJI pour procéder à leur activation. Pour quoi faire ? Pour que les appareils soient dotés des « dernières informations géospatiales et des dernières fonctions de vol selon la position géographique et le profil de l’utilisateur ».

Décryptage, s’il vous plait !

Le principe est de s’assurer que les vols des multirotors de la marque soient associés à des pilotes répertoriés et identifiés, et que les machines soient équipées des dernières données de geofencing en date. Les fameuses NFZ, ou encore NoFly Zones, dont il était question ici. La formulation utilisée par DJI laisse supposer qu’il ne s’agit pas que de cela. Il est probable que des limitations de capacités (distance et hauteur) apparaissent aussi, liées à la position géographique au moment du décollage. C’est peut-être un pas vers une conformité des appareils avec la réglementation spécifique à chaque pays. Le stockage de données spécifiques au pilote peut, en théorie, permettre à DJI de délivrer des autorisations différentes selon le profil. Par exemple loisir, usage professionnel, etc. 

Comment ça fonctionne ?

Si vous ne le faites pas la mise à jour, l’identification et l’activation, quelle est la punition ? DJI indique que le retour vidéo en temps réel sera coupé, et le vol limité à une enveloppe de 50 mètres de rayon et 30 mètres de hauteur. Un pilotage à vue et dans une enveloppe réduite sont des limitations qui permettent tout de même de voler. Mais qui sont assez décourageantes pour éviter que les clients de DJI ne passent outre leur identification. Ce sont aussi des limitations qui brident suffisamment les appareils pour que des pilotes mal intentionnés ne puissent plus opérer facilement. Pourra-t-on contourner ce bridage logiciel ? Comme toujours, aucune protection n’est totalement efficace, il y aura forcément des méthodes pour passer au travers de mailles du filet. Mais ce sera sans doute au détriment de fonctions importantes pour procéder à des actes malveillants, comme l’assistance au pilotage par GPS.

Avec quels appareils ?

Ces limitations seront opérationnelles pour tous les appareils qui volent avec l’aide de DJI GO ou de DJI GO 4, sauf ceux équipés de contrôleurs de vol A3 et N3 (pour appareils haut de gamme destinés aux professionnels). Les multirotors de gammes précédentes, à base de contrôleurs de vol Naza, ne seront pas concernés. Les concurrents de DJI ne seront évidemment pas concernés non plus – mais la plupart des constructeurs de caméras volantes s’orientent eux-aussi vers des solutions similaires. En effet, les limitations de capacités et le geofencing sont d’ores et déjà inscrits dans les réglementations de nombreux pays, la France ne faisant pas exception. L’identification des pilotes également – même si la situation est confuse aux Etats-Unis, un jugement ayant récemment conclu à l’illégalité de l’enregistrement (payant) des modèles réduits pratiqué par la FAA. En d’autres mots, on ne va pas y couper !

Mais alors, quid de la liberté de voler ?

DJI est victime de son succès. La plupart des utilisateurs volent de manière légale, respectueuse des réglementations locales et du bon sens. Pourtant avec le nombre impressionnant de machines en circulation, il est mathématiquement inévitable que certains appareils soient utilisés par des pilotes beaucoup moins respectueux. Les cas les plus extrêmes sont sans doute ces Phantom 3 et 4 utilisés par des terroristes, au Moyen-Orient pour lâcher des grenades avec l’aide de bricolages à deux sous. Avec un double impact, celui meurtrier de l’explosif, mais aussi celui de la médiatisation des actes puisque tout est filmé. Malheureusement, on se doute que DJI ne contrôle pas les chemins détournés qui permettent à ses multirotors d’aboutir dans les mains de combattants islamiques.

Les usages inappropriés

Le terrorisme ne représente qu’une partie minuscule, fort heureusement, des usages malveillants des appareils de DJI. On a noté ces derniers mois des cas de pilotes, inconscients ou à la recherche du buzz perdu, qui ont tourné des images à proximité d’aéroports ou sur des lieux d’accidents. Les signalements de drones à proximité d’avions en vol (les « near-miss ») se sont multipliés. Il est très probable qu’un bon nombre d’entre eux soient de simples fausses alertes, mais pas tous, notamment ceux à proximité d’aéroports chinois. Plus proche de chez nous ? On ne compte plus les vidéos de particuliers français évoluant au-dessus d’agglomérations, parfois même avec les encouragements des collectivités locales. Pourtant la réglementation existe, le bon sens est entendu, mais ni l’un ni l’autre ne sont en mesure de mettre un terme aux vols illégaux. La seule solution efficace, c’est de contraindre les vols de manière automatique… Bon gré, mal gré, DJI a d’ores et déjà choisi une automatisation des limitations de capacités (des contraintes de distance et de hauteur) et de geofencing (l’interdiction de vol dans certaines zones). Car il serait catastrophique pour une marque comme DJI de voir son nom associé à un accident majeur.

Que faut-il en penser ?

Les mesures de DJI, geofencing, limitation de capacités et identification, seront-elles réellement efficaces pour réduire le nombre de vols illégaux ? En théorie oui. En pratique, c’est une autre histoire : ceux qui voudront réaliser des actes malveillants avec une caméra volante le feront, d’une manière ou d’une autre. On peut espérer que ces outils permettent de réduire le nombre de vols illégaux pratiqués par ignorance ou par inconscience – par opposition à la malveillance. Mais il reste des efforts à consentir pour que les limitations inscrites dans le logiciel de DJI soient les mêmes que celles de la réglementation locale. En France, par exemple, la zone interdite autour d’un aéroport n’est pas du tout celle définie par DJI. Le constructeur n’interdit pas les vols en agglomérations – il n’empêchera donc pas des vols manifestement illégaux comme celui-ci (qui après enquête a été classé… « sans suite » !).

Que faut-il faire ?

Faut-il se rebeller et ne pas accepter d’être contraint, en refusant les mises à jour ou en boycottant la marque, parce que c’est une privation de liberté, parce que les limitations n’auront pas d’effet positif, parce qu’il est anormal que le fonctionnement d’un appareil soit bridé après son achat, parce que voler sur les terrains de clubs agréés situés dans des zones interdites va devenir compliqué ? Ou bien faut-il accepter des restrictions de vol, « faire avec » puisqu’il en va de la sécurité de tous et qu’après tout, les limitations ne sont pas si contraignantes, qu’elles relèvent du bon sens, et que de toutes manières la réglementation donne raison à DJI… 

Source : DJI

99 COMMENTAIRES

  1. Une petite correction à faire => “Il est très probable qu’un bon nombre d’entre eux soient de simples de fausses alertes”

  2. Obliger de mis à jour ,de s’enregistrer ,limitation de vol ou pas de vol où tu te trouve ,mais comment Sa marche si tu a les l’autorisation de décoller de la préfecture mais pas de Dji sur une zone de NoFly Zones ,et puis les gens se tourneront vers d autre multi même si sa fais parti du bon sens

  3. Oui c’est bien normal, c’est pour la sécurité comme toutes les voitures qui limitent automatiquement la vitesse en fonction de la route. Les drones font tellement de morts chaque année.
    Un petit lecteur d’empreintes digitales sur le prochain Phantom aussi ? On arrête pas le progrès. Merci DJI.

  4. @Nico il est possible de débloquer les no fly zone sur sa machine si on prouve qu’on est utilisateur professionnel (envoi de divers papiers chez dji).

  5. Bonjour, je suis contre cette limitation aveugle. Par contre je suis pour l’avertissement avant chaque vol qui conscientise la personne avant de decoller.
    Imaginons que les marques de voitures PSA BMW et VW agissent de la sorte, des que vous êtes sur autoroute impossible de dépasser le 130km/h en france et 120Km/h en belgique.
    C’est une atteinte à la liberté et au libre arbitre. je travaille dans une CTR militaire, je suis pilote hélico et je ne peux pas prendre d’images sur le lieux de mon boulot car limité par cette NFZ et ce même en dehors des heures d’activation de l’aérodrome. un comble. Le probleme c’est plus personne n’accepte le risque.

  6. Donc ca vous gene de pas pouvoir voler illégalement, parce que c’est bien ca qu’il s’agit (les pros font débloquer, je le fais aussi pour mon boulot et ca ne fait pas de Soucy). Okay. Dite le aux militaires en Syrie qui Se prenne des roquettes porté par des Phantom 4 comme l’a rapeller Fred. Les “atteintes à la liberté” sont toutes relatives dans ce cas. Comme c’est loin de chez nous on s’en fou, notre confort d’abort ! Moi je suis pour, si ca peu eviter des vols dangereus (je précise je suis pas français et je suis militaire )

  7. Bah fredouille, c’est déjà un blocage réglementaire français à la base dans ton cas.
    Si tu ne peux pas débloquer cette NFZ c’est que tu n’es pas exploitant déclaré pour obtenir les clés qui vont bien.
    Et il y a sans doute d’autres données au sol qui t’empêchent de voler à cet endroit. Mauvais exemple.

  8. @ chris : Au moment de la mise à jour, de l’identification et de l’activation, il faut un accès à Internet, gsm ou wifi. Ensuite, plus besoin.

  9. je suis pour informer, les gens des sanctions et des risque qu’il font courir, il y a beaucoup trop d’inconscient, de gens qui ne prennes pas en compte la liberté des autre.
    mais je contre ses lois grotesque qui interdit au public certain survol en campagne ou maritime sur des zone non active ou bien encore le vol de nuit si équiper de lumière tronboscopique et d’une radio areo.
    se qui m’énerve s’est qu’une partie de la France est interdit de vol sans reele raison.
    de plus les professionnel qui ne respecte pas les domaine de vol sur les gros porteur sont légion, les passe droit aussi.
    exemple : rennes le soir des gros porteur passe au dessus de la ville a moins de 3500ft alors que s’est interdit et que si’l y a un problème il tuer des millier de personne. (mais sa fait économiser du carburant)
    un autre exemple, l’autre jour je voler en campagne sur une zone autoriser, sans restriction ou zone active et qu’est que je vois débouller derrière moi, un transal militaire a moins de 50ft du sol.
    j’ai éloigner mon drone de justesse, mais il est tomber par la turbulence de sciage.
    et comme j’ai une radio areo, je les ai même pas entendu faire de l’auto information…
    autres exemple Granville sur la plage vol autoriser 150m, et bien si j’avais pas eu ma radio et que je n’ai pas confiance des vol d’avion de tourisme je m’en serais manger un. il dit qui va vers le terrain en longent la cote a 500ft, sauf qui il était pas a cette hauteur la mais plustot a 300ft, je m y a attendait ( il avait informer qu’il était avec 4 personne a bord et comme la cote est joli en général les pilote descend en dessous de la hauteur réglementaire.
    et après on taper sur les droniste….
    moi je suis pour un brevet de pilotage, une radio et transpondeur si possible et arrêt de limité les zone il y en marre….
    et pourquoi les hauteur sont en mètre pour les drone et en pied pour le reste des machine volante ?
    s’est complètement con ???
    la lois ne vos que si elle est appliquer a tous, marre des passe droit !!!!

  10. C’est quoi cette remarque “On ne compte plus les vidéos de particuliers français évoluant au-dessus d’agglomérations, parfois même avec les encouragements des collectivités locales.” ??

    Pour mémoire, Nancy avait réagit plutôt violemment à la vidéo qui avait été postée… ça s’est fini au tribunal.

    http://www.konbini.com/fr/tendances-2/video-tribunal-nancy-drone/

    D’autres collectivités ont des pilotes certifiés, expérimentés qui survolent les agglomérations avec des autorisations de la DGAC et de la préfecture…

    Les collectivités sont plutôt enclines au principe de précaution et sont largement respectueuses des consignes de sécurité !

  11. Le risque c’est de voir se transformer des ” Zones de décollage ” (dites autorisés après information du pilote) en NFZ !!!
    Quoi de plus rageant de ne plus pouvoir faire décoller son petit drone de plus de 1000€ (une paille) a côté de chez soit ( pleine campagne) car la zone autorisée ne l’est plus.
    Je rejoins fredeouille plu sur le bridage des voitures…
    En
    Pour ce qui est des utilisations meurtrière des appareils DJI, c’est triste mais rien ni personne ne pourra aller a l’encontre de la motivation certaines personnes.

    Alors on peut​ télécharger les cartes en hors ligne, mettre sa tablette en mode avion et à partir de maintenant ne plus faire de mise à jour.

    Sinon reste plus qu’à croiser les doigts pour que mon Mavic veuille bien encore décoller, sinon il ira sur leboncoin.

  12. @Stephane, ils n’ont qu’a les bloquer en Syrie, hein!!
    Moi je vais acheter un multi a 2000 € et parce-que le fabriquant a décidé “pour bien ce faire voir des autorités”
    de bloquer certaine zone de vol et altitudes, je vais ma retrouver dans mon coin , perdu dans le trou du cul de la France bloqué a 50 m d’altitude.
    non je suis désolé mais le libre arbitre n’est pas respecté, franchement je commence à être content d’avoir un “vieux” Q500 qui peut voler partout.
    je vais me spécialiser dans la vente de multi “vintage”, c’est l’avenir!!

  13. Aux dernières nouvelles c’est pas les autorités qui achètent, utilisent et enrichissent DJI ?
    Alors pourquoi c’est nous clients que DJI choisi de brider et insulter.
    Comme azbloc, je vais terminer mon gris hexa et au moins lui pourra décoller d’où je veux, en toute sécurité.

  14. Le problème c’est que la réglementation est mal-faite ^^.
    Donc c’est pas une question d’illégalité / égalité en soit…

    Les politiciens/législateurs ont peur des nouvelles technologie.

    Je vous invite à regarder la réglementation sur d’autres nouvelles technologie, comme pour les hoverboard, vélo électrique, laser…Vous serez très surpris.
    Tout est quasiment interdit / strictement bridé.

    Bref, on est dans une société qui se veut ultra-protectrice, dans le fond…C’est les assurances qui régalent.

    -Sinon, j’ai un P1.1, si ça intéresse quelqu’un. Il y a pas de soucis de MAJ obligatoire avec, LoL.

  15. A lire certain de vos commentaires je suis encore Plus persuader qu’il faut imposer les limitations. Il y a trot de “moi je” qui sonts plus smart que la loi, qui connaisse mieux l’espace aérien que l’aviation civil, qui sont évidemment excellent pilote, qui ne voit que leur petit plaisir en criant loud a la privation de la liberte. mais non c’est simplement vouloir continuée à voler illégalement il faut arrêter l’hypocrisy!

    Switching to English… The good news for me is that all flying devices will be electronically regulated, sooner or later… Hopefly we won’t get to see those stupid cities flights, those natural parks flights…

  16. @Stephane:
    A chacun de penser ce qui lui plaît.
    Mais la plupart des commentaires ici sont fait par des pilotes qui utilisent​ leur bon sens.
    Le problème étant c’est qu’au regard des réglementations, si nous les mettons toutes bout à bout, il est extrêmement difficile de faire du vol loisir en France car il y aura toujours un truc qui n’ira pas ( c’est un peu exagéré, mais pas si loin de la réalité).
    Le souci entre les vol grandeur et le modélisme c’est qu’il y en a un des 2 que tu peux transporter partout avec toi, mais on bride son utilisation comme si c’était un bouzin de plusieurs tonnes qui vole.
    Après je sais tout a fait que cette discussion est peine perdu car les 2 carottes atteint toujours des arguments et a chacun son point de vue.
    Je suis pour la sécurité à 200% mais pas pour la connerie non plus.

  17. D’une manière plus général sur les lois
    Cette société est vraiment en déliquescence, les autorités ne cessent de prendre des dispositions pour contraindre les citoyens.Qu’on arrête ! les gens ne sont pas des irresponsables.
    De toute manière ,les petits malins et les génies en informatique auront toujours des possibilités de contourner tout cela ,l’actualité récente le prouve.
    Ce qui est malheureux c’est que des sociétés (comme DJI dans ce cas ) se posent comme séides des états.

  18. C’est comme pour tout. Les gouvernements succèsifs veulent tout Interdire.
    Le Tir Sportifs par exemple. L’état est de plus en plus restrictif car des jeunes se font abattre dans des gangs ou autres traffics. Qu’il y a des attentats avec des armes automatique.

    C’est pareil. AUCUNE des armes utilisés lors des attentats ou des meurtres entres Dealer sont des armes autorisées et utilisable en France par un particulier qui respecte la reglementation. Mais pourtant c’est eux qui en subissent les conséquences.

    Pour les drones cela sera exactement pareil. Rien n’empechera quelqu’un de voler sans l’assistance GPS et d’aller ou il veux y deposer/larguer ce qu’il veux . Mais ce seront , encore une fois, ceux qui respectent la réglementation qui devront en subir les conséquences car seulement quelques cons auront fait ce qu’ils veulent. Que l’ont sanctionne durement ceux qui n’auront pas respecter sciemment la réglementation et que l’ont foutent la paix aux autres.

  19. Ma question est simple :

    Ou se positionne l’inspire 2 vu que c’est un drone professionnel … ?
    Il est/ n’est pas soumis a cette mise a jour ?

  20. Moi j’ai de (très) anciens matériel DjI qui marchent à merveille (NAZA/WOOKONG) , je ne fais plus la moindre mise à jour…
    Non mais se laisser dicter son comportement en vol pas des chinois, manque plus que cela 🙁 déjà qu’on les subi professionnellement à longueur d’année 🙁

  21. Bonjour

    … si j’ai bien compris, si DJI upgrade ainsi son firmware et ses applications avec la limitation française d’altitude max de 150 m, les vols et videos sur des sites en montagnes complètement vierges et dépeuplés, ou en mer à 300 m des cotes, donc sans le moindre risque pour les autres, ne seront plus possibles ? …

    Super !!! … alors quel intérêt d’acheter un P4 ou un MAVIC ??? … heureusement restent les DIY à base de NAZA et WOOKONG …

  22. @ bruno1331 : Pour l’instant, DJI n’a pas indiqué de limitation de capacités, donc pas de limitation à 150 mètres, mais du geofencing de type GEO. Mais peu importe, la réglementation française va très vraisemblablement imposer aux pilotes cette limitation de capacités, déjà inscrite dans la loi et promulguée, en attente de décrets pour être appliquée.
    Pour les vols à hauteur supérieure à 150 mètres, l’aviation civile est très claire : les aéromodèles ne sont pas autorisés à voler à plus de 150 mètres, c’est le domaine de l’aviation habitée, quel que soit l’endroit, en montagne ou au-dessus de la mer. Le “sans le moindre risque pour les autres” n’est pas partagé par les autres usagers de l’espace aérien.

    Je précise que ma réponse n’est pas une prise de position, encore une fois c’est un décryptage.

  23. @ Fred
    je rappel que l’aviation léger s’est 500ft soit 152m au niveau qfe du point le plus haut sur la route… ( si la pression a pas chuter pendant le vol se qui peut faire croire a une fausse altitude…)
    mais ça s’est la théorie, en pratique s’est souvent moins parce que les avion devis de leur route en vfr ( évitement d’autre aéronef, ou ne nuage, exercice par exemple)
    s’est pour cette raison que je suis pour la radio et transpondeur…
    en générale je dépasse rarement les 80m pour cette raison…

  24. Bonjour Fred,

    Merci de tes explications … je comprends très bien les limitations d’altitudes en plaine et en zone peuplée, je pensais principalement à des différences d’altitudes ” négatives” … décollant d’un site en montagne à 1000 m (genre Corse avec personne dans un rayon de 10 km) avec des apics sur la vallée dépassant largement les -150 m … en ce cas le drone plongerait-il à 150 m du sol et il serait impossible de le remonter ? … et quid des modélistes amateurs de planeurs et de vol de pente (c’est aussi mon cas). Bref … comme d’habitude, notamment en France, une toute petite minorité porte atteinte aux libertés de la grande majorité des passionnés et des gens sérieux … c’est vrai que le modélisme est une activité particulièrement dangereuse … la chasse c’est plus cool … pas besoin de limiter la portée des balles à 150 m si on a le permis.

    Merci et bravo pour ton site que je consulte quotidiennement.

    Bruno

  25. @ test : A titre personnel, je suis pour l’usage de la radio et du transpondeur. Cela pourrait ouvrir la voie aux vols télépilotés long range. Mais ça implique une formation sérieuse validée par un diplôme pour être efficace. Mais c’est une solution qui ne plaira évidemment pas à tout le monde puisqu’elle aura un coût et un investissement humain, et qui n’est pas compatible avec un usage grand public.

  26. @ bruno1331 : Le futur de la réglementation est encore incertain, le document de l’EASA (publié il y a qques jours) est une base de réflexion. Il faut impérativement participer aux remontées critiques qu’appelle ce document, notamment pour préciser le domaine d’application de la limitation de capacité et du geofencing pour le vol de vente, sachant qu’il est évident que ce n’est pas applicable, et que les formulations dans ce document ne sont pas du tout claires.

  27. Je suis tout à fait d’accord avec @test s’agissant d’une formation correcte sanctionnée par un “diplôme”, pour autant que son coût soit abordable en regard du budget des modélistes et qu’il puisse être passé facilement.

    A CONDITION TOUTEFOIS …

    … que ce diplôme obtenu, assorti le cas échéant de l’enregistrement administratif de son drone (hélico, avion ou planeur) … (où est le problème) et de l’achat d’un trackeur et d’un transpondeur (si abordables) permettent alors de pouvoir l’utiliser LIBREMENT dans le cadre des limites et du bon sens acquis lors de la formation. J’en reviens au permis de chasse, le fait de l’avoir n’empêchera pas un malade de faire un carton en pleine ville avec son fusil … pourquoi eux et pas nous ?

    Je crains malheureusement, pour des raisons encore plus politiques (médiatiques) que de sécurité (voire économiques, lobbies professionnels et un jour livraisons par drones), que l’on aboutisse à une réglementation visant rapidement à clouer définitivement au sol nos ventilateurs un tant soit peu sophistiqués …

    Comme dit Fred, soyons vigilants.

  28. le problème du bon sens et du libre arbitre est la référence sur laquelle on se base , ainsi que l’état physique , le niveau d’attention du pilote au moment du vol . une situation qu’on pensait contrôler les doigts dans le nez peut très vite dégénérer .

    concernant les NFZ , rien contre à la seule condition qu’elle respecte la réglementation Française . Les NFZ style bulle de x km parce que plus simple ,plus rapide , à programmer pour le constructeur c’est pénible … pour tester, par exemple la dernière batterie reçue ,avant d’aller sur le terrain , il reste toujours la possibilité de décoller en vpu dans le salon ou le garage … jusqu’à ce que le drone capte un signal gps et atterrit automatiquement .

  29. Je suis resté sur la version 0400 sur mon Mavic car les suivantes étaient buguées.

    Comme j’allais être obligé de faire une mise à jour vers des firmware moins bon (voir les forums mavic…), j’ai revendu mon mavic.

    Fin du problème.

  30. On est d’accord, Litchi rend caduc toute cette histoire de MaJ obligatoire ? Donc on peut s’en foutre à moitié ?

  31. Litchi ne fait qu’utiliser le firmware de DJI et le kit de dev DJI qui va avec… M’étonnerait qu’ils y échappent dès dans pas longtemps…

  32. De la même façon, pour les DJI Goggles (normalement interdites sans présence d’un spotteur clairement identifié comme pour tout système FPV), le retour vidéo ne sera pas possible si la pièce d’identité du spotteur n’aura pas été reçue 2 jours par DJI en avance, pour permettre une vérification dans les temps par les autorités sur le terrain ;-).
    Cela va franchement limiter l’intérêt des Goggles s’il n’y pas de retour vidéo.
    Mais la loi, c’est la loi, comme pour le reste – il faut être logique jusqu’au bout…

  33. @Jérémie
    Faux, la ville de Nancy n’a pas du tout réagit avec virulence, ils voulaient même racheter ces images illégales et in fine, ils ont proposé un poste je crois (sauf erreur) au service com’ à l’auteur de ces vols illégaux (sic). C’est la justice qui l’a poursuivi, mais la ville de Nancy a tout fait pour surfer sur le buzz, quitte à ignorer les lois.
    De nombreuses collectivités ne respectent pas la législation et laissent faire n’importe quoi à des opérateurs peu scrupuleux en toute connaissance de cause (sans sécurité, c’est bien moins cher…).

    Pour ce qui concerne DJI, ils commencent à nous faire suer ceux-là. C’est n’importe quoi cette boîte, ils se croient tout permis.
    Appli pleines de bugs, mises à jour aléatoires, appropriation des données, absence de support efficace, etc et des machines qui ne fonctionnent pas comme elles devraient. Par exemple les pertes de liaison de la radio cadreur de l’Inspire le rend tout simplement inutilisable en production. Pourquoi ils ont limité la rotations du pan sur le troisième axe à 320° ??? Ils sont complètement à côté de la plaque et c’est pas la solution technique pour autoriser une rotation perpétuelle qui coûte cher. Pourquoi il n’y a pas une sortie vidéo sur la caméra pour repiquer un émetteur digne de ce nom type Amimon plutôt que d’être obligés de subir leur saloperie de lightbridge qui ne marche pas ?
    Bref, DJI, à part le marketing, c’est de la zoube.

    De quel droit veulent-ils empêcher les professionnels de voler (je ne parle pas des vols loisirs, pas concerné) ?

    On a autre chose à foutre que de demander l’autorisation par email à DJI pour pouvoir évoluer dans une zone interdite alors qu’on a les autorisations, avec en face des gens qui répondent quand ils y pensent. Quand un professionnel a justifié son statut, ils doivent déverrouiller la machine une bonne fois pour toutes et arrêter de nous emmerder avec leurs NFZ, ils peuvent afficher une alerte en rappel éventuellement si ça leur fait plaisir, mais ils n’ont pas à nous empêcher de voler.

    On en a acheté une seule fois de leurs machines (Inspire 1 X5R) et on n’est pas prêts de racheter une de leurs merdes, pas possible de bosser comme ça avec cette boutique qui marche sur la tête. C’est ni fait ni à faire, jamais totalement abouti.

  34. @Fred, Quand tu remonte une pente, ou une montagne raide, tu peut être a 10 mètres sol et a plus de 150 mètres de hauteur de ta RC. Alors en aéronautique ce qui compte c’est la hauteur sol, donc quand les drones seront capable de voler par rapport au relief, et non a la RC, alors oui les 150 mètres sont bien suffisant. En aéronautique une distance RC, avion ne veut rien dire n’a aucun sens, sauf pour la pleine, et les haut plateau. Une limitation de 150 mètres RC – drones en non reel, sol – drone, rend les drone en montagne bien fade.

    Bonne journée

  35. On peut aussi appliquer aux voitures qui servent d’armes chez nous.

    Ha oui suis je bête, jamais de morts avec les voitures.

    Lobby quand tu nous tient.

  36. Ce qui me fait marrer, c’est que la derniere photo d’un quadricoptère utilisé par ISIS montrait un DJI Matrice 100. Soit un appareil qui n’est pas concerné par cette mesure.

    Bravo Champions !

  37. Et bien moi je trouve ca TRES BIEN !!! ????
    Nous sommes dans le groupe de discussion PROFESSIONNEL non ?
    Oui il faut que DJI aille jusqu’a n’autoriser les vols hors loisir (loisir = limitation 30mx50m), pour du hors loisir, c’est a dire du PRO !
    DJI ne devrait passer les limitations qu’après validation du pilote pro DGAC. (Et on va y arriver j’espère).
    Ca me ferait bien plaisir que tous ces OPV qui sortent le drone au black et nous bouffent le marché, ne puissent plus voler à plus de 30m. Et la plupart ne savent pas piloler, mais bougent les sticks, quand c’est pas du gadget DJI, POI, et autres…
    Il faudrait meme faire mieux : que les DJI non référencés pro, ne puisse decoller que sur des terrains de modeles réduits géo référencés. Et j’espère qu’on va y arriver, pour toutes les marques.
    Qu’on s’assurent que ceux qui disent acheter un drone pour du loisir s’en servent effectivement pour du loisir et pas du pro black. Ca permettra aux vrais pro de travailler, et évitera peut être un nuage de DJI avec des grandes sur les champs Elysées ou autres….
    ?

  38. @ ALTIFILM : Non, Helicomicro est principalement destiné à la pratique de loisir 🙂

    Ce n’est pas la première fois que je le dis : dommage de monter les utilisateurs loisir et pro les uns contre les autres. Certes il y a des soucis, mais ce n’est certainement pas avec ce type de réaction que les choses vont avancer.

  39. Et bien, c’est très bien de vouloir empecher ceux qui ne sont pas pros de vouloir vendre du pro non ?
    Pour piloter un DJI a plus de 30M ca veur dire qu’on a besoin de l’écran. Et dans ce cas on n’est plus en vol à vue, mais dans des scénarios réglementés qui obligent les pro à certaines dispositions. Sinon à quoi bon etre pro si c’est pour faire pareil. Donc vol a vue pour le loisir.
    Qui monte qui sur qui ? Qui fait des choses pas bien au détriment des autres. Pas tous les non pro, certes, mais les gens du métier qui se permettent… Peut être que s’ils n’avaient pas triché, nous n’en serions pas la.

  40. @ALTIFILM

    j’aimerais bien connaitre ta définition de ” piloter ” . Pour peu que le drone soit “visible” et que la portée de la télécommande le permet , piloter à vue à 300-400 mètres se fait sans soucis . Certes ça ne permet pas de slalomer entre des obstacles , ou de ” cadrer ” avec une caméra . Remarquez , même à 50 mètres le slalom à vue j’évite 🙂

  41. D’accord avec FRED, mieux vaut ne pas s’engager sur le terrain très glissant des querelles entre ” PRO ” et amateurs … querelles d’autant plus stériles que dans nombres de domaines, les amateurs – alias passionnés – sont nettement plus compétents sur le plan technique que certains ” PRO ” … à commencer par la photographie.

    A propos …

    ” Et la plupart ne savent pas piloter, mais bougent les sticks, quand c’est pas du gadget DJI, POI, et autres … ” dixit ALTIFILM …

    Ne serait-ce pas un ” gadget ” DJI PANTOM 4 qu’utilise aussi le ” Professionnel ” (voir son site).

  42. Bonsoir

    Je viens de lire vos commentaires , j’ai un MAVIC Pro que je me sert en temps qu’utilisateurs loisirs . Je ne vole que en zone paumée pas de villes ou quartiers ou autres lieux peuplés.
    SI je comprends bien DJI va limiter l’utilisation du drone ?

  43. @[email protected] : Non, la limitation à 30 m de hauteur et 50 m de distance n’interviendra que si tu fais la mise à jour de DJI GO 4 après le 27 mai ET que tu ne te reconnectes pas dans le logiciel. Si tu te reconnectes, pas de souci. Pour le reste, c’est-à-dire des limitations plus sévères qu’actuellement, ce n’est pas pour tout de suite. Pas de quoi changer tes habitudes 🙂

  44. @Bruno11331 Tu es d’accord avec Fred mais cela ne t’empêche pas de lancer de l’huile sur le feu… Bravo. mdr
    Alors tu te serais un peu mieux renseigné, j’ai certes un P4, pour son coté génial et pratique, mais j’ai aussi des machines carbone conçues il y a 5 ans (je sais pas si tu connais ecalc.ch), tu sais celles qu’il fallait piloter en manuel quand les ATTI Wookong partaient en drift… (mais tu n’as peut être pas connu).
    Perso, j’ai jamais cliqué sur le menu des fonctions DJI en lesquelles je n’ai pas confiance.
    J’ai 49 ans, modéliste depuis l’âge de 15 ans, et pilote privé avion depuis plus de 25 ans également…. donc côté pilotage… LoL auto moto bateau avion réel ou grandeur, ya pas de soucis…
    Je dis que quand on ne sait pas piloter, on achète un P4 qui fait tout tout seul. Cela ne veut pas dire que si on a un P4, on ne sait pas piloter. (Leçon de logique de 4° : Si A implique B, non B implique non A (et non pas Non A implique non B, comme le font rapidement la plupart des gens, comme toi apparemment).

    Enfin, je ne dis pas que les pilotes FPV loisirs, comme la plupart d’entre vous ici, ne savent pas piloter ; mais je dis que les OPV cadreurs et autres nouveaux voulant se lancer sans expérience de vol, ne savent souvent pas piloter, même si c’est vrai ils ont un oeil plus aguerri sur la cadrage et la lumière, de part leur expérience vidéo.
    Malheureusement je connais au bcp de ‘pilotes’ qui font du FPV et qui sont incapables de voler a vue, de ramener une machine de face en lacet inversé par exemple…
    J’en connais bcp d’autres, PROS, qui se permettent les lunettes FPV en S3…

    Je rappelle que le vol avec lunettes FPV est un vol “en immersion”. Il et est rigoureusement interdit en ville comme en présence de personnes (habitation, public…) (en S3 langage pro).
    Pour pouvoir avoir une forme de vision “First Person View”, et rester à vue, il faut un écran de retour vidéo.
    Tu ne trouves pas ça bien gentil que les Lunettes FPV soient au final tolérées pour les pilotes loisir ? C’est clair, c’est pas cool de faire une course de racer avec le reflet du soleil dans l’écran…
    Tout comme c’est dangereux pour un pilote immergé sous ses lunettes, de faire une marche arrière sans vérifier ou il va ; ou ne ne pas voir le sac plastic qui vole et va droit se planter dans ses hélices, alors qu’il faut un beau traveling pro à 2m de haut…
    Vu le danger, et que la loi doit être la même pour tout le monde, c’est normal de définir des lieux interdits, et d’utiliser les technologies pour faire appliquer la loi. C’est le même schéma que la mise en place des radars automatiques sur la route. C’est juste le résultat des abus des gens !
    Si tu es pilote fpv loisir, je vois pas en quoi ca te dérange… tu vas pas voler en ville en racer, ni racer avec un P4, même dans un champ de campagne.
    L’objectif est de contrôler si le pilote a le droit de faire ce qu’il veut faire avec son DJI… Je vois pas ou est le PB. ???
    L’objectif est de faire en sorte que des “non professionnels” n’utilisent pas du “matériel professionnel” pour porter atteinte à d’autres, ou faire du fric de manière tout aussi illégale qu’inéquitable !
    Alors, si tu n’est pas un FAUX professionnel, ou un professionnel “masqué”, et bien un VRAI PILOTE FPV LOISIRS, je ne vois pas non plus où est le problème. Tu devrais défendre ces changements pour toi aussi ne pas payer pour les débordements des autres.

  45. @LaurentL
    J’ai aussi vu un reportage en Iracq avec une flotte de Phantom 3. Ils parlaient même du mec qui faisait l’impression 3D de l’adaptateur qui se fixe sur les 2 trains du P3, et qui héberge la roquette.
    Dans tous les cas, le mec qui veut faire quelque chose de pas bien, ne va pas acheter la matos qui ne lui permet pas. C’est comme pour l’obligation de transpondeur pour les pro dont nous avons entendu parler, le terrosite va pas se l’imposer… donc dans ce sens ca sert a rien.
    Par contre si les constructeurs mettent des barrieres c’est très bien. Le voleur prendra le scooteur qui aura le plus petit antivol…
    Donc ils ne prendront déjà plus de DJI… Puis espérons que d’autres marques suivent…
    Et si ISIS en finit par devoir construire leurs drones a partir d’open source, il en feront voler bcp moins qu’ils ne peuvent acheter de phamtoms…

  46. @Manu13 : Si tu fais pas la mise à jour, tu seras limité à 30x50m.

    Si tu fais la MAJ, rien ne changera pour toi par rapport à aujourd’hui. Quand tu voles hors NFZ bien sur;)

    Car CETTE MAJ CONCERNE L’INTERNATIONAL Alors arrêtez de tous paniquer.
    Nous en France, nous sommes déjà sous la contrainte des NFZ pour faire décoller no DJI.
    Cela ne va rien nous changer, voir en mieux, car enfin sur la nouvelle carte il y a les vraies zones rouges que l’on rencontre sur le terrain. Il y a les prisons, qu’il n’y avait pas. Et c’est mieux ! (a moins que tu n’aies envie de faire du fpv racer avec un dji ou les loops autour des barbelés ;))

    Là où on peut s’interroger c’est en effet sur les infos qui circulent dans notre dos. Et ces technologies vont rejoindre une requete abordée par la DGAC, que les pros aient des transpondeurs. Mais le terroriste lui, il va pas se payer le transpondeur sur bangood…
    Ainsi il faut s’attendre ou le jour ou il y aura un problème, la BGTA demande à DJI de donner la liste des drones ayant volé tel jour à tel endroit. DJI aura l’info, inévitablement.

    Ne pensez vous pas que ces genres d’accords sont déjà passés ? Pour que DJI aient en base de données par exemple les prisons de France. Ne soyez pas naifs, les chinois possèdent déjà notre aéroport ici à Toulouse, Fief de AIRBUS et du SPACIAL. Ils possèdent de plus en plus de vignobles bordelais… ils sont plus futés que les français, c’est clair, et ont l’avantage du nombre.

    Nous sommes déjà tous fliqués avec nos portables. Et quand tu voles avec ton pad ou ton phone, je suppose que tu coupes pas le gps, et au pire on te triangularise grace aux bornes operateurs telecom….

    Conclusion : faut juste assumer ce qu’on fait.
    Le plus contraignant est cette procédure encore lourde que subissent les pro à faire des mails en plus avec DJI. Oui j’ai hâte que DJI mette en place un vrai lien avec les aérodromes (seuls capables de t’autoriser le vol au final), et leur mette a disposition une interface directe pour autoriser le vol d’un professionnel. Avoir DJI, comme intermédiaire supplémentaire me gêne aussi.

  47. @ALTIFILM : “Oui j’ai hâte que DJI mette en place un vrai lien avec les aérodromes (seuls capables de t’autoriser le vol au final), et leur mette a disposition une interface directe pour autoriser le vol d’un professionnel. Avoir DJI, comme intermédiaire supplémentaire me gêne aussi.”

    très bonne solution . Un équipement de communication entre les zones avec restriction et le drone pour permettre d’activer ou désactiver les restrictions sans passer par le constructeur .

  48. @azbloc : Je t’ai pas demandé à m’aimer.
    Il n’y a pas d’intégrisme, la dgac tolère les lunettes aux fpv loisir, et pas au pro, je peste pas, donc tolérant je suis.
    Par contre il n’y a pas de question de tolérance quant au respect des lois. Tu vies en société.
    Une société qui malgré tout n’aime pas les gens comme toi qui balancent des insultes gratuites avec des identités pas claires, des pseudos anonymes très lâches. A bon entendeur

  49. ***** Messieurs, je vous demande de ne garder du débat que des arguments constructifs, en l’expurgeant d’enrobage vindicatif. C’est le seul moyen d’avoir une discussion intéressante, même avec des avis très divergents. Les débordements seront supprimés. Merci.

  50. @ALTIFILM …

    Ok ALTIFILM … mea culpa … nous avons le même profil donc … pour ma part trente ans de modélisme, une vingtaine d’avions thermiques, 4 gros hélicoptères dont 2 thermiques avec vieux gyroscopes capricieux et 7 ” vieux ” drones carbone “maison” de 500 à 800 … et mon théorique … d’où mes questions à Fred concernant le MAVIC souhaitant essayer au moins une fois un petit drone prêt à l’emploi à mettre dans le sac … a lire certains commentaires des autres fanas d’hélico micro … j’hésite …

    Ceci étant ton argumentaire était très virulent contre les amateurs … tous les modélistes et autres amateurs de choses qui ” bougent ” connaissent l’énergie potentielle et l’énergie cinétique … même tombant de 50 m un drone de 1 kg peut tuer, et peut rendre aveugle si on le prend dans les yeux au niveau du sol à 15 km/h …

    Les modélistes sérieux font TOUJOURS attention aux autres et volent généralement (très) éloignés du public (y compris pour avoir la paix …) … les moins sérieux font (au moins) attention à leur matériel vu le prix … et les blaireaux ou simples inconscients plantent généralement très rapidement leur matériel et deviennent vite inoffensifs.

    Quant au travail au noir, l’uberisation de la société ne va pas faciliter les choses … inutile d’en faire porter le chapeau aux milliers d’amateurs qui font des vidéos du dimanche (ou beaucoup mieux) pour eux et leur famille …

    Les vrais professionnels font généralement appel à de vrais professionnels ne serait ce que pour des raisons comptables (charges) et d’assurances … la concurrence ” au noir ” va diminuer très rapidement avec l’évolution du marché …

    Raison de plus pour qu’amateurs et professionnels se serrent les coudes y compris les modélistes avions et hélico qui n’ont toujours pas compris ce qui leur tombe dessus depuis deux ans alors même que cela fait 50 ans qu’ils volent peinards sans le moindre accident (hors compétitions hélico 3D … et encore … deux accidents mortels en 10 ans … et c’est le pilote qui a trinqué).

    Enfin, ce n’est peut-être qu’une impression, mais le marché du drone ” grand public ” me semble un peu diminuer au profit des petits racers et des gros drones très PROS (et très chers) … les premiers ne veulent absolument pas faire concurrence au PROS, et les autres valent trop cher pour de simples amateurs …

    Donc stop à la psychose du travail au noir, le marché (encore très récent) va se réguler de lui-même, et plus il aura d’amateurs, plus la technologie va évoluer et plus les prix vont baisser, les premiers bénéficiaires en seront alors les professionnels qui verront leurs investissements baisser …

    Longue vie à HELICO MICRO … et bons vols …

  51. … @ALTIFILM

    PS : je ne suis pas un professionnels (caché ou non) … un simple modéliste amateur comme (presque) tous les autres fanas du site de Fred.

  52. Je viens de découvrir ce site et je suis content pas mal de choses sont expliqué pour moi qui débute dans le drone de loisir.
    Par contre qu’est ce Ca fait parler cette nouvelle mise à jour.

  53. et oui ca fait parler car passionné que nous sommes les tours de vis du législateur se double de ceux qui fabrique les drones, sans préavis, ni information préalable;
    On se demande surtout qu’elle sera la prochaine étape.
    en ce qui me concerne j’ai du mal à accepter l’approche.
    Tu payes un produit et on te réduits unilatéralement ses capacités, sans disclaimer au moment de l’achat.

    je comprends leur besoin d’assurer leur image de marque mais encore une fois le nivellement s’indexe sur le comportement des irresponsables et prend un tour commercialement plus qu’inacceptable.

    En effet, dans la même veine, vendons des voitures limités à 130.

    Le progrès fait rage, le futur ne manque pas d’avenir

  54. … @ALTIFILM

    Pour conclure définitivement et ne pas monopoliser la discussion (désolé).

    Les professionnels qui pensent qu’une réglementation extrêmement sévère allant même jusqu’à brider le matériel mettra un terme au travail “au noir” se mettent le doigt dans l’oeil jusqu’à l’os, car nombre d’entre eux (professionnels) seront les premiers à en faire les frais pour les raisons suivantes (désolé pour les Lapalissades …)

    a) les amateurs inconscients se foutent complètement de toutes réglementations …

    b) les amateurs du dimanche s’en moquent, ils passeront à autre chose et vendront leur matériel sur le bon coin qui partira comme des petits pains si tu type DIY non bridable, alors acheté par les premiers …

    c) les amateurs de FPV racing s’en moquent, ils voleront toujours en club et/ou monteront leur association …

    d) les amateurs de DIY s’en moquent et voleront en club ou dans leur jardin …

    e) les amateurs de photographie aérienne s’en moquent finalement, ils voleront toujours sans aucun risque mais alors cachés ou à l’étranger, de toute manière loin des forces de l’ordre et du public car pas “top” sur les images de beaux paysages …

    PAR CONTRE …

    Pour les pros dont c’est le métier et qui doivent bosser tous les jours pour équilibrer leur bilan :

    f) Les grosses boites de vidéo aérienne embaucheront à temps plein un conseiller juridique et un responsable RP pour négocier les conditions d’intervention et les autorisations nécessaires de plus en plus difficiles à obtenir, et leurs investissements et donc leur coûts de production iront nécessairement croissant avec le nombre et la complexité des article du Code de l’Aviation Civile.

    g) Les petites boites de vidéo aérienne qui n’en ont pas les moyens déposeront toutes le bilan à court terme …

    h) Les magasins “grands publics” verront leur CA baisser et risquent de débaucher …

    i) si la complexité de la réglementation augmente considérablement les coûts de production, alors le remède sera pire que le mal et fera renaitre un nouveau travail ” au noir ” mieux organisé.

    Bref … les plus “ennuyés” (pour ne pas dire autre chose) seront les professionnels qui seront les premiers à subir tous les jours et de plein fouet cette “super réglementation” … et tout cela pour avoir essayé de capturer les 5% de part de marché qui leur échappent aujourd’hui.

    A moyen terme, c’est donc un très mauvais calcul de la part des professionnels. Mieux vaut travailler ENSEMBLE à établir une réglementation adaptée à chacun et qui ne cloue pas au sol les amateurs de photos aériennes qui le font pour leur propre plaisir et sans but lucratif …

    Au contraire !!! Cela ne fera que booster le marché, ce qui sera tout bénéfice pour les pros, car assurés contre les risques inhérent à cette profession et qui accumuleront de jours en jours toujours plus d’expérience, donc de compétences, de disponibilités et de matériel à leur disposition.

    Puisque tu es pilote, tu sais comme mois que ce n’est pas en un an que tu accumuleras 5000 heures de vols en DR-400 qui te permettront de décrocher un emploi de PPL chez AIR FRANCE … au mieux quelques baptêmes de l’air au club pour voler sans payer l’avion et le carburant … ce qui ne va pas faire déposer le bilan aux compagnies aériennes.

  55. @ednet tout à fait d’accord avec toi , suis un peu perturbé par l’approche qui est faite.
    Moi qui suis en PACA quand tu regarde la carte des zones de vols …. bien tout est en rouge .. alors suis pas idiot je vole pas en ville pas en publics je vais dans les calanques / la montagne mais suis attristé que la loi au lieu de responsabilisée les gens , ont préfèrent tout interdire ou restreindre aux maximum .
    En espérant que je soit pas trop pénalisé pas ces zones sinon je vais vendre mon mavic vu qu’il y aura aucun intérêt .

  56. Sur la carte de DJI flysafe, je suis agréablement surpris de voir que de nombreuses zones ont disparues !!!
    Effectivement les prisons et autres sites sont apparus, les zones autour des aéroports ont moins d’emprise au sol aussi.
    Plus de zones réglementées, d’autres qui disparaissent mais au final du cela reste comme ça, c’est plutôt pas mal.

  57. @[email protected] si je regarde la carte de chez moi sur Géoportail… C’est un coup à se tirer une balle.
    Tout est rouge et interdit de décoller !!!
    Je suis donc soulager de voir que la carte DJI soit même plus libre qu’il y a que semaines.
    Je t’invites donc à la consulter sur leur site section flysafe.

  58. Depuis la blague de la mise à jour forcée début avril, sur DJ Go, et leur changement de carte pour une version toute pourrie de “Shitmap 0.5” en lieu et place de Googlemap, pour moi le tour sur les forums a été vite fait :
    – Retour à la v2.6.1 sans problème de DJ GO (et ses menus LISIBLES… )
    – Vidage du cache de DJ GO avant vol
    – couper la liaison Wifi ( de toute façon pas de wifi sur les falaises… )
    ==> une “carte” limite plus sympa (fond gris uni) que leur daube. De toute façon je ne vole qu’en pleine nature à un lieu précis; que je connais par coeur, où c’est autorisé, véfirié sur cartes, et en respectant les règles.
    Les “mises à jour” pour ma part et d’après mes années d’expériences tous domaines confondus, je connais la façon de m’en “servir”…

  59. Ahhh le multirotor…

    Toutes révolution scientifique politique ou technologique dans l’histoire de l’humanité passe par 3 phases =

    1_ Celle du Ridicule,

    2_ La phase Dangereuse,

    3_ La phase Evidente.

    Au lancement de la mission d’Amstrong sur la lune, la technologie nécessaire à faire décoller une fusée à cette époque tient aujourd’hui dans un téléphone portable…

    Si on leur avait dit à l’époque qu’un jour tout le monde aurait cette technologie en poche… on se serait confronté à la première phase : le ridicule… personne n’y aurait cru et aurait trouvé ça absurde…

    Si on leur avait posé se téléphone sur la table pour le prouver… on serait passé à la phase 2 : le danger… tout le monde aurait eu peur et trouvé dangereux que tout un chacun puisse avoir accès à la technologie capable de mettre à feux un tel engin.

    De nos jours nous sommes à la phase 3 : l’évidence… tout le monde trouve ça normal et ça ne choque personne que l’on ai dans la poche ce qui aurait pu faire décoller une fusée et qui tenait dans un bureau il y à plusieurs décennie…

    Tout ça pour dire que le drone fait partie d’une révolution technologique qui ne choquera plus personne dans quelques décennies… les taxy drones qui vont commencer à voler à Dubaï cet été ne feront plus lever les têtes, et le drone fera partie du décor… autant que la télé en couleur ?.

    Alors à nous de jouer le jeux, pro ou amateurs, le tout et de pouvoir continuer à pratiquer notre passion ou notre métier.
    Étant pro et avant tout passionné, je suis d’accord que c’est contraignant pour le travail, frustrant pour le loisir, mais nous somme en pleine phase 2… tout le monde cherche à se mettre des parapluies… le drone c’est bien connue c’est un nombre de morts hallucinants chaque années ?…

    Bon vol à tous, pro et amateur, c’est la même passion qui nous anime ?

    Vivement la phase 3 ?

  60. Bruno1331 très bonne esprit j’adore ce mec car en regardant de plus près les autres commentaires ça fait peur mais bon chacun son point de vue et son idée à lui de casser les c*****e aux autres et surtout de ce la raconter grave au passage . Bref tout ça juste pour dire ne faite pas la maj ne connecté plus votre smartphone ou tablette en donné mobile(internet) ou wifi pendant que votre ap dji go est ouverte , vous n’aurez aucune proposition de maj sur votre appareil et donc aucune donnée inscrire dans votre drone et donc tout roule comme avant en attendant de boycotter Dji et qu’il redescendent un peu sur terre 1500 balle le combo pack Mavic on va pas la faire après 1 mois d’achat ?

  61. Bonjour à toutes et tous, un petit commentaire tardif, car je viens d’être confronté au “bridage” de mon Mavic:
    – Vol prévu à côté de Bièvres dans les Yvelines: terrain clos et champêtre de 2ha en pleine cambrousse et autorisation du proprio et pas un chat évidemment, c’est cloturé. Geoportail, bien sûr “tout rouge”, puisque toute l’IdF est une vaste agglomération. Mach7drone, pareil “agglo”. Carte de DJI “pas de problème”, seul Villacoublay est signalé dans les parages. Je décide tout de même de faire la demande de déblocage “au cas où”.
    – Sur place, conditions idéales et j’ai simplement prévu de voler à 15 mètres de hauteur et à 40 mètres maximum de moi pour faire un plan. Nous sommes bien sûr 2, un qui regarde le drone et moi qui pilote. => Impossible de décoller car “NFZ” qui n’apparait donc pas sur la carte de DJI. rien à faire, pas de déblocage. Ou il n’est pas parvenu jusqu’au Mavic.
    Pour voler un peu, on a du donc faire 25 bornes avec 3 téléphones allumés: un pour Geoportail (qui ne géolocalise pas), un pour Mach7 (qui ne fait que pointer l’endroit où on se trouve) et un pour le vrai GPS de la bagnole pour tenter de superposer les 3 cartes et trouver un truc… Le tout pour se retrouver finalement dans un champ bien moche, avec les rares bagnoles qui passaient à proximité qui ne semblaient pas “accueillantes”. Conclusion, voler en toute sérénité… C’est vraiment pas gagné….

  62. Je ne suis pas contre les NFZ .Je suis dans le même cas que ci dessus , vacances en Bretagne dans des endroits sauvages hors NFZ , comme il faut se connecter avant CHAQUE VOL au site DJI et qu’il n’y a souvent pas de réseau internet je doit retourner en ville trouver un réseau internet et mettre mon portable en hot spot avec mon Ipad pour débloquer DJI GO . La réglementation ne demande pas ça . De plus DJI modifie son logiciel sans notice et instructions (exemple point rouge qui apparait sur “MOI ou Matériel”), c’est débrouillez vous. Pourquoi les utilisateurs de phatom 4 on la possibilité de faire marche arrière via le site ???

  63. Bonjour. Pour ma part, je viens de faire la dernière maj sur mon P4 et depuis, à chaque allumage, je suis sensé faire une majorité des nez! Stupide! Et en plus, je ne peux plus dépasser 30 de hauteur au lieu de 150m.
    Quelqu’un peut m’aider? Merci d’avance

  64. Bonjour,

    Vous avez de la chance car vous avez réussi à le faire voler !

    Trois jours que je me débat avec les erreurs et les check your internet connection, impossible d’activer l’appareil. Comme je ne souhaite pas être modéré, je ne vais pas divulguer mon opinion sur le support DJI.
    Mauvaise expérience pour moi. Déçu de mon achat (et heureusement acheté dans un magasin), je vais le retourner en magasin pour me le faire rembourser.

  65. @ Caroline : Es-tu allée chercher de l’aide sur le forum DJI francophone de Kosem ? Je suis certain que tu y trouveras soit un tuto pour résoudre tes soucis, soit de bonnes âmes qui pourraient te donner un coup de main…

  66. Bonjour, plus de nouvelle de DJI concernant l’OBLIGATION de ce connecter sur leur site Avant Chaque Vol…
    Une possibilité serait disponible pour les possesseurs de P4 et + de faire une marche arrière de GJI GO Vià DJI Assistant 2 , pour les autres drones il n’y a plus qu’à les laisser dans leurs boites ou changer de matos . La réglementation Française va changer en 2018 avec obligation de déclarer vos drones de plus de 800 grs sur un site. DJI va t’il demander le N° de déclaration et bloquer tous les autres Drones sans numéro??? . Le choix resterait sur un Mavic de 780 grs ( pas bête) mais si c’est pour voler à 30 Metres ça sert à rien .

  67. @ preventix : Il n’a jamais été question, à ma connaissance, de connexion obligatoire avant chaque vol. La seule obligation, c’est de se connecter avec son compte DJI après les mises à jour majeures.
    Il n’a pas été envisagé non plus de raccorder la base de données de l’état avec celle de DJI, ni aucun autre constructeur.

  68. Je confirme, par plusieurs essais, qu’avec mon phatom 3 et la version 3.14 de DJI GO mise à jour obligatoire , je doit me connecter avant chaque vol. Un point rouge apparait après chaque vol sur le “moi et Materiel ” qui bloque à 30 mètres en hauteur et 50 mètres en distance., seul une connexion sur leur site en touchant sur le “moi” du menu DJI GO sur ma tablette enlève le point rouge et la restriction …J’ai eu la haute ligne EU DJI qui confirme .

  69. @ preventix : Je suis étonné, aucune connexion nécessaire pour moi sur un Spark avec DJI GO 4 ni un Phantom 3 Standard avec DJI GO 3.1.15 iOS… Je n’ai pas du puce GSM dans mon mobile et pas de point d’accès wifi sur le terrain.
    Quand le point rouge s’allume à côté de “Moi”, c’est qu’il y a une nouveauté dans la boutique (avec une icône New). Je clique sur la boutique et j’en sors aussitôt, le point rouge disparait. Mais, évidemment, il faut que je le fasse en ligne. Si je ne le fais pas, ça ne change rien à mes vols.
    Je suppose que tu as essayé de te déconnecter du compte DJI puis de te reconnecter, mais sait-on jamais.

  70. j’avais fait un test , premier vol après connexion chez moi avant , vol sans problème hors NFZ , j’ai changé de batterie, donc fermer DJI Go, et au deuxième vol au même endroit bloqué à H 30 m D 60 m . La haute ligne m’a conseiller de mettre en hot spot mon téléphone pour avoir la liaison avec internet et la tablette et faire la connexion avec leur site pour déverrouiller.

    conversation avec la Hot ligne EU DJI
    moi
    ce n’est pas possible en pleine campagne avec une tablette ipad mini la connexion internet ne se fait qu’en WIFI
    HLigne
    Personellement j’avais le même problème (IPad mini 3 wifi)

    Et j’allume mon hot spot de mon portable

    moi
    ok donc liaison avec le portable avant chaque vol?
    HLigne
    •oui

  71. bon . a la lecture de cette news intéressante . je vais reporter a plus tard l’achat de mon futur drone . et continuer a vous suivre.

  72. Trés instructif tout cela ;bien sur il y à beaucoup trop de contraintes pour moi ; je suis d accord avec vous; mais la réglementation est là :et par mesure de sécurité ,il faut l appliquer
    J ai moi meme pris quelques liberté de vol tout en étant conscient des risques,vigilances accrues bien sur,pas eu de problèmes .depuis j ai fait une semaine de formation chez FLYING EYE à Lévens (06) NICE pour accroitre mes connaissances personnelles et professionnelles et depuis j ai compris que ma responsabilité serais engagé fortement en cas de problèmes et cela me couterai très chair et ensuite je serai interdit de vol professionnel .
    RESPECTONT la loi tout en se battant pour faire évoluer tout cela dans une logique de bons sens mais avec des gens compétents bien sur .
    Cabane.J.F

  73. Hello!

    Je confirme l’affirmation de @preventix…dès qu’on éteint le drone et qu’on rallume…login obligatoire sur DJI GO…

    J’ai un P3 4K et j’ai eu la désagréable surprise d être bloqué à 30m d’altitude ce week end…je suis à La Réunion et 30m d’altitude avec le relief qu’on a ici…looool

    Voici la réponse de DJI, en langue de shakspeare, pour ceux qui speak pas inglinsh y a google… :

    Thank you for contacting DJI Technical Support.

    For your case, please find my reply as below :
    1) please check the maximum height and distant you have set.(LOOOOL)
    2) Please confirm that you have login the account during flight. <<<<<< lol bande de priveur de liberté
    3) Please make sure you are not on the beginner mode. (LOOOOOOL on est pas teubé non plus)

    If it persists, please kindly offer these info.
    Step 1 : Please keep the aircraft hover in the air
    Step 2: Please log out the APP, then disconnect aircraft's wifi and connect to 4G or other hot spots /wifi with which you can access to internet.
    Step 3: Please login into the APP again , wait for a while then please reconnect to aircraft's wifi.
    Step 4. Please check if you suffer the same issue again.

    Donc il faut un accès internet maintenant…3g ou 4g, à la Réunion, y en pas dans les cirques au centre de l'ile, y en a pas partout.

    Je trouve ca inadmissible que DJI bride quoi que ce soit, ce n'est pas le rôle d'un fabricant, perso, je compte plus acheter DJI et j'aimerais qu'on soit en masse à le faire, rien que pour les faire descendre de leur nuage…

    Je suis trop content d'avoir encore mon Phantom 2 vision + modé avec une go pro Black 4K et nacelle zenmuse. Pour ceux que ca intéresse, retour vidéo possible, on peux pas commander à distance la vidéo ni les photos mais avec une remote Gopro oui. Avis aux amateurs, moi je suis pas un pro, c'est pour la beauté des paysages ou en famille/amis.

    Prendre l'hélico ici c'est 250€ de l'heure et selon la place ou tu te trouves c'est pas idéal pour les photos/vidéos.

    Le drone permet de prendre des prises de vues jusqu'ici réservés à l'ELite…et l'effet "i believe i can fly" pour le prix d'un P3 4K…c'est juste une merveille…enfin…je veux dire "c était"…

    Bisous

  74. Bonjour, pourquoi GJI offre la possibilité de faire marche arriére avec le phantom 4 et + avec DJI assistant 2 ?

  75. Hello
    Je possède un DJI spark et jai fait la mise a jour de l’application car mon projet de vidéo ne se finalisait pas. Après cette mise à jour je me suis re-loggée et toutes mes vidéos ont disparu de mon compte.. je suis désespérée. Y a t’il un moyen de les récupérer , sachant qu’écouter c’est de la mémoire cache? Merci d’avance

  76. Bonjour

    En fait, ce qui m’inquiète, ce n’est pas les limitations imposées par DJI… c’est la procédure d’enregistrement auprès de DJI pour identifier le pilote. Pour un usage privé quels sont les éléments demandés ? Car je n’ai pas du tout confience en eux. Je ne vais certainement pas envoyer un scan de ma carte d’identité ou de mon passeport au fin fond de la chine ! (Paypal fait le forcing en ce moment poyr cela… sout disant pour renforcer la secu… je vous explique les estimations d’identité en cas de piratage de leur serveurs !)

    Bref, si quelqu’un à la réponse avant que j’envisage d’acheter un drone Dji…

    merci

  77. C’est terminé ! je me débarrasse de mon drone..J’ai un DJI mavic pro avec un iphone 6 et n’arrive pas à bloquer toutes ces mises à jour obligatoires qui m’empoisonnent la vie. Pourtant pour ne pas avoir d’ennuis, j’applique depuis toujours toutes les règles du bon sens en évitant de survoler les agglomérations, les zones militaires, les zones aéroportuaires, les zones sensibles etc..mais ça devient de plus en plus compliqué et ne trouve plus le plaisir de voler avec mon DJI.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.