Blade Torrent 110, le test

18
6881

Les modèles de petites machines connaissent parfois un succès étonnant, comme le Tiny Whoop, mais ce sont parfois des flops comme le Blade Inductrix 200. C’était pourtant un appareil intéressant. Ses deux principaux défauts ? Un contrôleur de vol et une batterie propriétaires. Le Blade Torrent 110 entend corriger ces deux soucis ! Notez que l’appareil nous a été prêté par la boutique ArcaDrone. Comme d’habitude, dites-nous si vous pensez que la pratique a influencé notre jugement.

Tour du propriétaire

Le Blade Torrent 110, pour faire simple, est un gros Tiny Whoop, presque deux fois plus imposant ! C’est un quadricoptère d’une diagonale de 11,5 cm de moteurs à moteur. Les hélices, des modèles de 2 pouces tripales, sont protégées par des cercles de plastique souple. Les moteurs sont des modèles brushless 1104 à 7600KV. Ils sont reliés par des fils d’alimentation au pod central, habillé d’une coque en plastique. Dessous se trouve un ESC 4 en 1 de 6A. La structure du Torrent 110 est faite de carbone, en X, d’une épaisseur de 2mm. A l’avant, on trouve l’objectif de la caméra. Elle est inclinable de la position horizontale jusqu’à 35°, avec l’aide d’un petit levier. C’est un modèle de 600TVL avec un angle de 120°

Suite du tour

Au sommet de la coque sortent deux antennes correspondant au récepteur radio 2,4 GHz, une antenne plus épaisse pour l’émetteur vidéo, et une touche qui permet de choisir la fréquence d’émission vidéo parmi 40 canaux dont les Raceband d’ImmersionRC. Sur le flanc droit figure un connecteur microUSB. Un Velcro sous l’appareil permet de fixer la batterie. Elle est à brancher avec un connecteur JST rouge. Comme souvent, c’est donc la batterie qui fait office de train d’atterrissage. A l’avant, sous la caméra, le carénage est échancré, laissant apparaître les deux plaques électroniques (contrôleur de vol et ESC) au cœur du Torrent 110. Avec la version BnF de l’appareil, vous trouvez un livret d’instructions, des protections en mousse, des Rilsan, des adhésifs double-face, mais pas de batterie ni d’hélices de rechange.

La liaison radio

Le Torrent 110 est livré avec un récepteur radio au format DSMX. Il est donc prêt à l’appairage avec les radiocommandes DX6, DX7 Gen 2, DX8 Gen 2, DX9, DX18 et DX20 (dixit le manuel), via un bouton à l’avant de l’appareil. Pas de chance, je ne possède aucun de ces modèles. J’ai donc utilisé le module Orange DSM (réglé en DSMX 11 ms) sur une radiocommande Taranis (réglée en PPM externe 12,5 ms). Pas télémétrie pour moi, donc, alors qu’elle est proposée avec les radiocommandes Horizon Hobby. Il n’y a pas de batterie livrée avec le Torrent 110. Le constructeur préconise une Lipo 2S de 800 mAh ou une 3S de 450 mAh, avec un connecteur JST rouge. Excellente initiative que d’adopter un connecteur au format très répandu. J’ai conduit mes tests avec des batteries 3S Storm 350 mAh 35C et 400 mAh 50C (celles déjà utilisées avec le Loki-X2 de Helipal). L’appairage fonctionne, mais il m’a fallu éteindre et rallumer la radiocommande en maintenant la pression sur le bouton Bind du module à chaque changement de batterie.

Réglages avec Betaflight

C’est une première chez Horizon Hobby : le contrôleur de vol et son logiciel, tous deux propriétaires sur les précédents modèles, ont été abandonnés au profit d’un contrôleur de vol SPRacing F3 flashé avec Betaflight 3.1.5. Exit, donc, la technologie de stabilisation AS3X, adieu aux modes Stability, Stagility, Agility, etc. Bienvenue aux modes Angle (stabilisé), Horizon (stabilisé avec bascule en fin de course des joysticks) et Acro (pas de stabilisation), avec l’Airmode pour conserver les moteurs en rotation même gaz à zéro. Les habitués de Betaflight seront comme à la maison, les autres mettront un peu de temps à comprendre la « philosophie » du logiciel. Le point fort de Betaflight par rapport aux précédents outils de contrôle de Horizon Hobby ? Il est configurable à l’envi, notamment pour les régler les PID, les rates, l’expo. Mais dans un premier temps, ne touchez à rien : tout est préréglé en usine…

Premier décollage

Comme d’habitude, j’effectue le premier vol en vue directe et en mode Angle. La stabilité est impressionnante : le Torrent 110 ne demande aucun effort pour maintenir un stationnaire. Il répond bien aux commandes et prend rapidement de la vitesse. Sympa, mais c’est en vol FPV que le Torrent 110 est le plus intéressant. L’image est de qualité plutôt satisfaisante, avec un contraste correct et des couleurs proches de la réalité. Il y a très peu de vibrations et la caméra se débrouille assez bien pour passer de conditions de faible à forte luminosité et vice-versa. La précision redoutable de l’appareil perme de voler en appartement en se servant du mobilier comme obstacles. Mais le Torrent 110 ne démérite pas en extérieur, il sait accélérer quand on le lui demande. Notez que j’ai été contraint à voler à moins de 100 mètres de distance, après quoi le Failsafe se déclenchait. Ce n’est pas le Torrent 110 qui est en cause, mais le module Orange DSM… La portée vidéo de l’émetteur 25 mW est en revanche très correcte (la puissance est de 150 mW pour la version américaine du Blade Torrent 110).

>>>> La suite de cette chronique se trouve ici <<<<

18 COMMENTAIRES

  1. Hello,
    Très bien tous ces petits tests… mais je reste bien souvent un peu sur ma faim en ce qui concerne la partie vol. Quelle puissance a-t-on à disposition? Vol Acro possible? Reprise en chute libre, looping? 2S VS 3S… et sutrtout comparaison avec d’autres modèles? N’est-ce pas le but du test? de nous aider à faire notre choix? La pêche ou l’absence de pêche est bien souvent un des éléments fondamentaux…
    Un genre de mini liste de points importants avec des notes de 1 à 10 serait peut-être intéressant pour tenter d’objectiver (un peu) les résultats et aider à comparer…

    Ceci étant dit, ce test nous donne finalement quand même un bon petit aperçu…

  2. Machine sympa au comportement très sain (normal c’est du Blade ^^), par contre dommage que comme tous les Blade la machine tombe comme une merde en fin de lipo

  3. @ Indy : Oh ben zut, je pensais avoir couvert le mode acro, la puissance, les reprises. Il y a aussi la vidéo pour se rendre compte de ce que ça peut donner (ok, c’est limité par mes talents de pilote)… Dis-moi, tu as bien vu qu’il y avait plusieurs pages dans les tests ?
    Le comparatif n’est pas envisageable, il y a trop de modèles 🙁

  4. Bonjour Fred,
    Merci pour le test !
    Il faut éviter les Furious 2035, les moteurs chauffent,alors que les Blade d’origine sont parfaites,bien plus résistantes et surtout au meme prix .

  5. @Fred,
    Hehe, merci de ta réponse.
    “Il sait accélérer et s’accomode des passages sur le dos…” OK, mais c’est laconique dirait Renaud…
    Une petite comparaison avec ses compétiteurs ne serait pas superflue …
    Et en vadrouille je n’ai pas vu la vidéo, et oui, je te lis à chaque instant de la journée…

  6. Salut
    Après de sérieux crashs les tri pales peuvent se tordent mais je n’en ai pas cassé.
    J’ai essayé les furious 1935 et 2035, elles cassent..et n’apportent rien.
    Les blades sont á 2,50€ les 4,pourquoi s’en priver ?,la monture étant la même que les furious.
    Comme l’a écrit Fred pour une fois les composants ne sont pas propriétaires.

  7. bonjour Fred
    je vois pas marquer le temps de vole avec tes differents accus ?
    etant sur le point d acheter un oki 3 ,je me demander si le Blade Torrent 110 etait mieux pour le pris .
    merci encore pour tes news et essais que je ne loupe pas

  8. @ cyrille87 : Si si, c’est 3 minutes, aussi bien avec une 350 qu’avec une 400 mAh.
    Je n’ai pas essayé le Loki-3 (si c’est celui-là dont tu parles), mais il est dans une autre catégorie, ses moteurs sont beaucoup plus punchy que ceux du Torrent.

  9. Salut,

    J’utilise des EPS 3S 600mah 30C de 49gr,c’est parfait et on peut metre le timer à 4mn.
    Sur le banc de mesure gaz à fond,le wattmetre indique 21 amp ,à vos calculatrices pour trouver le C ideal.

  10. merci Fred,j avais pas vue desolé; ah ok 3minutes de vol ,pour moi c est trop court donc je vais rester sur loki 3 ou le loki2 pour le meme prix je le trouve plus performent je pense ;toi qui a essayer le loki2 tu en pense quoi?car pour moi en dessous de 4 minutes je trouve qu on en profite pas

  11. @ cyrille87 : C’est sûr que c’est court.
    D’un autre côté, je reste rarement plus de 3 minutes en vol avec un racer ;))))
    J’ai adoré le Loki-2, mais je répète, ce ne sont pas les mêmes usages, les Loki sont plus sportifs et je ne conseillerais pas de débuter avec eux, le Torrent est plus adapté au débutants.

  12. oui je te comprend Fred ,mais le loki2 c est pour avoir un quad que je peux prendre partout et le loki3 pour remplacer mon srd 270 que je trouve encombrent .
    je suis tellement decus du temps de vole de mon inductrix fpv 3mns 30 et pourtant c est la deuxieme
    version modifie par horizon hobby

  13. Oui je crois aussi ,mais ton avis le confirme.
    merci pour tes réponses et conseils. j espère que tu feras l essais du loki.
    continue j adore tes essais .
    merci encore

  14. @ LapinFou : Merci pour le lien et l’info, ce sera bien utile pour ceux qui voudront faire la modif !

    (Merci aussi pour la propal, mais j”ai rendu le Torrent à Arcadrone…)

  15. @Fred: No problemo. Ceci dit la proposition tient toujours si tu veux profiter de toutes les nouvelles fonctionnalités d’OTX 2.2. En plus tu peux profiter des protocoles Devo, Walkera, J6Pro et Spektrum (DSM2 et DSMX en 11ms ou 22ms), la télémétrie, 12 voies, etc… 😉

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.