GoPro Karma 2017, le test

19
10433

Les points de détail

Evitez d’allumer le Karma avec les bras encore repliés : l’initialisation de la nacelle va faire frotter ses moteurs, au risque de les endommager. Le Karma ne décolle pas si vous avez omis de déplier les bras : excellente précaution qui permet d’éviter les ennuis. Il ne décolle pas non plus si vous n’avez pas déplié le train d’atterrissage. Attention à ne pas les casser lors d’un retour un peu rapide au sol, l’appareil ne décollera plus en leur absence. Pas de décollage non plus en l’absence de la nacelle stabilisée et sa GoPro : vous ne pouvez pas vous entrainer à piloter sans caméra à bord. Une fois le Karma déplié, ne le saisissez pas par ses bras ! Ils ne sont pas bloqués, et risquent donc de se replier. Rien de bien grave pour la machine, mais il y a des chances pour que vous vous fassiez pincer bien fort. Dans les réglages, il est possible d’éteindre les Leds avant, de couleur verte. Mais celles à l’arrière, rouges, restent allumées. Notez que les diodes n’indiquent aucune information en vol, à la différence de celles de la plupart des multirotors concurrents.

D’autres points de détail

Le fix GPS peut être assez long lorsque vous êtes dans un endroit encaissé. Il faut savoir être patient. Cela dit, vous pouvez décoller sans GPS. La radiocommande vous prévient simplement que l’appareil risque de dériver, et que c’est à vous de gérer. Pendant l’un des vols de test, le Karma de test a perdu le « fix » GPS. Ce n’est arrivé qu’une seule fois, mais suffisamment loin pour que le récupérer en vol manuel constitue un petit moment de stress. La stabilisation reste active (ce n’est pas un mode manuel complet), mais il dérive avec le vent. Il n’y avait pas de raison particulière pour que le GPS lâche. Atterrir et redécoller a suffi pour retrouver la position. Bizarre. La vitesse maximale du Karma est de 54 km/h selon la fiche technique. En pratique, il est assez rapide, suffisamment en tous cas pour des pilotes débutants. Les plus expérimentés regretteront une vitesse de pointe un peu faible.

Limitation de capacité

C’est le terme consacré par la loi d’octobre 2016 : la limitation de capacité est un outil logiciel qui permet de limiter la distance et la hauteur de vol. Par défaut, les valeurs sont fixées à leur maximum : la distance est fixée à 1 kilomètre et la hauteur à 122 mètres (soit 400 pieds). La hauteur du retour automatisé est à 30 mètres. Notez que le logiciel utilise le mot altitude plutôt que hauteur, ce qui n’est exact qu’au niveau de la mer. 122 mètres, c’est parfait pour la sécurité, mais nous sommes autorisés à pousser jusqu’à 150 mètres en France. Est-on bloqué à 122 mètres ? Non, il est possible de désactiver les limitations de distance et de hauteur maximale. Je n’ai pas essayé de dépasser le plafond légal de 150 mètres, et je suis resté en vol à vue, bien loin du kilomètre. La hauteur de retour maximale peut être fixée à 122 mètres max.

Les prises de vues

La caméra qui équipe le Karma de test est une GoPro Hero5 Black. Elle filme en 4K (3840 x 2160) à 30 images par seconde au mieux, en 2,7K (2704 x 1520) à 60 images par seconde, en 2,7K 4:3 (2704 x 2032) à 30 images par seconde, en 1440 (1920 x 1440) à 80 images par seconde, en Full HD (1920 x 1080) à 120 images par seconde, en HD Ready (1280 x 720) à 240 images par seconde. Ces réglages s’accompagnent d’autres modes pour obtenir un grand angle, un angle moyen ou serré, ou un mode Superview qui étire les bords de l’image. Sans oublier un mode très important, le Linéaire. Il permet de supprimer l’effet Fisheye des images, qui se traduit par une courbure exagérée de l’horizon. Indispensable, même si c’est au prix d’une réduction de l’angle de vision. Tous les modes ne sont pas disponibles. Par exemple le mode Linéaire n’est pas proposé en 4K ni en 1080p à 120 fps. Vous pouvez activer le mode Protune pour disposer d’outil de retouche plus efficace sur un ordinateur de bureau. Les photos sont shootées en 12 mégapixels (4000 x 3000 pixels). Un mode WDR optionnel augmente le contraste des clichés.

La qualité des photos ?

Jpeg 4000 x 3000 sans correction linéaire, sans WDR

Les images sont habituelles de celles de GoPro, c’est-à-dire très réussies, avec un piqué agréable, une netteté qui se traduit par une belle qualité en 4K ou en photo. La focale est fixe, il n’y a pas besoin de procéder à une mise au point, et pas de nécessité de réglages avancés, sauf peut-être pour optimiser les séquences Protune : le capteur Sony IMX117 est celui des caméras sportives, le même que sur une Hero4, avec un processeur Ambarella A9SE7 pour réaliser le traitement des images en temps réel. Pour obtenir des images avec plus de punch, de contraste, vous pouvez activer le mode WDR. Ou, mieux, préférer le mode RAW qui permet de retoucher les images de manière plus efficace dans un logiciel spécialisé de type Lightroom, Photoshop d’Adobe ou compatible.

Jpeg 4000 x 3000, WDR en contrejour

Le RAW vous donne la possibilité d’intervenir sur vos clichés pour les « pousser ». De quoi, par exemple, améliorer une image sous exposée, ou rehausser le contraste de manière assez efficace. L’effet Fisheye est présent, le RAW be permet pas les filtres comme le Linéaire ou le WDR : c’est à vous de prendre en charge ces retouches. La GoPro est-elle plus efficace que les caméras qui équipent des multirotors concurrents du Karma ? Les avis sont très variables ! Il faut un œil entrainé pour détecter les différences, qui sont très liées aux réglages.

Le pilotage de la caméra ?

La stabilisation de la nacelle est très efficace, la caméra ne bouge pas même en secouant le Karma très fort ou en volant dans le vent. Mais il arrive souvent que la caméra s’incline de quelques degrés suite à une rotation un peu rapide. C’est gênant. Les différents calibrages ne changent rien au problème. L’inclinaison verticale (tilt) de la caméra est assez agréable avec la molette de la radiocommande. Il est possible de régler la vitesse d’inclinaison, mais pas d’augmenter ou réduire l’accélération du mouvement pour plus de souplesse. On apprécie que la position avancée de la caméra par rapport aux moteurs permette d’éviter que les hélices n’entrent dans le champ – cela dit avec les réglages grand angle de la GoPro et nacelle à l’horizontale, on les voit tout de même apparaitre à l’image ! Dommage que l’inclinaison soit limitée de 0° (horizontalement) à -90° (verticalement), sans pouvoir aller un peu plus loin, notamment pointer la caméra légèrement vers le haut.

>>>> LA SUITE DE CETTE CHRONIQUE SE TROUVE ICI <<<<

19 COMMENTAIRES

  1. Ouep… Un train de retard, pour le coup, la, chez Gopro…

    Ca me fait penser à Apple, qui avait une foulée d’avance sur tout le monde il y a quelques années, et qui ne l’ont plus vraiment, sauf que cette fois, GoPro à pris une longueur de retard, du moins en ce qui concerne les caméras volantes.

  2. Franchement quand on voit ce qui se prépare dans les cartons des uns et des autres, n’est-ce pas déjà là un engin d’une génération de retard ? Si encore il avait un différentiel par rapport à la concurrence (poids, autonomie, fonctions etc…) on pourrait dire pourquoi pas … 🙁

  3. Après avoir testé le sav sur une caméra gopro, je ne passe pas mon chemin, je prends la fuite !!!!!!!!

    Je ne suis pas intéressé par gopro et ses produits jetables pour un prix très élevé……

  4. Bonsoir,

    ” il a fallu que je me concentre pour faire revenir l’appareil – je pilote en mode 1 ”

    par curiosité , le mode 1 c’est parce que tu es gaucher ou parce que tu as commencé en mode 1 et tu as pris l’habitude ?

  5. @ delta : Je suis droitier 🙂 Oui, c’est parce que j’ai commencé en mode 1 (sur des voilures fixes) te que j’ai conservé l’habitude.

  6. ce qui me plait le plus dans ce karma est la télécommande compacte avec écran intégré ( me tarde de voir ce que donnera la télécommande du xdynamics evolve avec ses deux écrans intégrés ) . Pour le reste … de toute manière le karma c’est hors budget pour moi 🙂

    Merci pour le test .

  7. @ delta : Là, je me suis fait surprendre par une sorte de giboulée, j’ai posé dans la minute… Oui, il peut voler avec un peu de pluie, l’électronique n’est pas directement exposée. Mais ce n’est évidemment pas conseillé du tout, il convient de se poser et de protéger le matériel…

  8. Très bon test, argumenté et bien illustré !

    Ce Quad en soit est pas mauvais car il a plein de trucs sympa, c’est juste qu’il arrive 2 ans trop tard et qu’il est cher au regard des prestations.

    Gopro nous l’aurait sorti un chouilla plus petit, moins cher et beaucoup plus tôt (quand DJI n’utilisait pas encore ses caméra sur les Phantom) c’était carton plein pour eux.

    Petit sondage : y a t’il de futurs acheteurs de Karma dans les lecteurs HM ?

  9. Pas plus intéressé que ça par ce produit étant donné le retard technique par rapport à dji.
    En ce qui me concerne,la seul chose intéressante est l ecran vidéo intégrée car avec le mavic pro on n’est jamais sûr à l avance d avoir le smartphone compatible…..

  10. bon, c’est vrais que le retard accumulé a cause des premiers problèmes techniques a mis un coup dans
    les hélices du Karma, dommage cette imprécision quand a la stabilité.

    Par contre il fait très peu de bruits, que ce soit les moteurs ou hélices on l’entend peu, du moins sur l’enregistrement.
    Qu’en est il extérieurement Fred ?

  11. @ azbloc : C’est l’enregistrement GoPro qui est assez étouffé, le Karma fait autant de bruit que les autres de taille similaire. Selon la situation, c’est beaucoup ou très peu 😉

  12. GoPro est sur un marché de niche avec les petites caméras sportives embarquées depuis le départ. Ce marché arrive à saturation aujourd’hui avec une concurrence chinoise qui propose des produits similaires…Bien que ??? et surtout bien moins chère financièrement. La clientèle a aussi changé en moins de 7 ans et la caméra embarquée est surtout devenu un produit “familial” ! Grossière erreur stratégique de la marque en proposant des fonctions peut-être un peu trop “Pro” pour Mr et Mme tout le monde…Qui n’en a que faire en fait !
    GoPro n’a pris aucun retard, c’est la finalité de ce produit qui a changé au cours des années et l’arrivée des smartphones 4k n’arrangera pas leurs affaires à terme.

    Le “Semi-Pro” de l’image a déjà fait l’acquisition d’une ou plusieurs GoPro au cours de son éxistence…La GoPro 2 est un best-seller en HD et sa durée de vie est quasi-illimitée (J’en ai toujours une qui fonctionne au top depuis sa sortie ???), surtout que dans le monde l’image à l’époque, peu d’alternatives avec les paluches broadcast quasi inabordables pour de l’image embarquée.

    Aujourd’hui est un autre monde avec l’arrivée des “Geeks” et le fanatisme du High Tech à tout pris qui côtoie le “familial” toujours plus bas de gamme à la recherche de la parfaite copie chinoise à deux balles.
    On est dans les deux extrêmes. Parfait raccord avec l’actualité politique française d’ailleurs.

    Et le Karma là-dedans, un pari osé pour cette firme américaine en déclin où un fiasco annoncé pour les djiistes
    de ce site…Chacun se fera son opinion !

    Personnellement, je n’ai eu que de très bonnes aventures I.M.A.G.E.S avec cette marque depuis les débuts et ce drône KARMA n’est pas du tout à la ramasse…Bien au contraire, il fait “TRES BIEN” ce pourquoi il a été conçu : des IMAGES EMBARQUEES DE QUALITE ET EN TOUTE SIMPLICITE !

    Après pour ceux qui font véritablement de la post-prod avec des images embarquées de ce type pour du documentaire ou du clip même professionnel, encore aujourd’hui, et qui n’ont pas les moyens de s’acheter un Inspire de chez DJI…Vous n’aurez pas la machine la plus High Tech du moment, mais la plus complète en tous cas pour être un futur réalisateur d’images aériennes bon marché (sans parler de sa perche magique !).

    Pour en finir, les images rapportées par le Karma GoPro restent les plus exploitables (en terme de compression) sur une timeline que ce soit en HD 2K et 4K encore aujourd’hui … Ah ! Oui l’effet fish-eye…L’éternel faux problème de cette caméra. Depuis des années maintenant, tous les logiciels de montage même semi-pro permettent d’enlever cet effet en deux clics sans modifier la taille de l’image ! Bon à savoir, hein Mister Fred.

  13. @ PLANCHON TV : “il fait “TRES BIEN” ce pourquoi il a été conçu : des IMAGES EMBARQUEES DE QUALITE ET EN TOUTE SIMPLICITE !”
    Je vais te répondre qu’à mon avis, un appareil qui ne gère pas convenablement sa hauteur en vol, qui drifte tout seul, donc la caméra s’incline toute seule, non ce n’est pas “très bien”. L’absence de fonctions comme l’ActiveTrack du concurrent, c’est dommage aussi bien pour une cible grand public que semi-pro (je n’aime pas ce terme puisque l’usage est soit pro soit grand public, l’entre-deux ne colle pas avec la réglementation) que pro. Il faut d’ailleurs noter que GoPro ne destine pas du tout cette machine aux professionnels, mais au grand public.
    L’effet Fisheye ne faisait pas partie des critiques, on le laisse, ou on le retire en temps réel ou après-coup.

  14. Rassures-toi, je ne défends pas GoPro, ce KARMA est une machine “jeune” et perfectible, moins stable également que le concurrent, bien que par grand vent, bizarremment ???? elle est la plus stable des machines volantes du lot…Pourquoi ? Je ne sais pas…

    La société que je fréquente utilise un DJI INSPIRE V2.0 avec la X5…Un produit semi-pro à usage bien plus professionnel qui donne des résultats TOP au niveau du rendu image pour des clips professionnels notamment.

    Bien que le Karma soit une machine grand-public à la base, elle pourra éventuellement être, tout comme le Mavic d’ailleurs, une seconde machine d’appoint pour l’amateur jusqu’au professionnel amoureux de belles images…A n’en pas douter !

    Oui, il manque à cette machine volante l’active track et bien d’autres options fort utiles pour les fanas d’images aériennes.

    MAIS EN TERME DE RENDU DU PIQUE IMAGE DANS UNE PRODUCTION AMATEUR ET/OU PROFESSIONNEL,
    le drone “INCOMPLET” de GoPro a fait unamiment la différence. La qualité du mode protune et la souplesse de vol de l’appareil par sa simplicité de mise en fonction en ont séduit plus d’un et plus d’une autour de moi.

    Même si les acheteurs potentiels iront plutôt acheter un Phantom 4 ou un Mavic plus évolué dans ses fonctions. Il n’empêche que cette machine est bien loin d’être une “grosse merde” d’un autre temps.

    Et que dire de sa perche “miracle” plutôt bien aboutie…

    Son seul gros défaut est de ne pas être une chinoiserie à 100%. Pareil pour Parrot, qui est pour moi le véritable “DEAL” à la française da la caméra volante moderne et qui pédale dans la choucroute à nous sortir ENFIN le produit tant attendu depuis des années. Que font-ils, des jouets et encore des jouets ????

    Ah ! Oui Fred, sûrement la règlementation en cause…surtout de par chez nous ! Comme la politique, une bien belle confiture indigeste qui ne cesse de te coller à la figure. 90% des vols, du gars du coin à la société qui a pignon sur rue, se font sans la moindre autorisation ou p’tète exceptionnellement celle de l’élu du village…Si si c’est mon fils qui vole avec son drône à 5.000 euros au-dessus de la fête foraine !?

    Se donner bonne conscience c’est bien, même dans ta revue numérique, mais la réalité est malheureusement très différente sur le terrain des évènements de tous les jours.

    Le Karma n’est peut-être pas né sous une bonne une étoile, cela ne veut pas dire qu’il n’est pas capable de faire de TRES BONNES CHOSES à l’avenir.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.